Archives de Tag: jeu de développement

On a essayé BURDIGALIA chez Daniel et Marie (samedi 4 novembre)

BURDIGALIA, un jeu trouvé à l’Emmaus de Saint-Aunès il y a quelque temps. Comme son nom l’indique, un jeu sur Bordeaux à l’époque romaine… cette période historique n’étant qu‘un prétexte  comme c’est le cas dans bien de jeux.

Il s’agit de construire la ville de Bordeaux en envoyant travailler ses ouvriers sur les divers chantiers en cours de réalisation aux quatre coins de la cité. Quand il arrive, le meeple-ouvrier pose un cube, une pierre, prend des points de victoire en fonction de la durée du chantier à venir et s’il termine le bâtiment, les points de victoire de l’édifice achevé.

La ville de Burdigalia-Bordeaux en chantier.

On obtient aussi des points de victoire par des collections de ressources et par le prestige du quartier de certains bâtiments. Dans la partie, il vaut mieux être placé après un joueur ne rechignant pas à poser une avant-dernière pierre d’un bâtiment qu’après une personne n’ouvrant pas le jeu. J’étais placé après Marie qui représentait le second cas tandis qu’elle était elle-même après Daniel qui ouvrait à tout va !

Résultat logique: victoire de Marie, largement devant Daniel qui en petit filou, avait jeté à un moment tous ces jetons de corruption (ça existait donc déjà à l’époque, il faut croire), alors que la carte utilisée demandait de ce qu’il n’en jette qu’un seul. Correction faite, je terminais second mais loin derrière la grande bâtisseuse !

Jeu simple sans être simpliste. A revoir…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: dans le DÉSERT puis en ESPAGNE au XIXème siècle chez Daniel et Marie le 16 septembre.


Une soirée à quatre avec Daniel et Marie mais aussi Preston qui ne rentrera qu’en février à Toulouse.

Petite promenade dans le désert avec DURCH DIE WÜSTE. Il s’agit de construire des caravanes de ces camélidés de différentes couleurs pour encercler des zones du désert. On marque des PV avec les lacs qu’on rencontre et qu’on confisque, les  oasis qu’on approche, et en fin de partie, les hexagones encerclés et les caravanes de chaque couleur les plus longues.

Avec des règles traduites incomplètement, je me fourvoie dans un partage du plateau en deux qui ne me rapportera pas grand chose… A quatre, ce jeu est une belle empoigne et le désert est vite surpeuplé ! Jeu de l’année 1991… ça date un peu. Quant aux couleurs des chameaux, un peu plus fun n’aurait pas été gênant. Intéressant mais ce n’est pas le genre de jeu où je m’en sors !

Suite de soirée avec PANDÉMIE-IBERIA.

Petite entorse au règlement avec le choix et non le tirage au sort des 4 personnages. Daniel nous concocte un deck avec 5 épidémies, stade médian entre le facile (4 épidémies) et le difficile (6). Seul petit problème, je démarre la partie et la première carte tirée est… une épidémie ! Bravo le tri des cartes !

Comme à chaque fois, il ne faut pas perdre du temps en route et être immédiatement dans l’objectif de monter les collections de cartes de la même couleur pour trouver les vaccins.

On y parvient grâce à Daniel qui nous construit des voies ferrées pour accélérer nos déplacements dans la péninsule ibérique, à Marie qui a des facilités à distribuer les cartes. En tant que médecin, je traite les maladies plus facilement mais le pouvoir est moins important que dans le jeu de base.

Belle victoire collective à 2 pioches de la fin de la partie !

Ambiance de cette version agréable et soirée tour autant sympathique !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: 2 soirées à la maison autour de LORDS OF XIDIT (dimanche 27 et lundi 28 août)

Deux soirées consécutives à la maison autour de LORDS OF XISIT. Preston est de retour avant d’aller apprendre à faire poser et décoller les avions du côté de Toulouse. Marie nous prête son jeu pour des résultats divers: une victoire le premier soir à 3, une élimination rapide le second soir, à 4 puisque Florentin est des nôtres.

Toujours aussi calculatoire, interactif, sympathique, avec ce décompte des points si original qui oblige les joueurs à se développer harmonieusement.

Victoire de Preston le second soir, un Preston qui a vite pigé. Pour ma part, je rate la victoire à 1 sou près au second décompte sinon, c’était bon en étant majoritaire au troisième décompte.

Cette seconde soirée avait commencé par un toujours aussi aléatoire CAMEL UP !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: on a testé LORDS OF XIDIT chez Daniel et Marie (mardi 15 août)

Un jeu de Régis Bonnessée qui avait créé il y a quelques années HIMALAYA. C’est le même principe que LORDS OF XILIT, version moderne du premier jeu, avec quelques nouveautés qui permettent d’enlever du hasard. Ainsi on sait quelles sont les nouvelles villes et les nouveaux ennemis qui apparaissent.

Dans le tirage effectué par Marie, c’était l’argent qui éliminait un joueur, puis les influences et enfin les constructions qui donnaient la victoire.

Car, à trois, un joueur fictif existe dont chacun doit faire évoluer son échelle de score quand il remporte une victoire. Dans notera, ce fut le joueur fictif qui fut éliminé par l’argent, Marie bien injustement à cause du règlement par les influences et Daniel que je battis sans gloire pour les constructions.

Matériel sympa avec ces petits personnages, plateau agréable…

…la tire-lire pour cacher les influences de la région centrale, des plateaux de programmations avec roulettes du meilleur effet… que du +++ par rapport à la première version himalayenne !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: LORDS OF WATERDEEP chez Fred… des quêtes et des intrigues (mardi 8 août)

Dans le monde merveilleux de Dungeons & Dragons, LORDS OF WATERDEEP avec l’extension SCOUNDRELS OF SKULLPORT (les chanceliers de Skullport). Un jeu de placement d’ouvriers souvent testé, jamais avec un grand succès pour ma part.

A trois, avec Marie comme débutante, aussi peu réceptive que moi aux cartes en anglais. Un jeu de quêtes à réaliser grâce aux ouvriers et à l’argent et d’intrigues pour s’attaquer aux autres.

 

 

Beaucoup de possibilités dans la pose des personnages. Et puis ces quêtes qu’il faut essayer d’imbriquer les unes aux autres pour les rendre plus performantes. A ce jeu-là, Fred est imbattable…. et ce fut le cas !

 

Huit tours de partie et plus de deux fois la piste des scores pour presque nous trois, des montagnes de crânes sortis, toutes les nouvelles boutiques occupées… Du jamais vu !

267 PV pour Fred malgré ses piles de crânes (qui lui rapportaient tout de même 4 PV/pièce, personnage oblige), 225 pour moi et 198 pour Marie qui s’est bien débrouillée. Du lourd !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une soirée chez FRED autour de TYRANTS OF THE UNDERDARK (vendredi 07 juillet 2017)

Pas la plus belle présentation mais un jeu particulièrement intéressant et une bonne rejouabilité grâce à des decks de cartes qui modifient totalement les parties.

Il s’agit de développer ses troupes pour occuper des cités et arriver au meilleur décompte possible. On peut occuper un cité en étant majoritaire ou en étant seul occupant. Dans ce second cas, on gagne plus de PV. Le jeu consiste avant tout à se construire du deck de cartes qui suivant l’ordre de leur apparition vont permettre d’être plus ou moins efficace. Soit on achète des cartes, soit on améliore ses troupes. Finalement, un concept assez simple et vite compris pour un jeu offrant de nombreuses possibilités.

Certes le plateau est un peu simple et ressemble plus à un jeu des années 90 qu’à ce qu’on rencontre de nos jours mais cette simplicité permet de se concentrer sur la partie.
On va faire deux parties successivement avec 2 decks de cartes tout à fait différents. La première partie sera rapide et marquée par une forte interactivité entre les 3 joueurs, Fred Sylvain et moi. La seconde avec 2 decks nouveaux sera tout à fait différente: difficulté de pouvoir combattre et détruire les unités neutres et adverses et partie traînant en longueur.
Bilan des courses de ses 2 parties successives: Sylvain peu en avance sur Fred et moi gun tantinet en retrait.

Le plateau de la seconde partie.

Bilan de la soirée: jeu intéressant mais il y a une association de jeux de cartes à éviter, celui de la seconde manche.

2 Commentaires

Classé dans Jeux

JEU: Soirée LUDIVORES avec PANDÉMIE et ADVENTURE TOURS (mercredi 14 juin 2017)

La dernière de la 13ème saison des Ludivores ! Chaleur étouffante.. comme en hiver ! Que ce soit le chauffage naturel ou artificiel, on étouffe tout le temps dans cette grande salle.

Rien de nouveau pour cette soirée. Les Ludivores tournent un peu en rond, peu de renouvellement de jeux sans oublier ceux qui se rejoignent pour jouer entre eux…

Soirée avec Marie, Florentin et son amie autour de PANDÉMIE première version qui paraît bien fade à côté d’IBÉRIA ou de celle du CHUTLU. Tout semblait avancer pour le mieux dans notre quête de vaccins quand éclata une terrible épidémie noire en Asie… Du jamais vu… et des éclosions à la chaîne qui nous renvoyèrent  à nos chères études ! Un bine jolie dérouillée !

Seconde partie de soirée avec ADVENTURE TOURS… ces expéditions qu’il faut organiser en accumulant du matériel pour engager des explorateurs. En 3 manches.. La première jouée à partir du même plateau de base, les 2 autres à partir de départ différents.

Le but du jeu est un peu d’arriver à remonter par la carte d’une aventurière toutes les cartes équipements vers le coin des aventuriers. J’y parviens à la manche 1 et à la manche 3. La première réussite me met tout le monde sur le dos à la manche 2 où je fais un zéro pointé. La seconde réussite me permet d’arriver à 49 points en tout et à remporter la partie marquée par des scores assez faibles.

Prochain rendez-vous des Ludivores le 13 septembre prochain. Une éternité !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux