Archives de Tag: élections

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du 06 janvier 1918

(JOUR 1252 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Président Machado quitte le Portugal, chassé qu’il est par les Révolutionnaires militaires favorables au désengagement militaire du pays de la guerre. Le président déchu va aller trouver refuge à Madrid.

Au Maroc, les troupes françaises, des Territoriaux nous dit-on, luttent contre une rébellion « fomentée » par des espions allemands. Ils tirent au canon sur les positions rebelles. Soit ! Mais il faut ajouter que la guerre avait commencé en 1911 et qu’elle allait durer jusqu’en 1937.Cette guerre de trente ans allait faire officiellement environ 9 000 morts du côté français auxquels il faut ajouter 15 000 blessés, sans oublier 12 000 supplétifs indigènes tués. En face, on estime à 100 000 le nombre de rebelles tués sans oublier les souffrances des populations civiles.

La Révolution Russe.

Une photo des dirigeants bolcheviks. Avec le numéro 1 marqué par la revue, on reconnaît Trotsky. Pour le Miroir, ces hommes, achetés par les Allemands, ont oeuvré à désorganiser l’armée russe. Un peu loin de la réalité.

Par contre, dans les grandes viles, la population s’habitue à faire la queue pour tout.

De gauche à droite et de bas en haut: pour des jeux de cartes (!), du sucre, de cigarettes, du lait, du pétrole et de la farine. Et ce n’est pas prêt de cesser !

En Italie, chassé-croisé des Italiens quittant le front…

…remplacés par les Français dont les généraux inspectent les lieux, dans les tranchées le long du Piave…

… la ligne infranchissable comme l’a décidé l’Etat-Major.

On découvre dans ce secteur, la présence de Peppino Garibaldi petit-fils de Guiseppe Garibaldi, l’apôtre du Risagiomento italien.

Il a combattu déjà dans les tranchées françaises avant la déclaration de guerre de son pays et il est normal qu’on le retrouve sur le Piave alors que « la Patrie est en danger ».

A Cambrai, les soldats canadiens votent…

…pour une consultation électorale comme le reste des sujets de ce Dominion, au Canada.

Les troupes britanniques de D’Allendy entrent à Jérusalem d’où ont été chassés les Turcs.

Un avion survole les Lieux Saints. Quelques Français sont de la fête dont un Caderoussier,  Marius Isidore Bernard, mort à Ludd (ou Lod) huit mois plus tard, le 27 août 1918.

Une photo exceptionnelle à l’époque, devenue beaucoup plus banale de nos jours…

…le survol des Alpes par un avion volant à 5 000 mètres d’altitude. Il devait falloir être très attentif dans le secteur du Mont-Blanc ! Mais que de progrès par l’aviation après quatre années de guerre !

Original mais bien réel, des Chinois en France.

Ce sont de formidables travailleurs dit la légende de la photo, surtout des coolies pour décharger les bateaux.

Pour terminer, les récentes fêtes du Nouvel An et le réveillon.

Ici des civils d’Epernay ont fêté la nouvelle année dans un abri souterrain semble-t-il glacial, pour éviter les bombes allemandes. Un drôle de feu d’artifice !

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Mars 1899: EMILE LOUBET devient PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE (2/2)

On sait que le premier voyage officiel d’Emile Loubet sera pour Montélimar, la ville qu’il avait administré en tant que Maire pendant tant d’années. La Vie Illustrée du jeudi 13 avril 1899 raconte ce voyage en images…

que voilà. A la une de ce numéro, la réception d’Emile Loubet devant la gare de Valence où le train présidentiel s’était arrêté quelques instants.

Une gravure de Duplessis à partir d’une photo de La Vie Illustrée montrant le Président devant sa maison de la rue Quatre-Alliances, aux côtés du Maire qui lui a succédé, M. Gauthier et de Charles Dupuy, président du Conseil des Ministres (= Premier Ministre de nos jours).

La première journée de visite en photos, avec les commentaires du magazine.

M. Loubet passant la cravate de commandeur au cou du général Marchand (photo Joguet)

L’arrivée du Président à Montélimar.

La calèche officielle dans la cour de la gare.

Mme Loubet mère et mme Auguste Loubet à la port de la sous-préfecture, regardant le Président sortir de l’Hôtel-de-Ville.

Le Président embrassant sa mère.

« Demandez: Gloire à Loubé !… paroles et musique.

M. Loubet médaillant un vieux camarade.

Mme Loubet attendent le passage de son fils, sur la terrasse de la sous-Préfecture.

Et la seconde journée toujours en photos.

M. Dupuy, le préfet de la Drôme et le sous-préfet de Montélimar se rendant au déjeuner intime de la rue Quatre-Alliances. 

M. Loubet arrivant au vélodrome (il s’agit de l’inauguration officielle de cet espace sportif, situé à Bel Air ?)


M. Loubet et M. Dupuy dans la tribune du vélodrome.

Le vainqueur de la première course.

Une voiture fleurie.

Le Président quittant Montélimar.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Mars 1899: EMILE LOUBET devient PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE (1/2)

Félix Faure est décédé le 16 février 1899 dans les bras de sa maîtresse ce qui fit le bonheur des chansonniers et des humoristes. Ce fut Emile Loubet, maire de Montélimar et sénateur de la Drôme qui fut élu président de la République deux jours après, le 18 février 1899. Pas de longue campagne à l’époque puisque le Président était élu par les députés et les sénateurs (le Congrès).

Dans la Vie Illustrée du jeudi 2 mars 1899…

on y voit Emile Loubet sortant du premier Conseil des Ministres qu’il a présidé. On y parle des obsèques de Félix Faure et des manifestations des Nationalistes de la Ligue des Patriotes emmenés par Paul Déroulède ayant tenté de prendre le pouvoir à l’occasion de cette période troublée.
Mais on y lit surtout un article de 2 pages…

présentant le nouveau président de la République, une biographie d’Emile Loubet illustrée de quelques photos que voilà.

Dernière photographie d’Emile Loubet.

Madame Emile Loubet (née Picard, fille de commerçant montilien)

Le Café des Officiers où M. Loubet prend son café quand il est à Montélimar. Difficile à localiser ce lieu à partir de cette photo. Peut-être sur les Allées ou la place de la Mairie ?

Mme de Saint-Prix fille de M. Loubet.

M. Paul Loubet, fils aînée du Président à l’âge de 15 ans. Ce dernier a aussi fait de la politique et laissé son nom à une place à Montélimar.

M. Emile Loubet, le plus jeune fils du Président (7 ans)

M. J. Loubet, médecin (à la retraite) à Grignan, frère du Président et Mme J. Loubet.

Maison d’Emile Loubet rue Quatre-Alliances, à Montélimar (la seconde à gauche, deux mètres de façade)

Qu’apprend-on dans l’article qu’on ne sache déjà ? Que le Président n’est ni riche ni pauvre et possède en plus de sa maison de la rue Quatre-Alliances, une petite bicoque sur la route de Montélimar au Teil, qu’il compte venir passer ses vacances « présidentielles » rue Quatre-Alliances, qu’il aime les courses pédestres, c’est-à-dire la marche à pied et  qu’il parcourt souvent Montélimar-Marsanne à pied…

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 19 novembre 1916

dscn9312

(JOUR 840 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un soldat allemand joue du violon dans une église en ruine, à la une de ce Miroir du 19 novembre 1916. Il est écrit que ce joueur fut coupé en deux par un obus quelques jours après. Pas forcément une bonne note pour la propagande anti-allemande !

dscn9314

Autre vue de musique dans des ruines. Un Poilu joue quelques notes sur un piano au milieu des décombres.

dscn9313

Ici, ce sont des soldats qui s’activent pour récupérer les actes dans ce qui reste d’une étude d’un notaire.

 La reprise des forts de Verdun, il y a un peu moins d’un mois.

dscn9315

La reprise du fort de Douaumont le 24 octobre avec ce qui reste de ce qui fut un fort… en 3 vues.

dscn9316

Une vue aérienne du fort de Vaux après tous les combats d’artillerie.

dscn9317

Des batteries devant Douaumont puisque le fort n’est plus « fonctionnel » !

dscn9318

L’assaut contre Douaumont qui ne fut pas la plus meurtrière des attaques et contre-attaques des 10 mois de bataille.

L’élection américaine qui a vu la courte victoire du Démocrate Woodrow Wilson…

dscn9320

…ci-dessus à Shadowland pendant la campagne, face au Républicain Charles E. Hughes…

dscn9319

…ci-dessus à Chicago.

Le vote des femmes, pour la première fois aux Etats-Unis fit pencher la balance du côté de Wilson. Lors de cette élection, Woodrow Wilson obtint 49% des voix pour 277 délégués contre 46% et 254 délégués pour son adversaire républicain. La carte électorale de 1916 montrait une victoire républicaine sur les états du nord-est des USA (la côte est + autour des lacs) contre presque tous les autres territoires pour les Démocrates. Un peu l’inverse de ce qui se passe de nos jours.

Les combats dans le Caucase.

Deux pages de paysages montagneux avec des troupes russes renforçant leurs positions dans les régions de Petra Kale.

dscn9321

dscn9322

Des troupes qui évoluent autour de 2 500 mètres.

La résistance belge à l’occupation allemande du pays. Une page pour parler de l’incarcération du bâtonnier belge Théodor, figure de proue de cette résistance.

dscn9323

Le magistrat a été détenu 7 mois dans le camp de Gutersloh avant d’être libéré et expulsé vers la France.

Les dégâts irréversibles des bombes sur le paysage proche de la ligne de front.

dscn9324

Un énorme entonnoir dans lequel une section s’est mise à l’abri.

dscn9325

L’effet de la guerre des mines avec cet immense cratère près d’Assevillers. N’est-ce pas plutôt (pour son ampleur) le lochnagar Crater d’Ovillers-la-Boisselle ?

capture-decran-2016-10-17-a-22-24-37

Pour terminer, une entrevue Joffre-Cadorna, les généralissimes français et italien du côté de Saint-Michel-De-Maurienne. Bien utile pour les Italiens dont le front vacille fortement.

dscn9326

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: le MONDE ILLUSTRÉ du 7 novembre 1936

dscn9054

La une du Monde Illustré du 7 novembre 1936 montre une image furtive du néo-roi anglais Edouard VIII entrant à Westminster pour son premier discours du trône (ouverture de la session parlementaire). Un roi qui vient d’entrer en fonction… fonction qu’il devra rapidement quitter pour cause de mariage avec une roturière américaine remariée. Il sera remplacé par George VI, le roi bègue.

Mais cette information n’est pas l’actualité principale que va développer la revue.
Plusieurs pages sont consacrées au discours prononcé à Milan par Mussolini sur la politique extérieure de son pays.

dscn9055

Devant une foule considérable, il semble s’adresser sans micro. Ou ceux-ci ont été gommé sur la photo officielle. Toujours est-il que le résumé de ce message est ainsi formulé par le rédacteur du magazine:

dscn9056

dscn9057

Contrairement à Hitler qui ne se gène pas de heurter les puissances étrangères, le Duce louvoie pour éviter de se mettre à dos la France mais surtout le Royaume Uni dont les bases navales de la Méditerranée menacent les visées expansionnistes fascistes.

Mussolini qui reçoit des soutiens en Hongrie

dscn9058

et qui parcourt les artères de Milan à la manière d’un empereur romain… dont il rêve d’être.

Second sujet dont on a parlé hier, la réélection du Président des Etats-Unis Franklin Delano Roosevelt au début de ce mois de novembre 1936.

dscn9060

Les résultats sont trop proches de la date de parution de la revue pour qu’ils ne soient pas plus commentés que cela. Le texte revient sur l’oeuvre de Roosevelt face à la crise. L’image ci-dessus est une image de la campagne démocrate, du côté de Wichita, au Kansas.
Plus amusante est celle de la campagne républicaine menée par Alfred Landon.

dscn9061

On y voit une dizaine d’éléphants conviés au meeting pour cause d’image du Parti Républicain, l’éléphant en étant l’emblème (contre l’âne pour les Démocrates).

dscn9061

Original ! Les vues de la vie intime du leader démocrate de famille…

dscn9063

mais aussi celle d’une campagne électorale relativement apaisée avec cette rencontre entre Landon (à gauche en blanc) et Roosevelt (assis au centre) :

dscn9062

On est loin des saillies de Trump ! Quelle horreur aurait dit ce dangereux démagogue d’un adversaire politique handicapé par une maladie proche de la poliomyélite ?

Dernier volet de cette revue: la guerre d’Espagne.

dscn9064

A côté du titre, on y voit des lavandières de Villacastin (70 km au nord-est de Madrid) en train de laver dans une rivière les tenues des militaires nationalistes qui occupent cette région. Certainement pas des actes volontaires !

Le Monde Illustré est bien plus objectif que Le temps d’hier. Il ne se gène pas pour s’étonner de la persistance des communiqués de Franco annonçant depuis une semaine une victoire imminente sans que rien ne se passe. il insiste sur la violence de cette guerre civile avec des atrocités commises de part et d’autre. Avec cette conclusion prémonitoire: Il faudra de longues années à ce pays pour renaître à la vie économique et internationale. On connaît la réponse: 40 ans !

dscn9065

Sur le front de Navalcarnero (35 km au sud-ouest de Madrid), les miliciens républicains défenseurs d’une ferme ont été exécutés, après la prise de la ferme par les nationalistes. 

Pour terminer sur une note plus gaie,

dscn9066

une vue du match de football entre le Racing de Paris et les Londoniens d’Arsenal. 0-5 pour ces derniers !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: LE TEMPS du 06 novembre 1936

Pour Le Temps du 06 novembre 1936, la chute de Getafe en proche banlieue sud de Madrid annonce tout simplement la chute imminente de la capitale et la rapide victoire des Fascistes.

dscn9040

L’article principal signé Gaston Blanc ne laisse guère d’espoir aux Démocrates de tous bords. Le pronostic sur le chute de Madrid ne devait guère rapporter beaucoup chez les bookmakers londoniens s’ils avaient lu ces lignes: Madrid est près de tomber… sa chute n’est qu’une question de jours…. leur entrée (celle des forces fascistes) dans la capitale escomptée pour la fin de la semaine pourrait même se produire avant samedi (il s’agit du journal du vendredi 6 novembre, pour un article écrit jeudi 5 !

Quant aux commentaires de la situation, ils sont d’une partialité qui frise la faute professionnelle, surtout dans un journal moins partisan (pour les forces d’extrême-droite) que beaucoup d’autres. Les armées fascistes sont considérées comme un rouleau compresseur qui écrase tout, avec des hommes enthousiastes, surs de leur fait. Les Rouges fuient, les populations accueillent avec enthousiasme les fascistes et les journalistes sont traités avec beaucoup d’égards. Certes, le reporter voit des morts sans trop se poser de question, même si cela lui fait quelque chose.

dscn9041

Pourtant, les communiqués des 2 camps sont contradictoires

dscn9042

dscn9043

Les uns crient victoire et s’en remettent à la stratégie que le Chef va dicter… même si c’est un chef militaire bien médiocre. Les autres ne voient la situation pas si critique que cela…. même si l’article  de la « dernière heure » ressemble à un appel au secours des défenseurs de Madrid.

dscn9053

L’horreur, ce sont aussi les bombardements sur Madrid, bombardements qui visent un hôpital… comme à Alep de nos jours.

dscn9044

Bombardements qui amènent une contestation de la part des ambassades des Démocraties.

Un autre aspect sémantique qui est destiné à lisser l’image des fascistes. On ne parle plus de « rebelles », ce que sont ces militaires félons mais de « nationalistes », ce qui a pour but de faire oublier sur crime originel.

Un nouveau  gouvernement de Madrid vient d’être annoncé. dscn9045

C’est un large gouvernement d’union nationale dans lequel toutes les composantes de la Gauche Républicaine sont représentées, même les Anarchistes de la C.N.T. qui viennent d’y entrer. Comme vous pouvez le lire, il comprend 6 Socialistes, 4 Anarcho-Syndicalistes, 2 Communistes, 2 Républicains de Gauche, 2 Union républicaine, 1 Nationaliste basque et 1 de la Gauche catalane. Les temps sont à l’union pour sauver la République.

Seconde grande nouvelle de ce Times à la Française: la réélection de Franklin Delano Roosevelt comme Président de la République des Etats-Unis.

dscn9048

Face à son adversaire républicain Landon, ce n’est pas une victoire mais un triomphe !

dscn9049

46 des 48 états ont envoyé des représentants démocrates soit 523 grands électeurs contre… 8 ! 98% contre 2% alors qu’en voix populaires, le résultat était de 61% contre 36% (27,7 M de voix contre 16,7 M)dscn9051

Ce triomphe qui inspire ce commentaire de Léon Blum…

dscn9052

satisfait de voir, en cette époque plus que troublée, un homme de l’envergure de Roosevelt réélu avec des convictions relativement proches de celles du leader du gouvernement de Front Populaire.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 16 juillet 1916

DSCN4636

(JOUR 715 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un numéro du Miroir consacré presqu’exclusivement à la grande bataille de Picardie où sont essentiellement impliquées des unités britanniques. Depuis le 1er juillet, l’attaque sur la Somme essaie de desserrer l’étau de Verdun par une attaque (certes depuis longtemps programmée). Ce sera une horrible boucherie pour les nombreuses nationalités combattant pour l’Empire Britannique.

DSCN4637

DSCN4640 DSCN4639 DSCN4638

La préparation de l’attaque avec des unités hindoues sous les ordres de Pentax Singh.

DSCN4641

DSCN4642

DSCN4643

L’artillerie est prête puis se déchaine.

DSCN4644

Une attaque et des prisonniers allemands en masse.

DSCN4645

Pour le rédacteur, de nombreux villages libérés… avec des vues de ces lieux avant guerre. Dans quel état cette libération (quand elle a eu lieu) les a laissés ?

DSCN4646

Peut-être dans la même état que ces immeubles de Verdun après les bombardements allemands.

DSCN4647

En territoires occupés (8 départements français tout de même), les Allemands réécrivent les noms de lieux dans leur langue.

DSCN4648

DSCN4649

Les élections américaines approchent et les tenants de l’intervention et de la neutralité s’affrontent aussi dans les urnes;

DSCN4650

Les émissaires du Kaiser amènent aux Espagnols un message de leur empereur.

Poster un commentaire

Classé dans Revues