Archives de Tag: communisme

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 16 septembre 1917

(JOUR 1141 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Après de violents combats à Lens ayant mis au prise Allemands et Canadiens, des prisonniers ont été faits. Ces soldats allemands ne semblent pas malheureux de leur sort. Canadiens ou Français dans le même cas qu’eux ne l’étaient surement pas non plus !

Dans ce secteur, ces images montrent que les combats ont été rudes.

Une station électrique détruite, des tranchées bouleversées. La guerre de 14 en résumé !

Le Miroir va nous transporter….

  • en Russie pour nous montrer en double page centrale…

…des émeutes et combats de rue, à Petrograd, entre les Maximalistes (infiltrés par les agents allemands bien entendu, suivant le titre et qui ne veulent plus de la guerre) et les  partisans de la continuation de celle-ci.

Aux Etats-Unis où on nous montre des militaires en formation.Des artilleurs en haut, des aviateurs en bas, des méthodes un tantinet ridicules dans les deux cas.

  • En Italie…

où les Italiens (appuyés par les Français… le grand oncle Séraphin y était) combattent les Autrichiens dans les Alpes Juliennes.

Sur mer, on voit la destruction des mines immergées par un destroyer.

De jolis champignons provoqués par ces explosions… Ces mines avaient été semées par un U-boat allemand.

Deux vues de deux fronts fortement couverts ces derniers temps.

  • Aux Chemin des Dames, une prise d’arme dans une carrière.

  • Près de Verdun, à Vadelaincourt, une ambulance bombardée par les Allemands.

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: le TEMPS du samedi 5 novembre 1936

Un seul journal aujourd’hui pour ce mini kiosque du 5 novembre: LE TEMPS.

img_0141

Le journal fait sa une des problèmes du nouveau roi d’Angleterre au bord de la démission. En effet, Edouard VIII souhaite se marier avec une roturière divorcée Mrs Simpson.

img_0142

Cela arrivera 6 jours plus tard, le 11 décembre 1936 après un court règne de 11 mois (il était devenu roi le 20 janvier de cette même année). C’est surtout ses accointances avec l’Allemagne nazie et le nazisme en général qui risquaient de rapidement poser problème !

Ce journal fait également état du rapprochement entre les Nazis et le Japon tout autant expansionniste.

img_0143

C’est la lutte contre le Bolchévisme qui cimente cette union.

Autre nouvelle favorable à l’Axe naissant:

img_0144

Le Chili vient de reconnaître l’annexion de l’Ethiopie par le Duce.
Sans que cela n’ait été photographié, l’Allemagne vient de dénationaliser de l’écrivain Thomas Mann accompagné de la confiscation de ses biens. Il a été Prix Nobel de Littérature en 1929. Mann a fui en Suisse pour échapper à la mort. Dans la même charrette que lui, d’autres intellectuels, journalistes, avocats, politiques subissent ces mesures horribles. Quand on dit que les fascistes sont capables de tout…. même en 2016 !

La guerre d’Espagne pour terminer avec des articles en page intérieure…

img_0145

comme en dernière page, celle de la dernière heure.

img_0146

La bataille de Madrid est au centre des réoccupations. Mais les combats et les exactions ont lieu ailleurs: Pays basque, en mer, autour de Madrid.

Les communiqués publiés par les 2 camps sont contradictoires, bien entendu.

 img_0147

Dernier sujet qui fera débat les deux prochaines années: le problème de la Non-Intervention. On en reparlera.

img_0149

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: LE MONDE ILLUSTRÉ du 21 novembre 1936

dscn9399

Une couverture montrant une photographie d’un événement qui ne sera pas abordé dans le magazine: des bagarres entre grévistes et non-grévistes à Roubaix, arbitrée par les gardes mobiles. Les premiers occupent l’usine en grève, les seconds souhaitent travailler. 80 as plus tard, on pourrait voir la même scène.

La revue est parue un peu trop tard pour s’étaler plus longuement que dans l’éditorial sur le suicide de Roger Salengro…

dscn9400

…ministre de l’Intérieur du Front Populaire, atteint par une terrible campagne de dénigrement de l’extrême-droite, on l’a lu dans Gringoire il y a quelques jours.

dscn9401

Une extrême-droite capable de tout quand la gauche est au pouvoir, on peut le vivre depuis 4 ans.

Sous ce titre….

dscn9402

…la bataille de Madris semble avoir commencé. Une carte des lieux pour que les lecteurs puissent comprendre de quoi il s’agit:

dscn9403

Un communiqué de Franco annonce que les troupes franquistes ne sont qu’à 1 800 mètres des portes de Madrid et qu’il vaudrait mieux que la République se rende et lui laisse le pouvoir. En évoquant l’avenir et les responsabilités dont auront à répondre les Républicains devant les générations futures.

dscn9404

On sait ce qu’il est et c’est plutôt Franco qui fut mis jusqu’à sa mort au banc des nations et son régime dénoncé par ses crimes contre l’humanité.

dscn9405

Une vue aérienne de Madrid avec le Palais Royal sans souverain… et un quartier au premier plan semblant gravement endommagé… par les bombardements fascistes.

 Le Monde Illustré nous présente Hitler en gentil gentleman farmer en train de nourrir les chevreaux de sa propriété campagnarde de Berchtesgaden (avec un R oublié dans le titre !)

dscn9408

Les camps de concentration « accueillent » les opposants au régime nazi depuis 3 ans maintenant.

A Moscou, c’est l’immense manifestation sur la Place Rouge…

dscn9409

des troupes soviétiques pour le 19ème anniversaire de la Révolution d’Octobre que l’on nous présente. Avec la neige et sans le peuple.

La catastrophe de Saint-Chamas.

dscn9406

L’explosion de la poudrerie le 16 novembre dernier a fait 53 morts et des centaines de blessés. Les dégâts sont considérables. Les autorités sont venues s’incliner devant les cercueils des victimes.

dscn9407

Du plus léger pour finir:

dscn9410

Football avec la victoire de Paris face à Budapest.

dscn9411

dscn9412

Aviation avec le XVème Saon de l’Aéronautique du Bourget et des avions aux profils bien futuristes.

dscn9413

La charade du jour, toujours aussi peu évidente !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 17 septembre 1936

Une seule revue pour ce mini kiosque du 17 septembre, mais une revue qui sort de l’ordinaire comme le VU d’il y a quelques jours.

DSCN5733

Regards n°140, un magazine très politique édité par le Parti Communiste. On va y retrouver des signatures connues: Clara Malraux épouse d’André Malraux, Aragon, le peintre Jean Lurçat, l’historien et le journaliste Georges Soria.

DSCN5734

L’éditorial de Diplomaticus met sur un plan d’égalité par un photo-montage, les Nazis à Nuremberg et un meeting du P.P.F. de Doriot à Paris. Il va jusqu’à suggérer que le financement de ce parti vient d’Allemagne. Rappelons qu’à Nuremberg, il y a peu, Hitler a désigné le bolchévisme comme l’ennemi à abattre et que son discours a été bien compris par les Communistes français.

Plusieurs articles rendent compte de la situation en Espagne avec des articles ciblés. Pas de l’actualité immédiate mais des articles plus fouillés.

Le très stalinien journaliste Georges Soria raconte sa rencontre…

DSCN5737

une unité militaire composée de miliciens républicains qui s’entrainent pour composer un bataillon très efficace, le bataillon de fer. Ce sont des ouvriers qui composent ce groupement, encadrés par des militaires de carrière.

DSCN5738

DSCN5739

DSCN5740

Ces hommes ont combattu dans les affrontements de la Sierra (de Guadarrama certainement).

L’artiste peintre Jean Lurçat insiste sur la protection des oeuvres d’art par les Milices Républicaines.

DSCN5741

La situation est urgente car des oeuvres d’art peuvent être détruites ou transportées à l’étranger, principalement par de grands propriétaires qui fuient pour rejoindre le camp rebelle.

Un article signé de 2 journalistes racontent les combats autour de Saragosse.

DSCN5742

En insistant sur le déséquilibre des forces, il met en relief le sens des sacrifices des combattants républicains.

DSCN5743

Clara Malraux raconte l’arrière du front de la Sierra de Guadarrama, avec le camion de la Maison de la Culture Populaire.

DSCN5744

Elle parle de sa visite dans quelques maisons bourgeoises réquisitionnées dont les propriétaires ont fui, une autre au palais de l’Escorial occupé dans une aile par une prison républicaine, dans une autre par un hôpital.

 Un autre journaliste écrit un article sur le Maroc espagnol, d’où est partie la rébellion.

DSCN5746

Il y a rencontré un ami qui y décrit la situation. Franco s’est servi des erreurs de la République vis à vis des indigènes pour se les aliéner et en recruter un maximum dans son Tercio. Il raconte l’exécution d’un militant de gauche pourtant français, assassiné par les franquistes en même temps que des militants espagnols. La terreur militaire règne sur Tétouan.

On retrouve dans ce magazine, des articles plus anecdotiques, comme un sur les chasseurs et les braconniers, en France. Beaucoup plus militant que cet article intitulé Retour du pays du peuple-Soleil… tout simplement.

DSCN5747

Aragon revient-il d’Egypte ou du pays des Mayas ou des Aztèques ? Non, d’URSS, le pays du peuple-roi où s’édifie le communisme. On y parle des réalisations mais aussi des traîtres Trotsky, Kamenev, Zinoviev au service d’Hitler et de la Gestapo. Le grand Aragon n’y va pas avec le dos de la cuillère et son alignement sur la ligne la plus stalinienne est total. Les images qui accompagnent cette visite dans ce petit paradis soviétique sont lénifiantes:

DSCN5748

Des ouvriers écoutant des discours officiels,…

DSCN5749

de jeunes filles insouciantes,…

DSCN5750

Moscou ressemblant à Las Végas !

Regards, d’ailleurs, propose à ses lecteurs (un peu fortunés tout de même) de se rendre compte sur place de cette société idéale,…

DSCN5751

celle que la police politique voudra bien leur montrer. Un voyage en URSS de 15 jours pour assister aux fêtes de la célébration du 19ème anniversaire de la Révolution d’Octobre.

La page humoristique pour finir…

DSCN5752 (1)DSCN5753 très politique, elle aussi et pas très humoristique, somme toute !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

RÉSISTANCE 1942 (22/23): 11 NOVEMBRE 1918-11 NOVEMBRE 1942 LES ANCIENS COMBATTANTS….

LES ANCIENS COMBATTANTS

DES DEUX GUERRES

APPELLENT LE PEUPLE DE FRANCE

À CÉLÉBRER DIGNEMENT LE 11 NOVEMBRE

en défilant devant les monuments aux morts

de nos viles et de nos villages

et à Paris devant le tombeau

du soldat inconnu.

Tel est l’appel lancé à l’occasion du 11 novembre 1942, moins d’un quart de siècle après l’Armistice de 1918 et la fin de la Première Guerre. Car, bien entendu, il est hors de question de célébrer cette date comme cela se faisait avant guerre. Les Allemands sont présents dans le mode de la France et dans le sud, le régime de Vichy ne souhaite pas fâcher ses « amis ».

Manifester devient quelque chose de périlleux et ce sont les organisations de gauche qui souhaitent continuer de commémorer ce qui, avant passait pour une fête nationaliste.

DSCN0996

Les revendications des signataires du petit tract clandestin, Le Comité des Anciens Combattants des deux guerres adhérents au Front National de lutte pour l’indépendance de la France:

1° Pour exiger que le 11 novembre 1942 soit jour férié comme par le passé.

2° Pour organiser la riposte aux décisions éventuelles des traitres de Vichy supprimant la Fête de la Victoire, en appelant les ouvriers, employés et fonctionnaires des administrations publiques à ne pas aller travailler le 11 novembre et à faire de ce jour un jour de grève patriotique.

3° Pour organiser le 11 novembre prochain devant les monuments aux morts de nos villes et de nos villages le défilé des patriotes avec à leur tête les anciens combattants des deux guerres arborant fièrement leurs décorations

4° Pour organiser le défilé de la population de Paris et de la banlieue devant la tombe du soldat inconnu, place de l’Etoile.

Telles sont les revendications politiques de ce 11 novembre, plus tournées vers la lutte contre le régime de Vichy que contre l’occupant allemand.

DSCN0997

Que se passa-t-il ce jour-là ? Certainement quelques manifestations patriotiques ici et ailleurs quand le rapport de force permettait aux militants progressistes de sortir du bois.
Mais l’Histoire a retenu de ce 11 novembre 1942, c’est l’invasion de la zone sud par la Wehrmacht et les troupes italiennes. Devant le débarquement en Afrique de Nord, les Allemands ne pouvaient laisser la côte méditerranéenne dépourvue de défenses. Cela allait en traîner le sabordage de la flotte française à Toulon et l’occupation de notre région par les forces de l’Axe: la Drôme et le Vaucluse par les Italiens, l’Ardèche et le Gard par les Allemands.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

La GUERRE CIVILE en GRÈCE en 1947: un ÉPISODE oublié de la GUERRE FROIDE

DSCN3631

 

C’est dans cette revue Images du Monde datée du DSCN3632 avec l’actrice Corrine Calvey en couverture, que quelques pages sont consacrées à cet épisode oublié de la Guerre Froide: une guerre civile en Grèce au sortir de la Seconde Guerre Mondiale.

La revue lui consacre 5 pages avec de nombreuses photos prises dans le camp de l’armée régulière. Malgré ce point de vue un peu obligé pour la presse (c’est difficile d’entrer dans un maquis pour y faire un reportage), le journaliste renvoie les 2 camps face à face en dénonçant les crimes des uns et des autres, sans prendre partie.

DSCN3634

Sous ce titre, le sous-titre nous fait entrer tout de suite au coeur du sujet: L’oncle Sam commandite le gouvernement d’Athènes pour permettre aux 120 000 réguliers de vaincre 12 000 partisans.

C’est bien une guerre civile entre partisans de l’Occident (le gouvernement d’Athènes et son Armée soutenu par les Etats-Unis) et des partisans communistes soutenus au début par Staline.

Comme en Espagne, cette guerre fratricide est terrible. Dans cette première page, on y voit un prêtre des partisans Litos Athanasios…

DSCN3635

qui, dit-on, attend son exécution dans les prisons gouvernementales pour avoir fait crucifier… un prêtre du camp adverse !

Même chose dans la légende de cette autre vue, celle d’une militante de l’armée communiste du KKE (le Parti Communiste Grec) Héléna Trygonis …

DSCN3637

attendant son exécution pour avoir commis des crimes sur un prêtre et quelques bourgeois réactionnaires. Une militante qui fait penser à Dolorès Ibàrruri, la pasionaria espagnole.

Des troupes régulières avec des cadres vêtus de l’uniforme britannique…

DSCN3638 (1)

qui recrutent par milliers des paysans pour compléter leurs effectifs…

DSCN3639

grâce à l’argent donné par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, gardiennes de l’Occident anti-communiste…

DSCN3640 (1)

qui utilisent le matériel laissé par les Allemands (ici du matériel ferroviaire) (à noter que les maquis communistes récupérèrent aussi de l’armement allemand)…

DSCN3641

Pour le journaliste d’Images du Monde il ne fait aucun doute que Communistes fanatiques et Réactionnaires corrompus commettent les mêmes excès. Une lucidité rare dans une presse anti-communiste en France au début de la Guerre Froide.

Des photos de maquisards prisonniers descendant des montagnes…

DSCN3636

pour se retrouver dans des camps…

DSCN3642

comme ici en train d’aplanir un terrain pour y installer un terrain de football.

DSCN3643

D’autres images de procès, celui tenu par un tribunal militaire toujours enclin à prononcer des peines capitales pour les ennemis du régime qu’il défend…

DSCN3643

sauf dans ce cas puisqu’il s’agit de celui de paysans incorporés de force dans la guérilla communiste.

D’autres prisonniers en attente d’exécution derrière une grille…

DSCN3644

comme ici le leader Papaflessas alias Vassilia Takos dans une cage.

Et de partout dans les campagne, des tombes semblables à celles-ci où réguliers et partisans sont quasiment enterrés ensemble:

DSCN3645

Cette guerre civile grecque qui dura de 1946 à 1949, s’acheva par la traîtrise de Staline qui abandonna ses partisans au moment de l’exclusion de Tito du Kominform, la guérilla communiste se retrouvant d’un seul coup sans aucune aide militaire. Mais il ne faut pas oublier que les vainqueurs de 1945 eurent une grande responsabilité dans celle-ci en décidant d’autorité quel serait le régime politique de la Grèce sans écouter les voeux des populations locales et en replaçant au pouvoir des politiques corrompus et impopulaires. Sans cela et en écoutant les peuples, il n’y aurait certainement pas ce bain de sang fratricide.
Autre parallèle avec la guerre d’Espagne, plus de 150 000 morts et 80 000 à 100 000 réfugiés d’une Retirada grecque vers la Bulgarie et la Yougoslavie.

Et en 1947, pendant ce temps-là, en France,…

DSCN3633

on préparait le premier Tour de France de l’après-guerre…. ! Mais en 1944, ce fut un gouvernement d’unité nationale qui gouverna la République, en s’appuyant sur un programme écrit dans la clandestinité.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

RÉSISTANCE 1942 (21/23): TRACT-JOURNAL LA VIE OUVRIÈRE n° 109 du 17 octobre 1942

Un tract de 2 pages (1 feuille recto-verso) ronéotypées, un journal: La Vie Ouvrière, organe de la CGT qui perdure de nos jours, feuille clandestine en 1942. Une date: celle du 17 octobre 1942, une consigne: NE JETEZ PAS CE JOURNAL. FAITES LE CIRCULER.

Pour commencer, un long article en guise d’éditorial, rappelant le drame du 22 octobre 1941, un an auparavant, l’assassinat par les Nazis des otages de Châteaubriant.

 DSCN0993

Voici le texte de cet article.

 Le 23 octobre 1941, le peuple de France apprenait que les boches venaient d’assassiner 48 otages de Chateaubriant. L’indignation, la colère, la soif de vengeance, tels furent les sentiments qui s’installèrent dans le cœur de chaque patriote.

En lisant les noms des fusillés, tous les travailleurs de France firent le serment de les venger. C’est eux en effet, qui étaient surtout frappés. Stülpnagel et Pucheu qui fut chargé de désigner les otages, manifestaient leur haine de la classe ouvrière en massacre ses plus honnêtes et ses plus fidèles défenseurs. Secrétaire de fédération, dirigeants de grands syndicats, élus du peuple, des cités ouvrières, constituaient le plus gros contingent des 48 victimes.

Deux jours après, 50 otages furent exécutés à Bordeaux et ce fut la même haine des masses populaires qui précipita leur choix. Depuis, des milliers de patriotes français ont été massacrés. Parmi les hommes comme d’Estienne d’Orves des intellectuels, des savants, toujours figurent en grand nombre des militants ouvriers. Avec Domisse, Brunet et des dizaines d’autres ; Pillet, secrétaire de la fédération du bâtiment, Pourrouault des produits chimiques, des dizaines de secrétaires de syndicats et de délégués ouvriers ont payé de leur vie leur fidélité à la classe ouvrière et leur patriotisme. Tous sont morts en héros, clamant leur foi et leur idéal, leurs certitudes qu’ils seront vengés et que la France serait purgée des envahisseurs et des traîtres.

La vengeance a commencé. Des centaines de Boches pont payés de leur sang le sang de nos martyrs, des traîtres ont reçu le châtiment mérité et qui attend tous leurs congénères, des cheminots ont saboté les transports, envoyé des trains de munitions et de soldats boches dans les remblais, pour venger Sémard et Catelas, les métallos ont saboté, brisé des machines en souvenir de Timbaud, des détachements de francs-tireurs qui portent des dons glorieux : « Timbaud », « Simard », « Péri », « Catalas », « Cadras » etc.… ont exterminé des ennemis. Le souvenir de nos martyres et la haine sacrée de leurs assassins guident leur bras.

La mort glorieuse des héros en a fait surgir de nouveaux par milliers, dont le courroux s’apaisera que lorsque le dernier coupable aura payé, lorsque le dernier Boche aura été chassé de notre sol.

La vengeance comme moteur de la lutte. Oui, le tract oublie un peu l’idéologie mais il est plus facile de mobiliser en évoquant les crimes de l’autre qu’en faisant de la politique. D’ailleurs, en dessous de ce long éditorial, apparaissent 2 sujets de mobilisation immédiate:

DSCN0994

La lutte pour éviter à des jeunes ou des ouvriers de partir travailler en Allemagne et la réussite de la prochaine grande manifestation contre les Nazis et Vichy: faire tout pour célébrer le futur 11 novembre 1942, 24 ème anniversaire de l’Armistice. On en reparlera dans le prochain tract !

Au dos, une série de brèves sur 2 colonnes: les actions des ouvriers dans les usines, les ateliers ici et là.

DSCN0995

Des mouvements dans des usines de la couronne parisienne où le syndicalisme et la politisation des masses sont importants: chez Hotchkiss à Saint-Denis, chez Matra à La Courneuve, chez Gnome & Rhône-Kellermann, chez Citroen à Clichy, chez Babcock à La Courneuve, chez Rateau, à la Lorraine à Argenteuil, chez Chausson, à la S.I.P.A. de Neuilly, P.M. dans le 15ème arrondissement de Paris, chez Alstom à Lecourbe, chez Unic, aux Compteurs de Montrouge, chez Salmon et Voisin, à la S.I.F.: des protestations, des débrayages, des grèves…

Dans la seconde colonne, le tract explique comment organiser une grève pour qu’elle réussisse en évitant l’intervention des forces de l’ordre, la police française. Ainsi est-il faire référence à ce qui se passa en 1936. Voici les 4 commandements de l’organisateur d’une manifestation de ce type:

1-Organiser l’occupation des ateliers, bloquer les issues, organiser leur défense.

2-Prévenir immédiatement les entreprises voisines et les inviter à se joindre au mouvement. Par tous les moyens et surtout en envoyant des courriers, prévenir le plus d’entreprises possibles.

3-Alerter la population des quartiers proches de l’usine pour qu’elle soutienne la grève de l’extérieur.

4-Dans les circonstances présentes, la défense de la grève dans les usines exige la constitution de groupes spéciaux de combat avec des camarades décidés et connaissant bien l’usine. Avoir un objectif de désarmer l’ennemi qui menace et retourner ses armes contre lui.

En 1936, la puissance du mouvement, la rapidité de son extension, mirent les forces policières dans l’impossibilité d’intervenir efficacement. Il faut en être de même aujourd’hui.

À l’action avec courage et audace ! L’heure est venue de combattre et de faire échec à l’ennemi et au traître.

Métallos parisiens ! N’oubliez pas qu’en 1936 vos grèves avec occupation ont sonné le branle-bas dans tout le pays. Aujourd’hui encore tous les yeux sont fixés sur vous.

Un appel à la résistance dans les usines.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers