Archives mensuelles : décembre 2015

Bilan annuel 2015 du blog UNMONDEDEPAPIERS par WordPress

Comme en 2014, voici le bilan annuel du blog que les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé pour l’année 2015.

En voici un extrait :

Tout d’abord le blog UNMONDEDEPAPIERS a reçu 78 000 visites en 2015 (contre 20 000 pour ses 9 premiers d’existence en 2014). Les visiteurs  sont venus de 128 pays. Outre la France bien entendu, la Belgique et les Etats-Unis sont les pays qui se sont le plus connecté au blog.

Mais avant de cliquer si dessous, merci pour toutes vos visites et Meilleurs Voeux pour 2016… tout en continuant de visiter UNMONDEDEPAPIERS et ses blogs amis (dont le petit dernier, celui d’Ancone Culture et Patrimoine).

Voici le rapport 2015 en détail

2 Commentaires

Classé dans ORIGINAL!

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 30 décembre 1915

DSCN2461

(JOUR 514 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une couverture légère avec cette photo du coiffeur-barbier à l’arrière, peut-être un ancien mécanicien ou horticulteur, installé dans un camion où les clients sont assis sur des bidons d’essence. Son nom: Salon de Tonsure. Et la présence de l’auteur Ergé à droite dont le nom sera moins retenu que celui du père de Tintin.

Un numéro sans grande ligne directrice mais quelques vues inyéressantes.

DSCN2462

Une remise de décoration dans les Vosges où l’on voit que le mauvais temps s’est installé.

DSCN2463

Une page avec 4 photos d’un orphelinat à Saint-Jean-Cap-Ferrat, bien loin de la guerre.

DSCN2464

Des destructions, celles du village de Xivray-en-Woëvre, de son vrai nom Xivray-Marvoisin, détruit à 100% au début de la guerre.

DSCN2465

Un coin de repos des Poilus que ce bistrot pompeusement appelé « Hôtel du Crapaud faisandé ».

DSCN2466

Un avion type Caudron dans la cour des Invalides, présenté au public. Cet appareil a vu un de ses moteurs touché par un obus allemand mais a pu se poser sans dommage pour les hommes.

Pour terminer, sous le titre Du charbon pour l’Armée de jolis tas de charbon près de la gare de la Croix-Rousse…

DSCN2467

sur lesquels s’activent des centaines de soldats, certainement des Territoriaux.

DSCN2468

Le charbon était vital puisqu’il représentait l’énergie principale de l’époque. Mais les mines du nord était bien souvent derrière les lignes allemandes… et les puits souvent détruits.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: une autre lettre d’un POILU GRENOBLOIS à ses PARENTS.

DSCN2399

Chers parents.

Je suis absolument navré. Entre hier et aujourd’hui je n’ai pas trouvé le temps de faire trois lettres que je devais expédier demain matin: vous savez lesquelles !

Je sais bien que vous vous rendez parfaitement compte de notre situation  mais tout de même, j’aurais été content de pouvoir faire ce que je m’étais proposé. Demain vous aurez la lettre promise, celle-ci ne compte pas, c’est simplement pour ne pas vous laisser dans l’inquiétude !

Si mon camarade Challon est arrivé à Grenoble comme il le pensait, en ce moment, vous devez avoir mon petit envoi.

Rassurez-vous tout à fait. J’ai le plaisir de vous annoncer que depuis mon entrevue avec le Capitaine Rivoire, tout va pour le mieux. Je suis très content et ne désire qu’une chose: rester ici le plus longtemps possible.

Chaque jour, j’ai un ou deux malades à conduire à la visite. Aussi, depuis que je m’en occupe, je n’ai plus eu de temps disponible. Ce n’est pas un travail, une aimable corvée qui dure généralement toute la matinée ! Nous devons être présents dès le commencement  et naturellement, nous passons en dernier lieu. Tous mes après-midi sont consacrés à mes dessins auxquels je m’intéresse plus qu’avant. Vous comprenez pourquoi. J’ai demandé au Capitaine Rivoire toutes les explications complémentaires. Mon chef a compris qu’il valait mieux me laisser travailler à ma façon. Je n’aime pas recommencer plusieurs fois. Je suis toujours très content de recevoir de vos nouvelles, mais au cos où Maman manquerait d’écrire comme l’autre jour. Je ne voudrais pas qu’elle se tourmente pour cela. Nous avons tous des soucis trop grands pour attacher de l’importance à si peu de chose. En attendant ma prochaine lettre, je vous demande de vouloir bien accepter ces quelques mots et tous les baisers qui les accompagne. 

Mes amitiés à tous,

votre fils

Pierre

PS J’ai reçu le 28 −1 lettre de Maman le 21

                                    −1 lettre de Tante Marie le 26

                                     -1 lettre Zizi le 24

                        le 29- 1 lettre de René Desrayaud

DSCN2400

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

RÉSISTANCE 1942 (15/23): journal clandestin LA VIE OUVRIÈRE (CGT) de septembre 1942.

Un numéro spécial de La Vie Ouvrière de septembre 1942. La V.O. est le bulletin d’information de la CGT qui existe toujours de nos jours. Mais sa distribution sous le manteau en zone occupée comme sa lecture en septembre 1942 était beaucoup plus risquée que de nos jours. La Une est d’ailleurs un appel sans équivoque à la lutte armée:

DSCN2277

Mort aux traîtres ! Mort aux Boches ! le message est clair. C’est un appel à lutter autant contre les Allemands que contre les hommes de Vichy emmenés par Laval et qui envoient des travailleurs français en Allemagne à la demande des vainqueurs.

Ce titre fait clairement allusion à la manifestation du 20 septembre 1942, célébrant le 150ème anniversaire de la Victoire de Valmy. On en a parlé récemment avec des petits tracts, des flyers appelant à cette action.

DSCN2281Ce n’est pas encore le S.T.O. qui ne sera institué qu’en février 1943. Mais « la Relève » inventée par Laval en juin 1942 fut un échec avec seulement le départ de 17 000 ouvriers pour le Reich. Aussi en réponse aux demandes de Fritz Sauckel, le « négrier de l’Europe », chargé par les Nazis d’amener de la main d’oeuvre européenne pour remplacer les hommes sur les fronts, Laval va créer en septembre 1942 la conscription obligatoire qui ne marchera que dans la zone occupée. Elle sera très impopulaire en zone sud avec en particulier des grèves à Oullins dans le Rhône.

DSCN2280

Un petit pavé qui met en avant la grève d’ouvriers luxembourgeois pour refuser le travail obligatoire imposé par les Allemands.

En seconde page, ce petit article qui dénonce les hommes de la CGT ou d’autres syndicats qui participent à la commission chargée de choisir les ouvriers à envoyer en Allemagne:

DSCN2282

Des mots très durs: traîtres, marchands d’esclaves, agents de l’ennemi, complices des assassins des militants ouvriers (dont Pierre Semard).

DSCN2283Un autre petit article pour rendre hommage à deux morts, amis de la V.O. assassinés par les Nazis. Deux intellectuels communistes:

Jacques Salomon, physicien, gendre de Paul Langevin qui est à l’initiative de la Résistance des Intellectuels, fusillé au Mont-Valérien le 23 mai 1942.
Georges Politzer, philosophe, lui aussi dans le même réseau que Jacques Salomon connut le même sort: arrestation par les Brigades Spéciales de la Préfecture de Police (des Français) et assassinat au Mont-Valérien le 23 mai 1942.

DSCN2285

Appel à la lutte armée des ouvriers dans le sillage des Francs-Tireurs, l’organisation de Résistance communiste… surtout que Métallos, Cheminots et Mineurs ont tous des camarades à venger. Des actions des résistants ouvriers sont citées dans un autre petit mot: dans la Nièvre, à Paris chez Esder chez Gnome-et-Rhône et d’autres lieux, Brest, Nancy, Bordeaux, Tarbes, Annemasse, Sotteville,  Saint-Pierre-des-Corps, dans le Nord. Tout cela dans la zone administrée par les Occupants !

DSCN2286

La page 3 est beaucoup plus politique avec une analyse des raisons de lutter contre la Charte qu’a adopté le régime de Vichy pour régler les rapports entre ouvriers et patrons sous un système corporatiste à la manière du régime fasciste de Mussolini. Ainsi la Voie Ouvrière comme les syndicats clandestins CGT et CGTU, les syndicalistes chrétiens préparent la riposte à des textes que Vichy semble vouloir activer.

DSCN2287D’ailleurs, en haut de page suivante, un petit mode d’emploi pour contourner la mise en place des délégués (suivant la Charte) et leur faire prendre en compte les revendications ouvrières. N’oublions pas que ces délégués des ouvriers et employés étaient nommées… par les patrons !

Des revendications que l’on peut retrouver en tant de paix:

DSCN2288

Des revendications salariales…

DSCN2292

Des revendications pour améliorer le quotidien… !

Les mérites de l’unité d’action des syndicats, chose vite oubliée en période de moins difficile:

DSCN2291

DSCN2289Un petit article pour donner en exemple les actions collectives des ouvriers ici et là:

-à La Ciotat, grève chez les métallurgistes.

-près de Paris, débrayages dans des chantiers,

-à Brest, grève à l’Arsenal,

-actions chez des entreprises métallurgiques parisiennes pour augmenter les salaires, en particulier dans l’aéronautique chez Bréguet.

Enfin, un article qui interpelle que celui-ci:

DSCN2290

Les Nazis et les hommes de Vichy diffusent de « fausses » Vie Ouvrière vantant les mérites de la Kollaboration et dans lesquelles signent des « traîtres » au mouvement ouvrier, anciens syndicalistes reconvertis à la Collaboration. Avec la perspective de marks triomphants encore en 1942, cela peut se comprendre !

DSCN2279

La première page de cette revue, au format à l’italienne, crise du papier oblige

1 commentaire

Classé dans Journaux

Des JEUX en CADEAUX pour cette FIN D’ANNÉE

Anniversaire et Noël, des occasions pour recevoir des jeux de société venant de sortir.

DSCN0152

HYPOCRISIE

DSCN0153Un petit jeu de bluff, sous forme d’un jeu de cartes. On reçoit des cartes numérotées de 1 à 12. Comment cela? En posant à tour de rôle tous les 1 puis tous les 2 et ainsi de suite. Le premier qui vide sa main gagne la partie. A part qu’on a le droit de mentir puisque les cartes sont posées à l’envers. Si un adversaire doute de votre probité sur une carte posée, celle-ci est retournée. Si la faute est avérée, vous recevez de nouvelles cartes. Par contre si l’on doute à tors, c’est celui qui aura parlé qui verra sa main gonfler! Sans oublier quelques cartes particulières, anges ou démons qui viennent compliquer la chose. Ça paraît rigolo.

DSCN0154

La « quatrième de couverture ».

DSCN0155

SAPIENS

Un jeu choisi par Ennio pour jouer avec son papy sur un thème qu’il affectionne particulièrement: la préhistoire. Un jeu qui se déroule suivant le principe des dominos. But du jeu, progresser harmonieusement sur la piste de score…

DSCN0157

dans 2 domaines (donc avec 2 pions): la Nourriture et le logement: l’Abri. Celui qui remporte la partie est celui qui est le plus haut avec son pion le moins bon !

Un plateau individuel modulable pour chaque joueur (40 plateaux différents possibles):

DSCN0158

sur lequel on place aléatoirement ses 8 jetons « scènes »: festin, cueillette, rituel, baston (et oui suivant ce jeu, les hommes préhistoriques avaient inventé KING OF TOKYO), eau, campement, chasse et feu:

DSCN0159

A son tour de jeu, on commence un campement qu’on va développer à chaque tour en posant un nouveau domino comme ceux-ci:

DSCN0160

4 dominos en sa possession, 5 dominos visibles en attente et la réserve qui alimente cette pioche visible.

Voici un exemple de 3 tours de jeu pour un clan avec des effets sur le score correspondant.

Pose du premier domino:

DSCN0161

La partie supérieure droite du plateau avant que ne commence la partie.

DSCN0162

Début du campement avec la pose du premier domino-tuile qui va rapporter 5 points de victoire « Abri ».

DSCN0163

Pose du second domino:

Il faut que celui-ci touche par une arrête le domino qui vient d’être posé, côté « eau ».

DSCN0164

Voilà qui est fait ! On empoche 1 point de victoire « Nourriture » qui était le chiffre écrit sur la plateau  à l’emplacement où le domino-tuile contigu a été posé…

DSCN0212

ce qui donne toujours 5 points « Abri » et maintenant 1 point « Nourriture ». Par la même occasion, le joueur peut activer s’il le désire le pouvoir de l' »eau »…

DSCN0165

à savoir, échanger un domino de sa main contre un domino de la réserve visible.

Troisième tour, pose d’un troisième domino-tuile:

DSCN0166

Ce domino va permettre de progresser dans les 2 tableaux: celui de la nourriture avec 2 points récolté par la partie chasse mais aussi dans la partie abri avec 7 points grâce au festin. Ce qui va donner sur la piste de score:

DSCN0213

12 points « Abri » et 3 points « Nourriture ». De plus, l’action de la chasse peut être activée…

DSCN0168

en recevant une escalope qui donnera des points de victoire « Nourriture » quand elles seront vendues suivant ce barème:

DSCN0169

Et ainsi de suite… Mais qu’on ne s’y trompe pas, il est plus facile de progresser en Nourriture qu’en Abri. Encore faut-il que le domino attendu sorte au moment où on en a besoin ! D’autres petites règles annexes permettent de rendre plus interactif le jeu. A essayer sérieusement mais cela semble très intéressant… et pas mal calculatoire.

Enfin pour terminer…

DSCN0206

Le jeu BANDES DESSINÉES.

On se retrouve ainsi dans le monde des collectionneurs de BD et des séries des oeuvres publiées par Delcourt-Soleil. Stratégie, enchères, forte interactivité et un soupçon de triche autorisée… une totale immersion dans le monde de la BD et des collectionneurs ! comme il est écrit en quatrième de couverture !

DSCN0207

Mais on en parlera dans un autre article..

1 commentaire

Classé dans Jeux

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 26 décembre 1915

DSCN2446

(JOUR 510 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une vue d’un camp de prisonniers français en Allemagne. On y voit des indisciplinés (un Russe à gauche, un Français à droite) attachés à un arbre comme punition. On nous précise qu’ils restent ainsi attachés plusieurs heures, quel que soit le temps. Mais la photo semble si débonnaire qu’on a du mal à croire au tragique que peuvent présenter de telles scènes… quand elles sont réelles !

La suite du Miroir nous emmène à Salonique à l’instar de J’ai vu hier. Des vues du camp de Zeitenlick (ici appelé Zeinitlik) où les avions français côtoient les réfugiés serbes.

DSCN2447

Plusieurs pages sont consacrées à cette expédition d’Orient et de l’avancée des troupes en Macédoine, en aide aux Serbes et Macédoniens en déroute.

DSCN2448 DSCN2449 DSCN2450 DSCN2451 DSCN2454

Des Français, des Serbes, des Britanniques en retraite devant les Allemands, Bulgares à Vardar, à Doiran ou dans les gorges du Rajec… Une campagne d’Orient bien mal engagée.

En Champagne, en double page centrale cette vue…

DSCN2452

des blessés français côtoient des prisonniers allemands valides dans leur marche vers l’arrière, pour l’ambulance pour les uns, la captivité pour les autres.

Pour ce soldat allemand retrouvé une année après sa mort, c’est à une sépulture digne qu’il aura droit:

DSCN2453

Plus légères, ces vues d’une DCA avant l’heure avec des mitrailleuses tournées vers le ciel prêtes à tirer sur d’éventuels avions allemands…

DSCN2455

ou ce fortin autrichien repris par les Italiens, le fort du Pozzacchio:

DSCN2456

La Guerre Photographiée d’il y a 3 jours en a fait sa une, Le Miroir en parle sur une page illustrée de 6 photos: la chasse aux rats !

DSCN2457

avec des tableaux de chasse impressionnants:

DSCN2458 DSCN2459

Pour terminer ce petit tour du Miroir du 26 décembre 1916, un peu d’auto-publicité que cette vue de soldat au front lisant Le Miroir à un moment de repos.

DSCN2460

Un Miroir qui date toutefois du 19 septembre 1915, plus de 3 mois avant la publication de la photo. Mais… c’est loin, la Russie !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: J’AI VU du 25 décembre 1915

DSCN2406

(JOUR 509 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un numéro spécial de J’ai vu pour présenter l’intervention alliée dans les Balkans, à Salonique. On ne parle presque plus de Gallipoli que les troupes s’apprêtent à quitter. On se concentre sur l’intervention montée pour venir en aide aux Serbes dans les Balkans, à partir du camp retranché de Salonique. Pour commencer une carte de Salonique…

DSCN2411

et pour continuer une autre carte plus générale de Salonique jusqu’au front serbe, à travers la Grèce jusqu’à ce jour neutre.

DSCN2412

Sur la couverture, on voit le général Sarrail débarquer dans un canot à vapeur. Mais on débarque aussi des hommes…

DSCN2413

et des munitions en quantité. Certaines viennent d’ailleurs de l’évacuation de Gallipoli.

DSCN2410

Le souk de Salonique…

DSCN2414

car la ville n’a retrouvé la Grèce que depuis quelques mois. Reprise à la Turquie (à l’Empire Ottoman) une partie importante de la population a traversé le détroit pour s’installer à Constantinople.

Les hommes et le matériel débarqués se regroupent dans le camp de Zeitenlick situé au proche nord-ouest de la ville portuaire. Une photo en double page centrale nous fait découvrir ce lieu:

DSCN2415

une plaine malsaine, désertique, semi-marécageuse, bossuée et sans aucun arbre (http://84eri.canalblog.com/archives/2007/04/24/4728348.html). Dans ce camp, on y retrouve…

DSCN2417

des réfugiés serbes…

DSCN2419

des hommes faisant la chaîne pour préparer la défense du camp retranché…

DSCN2420

d’autres hommes jouant au « saucisson vadrouilleur » (??? !!!)…

DSCN2418

un camp d’aviateurs…

DSCN2421

et des montagnes de munitions qu’on a vu débarquer plus haut.

Les Britanniques sont également présents, en nombre (près de 90 000) commandés par le général Munro.

DSCN2422

Beaucoup reviennent de Gallipoli.

Non loin de là, la vie continue, une vie pastorale… La Paix.

DSCN2423

Poster un commentaire

Classé dans Revues