Archives mensuelles : juillet 2015

Le clin d’oeil matinal de Mr JUJUBE.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mr Jujube, c’est ce petit bonhomme qui tous les jours (sauf le dimanche) racontait une petite histoire en 2, 3 ou 4 dessins aux lecteurs du Provençal, le quotidien de Marseille et de la Provence. Son dessinateur JAF de son vrai nom Edmond Guérin, officia longtemps dans le journal.

Le sourire du jour.

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

Poster un commentaire

Classé dans BD, Journaux

Un INSIGNE d’une COLLECTE CARITATIVE pendant la GRANDE GUERRE (6/22)

JOURNÉE FRANÇAISE DU SECOURS NATIONAL 1915

JOURNÉE FRANÇAISE DU SECOURS NATIONAL 1915

JOURNÉE FRANÇAISE DU SECOURS NATIONAL 1915

Un tout petit drapeau national orné en son centre par le blason des Provinces de France. Ici la Champagne.

On peut lire quelques informations sur cette collecte qui se déroula sur 2 jours, les 23 et 24 mai 1915 et qui se prolongea le dimanche et le lundi de Pentecôte qui suivaient, sur ce site:

http://monuments77.jimdo.com/type-de-mémoriaux/journées-de-solidarité/

On peut y lire ces quelques mots:

Cette journée (ou plutôt ce Week-end) a été prolongée aussi le jour de la Pentecôte et le lundi suivant. Elle consistait en la vente d’objets comme des médailles ou des broches.

Le Secours National avait été créé par le le journal « l’Homme enchainé » de Georges Clémenceau pour compléter les vêtements des poilus dans les tranchées. Les buts de l’association s’étaient très vite transformés au profit des populations civiles touchées par la guerre : veillards, réfugiés, veuves, enfants …

Mis en sommeil après la guerre, le  « secours national » sera réactivé en 1939 par Daladier puis par le gouvernement de Vichy où Pétain s’en appropriera la paternité pour sa propagande.

En 1940, éditions d’une série de 4 timbres surtaxés.

JOURNÉE FRANÇAISE DU SECOURS NATIONAL 1915

JOURNÉE FRANÇAISE DU SECOURS NATIONAL 1915

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans ORIGINAL!, Vieux papiers

Le clin d’oeil matinal de Mr JUJUBE.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mr Jujube, c’est ce petit bonhomme qui tous les jours (sauf le dimanche) racontait une petite histoire en 2, 3 ou 4 dessins aux lecteurs du Provençal, le quotidien de Marseille et de la Provence. Son dessinateur JAF de son vrai nom Edmond Guérin, officia longtemps dans le journal.

Le sourire du jour.

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

Poster un commentaire

Classé dans BD, Journaux

Un INSIGNE d’une COLLECTE CARITATIVE pendant la GRANDE GUERRE (5/22)

JOURNÉE DE PARIS 14 JUILLET 1916

JOURNÉE DE PARIS 14 JUILLET 1916

JOURNÉE DE PARIS 14 JUILLET 1916

Un noeud de rubans aux couleurs de Paris, rouge et bleu, avec au coeur l’écusson de la capitale. Collecte organisée le jour de la Fête Nationale 1916 au profit des oeuvres de guerre de l’Hôtel-de-Ville.

Il y a eu bien un défilé militaire sur les Champs Elysées ce 14 juillet 1916 suivi par des centaines de milliers de spectateurs. Un défilé des troupes alliées commencé par les Belges, puis les Ecossais, les Australiens et Néo-Zélandais, les Russes avant le passage des unités de Poilus. Ouvert par le général Cousin, passèrent ensuite les Chasseurs Alpins, l’Infanterie Coloniale puis des unités de l’Empire français: les Zouaves, les troupes noires, les tirailleurs algériens, les Marocains, les Annamites avant la Garde Républicaine et le populaire canon de 75. Un raccourci de ce que le public attendait.

JOURNÉE DE PARIS 14 JUILLET 1916

JOURNÉE DE PARIS 14 JUILLET 1916

Les insignes devaient se vendre comme des petits pains.

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans ORIGINAL!, Vieux papiers

Le clin d’oeil matinal de Mr JUJUBE.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mr Jujube, c’est ce petit bonhomme qui tous les jours (sauf le dimanche) racontait une petite histoire en 2, 3 ou 4 dessins aux lecteurs du Provençal, le quotidien de Marseille et de la Provence. Son dessinateur JAF de son vrai nom Edmond Guérin, officia longtemps dans le journal.

Le sourire du jour.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

PARU INITIALEMENT AU SECOND TRIMESTRE 1972 DANS LE PROVENÇAL.

Poster un commentaire

Classé dans BD, Journaux

25 juillet 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP du BARCARÈS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

25 juillet 1939.

Eulalio se lève de bonne heure pour faire sa lessive. Mais c’est dur de laver du linge avec l’eau du puits qui a une odeur pestilentielle.

Le Gouvernement Français a promulgué en avril dernier  une loi que les gens du camp espèrent voir appliquée. Les étrangers sont en quelque sorte astreint à un service dans les Compagnies de Travail d’une durée égale à celui des Français au service militaire. Malgré la perspective d’un travail pénible peu rémunéré (mais rémunéré tout de même), tous les internés attendent avec impatience de pouvoir enfin sortir pour être actifs.

Les bruits circulent dans le camp: bientôt la guerre, bientôt les Socialistes Français de retour au pouvoir… On appelle cela « Rodio Chabola ».

Ce qui est beaucoup plus réel, ce sont les histoires racontées par les occupants d’une barque échouée du côté du Barcarès. Ils racontent la répression franquiste en Espagne, le million de détenus, les milliers d’exécutions quotidiennes.

Un ami quitte le camp: Joaquim Toyos. Pour Eulalio c’était un brave homme qu’il considérait comme son père depuis le départ de celui-ci. Par contre, en raccompagnant un autre ami à sa baraque, il assiste à une scène très dure. Un homme avec le front en sang, maintenu par les autres. Il essayait de se suicider ayant appris les décès de sa femme et de son fils du côté de Bordeaux, écrasés par un camion.

Eulalio se rappelle que le 25 juillet c’était la fête de Santiago à Santander. Moment de nostalgie avant de s’endormir.

A suivre le 7 août…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 25 juillet 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 356 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Miroir revient sur l’entrée en guerre de l’Italie et fait sa couverture d’une photo de Gabriele d’Annunzio, le poète italien qui fut le chantre de cette intervention. Il a revêtu sa tenue militaire puisqu’il sert dans une unité de lanciers.

Mais la guerre, ce n’est pas que l’apparat que semble sous-entendre cette photo. C’est aussi des civils fuyant les bombardements comme…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ces belges quittant la localité belge d’Oostvleeteren prise pour cible par l’artillerie allemande.

Sur le front italien, 2 vues avec des gros canons qui ont été hissés à 2 000 mètres d’altitude dans les Alpes…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ou ces préparatifs de tir contre le camp retranché autrichien de Malborghetto.

Des photos de zones particulièrement détruites sur le front français:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’Hartmaansweilerkopf dans les Vosges où les terribles combats qui s’y déroulent ont dévasté les paysages. Où est passé la forêt vosgienne ?

La plaine de Souchez qui a subi la première bataille de l’Artois en mai-juin 1915 et où plus grand chose n’est debout.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A l’automne prochain, la seconde bataille de l’Artois finira cette oeuvre de destruction massive

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un peu d’exotisme avec la guerre sur le front de l’Afrique australe, en Afrique du Sud, où le général Botha mène l’attaque à la tête des Boers contre une colonie allemande.
Une autre vue du retour des grands blessés, prisonniers de guerre, à Lyon à la gare des Brotteaux…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dont La Guerre Photographiée nous a longuement parlé il y a 3 jours.

Poster un commentaire

Classé dans Revues