Archives de Tag: jeu de développement

JEUX: Soirée JEUX JUBIL’ bien agréable avec des jeux rapides… familiaux appelle-t-on (vendredi 12 janvier)

…et des partenaires bien sympathiques. A l’étage de la Caserne des Pompiers avec A2JE qui propose des jeux plus conséquents qu’au rez-de-chaussée dans un calme bien plus propice à la réflexion.
Une découverte pour commencer avec KANAGAWA.

Un jeu d’estampes japonaises qu’il va s’agir de peindre pour obtenir le plus long tableau possible (avec un maximum de 12). Pour cela, il faut obtenir les pinceaux nécessaires à leurs créations. Comme l’obtention des points de victoire se fait de plusieurs façons, c’est un bon casse-tête pour être le plus efficace: les techniques de dessin, les possibilités de déplacer les pinceaux, les fleurs d’eucalyptus qui donnent des points immédiats, les cartes de récompenses que l’on doit penser à prendre quand la possibilité vous est offerte, la plus longue suite de saisons…

Je stoppe  le jeu en premier un peu à ma propre surprise et le décompte des points m’est favorable sans avoir la sensation d’avoir été très performant. Un jeu agréable avec de beaux dessins.

Suite de soirée avec les mêmes partenaires et METROPOLYS que je propose en sachant y jouer et à leurs demandes de découvrir des nouveautés.

Car pour bien des jeux, il existe « la chance du débutant »… Pour METROPOLYS, rien de cela… l’apprentissage est douloureux et quand on maîtrise le jeu, on domine ceux qui débutent. J’espère tout de même qu’ils ont apprécié le fait de découvrir une nouveauté.

Fin de soirée avec une partie de MAJESTY

un petit jeu de développement découvert en décembre dernier.

Avec cette conclusion qui se dégage de cette partie: pour gagner et récolter pas mal d’argent, il faut ennuyer les autres en les attaquant. C’est ce que fit un des partenaires de jeu et cela lui réussit pas mal. Ce n’est pas forcément le -1 des cartes au Lazarett qui est ennuyeux mais ce sont ces cartes qui ne sont plus dans le lieu où elles devraient être qui est pénalisant. Très pénalisant. Je finis pas très glorieusement cette soirée… une bien agréable soirée.

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: soirée LUDIVORES de Janvier… TERRAFORMING MARS amené par Daniel (mercredi 10 janvier)

Nouvelle soirée sur Mars pour rendre habitable la planète rouge.

C’est bien sûr Daniel qui a amené le jeu que vont découvrir Sylvain, Fred. Preston, Daniel et moi, on connaît la musique et la manière de s’y prendre pour peu que les cartes soient un tantinet favorables ce qui va m’arriver en fin de partie. A cinq pour la première fois, cela accélère considérablement le jeu à partir du moment où les complexes industriels donnent à fond. Alors la température, les océans, l’atmosphère vont évoluer rapidement, rendre la planète habitable et la partie se terminer…

On joue différemment les pronostics de niveaux finaux de compétences et grâce à Sylvain qui oublie de regarder mon plateau, je rends cinq points de victoire en le laissant investir alors qu’il pensait avoir un retour sur investissement. Un peu filou sur le coup !

Fred l’emporte avec 53 points, je double mes trois autres partenaires de soirée pour prendre la seconde place avec 50 points, les autres suivants à 46, 44 et 41 points, des scores bien moins élevés qu’à trois ou quatre.

Fin de soirée « galette » avec quelques parties de WAZABI à trois puis à six.

Sympa pour faire retomber la tension après l’intense cogitation de TRANSFORMING MARS.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: deux jours après, second voyage sur MARS (samedi 06 janvier)

Toujours chez Daniel et Marie mais avec Marie forfait remplacée par Théo. Nouvelle partie de TERRAFORMING MARS, ce faux gros-jeu de plateau, plutôt un long jeu-moyen format.

Un départ plutôt plan-plan de ma part avec un premier tour complètement raté; j’ai en effet choisi des cartes avec des pré-requis impossible à faire. Cela me permet d’économiser pour la suite. Une suite où je serai continuellement ennuyé par la main de cartes données, n’arrivant que rarement à dépenser du titane par exemple.
Un jeu totalement différent d’il y a deux jours où je ne ferait monter que rarement la température, une fois dans la partie et puis brutalement trois fois sur le même tour de jeu à la fin pour conclure cette échelle.

Théo caracole en tête en construisant beaucoup mais oubli que le décompte se fait aussi sur d’autres critères: objectifs, pronostics, cartes avec des points, placement des villes au plus près des forêts. Daniel est présent mais n’arrive pas à décoller vraiment. Quant à moi, je vais en accélérant, je valide deux objectifs sur trois, deux pronostics sur trois et je place la capitale entourée de cinq forêts.

Au décompte final, bien que dernier sur la piste de score quand le gong retentit, je me retrouve devant avec 72 points et 14 d’avance sur le second. Je pense que Théo procédera autrement une autre fois… mais l’apprentissage est toujours plein d’embuches.

Une belle planète grâce à Théo en grande partie mais l’esthétisme ne paie pas forcément !

Il faut être réaliste !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: un voyage sur MARS avec Daniel et Marie pour transformer cette planète en petite TERRE très accueillante (jeudi 4 janvier 2018)

Le Père Noël de Marie a amené 

TERRAFORMING MARS et c’était l’occasion pour moi de voir ce qu’il avait dans le ventre, c’est-à-dire si la transformation de Mars en une Terre bis était possible. Manifestement pour ce jeu, ça colle. Jacob Fryxelius a produit là un jeu de développement semi-coopératif efficace même s’il manque un peu d’interactivité. On doit faire avancer collectivement la construction d’une société humaine sur Mars et c’est seulement quand la planète est viable que le jeu s’arrête.

Trois axes de développement: augmenter la température de l’atmosphère (ça, les humains ils savent faire !), augmenter le taux d’oxygène dans l’air, faire pousser des forêts, créer des océans et construire des villes.

Tout cela avec un mécanisme intéressant qui réduit les constructions à des coût commerciaux. On ne met pas des cubes d’oxygène, de titane ou de forêts mais les valeurs que leur productions représentent.

Après un tour de jeu, on a tout compris… Ajouter à cela des pronostics qu’on peut faire à tout moment (il faut bien amuser sur Mars !), quelques mauvais tours que l’on peut jouer à ses « amis », et voilà une soirée bien sympathique et… équilibrée.

La jolie planète rouge qui commence à verdir et bleuir !

Fin de partie et un décompte des points qui nous fait nous tenir en 4 points autour de 65 me semble-t-il. Marie devant, Daniel un point derrière et moi à 2 points de Daniel. Parfait pour commencer l’année ludique.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

On a essayé BURDIGALIA chez Daniel et Marie (samedi 4 novembre)

BURDIGALIA, un jeu trouvé à l’Emmaus de Saint-Aunès il y a quelque temps. Comme son nom l’indique, un jeu sur Bordeaux à l’époque romaine… cette période historique n’étant qu‘un prétexte  comme c’est le cas dans bien de jeux.

Il s’agit de construire la ville de Bordeaux en envoyant travailler ses ouvriers sur les divers chantiers en cours de réalisation aux quatre coins de la cité. Quand il arrive, le meeple-ouvrier pose un cube, une pierre, prend des points de victoire en fonction de la durée du chantier à venir et s’il termine le bâtiment, les points de victoire de l’édifice achevé.

La ville de Burdigalia-Bordeaux en chantier.

On obtient aussi des points de victoire par des collections de ressources et par le prestige du quartier de certains bâtiments. Dans la partie, il vaut mieux être placé après un joueur ne rechignant pas à poser une avant-dernière pierre d’un bâtiment qu’après une personne n’ouvrant pas le jeu. J’étais placé après Marie qui représentait le second cas tandis qu’elle était elle-même après Daniel qui ouvrait à tout va !

Résultat logique: victoire de Marie, largement devant Daniel qui en petit filou, avait jeté à un moment tous ces jetons de corruption (ça existait donc déjà à l’époque, il faut croire), alors que la carte utilisée demandait de ce qu’il n’en jette qu’un seul. Correction faite, je terminais second mais loin derrière la grande bâtisseuse !

Jeu simple sans être simpliste. A revoir…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: dans le DÉSERT puis en ESPAGNE au XIXème siècle chez Daniel et Marie le 16 septembre.


Une soirée à quatre avec Daniel et Marie mais aussi Preston qui ne rentrera qu’en février à Toulouse.

Petite promenade dans le désert avec DURCH DIE WÜSTE. Il s’agit de construire des caravanes de ces camélidés de différentes couleurs pour encercler des zones du désert. On marque des PV avec les lacs qu’on rencontre et qu’on confisque, les  oasis qu’on approche, et en fin de partie, les hexagones encerclés et les caravanes de chaque couleur les plus longues.

Avec des règles traduites incomplètement, je me fourvoie dans un partage du plateau en deux qui ne me rapportera pas grand chose… A quatre, ce jeu est une belle empoigne et le désert est vite surpeuplé ! Jeu de l’année 1991… ça date un peu. Quant aux couleurs des chameaux, un peu plus fun n’aurait pas été gênant. Intéressant mais ce n’est pas le genre de jeu où je m’en sors !

Suite de soirée avec PANDÉMIE-IBERIA.

Petite entorse au règlement avec le choix et non le tirage au sort des 4 personnages. Daniel nous concocte un deck avec 5 épidémies, stade médian entre le facile (4 épidémies) et le difficile (6). Seul petit problème, je démarre la partie et la première carte tirée est… une épidémie ! Bravo le tri des cartes !

Comme à chaque fois, il ne faut pas perdre du temps en route et être immédiatement dans l’objectif de monter les collections de cartes de la même couleur pour trouver les vaccins.

On y parvient grâce à Daniel qui nous construit des voies ferrées pour accélérer nos déplacements dans la péninsule ibérique, à Marie qui a des facilités à distribuer les cartes. En tant que médecin, je traite les maladies plus facilement mais le pouvoir est moins important que dans le jeu de base.

Belle victoire collective à 2 pioches de la fin de la partie !

Ambiance de cette version agréable et soirée tour autant sympathique !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: 2 soirées à la maison autour de LORDS OF XIDIT (dimanche 27 et lundi 28 août)

Deux soirées consécutives à la maison autour de LORDS OF XISIT. Preston est de retour avant d’aller apprendre à faire poser et décoller les avions du côté de Toulouse. Marie nous prête son jeu pour des résultats divers: une victoire le premier soir à 3, une élimination rapide le second soir, à 4 puisque Florentin est des nôtres.

Toujours aussi calculatoire, interactif, sympathique, avec ce décompte des points si original qui oblige les joueurs à se développer harmonieusement.

Victoire de Preston le second soir, un Preston qui a vite pigé. Pour ma part, je rate la victoire à 1 sou près au second décompte sinon, c’était bon en étant majoritaire au troisième décompte.

Cette seconde soirée avait commencé par un toujours aussi aléatoire CAMEL UP !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux