Archives de Tag: ALGéRIE

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE NOUVELLISTE du 24 janvier 1937

Le Nouvelliste, le quotidien lyonnais très à droite, on va le voir pour ce 24 janvier, un dimanche. C’est la raison pour laquelle le journal présente une première page spéciale comme cela arrive souvent, hors actualité, sur les Palais et tombeaux Algériens. De belles vues commentées.

dsc01409

Le journal s’attaque au gouvernement de Front Populaire à travers les problèmes d’un fils du secrétaire général de la C.G.T., Léon Jouhaux, arrêté en Belgique pour des problèmes de trafic d’armes. Comme quoi toutes les occasions sont bonnes pour la droite. Après Salengro, on le sait.

dsc01410

Après guerre, c’est Léon Jouhaux qui créera le syndicat Force Ouvrière, conséquence de la mainmise des communistes sur la CGT.

Le raid aérien de Marcel Doret suite…

dsc01411

Le raid vient d’arriver pour une escale technique à Hanoi et suivant le titre, s’est envolé pour Tokyo. Sauf qu’on n’en est pas encore là ! On sait que l’avion a atterri à 5 heures 56. Le journal n’en dit pas plus. Comme le journal du 26 janvier, Le Temps ne s’intéressera pas à ce sujet, on peut dévoiler la fin de l’histoire. Les aviateurs Doret et Michelletti abandonneront à Hanoi.
Une dernière tentative aura lieu à la fin de l’été, la 4ème pour Marcel Doret. Le résultat sera le même que les 3 précédentes…: échec, ce coup-ci sur la plage d’une île à 500 kilomètres du but !

Passons à la guerre d’Espagne où Le Nouvelliste a le coeur qui penche pour les Nationalistes.

dsc01412

Les fronts sont inactifs pour cause des intempéries sauf en Andalousie à la température plus clémente où les Nationalistes ont progressé vers Malaga.
Pour le reste c’est une charge en règle contre les Républicains et le Front Populaire…

La colonne de secours venant en aide à Malaga a tout brulé sur son passage, les églises bien entendu, mais aussi les auberges et les habitations.

Suite des « horreurs » républicaines:

dsc01414

Massacre dans les prisons, …

dsc01415

lettre de l’archevêque de Tolède insistant sur les assassinats commis par des communistes, êtres sans foi ni loi… Les Maures de Franco eux étaient plus cléments… quand on leur livrait une ville prise comme récompense de guerre !

Pour un peu, les bombes nationalistes tombant sur Madrid amèneraient amour et fraternité. La Nouvelliste nous en fera de semblable jusqu’en 1944 quand il disparut des kiosques pour faits de collaboration.

Un petit entrefilet sur Ancone (Drôme) où une valise remplie d’objets de maçonnerie a été trouvé par un certain Raoux et qu’elle attend son propriétaire chez le découvreur.

dsc01413

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a presque 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 22 octobre 1916

dscn8594

(JOUR 812 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Photo de cette une assez surréaliste. Un soldat britannique se reposant sur un lit au milieu des ruines. La scène se passerait à Morval, 30 kilomètres au sud d’Arras, chef-lieu du Pas-de-Calais. Terribles destructions de guerre. Mais la guerre n’est as le Club Méd, loin de là.

Les meilleures pages de ce Miroir du 22 octobre 1944.

dscn8597

A Morval justement, les fantassins britanniques partent à l’attaque en sautant de leur tranchée. Deux photos qui semblent assez correspondre à leurs commentaires.

dscn8595

La chute de Zeppelin, la nuit du 1er au 2 octobre 1916, au-dessus de Londres. Impressionnant !

dscn8596

La course au gigantisme des munitions. Des obus de 381 m/m pour répondre aux 420m/m allemands.

dscn8598

En double page centrale, la place de l’Archevêché de Verdun occupée par des prisonniers allemands en attente d’un interrogatoire.

dscn8599

L’entrée en guerre des Grecs aux côtés des Alliés est toujours en suspend. Les troupes se préparent mais rien n’est décidé et la lutte entre Vénizélistes et Monarchistes redouble de violence.

dscn8600

Du ravitaillement pour les hommes au front. En haut, du blé qui part de Sidi-Bel-Abbés; en bas, du vin en quantité au départ de Bordeaux. Les récoltes 1916 ont été bonnes.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

POSTER MDI en fil rouge de l’été- La PRISE de la SMALA.

Pour ce tableau MDI, c’est le titre exact qui est reproduit ci-dessus… Pas plus, pas moins. Il faut donc une petite culture historique pour comprendre de quoi il s’agit.

DSCN3892

Le désert nous désigne l’Afrique, le Sahara, l’Algérie. L’armée française attaque manifestement une tribu de nomades. Nous sommes en 1843, le 16 mai exactement. Depuis le 5 juillet 1830, soit depuis 13 ans, la France essaie de coloniser l’Algérie. Mais cela ne se fait pas sans mal. Les autochtones  résistent et en particulier l’émir Abd-el-Kader. L’attaque de la smalah d’Abd-el-Kader par les hommes du duc d’Aumale fut une étape importante dans la phase de colonisation. Malgré leur supériorité numérique, la smalah d’Abd-el-Kader est dispersée, même si le chef arabe n’est pas là.

La colonisation et la pacification de l’Algérie durera encore quelques années, jusqu’en 1857 environ. Pacification terme  officiel pour dire que cette mise sous tutelle de l’Algérie par la France se fit par le sang et les larmes, par de durs combats et par des massacres.
Défait, Abd-el-Kader fuira en Turquie.

Le tableau duquel l’auteur de la planche MDI s’est inspiré:

SMALA1

Une oeuvre de Henri Vernet.

Poster un commentaire

Classé dans Affiche

Une TABLETTE LUMINEUSE pour négatifs, positifs, diapositives, photos sur plaque de verre…

Un autre cadeau de cette fin d’année, une tablette lumineuse pour numériser les anciens négatifs…

DSCN0216

et quel travail à venir comme la numérisation des 450 plaques de verre sur l’Algérie et Laghouat, la porte du désert au début du XXème siècle (quelques unes présentées en fil rouge pendant l’été 2014 dans unmondedepapiers.com) ou encore les 5 000- 6 000 diapos originales retraçant la carrière du toréador nîmois Nimeno II alias Christian Montcouquiol prises par un amateur éclairé qui avait accès à la contre-piste. On en reparlera !

Ci-dessous, la numérisation de vues sur Laghouat, ville située en bordure du désert.

Première série avec des négatifs de paysages:

DSCN0035

DSCN0038

DSCN0041

DSCN0042

DSCN0043

DSCN0044

DSCN0046

DSCN0048

DSCN0052

DSCN0054

et dans cette même série, 3 vues de la « patache », ce courrier reliant la ville au pays:

DSCN0039

DSCN0051

DSCN0055

Seconde série de positifs particulièrement animés…

DSCN0173

Arrivée du bataillon Bousquière 1908 (très pâle comme sur les plaques)

DSCN0175 DSCN0177

Officiers visitant les abattoirs de la ville en 1907.

DSCN0178 DSCN0180

Arrivée du capitaine Tesson en 1909 et départ en 1910.

DSCN0181 DSCN0182 DSCN0190

Arrivée des tirailleurs en 1906…

DSCN0184 DSCN0185

les mêmes suivant le positionnement des plaques de verre par rapport à la lumière…

DSCN0187 DSCN0188

idem…

Ce qui revient à dire qu’il y a des expériences à mener pour trouver la juste position pour les numérisations !

Poster un commentaire

Classé dans Photographie

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 18 avril 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 258 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Sur la photo de la couverture, dans un train sanitaire, des combattants du Maghreb, Algériens et Marocains reviennent du front. Ils ont été blessés, peu grièvement à première vue, et partent en convalescence quelques jours avant de revenir en première ligne. Car tel est leur destin.

Ce numéro est consacré sur plusieurs pages aux blessés et au service sanitaire qui les prend en charge.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Tout d’abord, une page pour expliquer la manière dont les blessés sont évacués de la tranchée. En quatre photos… Manifestement, vu le paysage dégagé totalement, la tranquillité des sauveteurs quand ils sont à découvert (3-4), ce ne peut être qu’un exercice du côté de Mourmelon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre page présente les premiers soins donnés aux blessés sur la ligne de feu. La remarque précédente est encore plus d’actualité.

Plus loin,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les divers modes d’évacuation des blessés vers les hôpitaux de l’arrière. En charrette, en ambulance (celle de l’image 3 a manifestement connu le feu), en train sanitaire, en péniche… Les blessés les plus gravement touchés succombaient souvent dans les ambulances à proximité du front. On peut le lire sur de nombreuses fiches de Poilus… ou le voir dans des fictions dans lesquelles les scénaristes montrent le tri implacable des blessés par le personnel urgentiste.

Enfin, une dernière page de cette présentation photographique des soins apportés aux blessés, les étapes de la ligne à l’hôpital…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les ambulances sur le quai de la gare (on l’a vu dans une carte de Séraphin), dans une salle de classe ou une église avant le transport en voiture automobile pour les plus chanceux et la prise en charge dans un hôpital parisien.

D’autres vues de cette revue:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le feu d’artifice des canons de 75 en action à la tombée de la nuit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La basilique d’Albert  et la ville, dans la Somme, connurent de nombreux épisodes guerriers de 1914 à 1918. Au jour de la photo, les combats du 25 au 29 septembre 1914 et les duels d’artillerie de 1915 qui détruisirent l’édifice religieux dont le Vierge dorée resta penchée dans le vide. Par la suite, la bataille de la Somme passa par là en 1916, celle du Kaiser au printemps 1918 et cela se termina par la contre-attaque britannique d ‘août 1918.

Dans une tranchée, deux hommes collaborent pour ce tir (d’entraînement surement).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’un observe caché derrière un bouclier en métal et l’autre tire en fonction de ces conseils…. Belle théorie.

Un peu de météorologie…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec cette crue de l’Aisne qui semble importante.

Enfin, une photographie du plus célèbre aviateur français de cette guerre, de nos jours,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Roland Garros.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Une DÉDICACE de JACQUES FERRANDEZ sur le premier tome des CARNETS D’ORIENT, une SAGA sur l’ALGÉRIE de 1830 à 1962.

Jacques Ferrandez est un auteur de bandes dessinées qui était l’invité vedette (avec Frank Giroud) du Festival de la BD de Bourg-les-Valence en décembre 2012, sur le site de la Cartoucherie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Né en Algérie en 1955, il a gardé peu de souvenirs de cette époque et surtout aucune nostalgie comme d’autres personnes plus âgées que lui. C’est ce qu’il expliqua dans une rencontre avec ses lecteurs.

De la Provence où il réside, il reprit les histoires de Pagnol. Sur des scénarios de Tonino Benacquista, il dessina L’Outremangeur  et La Boîte Noire. Mais c’est finalement à travers ses Carnets d’Orient écrits de 1987 à 2009 qu’il signera l’oeuvre d’une vie: une saga d’une famille européenne en Algérie des débuts de la Conquête en 1830 jusqu’à l’Indépendance en 1962 et le départ des Pieds Noirs. 10 tomes de Djemilah à Terre Fatale en deux cycles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est sur la page de garde de cet ouvrage que l’auteur me dessina cette dédicace.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’esquisse du personnage principal de ce tome, Joseph Constant, artiste peintre sur les traces d’Eugène Delacroix. Les luttes entre l’Emir Abd-el-Kader et les Français que le héros de ce tome va vivre pour retrouver son amour perdu d’Alger: Djemilah.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A lire même par ces nostalgiques de l’Algérie Française, grands « débaptiseurs » de noms de rues du 19 mars 1962, prêts pour la revanche avec la libération des pires paroles suivant la montée de l’extrème-droite.

Après ces Carnets d’Orient, Jacques Ferrandez a dessiné deux oeuvres d’Albert Camus: L’Hôte (que le cinéma vient dadapter sous le titre Loin des Hommes) et L’Etranger. A lire aussi, bien sûr.

Poster un commentaire

Classé dans BD, ORIGINAL!

ANCONE: La DISPARITION de BERNARD GOUJON dans la PRESSE en 1961

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La presse fit état de la disparition de l’Aspirant Bernard Goujon d’Ancone en août 1961 puis de son inhumation à Ancone en septembre 1961.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Dauphiné Libéré du 15 août 1961 évoque le décès de Bernard Goujon et présente ses condoléances à sa famille dans un petit article en page départementale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est au moment des obsèques que le Dauphiné Libéré couvrit largement l’événement qui avait bouleversé toute une région.

Dans le journal du 11 septembre tout d’abord, l’avis des obsèques de la famille et celui du conseil municipal qu’Albert Goujon, père de Bernard présidait.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 12 septembre, c’est un article en page locale qui rappelle la cérémonie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 13 septembre, un article beaucoup plus conséquent relate les obsèques suivies par tout le village et de nombreuses personnalités civiles et militaires.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un article qui permet de comprendre toute la solennité de cette cérémonie et la peine que le village avait éprouvé devant ce drame.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre quotidien départemental,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dont la zone de diffusion est plutôt sur Valence ne parle pas du décès de Bernard Goujon au mois d’août. Par contre, au moment des obsèques, le journal publiera un grand article en page régionale, rappelant également les faits.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un hebdomadaire local maintenant (Drôme-Ardèche sud):

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En pleines vacances d’été, l’hebdomadaire ne paraît que 2 fois par mois. L’article est important et ressemble à celui du Dauphiné, certainement écrit par la même plume, cela sera encore plus net plus loin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après les obsèques du 12 septembre….

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’article est conséquent, proche de celui du Dauphiné, malgré une mise en page moins visible.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Malheureusement, toujours pas de photo de cette cérémonie.

Le texte du long article pour vous permettre de le lire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre hebdomadaire local, aujourd’hui disparu,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

du 19 août annonce le décès en Algérie:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après les obsèques, le numéro du 16 septembre publie un article tout en longueur comme pour la Tribune, sans réel titre en page 2:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En détail pour vous permettre la lecture:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un texte proche de ce que l’on a déjà lu.

Enfin, un hebdomadaire départemental, proche de l’église catholique, qui malgré que la famille Goujon était très croyante, n’en fit pas trop:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un petit article apprend aux lecteurs le décès de Bernard Goujon

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le

SAMSUNG CAMERA PICTURES

c’est dans un éphéméride départemental

SAMSUNG CAMERA PICTURES

que sont sobrement évoquées les obsèques.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin, plus tard dans le temps, le bulletin des Anciens Elèves Maristes d’Aubenas…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

consacra une page à la mémoire de Bernard Goujon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec une nécrologie rappelant le parcours de cet jeune « ancien » élève

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la citation militaire

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et le discours (déjà lu dans le précédent article du blog)  prononcé par le capitaine de l’unité, en Algérie, lors des premières obsèques.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les photos et documents des 2 articles ainsi que ce dernier bulletin sont la propriété de Françoise Keledjian qui doit être remerciée pour sa collaboration. Les coupures de presse ont été trouvées aux Archives de l’Agglo. à Montélimar (Le Dauphiné) et aux Archives départementales (La Tribune, Le Montélimar et Peuple Libre).

Poster un commentaire

Classé dans Journaux, Recherche