Archives mensuelles : novembre 2014

En 1939 c’est l’O.M. qui inaugure le STADE LOUIS II en PRINCIPAUTÉ de MONACO.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il s’agit du premier stade Louis II situé au pied du Rocher, en dessous du Palais qui fut utilisé de 1939 à 1985, date à laquelle il fut remplacé par le nouveau et actuel stade Louis II installé sur des terrains gagnés sur la mer et qui comprend en plus du stade et de la piste d’athlétisme, une piscine et une salle omnisports.

Mais revenons au premier stade et à son inauguration racontée dans les Miroir des Sports du 25 avril et du 02 mai 1939.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Même un chat noir fit plusieurs tours du stade à vive allure au moment de l’hymne monégasque, bon présage à la chute de records sur cette piste.

Il y eut de l’athlétisme pour tester la cendrée…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui prouva la bonne qualité de celle-ci.

Mais le clou de cette après-midi sportive fut la rencontre de football sur le gazon de ce stade Louis II entre le voisin méditerranéen de l’Olympique de Marseille et l’équipe nationale du Luxembourg.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sous ce titre qui oublie de donner le score 4-0, la narration détaillée de cette partie amicale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’O.M. était une excellente équipe à l’époque, tenante de la Coupe de France et qui allait terminer seconde du championnat de France en 1939.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A la lecture de cette composition, on note de grands noms du football: le gardien brésilien Vasconcellos surnommé El Jaguare, les frères Conchy, le buteur Aznar, les attaquants Heiss qui perdra la vie durant la seconde guerre mondiale, Kohut et surtout Larbi Ben Barek, la perle noire marocaine de l’O.M. qui débutait sa carrière européenne et qui fit ensuite les beaux jours du Racing et de l’Atletico de Madrid avant de terminer son périple… à Marseille !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une vue de ce match avec le Rocher en toile de fond comme on le verra souvent lors des reportages photographiques des matchs de l’AS Monaco jusqu’en 1985.

A noter que cet article est signé d’Emmanuel Gambardella dont le nom est maintenant connu comme étant celui de la Coupe  de France de football pour les équipes de jeunes (la Coupe Gambardella). Gambardella fut un journaliste sportif du Sud-Est, co-fondateur et directeur du Midi-Libre après guerre et grand dirigeant du football français, successeur de Jules Rimet à la tête de la Fédération.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 29 novembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 118 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Les chasseurs d’Afrique du côté de Sedan pour la photo de la couverture. La presse est tributaire des images que lui fournissent les services de propagande des Armées si bien que dans ce Miroir apparaissent des vues déjà montrées il y a peu et sélectionnées dans Sur le Vif ou dans la Guerre Illustrée. Telles…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’automitrailleuse de la bataille d’Ypres ou…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la tranchée britannique ! Du déjà vu !

Sur une page, des photos d’aviation avec l’appareil de Célestin Adolphe Pégoud…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

sous lequel on a préparé 8 bombes destinées aux ennemis ou…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une vue aérienne prise depuis un aéroplane, au-dessus des nuages.

As de la Grande Guerre, Célestin Adolphe Pégoud, originaire de l’Isère, sera abattu lors d’un combat singulier par un aviateur allemand Otto Kandulski et son mitrailleur Von Bilitz près de Belfort le 31 août 1915. Ces derniers lui rendront hommage en revenant sur les lieux du combat en lui jetant une couronne de fleurs. Ils connaîtront plus tard un sort identique à leur vaincu du jour.

La double page centrale du magazine…

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

rend hommage aux soldats belges de retour de la bataille des Flandres et qui passent devant l’église de Nieuport détruite lors des bombardements allemands. A comparer avec cette vue de destructions en Pologne, à Miechow près de Cracovie…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

où l’on nous dit que les Russes, eux, évitent de détruire les églises lors des bombardements… chose qu’on n’est pas obligé de croire !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme le dit le titre, les restrictions commencent à se faire sentir en Allemagne.

Image difficile…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

que cette exécution d’un espion allemand par les Britanniques, exécution sommaire puisque c’est le texte même de la légende de la photo. On nous dit que cet espion opérait outre-Manche et envisageait de faire sauter une voie ferrée… Bizarre !

Enfin, un peu de philatélie pour finir et nous faire découvrir les nouveaux timbres allemands destinés à l’affranchissement du courrier en Belgique quasiment totalement occupée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et voici ces timbres… en vrai !

timbres allemands-belgique

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans (presque) jour pour jour: SUR LE VIF du 28 novembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 117 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Presque une image d’Epinal, un dessin, pour montrer la mort d’un Brave, d’un soldat français auquel un « frère d’armes » vient au secours. Pas de trace de blessure… visage apaisé… on peut croire à une photo posée…!

Cette photo d’un champ de bataille est bien plus réelle

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais les morts sont Allemands, bien sûr !

 En 4ème page, le Kronprinz en tenue de hussard de la mort…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais le cheval est un « pur sang français acheté chez nous pour fouler le sol français »… le fourbe !

Les disparus de la semaine:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La misère de la population allemande prise dans la guerre sur le front est

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui fait pendant à celle des populations de Belgique, du Nord et de l’Est fuyant les combats de l’Ouest.

Du matériel et des chevaux canadiens qui arrivent en masse dans les ports

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour être rapidement détruit lors des combats

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est avec le sourire que ces soldats anglais s’abritent comme ils peuvent de la pluie… qui ne doit pas être très chaude en cette période de l’année du côté du nord de la France

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin, en page 2, une petite leçon d’artillerie pour les néophytes…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Revues

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR EN 1954 1-Les concurrents.

C’est le

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui nous annonce cet événement sportif d’une assez grande importance locale qui va se dérouler le lendemain, le dimanche 21 mars:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR.

Pendant ce temps, en Indochine,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dien Bien Phu n’en finit pas de tomber, attendant Mendès-France pour mettre fin à cette guerre coloniale.

Les champions cyclistes du printemps 54 s’appellaient

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bernard Gauthier et Antonin Rolland…

la star du music-hall était bien sûr

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et les voitures étaient toujours aussi peu robustes quand elles rencontraient un platane

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Donc, Montélimar s’apprête à vivre un grand dimanche sportif avec cette marche des facteurs de la Drôme… comme pouvaient aussi exister à cette époque des courses des garçons de café aussi prisées.

Le journal du samedi présente l’itinéraire de cette course:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Départ devant le bureau de Poste qui devait se trouver à l’époque place Paul Gauthier, en face du Temple, à deux pas de la médiathèque. L’actuel bureau de Poste de Montélimar n’a été construit qu’après la destruction du Collège (donc la construction du Lycée Alain Borne) à la fin des années 50, début années 60.

Les organisateurs avaient imaginé un joli circuit de 9km dans la ville, visitant tous les quartiers: les Allées, la Gare, le centre ancien, le Fust, le Géry avec un premier contrôle appelé première boîte aux lettres de contrôle, retour vers les quais du Roubion, Nocaze, les Grèzes (quartiers qui devaient être moins construits à l’époque), seconde boîte aux lettres, Saint-James, Aygu, retour en centre ville pour une nouvelle visite des rues anciennes et une arrivée devant le kiosque qui alors se situait au bord de la RN7 (les Allées), à la place de l’actuel manège.

Tout cela en tenue de facteur, bien sûr. C’était réellement une véritable épreuve sportive qui attendait les concurrents !

Pour reconnaître les concurrents, le journal donnait aussi la liste des inscrits avec dossards

SAMSUNG CAMERA PICTURES

par catégories d’âge, avec chez les plus jeunes, le n°7 venu d’Espeluche, mon père (écrit par erreur avec 2 R) jeune papa depuis 3 mois d’un petit garçon prénommé Michel. Dans cette liste, le n°6 venu lui, d’Allan, un certain Audigier, tonton d’un petit garçon de 6 ans qui deviendra mon beau-frère et d’un petit bébé qui sera la grand-mère de mes petits-enfants. Ouh, c’est compliqué !

Dans la liste des vétérans 2,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le n°204, Georges Bonnet, le second facteur d’Espeluche, le père de René, policier et coureur sur route de talent pendant longtemps.

A suivre pour connaître le résultat des courses dans le Dauphiné du 22 mars.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR EN 1954 2-Les résultats.

Toujours dans le

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

celui du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour narrer cette Marche des Facteurs de la Drôme. Pas moins de 2 articles pour être complet, un en page Montélimar et un autre en page Drôme… illustrés de 4 photos. Vraiment un événement important !

C’est vrai que la course a drainé la foule des grands jours, à faire pâlir de jalousie des actuels organisateurs de compétitions en ville, Ronde du Parc ou 10km pédestres de Montélimar.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et cela tout au long du parcours, comme ce passage au virage pour emprunter le pont du Fust quand on vient de Carmes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A noter la tenue impeccable des facteurs-concurrents.

La page départementale nous raconte la course

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et bien sûr égraine le palmarès de l’épreuve.

Pour ce qui nous intéresse… pour les plus jeunes:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mon père finira 17ème/20 de sa course, 2 places derrière l’Allanais Audigier .

Peut-être quelques pleurs nocturnes de son bébé ne lui avaient-ils pas facilité sa préparation,

le sommeil étant primordial pour le sportif !

A noter que le second de la course écopa d’une pénalité d’une minute…. une boîte aux lettres oubliée ?

Quant au second concurrent Espeluchois, le vétéran Georges Bonnet, il se comporta plus qu’honorablement

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec une troisième place ex-aequo immortalisée par la presse

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Georges à gauche… « bon sang ne saurait mentir » pour son fils René…

Et il y eut les bouquets et la bise des Miss locales pour les vainqueurs, au kiosque, l’après-midi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a 100 ans jour pour jour: LE PETIT MARSEILLAIS du jeudi 26 novembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 (JOUR 115 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Les deux Unes des informations militaires annoncent les échecs allemands que ce soit

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dans les Vosges

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ou dans les Flandres.

Ce qui n’est pas faux mais qui signifie que la guerre s’enlise.

Un carte en page 1

SAMSUNG CAMERA PICTURES

montre l’encerclement des Empires du Centre. Ce qui était déjà vrai il y a 3 mois, sauf que la Turquie, l’Empire ottoman est maintenant entrée en guerre depuis le 1er novembre.

La guerre se déroule maintenant au Proche-Orient et les Britanniques viennent de mettre un pied en Irak en libérant Bassorah de l’occupation turque.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En France, le Gouvernement a décidé de ne plus appeler sous les drapeaux les pères de famille nombreuse (6 enfants « vivants » au moins)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ainsi que les jeunes gens candidats aux concours des Grandes Ecoles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La Nation a aussi besoin de futurs cadres.

Des nouvelles plus locales avec la reproduction de cette lettre d’un militaire d’Antibes à son épouse dans laquelle il raconte des combats du côté de Chauvoncourt, dans la Meuse, près de Saint-Mihiel (entre Nancy et Bar-le-Duc).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

un récit plutôt violent et angoissant.

En page locale, d’Avignon, cet appel d’une Alsacienne…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

souhaitant qu’on ne la prenne pas pour une Allemande. On avait déjà lu cela… est-ce réel ou un appel aux dons déguisé du Comité s’occupant des Réfugiés ?

Bien plus réel et inquiétant à Montélimar, cette liste considérable de soldats tués à l’ennemi

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en octobre semble-t-il !

Enfin pour terminer sur une note plus amusante, ce fait divers avec la disparition d’une belle somme d’argent en transit  pour Marseille en gare d’Arles…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

responsabilité de la disparition que se rejettent le facteur et le conducteur-chef du train…

« C’est pas moi, M’sieur, c’est l’autre ! »

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE ILLUSTRÉE du jeudi 26 novembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 115 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La photo de la Une est celle du roi George V venu saluer les boys partant pour le continent.

Des images d’enthousiasme pour cette guerre, la presse en présente toujours. Malgré l’hécatombe d’août 14, les volontaires étrangers défilent à Paris pour s’engager, drapeau tricolore en tête…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et les cuirassiers en font de même en partant pour le front.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On retrouve des soldats marocains au combat…. ou au ravitaillement…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et des généraux à couvert,  sous la paille que l’on n’a pas eu le temps de rentrer.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une mitrailleuse Hotchkiss maniée par des soldats belges, également dépourvus de casque comme les Français.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On nous apprend aussi la disparition d’un as de l’aviation, le capitaine Rémy, mais dans banal accident d’avion et non lors d’un combat aérien. Il a été cité par l’Armée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un peu d’humour avec ce dessin extrait de la page reprenant les dessins humoristiques de la presse alliée. Cette oeuvre illustre ce dont on parlait le 21 novembre, à savoir l’inondation des terres basses belges pour stopper la progression allemande.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin une photo d’une unité territoriale, le 40ème régiment, sur laquelle on voit qu’il s’agit bien de militaires rappelés, plus âgés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les soldats composant ces unités territoriales étaient âgés de 34 à 39 ans mais devant la demande, cela pouvait aller jusqu’à 45 ans. Ce 40ème Régiment d’Infanterie Territoriale était stationné à Orléans et recrutait ses hommes dans cette région.

Poster un commentaire

Classé dans Revues