Archives mensuelles : janvier 2015

Il y a 100 ans jour pou jour: LE MIROIR du dimanche 31 janvier 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 181 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Deux photos du Kaiser voulant nous prouver que les soucis de cette guerre l’ont vieilli et affaibli. Guère convaincant !

Pour répondre à Sur le Vif d’hier, Le Miroir montre le camp de prisonniers allemands de Coëtquidan

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en Bretagne. Un camp d’ordinaire lieu d’entraînement des régiments bretons. A l’époque du service militaire, c’était le camp de formation des EOR. A noter cette belle expression pour désigner les fils de fer barbelés: « des ronces artificielles ». Poésie quand tu nous tiens !

Dans la Nord, la cité industrielle d’Armentières a beaucoup souffert

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ce sont des filatures qui ont été visées et détruites, moindre mal pour la production de guerre. L’auteur des lignes semblent sous-entendre que les Allemands se sont acharnés sur des concurrents de leurs usines de tissage.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Quant aux civils, ici et là (Soissons sur la photo), ce sont dans les abris qu’ils passent leur vie au moment des combats.

Les photos-reporters commencent (on l’a déjà vu) à s’avancer près du front pour prendre des vues

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette photo retouchée a eu le mérite d’être prise près de la ligne de front. Les arbres sont déchiquetés. Nous sommes à Perthes-lès-Hurlus, commune rayée de la carte après septembre 1914 et qui ne sera jamais reconstruite. 29 communes sont dans ce cas: 9 dans l’Aisne et dans la Meuse, 7 dans la Meuse et 4 en Meurthe-et-Moselle sans compter les innombrables villages du Nord, Pas-de-Calais, Somme qui durent être entièrement refaits.

Plusieurs articles sur l’aviation

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A Dunkerque, un bombardement du port par des avions allemands, des Aviatiks guère craints manifestement. Rien à voir avec ce qui se passera un quart de siècle plus tard, en juin 40.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A Mourmelon, l’aviateur Declerck s’apprête à décoller pour bombarder les lignes ennemies tandis qu’au camp de Châlons repose un chevalier du ciel tué à l’ennemi: Louis Mendès. Ce dernier s’était posé par erreur derrière les lignes allemandes le 3 septembre 1914 et il fut abattu par un détachement de Ulhans au moment où il brûlait son aéroplane.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le dessin de Carrey pour expliquer le périple de 1000 km d’un groupe de Zeppelin partis bombarder les côtes anglaises.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’exploit de l’aviateur Eugène Gilbert qui réussira à abattre (à forcer à se poser) un Aviatik allemand dont l’observateur fut tué. On voit l’impact de la balle mortelle qui a traversé le radiateur de l’avion allemand pour atteindre mortellement le lieutenant von Falkenstein.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des tranchées sur le front de l’Est

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un schéma qui préfigure les combats qui se dérouleront dans les 3 années à venir

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une attaque allemande d’importance devant Soissons qui a permis un gain de terrain de 1 800m au prix de lourdes pertes.

Et des tranchées avec des ennemis très près les uns des autres, 6 mètres nous dit l’auteur de la légende de cette photo retouchée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur cette double page, une photo intéressante qui ne cache pas la situation des hommes: l’ennemi proche, le travail périlleux des sapeurs et observateurs, les risques d’attaque surprise, la mort présente avec ce cadavre allemand pas enlevé et à demi-enfoulli. Une telle image n’aurait pas été oser montrer il y a 3 ou 4 mois.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

En 1926, les PROFILS DOLIN pour préparer une EXCURSION en BICYCLETTE 4-PROVENCE

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dernier volet avec quelques profils de routes dans le sud, en Provence. On a déjà vu Valence-Avignon par la célèbre RN7:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Voici la suite de cette route vers le sud, vers Aix-en-Provence…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

puis vers Marseille (mais ce n’est plus la RN7)… à travers des collines qui sont devenues de vastes zones commerciales.

Un autre trajet pour faire Avignon-Marseille…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 ou plutôt l’inverse via Salon-Arles et Tarascon. Tout plat sauf quand on s’approche de Marseille, insérée dans des collines. Entre Salon et Arles, on est en lisière de cette fameuse Crau, ce désert caillouteux, énigme pour les géologues.

A partir de Marseille, la route du littoral pour aller jusqu’à Toulon,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec la montée du col de la Gineste qui se remplit de coureurs et marcheurs le dernier dimanche d’octobre, vrai petit col à partir de l’obélisque de Mazargues.

Mais pour parler de la plus grande et la plus connue grimpette de Provence, il faut aller plus au nord.

LE MONT-VENTOUX

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec les 2 routes pour arriver à son pied, à Bédoin: celle du nord venant de Malaucène avec de petite côtes, celle du sud de Carpentras en faux-plat montant régulier.

L’ascension du Ventoux par la route est, pour le cycliste, une des plus dures des Alpes. Pentes très fortes de Saint-Estève à l’Observatoire, exposition au midi, terrain incomplètement aggloméré, absence presque totale d’eau, font de ce parcours un incomparable champ d’expériences pour éprouver la résistance des machines et des coureurs.

On ne peut que souscrire à cette description faite par le profil Dolin, à l’exception du revêtement actuel absolument irréprochable. Le virage de Saint-Estève n’est plus relevé comme alors, plus aucune compétition automobile n’empruntant cette route. Quant aux cyclistes montant au sommet, c’est une réelle épreuve quasiment initiatique, autant pour Monsieur-Tout-le-Monde que pour les cracks du peloton. Le Tour a découvert le Géant de Provence sur le tard, en 1951, et y revient régulièrement. Nous aussi pour voir la course… sauf en 2009 où Ennio décida d’arriver le jour de l’avant-dernière étape du Tour: Montélimar-le Mont-Ventoux !

A noter qu’en 1926 lors de la publication de ses Profils, les routes Malaucène-l’Observatoire et Sault-le Chalet-Reynard (noté MC fontaine de Grave sur l’image) n’avaient pas encore été ouvertes.

Poster un commentaire

Classé dans Livres

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 30 janvier 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 180 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)
Une image d’Epinal de la solidarité des Poilus qui semble un peu plus vraie que d’autres même si l’on ne peut exclure une photo montée.
Ce numéro parle de tranchées, de tranchées et encore de tranchées. On est loin du mois d’octobre, époque pendant laquelle la Presse moquait les Allemands qui se retranchaient.
SAMSUNG CAMERA PICTURES
des tranchées en Argonne
SAMSUNG CAMERA PICTURES
en 4ème de couverture, toujours en Argonne, page délicatement illustrée par des baïonnettes (!)
SAMSUNG CAMERA PICTURES
près d’Albert dans la Somme qui a beaucoup souffert des combats.
Une page entière est consacrée au camp de prisonniers français en Allemagne de Wahn près de Cologne.
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Ces photos avaient l’avantage de rassurer les familles et d’humaniser les « Boches » qui sembaient bien s’occuper de leurs prisonniers. La réalité ne devait pas être aussi « tranquille » tous les jours.
Observations réciproques
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Les Allemands observent les Français depuis un toit, le Français en fait de même perché sur un arbre. Les Allemands semblent plus en sécurité !
Une forêt sous la neige dans les Vosges, au loin, des hommes
SAMSUNG CAMERA PICTURES
et une légende guerrière pour une vue si paisible. Ce n’est certainement pas pour de telles situations que les Allemands surnommèrent les Alpins « les Diables Bleus ».
SAMSUNG CAMERA PICTURES
A la frontière du Congo (dans le camp des Alliés) et du Cameroun (Allemand), la situation n’est pas tendu puisque les officiers « ennemis » discutent.
SAMSUNG CAMERA PICTURES
Le maître de l’acier allemand Krupp fabrique aussi des voitures blindées comme celles-ci, pas encore très opérationnelles.
Pour finir une image anodine dramatique
SAMSUNG CAMERA PICTURES
des malles et valises… celles d’officiers tués à l’ennemi que l’on renvoie à leurs familles. Terrible !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

SÉRAPHIN GUÉRIN…. PETIT SÉMINARISTE en AVIGNON (1/2)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Séraphin Guérin était le frère de mon grand-père Gabriel, sur cette photo prise après la mort du père en 1915, c’est bien sûr le plus grand des 3 enfants, mon grand-père étant celui de gauche. Né en 1897, il vivra presque centenaire puisqu’il disparaîtra en 1992, atteint de cécité depuis longtemps.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Extrait de l’acte de naissance du livret de famille de ses parents.

Il alla donc faire ses études secondaires au Petit-Séminaire Saint-Michel d’Avignon à partir de 1912, ce qui était original à une époque où la scolarité des enfants s’arrêtait pour presque tous au Certificat d’Etude. Il devait avoir été repéré par le curé du village pour ses qualités intellectuelles et son assiduité religieuse comme l’atteste, dans cette feuille locale,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ses appréciations (pas de notes, déjà, à l’époque) pour le cathéchisme.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il quitta donc le Collège d’Orange où il devait avoir fait la Sixième et la Cinquième, sa campagne de Caderousse pour la Préfecture et un de ses Petits-Séminaires, le Saint-Michel, situé rue d’Annanelle (à côté du Lycée Mistral de nos jours), où il obtint des résultats plus qu’honorables, comme l’attestent , dans ce petit livret,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les récompenses obtenues à la fin de sa Quatrième durant l’année scolaire 1912/1913.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pas moins de 7 accessits et le Prix d’Accessits, derrière les 3 Joseph (Flandrin, Robert et Mouraret) eux-aussi souvent cités.

Pendant les vacances d’été, il est aussi accueilli par l’Abbé Delbos, curé de Lacoste comme on peut le lire sur ce cahier de brouillons qu’il a conservé… les vrais cahiers de classe n’ayant pas été gardés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un jeune abbé Delbos comme en atteste cette petite carte qui nous apprend qu’il connaîtra le même sort que bien des jeunes gens de sa génération en 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Officier d’infanterie, tombé le 20 octobre 1914 à Gerbevillers (Meurthe-et-Moselle)

Lacoste, au pied du Luberon, commune sur laquelle était érigé le château du Marquis de Sade dont il ne reste que des ruines et dont Séraphin racontait que son hôte lui conseillait de ne pas aller voir derrière le grand portail ce qui pouvait s’y passer…. Pas grand chose puisque Sade n’était plus de ce monde depuis un siècle et le château en ruines depuis un peu plus longtemps.

Deux vues amateurs de la cour du Séminaire à l’époque à l’époque où Séraphin devait y être élève:

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

sous la neige semble-t-il.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La photographie de cette remise des prix et de l’Assemblée Générale du Petit-Séminaire en 1913 (c’est écrit au dos). Une assemblée quasi exclusivement masculine, deux laïcs ayant amené leurs épouses (au premier plan à droite et au fond à gauche). Séraphin me direz-vous? Pas évident bien que la photo soit très nette. Peut-être l’un des jeunes hommes debout au fond, celui le plus à droite, au centre de la photo ?

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE, Généalogie, Photographie, Recherche, Vieux papiers

SÉRAPHIN GUÉRIN…. PETIT SÉMINARISTE en AVIGNON (2/2)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ci-dessous, une seconde photo d’une fête avec les jeunes classes, malheureusement pas datée,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’oncle apparaît ce coup-ci, encore au fond, debout après les cuistots et le prêtre regardant de côté, soit en se rapprochant

SAMSUNG CAMERA PICTURES

au centre de la loupe, avec une serviette blanche sur l’épaule.

Séraphin cessera ses études en 1913 ou en 1914, victime de la déclaration de guerre du 3 août. Il ne fera ni ses humanités, ni sa rhétorique mais remplaça son père Adrien mobilisé ce jour-là, pour venir aider sa mère à la maison de Caderousse pour mener le travail aux champs et s’occuper des bêtes, avec son petit frère Gabriel en âge lui aussi de quitter l’école. D’autant plus que le père ne revint pas et que lui-même fut appelé en anticipation comme toute la classe 17 en 1916. Libéré seulement en 1919, il ne reprit pas ses études et se dirigea vers un emploi à la banque, dans un grand groupe puis à la banque Chaix quand elle se créa à Avignon. Nous en reparlerons dans d’autres articles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre photographie non datée de l’Assemblée Générale du Petit-Séminaire, peut-être juste après l’Armistice.

Car si Séraphin n’alla pas jusqu’au bac ni ne prononça ses voeux, il ne rompit pas totalement avec ses années de jeunesse et adhéra à l’Association des Anciens Élèves des Petits Séminaires d’Avignon et de Notre-Dame de Sainte-Garde (ouf! c’est tout!).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le premier bulletin gardé de mars 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Plus émouvant un simple 4-pages petit format pour annoncer que les activités de l’Association n’auront pas lieu en 1916 comme ce fut le cas en 1915, pour cause de guerre bien entendu, beaucoup d’anciens élèves étant sous les drapeaux et à la lecture de cette longue liste…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pas moins de 12 anciens ont été tués et 3 sont portés disparu. Une hécatombe !

Ce n’est qu’à partir de 1931 que Séraphin va garder tous les bulletins annuels rendant compte de l’Assemblée Générale de fin d’année scolaire de l’Association des Anciens.  D’où cette pile impressionnante de brochures

SAMSUNG CAMERA PICTURES

allant jusqu’au début des années 80, date à laquelle l’âge, la santé défaillante et la cécité l’empêchèrent de suivre la vie de l’amicale.

Ainsi, en 1931, dans un petit programme

SAMSUNG CAMERA PICTURES

accompagnant la fin de l’année scolaire, on retrouve

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’oncle jouant du Labiche avec son copain Fernand Burel (que nous rencontrâmes plus d’une fois cité Louis Gros ou avenue des Deux-Routes).

D’ailleurs, le bulletin de cette année-là

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ne manque pas de signaler la prestation des artistes d’occasion, 16 ans avant Jean Vilar et Gérard Philipe.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans ce même bulletin apparaît Séraphin dans la liste des adhérents

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A partir de cette date, Séraphin va s’impliquer de plus en plus dans la vie de l’Association. Ainsi, dans le bulletin de l’

SAMSUNG CAMERA PICTURES

on le voit entrer comme membre du Comité directeur

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Puis quelques années plus tard, pour l’

SAMSUNG CAMERA PICTURES

il prend du grade comme Secrétaire-Adjoint.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour terminer, plus tard encore, lors de l’

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Secrétaire, tout simplement

SAMSUNG CAMERA PICTURES

suivant en cela la « carrière » de son ami Burel dans l’instance dirigeante. C’est au début des années 70 qu’il dut abandonner sa fonction, rattrapé par la maladie qui le privait peu à peu de la vue.

Mais en quoi consistait l’Association? Parrainer les  plus jeunes, venir en aide à un membre en difficulté mais surtout se retrouver

SAMSUNG CAMERA PICTURES

autour d’une bonne table et…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

faire une photo de famille… un peu comme à chaque dernière page des aventures de Gaulois irréductibles !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une photo des années 30 du groupe d’Amicalistes.

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE, CARTES POSTALES, Généalogie, Photographie, Recherche, Vieux papiers

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 28 janvier 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 178 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le journal fait sa couverture avec cette grosse pièce d’artillerie. Certes mais il en existe de plus grosse et une page est  consacrée à présenter quelques pièces d’artillerie sous ce titre:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le canon de 75, le plus utilisé pour l’artillerie de campagne. Peut tirer 20 coups/minutes jusqu’à 8km.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

5-6 coups/minute avec des obus de 20kg.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Porte le nom de son inventeur. Canon de 155mm. 1 coup par minute.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Artillerie lourde (1 coup toutes les 5 minutes). La pièce pèse 14 tonnes et envoie des projectiles de 100kg qui font des cratères de 3m de profondeur et 7m de diamètre.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une vue qui n’est pas sans rappeler l’illustration du Miroir sur l’Argonne:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en vraie photo ici au lieu d’une oeuvre retouchée sur le Miroir.

Une autre photo qui pourrait illustrer le travail sur le front des pontonniers d’Avignon (article récent)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour remplacer le pont de Verberie détruit, dans l’Oise.

Une autre image de destruction, celle d’un viaduc vu sous un autre angle.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le viaduc de Poix sur la ligne de chemin de fer menant à Amiens avait été détruit en août 14 au plus fort de l’avancée allemande et le Génie a commencé sa reconstruction pour lui rendre son utilité stratégique.

Quelques vues originales:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une église servant de dortoir mais toujours consacrée à sa fonction première.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Q.G. du roi Albert de Belgique à Furnes en Flandres.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La résidence personnelle du Kaiser Guillaume à Corfou (île grecque de la mer Ionniène, au large de l’Albanie) qu’il essaie de vendre à des promoteurs suisses par peur de confiscation de celle-ci au moment de l’entrée en guerre de la Grèce. Cette résidence, l’Achilleion, avait été construite par l’Impératrice Elisabeth d’Autriche, plus connue sous le nom de Sissi, en 1891 puis rachetée par Guillaume II en 1907. Ce dernier ne parviendra pas à la vendre et les troupes alliées (françaises et britanniques) en feront un hôpital militaire. L’Achilleion deviendra propriété grecque après le traité de Versailles en 1919 dans le cadre des réparations de guerre.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

En 1926, les PROFILS DOLIN pour préparer une EXCURSION en BICYCLETTE 3-GRANDS COLS ALPINS du TOUR de FRANCE.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Passons à du sérieux si l’on parcourt les routes à la force de ses muscles. Du sérieux également pour le moteur et l’embrayage si l’on est motorisé. Voici donc ces Géants où l’Homme au Marteau cher à Pellos frappa si souvent, le mois de juillet venu…

En tout seigneur, tout honneur:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le GALIBIER

Le profil nous montre le « vrai » Galibier, la montée du côté nord (en Savoie) qui commence dans la vallée de la Maurienne à la sortie de Saint-Michel pour une première ascension jusqu’au col du Télégraphe. Petit répit et courte descente sur Valloire puis seconde ascension jusqu’au col du Galibier avec 12 km très rudes. A l’époque, on ne montait pas jusqu’au col géographique mais on empruntait le tunnel sous celui-ci. Cet ouvrage d’art a été abandonné de 1976 à 2002. De nos jours, en été seulement,la montée se fait de nos jours par le tunnel ou jusqu’au col pour y découvrir le paysage des aiguilles d’Arves. Pour les cyclistes, c’est le col obligatoirement ! Le Tour de France passe au Galibier depuis 1911. La montée par la face sud est moins rude jusqu’au col du Lautaret que l’on vienne de Briançon ou du Bourg d’Oisans. Par contre les 8 km entre Lautaret et Galibier sont sérieux… mais moins qu’auparavant où cette portion ne faisait que 6 km pour le même dénivelé.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’IZOARD (Izouard sur le Profil Dolin)

C’est vraiment une route difficile que celle de l’Izoard mais la montée la plus rude est celle qui va vers Briançon. A partir d’Arvieux, la pente ne descend pas en dessous de 9% à l’exception de la courte descente de la Casse Déserte où dit-on celui qui passe devant à cet endroit sera en jaune à Paris, surtout si le Tour tourne dans le sens inverse des aiguilles de la montre. Cela s’est passé 13 fois /34 passages dont le premier se produisit en 1922.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

VARS

Généralement, ce col est placé entre Allos et l’Izoard sur la route des Tours de France SIAM. Il a été franchi pour la première fois en 1922 comme Izoard. Une station est venue s’ajouter peu avant le col sur la face nord, plus longue et plus irrégulière que la face sud, plus courte.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ALLOS

Comme le montre le profil, les 2 versants se ressemblent beaucoup. Il a été inscrit au programme du Tour à partir de 1911. On se souvient de l’attaque « suicide » d’Eddy Merckx à quelques hectomètres du col le 14 juillet 1975 pour distancer Bernard Thévenet. Mais dans cet épisode, il oublia de s’alimenter, ce qu’il paya immédiatement dans la dernière montée de Pra-Lou où il laissa s’envoler son 6ème Tour de France.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la CAYOLLE

Moins connu que les précédents car emprunté seulement 3 fois par le Tour dont la première fois en 1950, ce col est aussi plus récent puisqu’inauguré alors que le canon avait commencé de tonner dans le nord et l’est de la France en août 1914. Il relie la vallée de l’Ubaye au haut-Var.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

COL DE LARCHE (ou Colle de la Maddalena pour les Italiens)

Il relie Barcelonnette et la vallée de l’Ubaye à Borgo-San-Dalmazzo en Italie. Il est praticable pratiquement toute l’année. Une des dernières batailles de la Seconde Guerre s’y déroula, des Allemands irréductibles s’y accrochant.

Et pour finir le plus beau col muletier des Alpes:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le COL DU PARPAILLON.

Avant l’arrivée du VTT, faire ce col en vélo était le sommet cyclo-muletier des Alpes. Il relie Embrun à la vallée de l’Ubaye et l’ouverture de la route non bitumée comme le creusement du tunnel sont la conséquence de l’intérêt stratégique du lieu. On voit d’ailleurs sur la profil Dolin la présence de baraquements militaires. En-haut, comme pour le Galibier, un tunnel évite de monter quelques hectomètres de plus. Sur les 2 faces, la route est très pentue et avoisine des 10%.

A suivre la Provence

Poster un commentaire

Classé dans Livres