Archives mensuelles : octobre 2015

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 31 octobre 1915

DSCN0666

(JOUR 454 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

L’interrogatoire d’un prisonnier allemand venant de se rendre à la une de ce numéro . Un prisonnier capable de lire des cartes et d’y désigner les positions des siens. Certainement un officier.

Le Miroir revient bien sûr sur l’offensive en Champagne qui s’est achevé il y a maintenant plus de 15 jours.

DSCN0667

Une série de photos montre la proximité entre les lignes françaises et allemandes. A Beuvraignes, à la Fontenelle, à Ban-de-Sapt et à Saint-Waast. La premier vue a été retouchée, les autres sont claires et on voit bien qu’elles ont été prises à l’abri d’une fortification.

DSCN0669

A l’arrière des premières lignes où se tiennent les troupes de réserve, des territoriaux bien souvent.

Cette offensive qui a permis de récupérer quelques kilomètres-carrés, des canons (on l’a vu dans Sur le Vif) et des munitions comme ces obus asphyxiants..

DSCN0677

ou ses canons…

DSCN0678

factices destinés à tromper les observateurs aériens.

Puisqu’on aborde ce sujet, la préparation d’un raid par les aviateurs…

DSCN0672

et par le personnel s’occupant des appareils.
DSCN0673

Ici on charge une grosse bombe sous l’aéronef.

Ces aviateurs allemands n’ont pas eu de chance et leur avion s’est abattu derrière les lignes françaises.

DSCN0674

Ce combat aérien s’est déroulé au sud de Pont-à-Mousson le 11 octobre et les aviateurs n’ont pas survécu au crash.

DSCN0675

La guerre continue en Serbie entre les Serbes et les Autrichiens.

DSCN0668

Une double page consacrée à ce sujet. L’écrasement de la Serbie par les Allemands et les Autrichiens et leur allié Bulgare. La France et les autres alliés vont voler à la rescousse de la Serbie. Pour cela, il faut installer une tête de pont à Salonique, en Grèce. C’est la sujet des vues suivantes:

DSCN0670 DSCN0671

Le débarquement des troupes à Salonique.

Les blessés français en Serbie vont être rapatriés à Salonique et c’est Carrey, le dessinateur habituel du Miroir qui imagine la scène…

DSCN0676

avec le touchant accueil des Grecs.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 30 octobre 1915

DSCN0653

(JOUR 453 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un blessé soigné par un infirmier près d’un front, bien calme, alors que des morts gisent au second plan. Une photo posée très certainement.

Pour rester dans le même sujet, d’autres vues de soins donnés aux blessés:

DSCN0656

dans la tranchée même ou…

DSCN0657

dans l’ambulance, à l’arrière où la scène semble beaucoup plus réelle que les 2 précédentes. Une photo prise lors de l’offensive française en Champagne ? Très probablement. D’autres images reviennent sur cette terrible offensive française qui fit tant de victimes pour un gain minime….

DSCN0665

comme dans cette tranchée allemande nous dit-on…

DSCN0654 DSCN0655

ou ces destructions.

Autre conséquence que l’on va exhiber en même temps que tous ces prisonniers que l’on a déjà vu:

DSCN0660

des trophées de guerre: les canons pris aux Allemands !

On nous les montre sur le champ de bataille après celle-ci…

DSCN0658 DSCN0659

puis aux Invalides, à Paris…

DSCN0661

où ils sont fièrement alignés pour que les élites, la presse et certainement la population puissent les admirer et oublier que cette guerre qui devait être brève dure maintenant depuis 453 jours !

Une guerre qui se déroule aussi en Grèce et en Serbie…

DSCN0664

avec des perspectives tout autant floues que sur le front occidental ou dans les Dardanelles.
Pour terminer, 2 photos prises dans les autres pages de la revue, plus anecdotiques:

DSCN0662

Le mariage d’un invalide, devenu aveugle certainement à cause des gaz de combat.
DSCN0663

Le cheval blanc que l’on camoufle en le peignant  avec du permanganate, ce qui lui donne une couleur kaki. Une information que l’on avait déjà lu (et vu) en début de guerre.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

JEUX: une SOIRÉE chez FRED (23 octobre) pour le début d’une longue série de combat: ARCADIA QUEST

DSCN1376

ARCADIA QUEST

Un long jeu (pas en ce qui concerne la durée d’un scénario) mais pour la succession de scénarii pour arriver à la quête finale du dernier scénario avec la destruction du monstre final. A 3, avec Sylvain, nous avons épuisé 2 histoires pour cette première soirée.

Dans un château, des équipes de personnages:

DSCN1379

Mon équipe de 3 personnages: Grom (dur à cuire mais pas très agressif), Hobsbown et Diva (très violente) tirés au début de la partie et qui seront conservés tout au long des soirées, avec le perfectionnement des armes acquises lors des 2 premiers scénarii et qui seront utiles dans le 3ème.

Dans ce château, des personnages à la recherche de réalisation de quêtes et qui devront affronter des ennemis de plus en plus puissants: les adversaires des autres équipes et des monstres de plus en plus performants. Une belle foire d’empoigne pour un jeu simple, peu stratégique mais intéressant sur la durée.

DSCN1373

le plateau du scénario 1

DSCN1378

et celui du scénario 2

A suivre donc dès vendredi prochain…

Suite de soirée avec un petit jeu d’ambiance:

DSCN1386

CODE CRACKER

Un jeu d’ambiance où il s’agit de cracker le code de distributeurs de billets rapportant plus ou moins de points de victoire. On jette des dés, on en garde 1 ou plusieurs, on peut relancer ou non… jusqu’à la chute finale souhaitée par les autres ou la réussite ou la réussite relative qui bénéficiera aux autres par la suite. Un jeu d’ambiance tout simple, proche du CAN’T STOP si souvent sorti dans le passé.

DSCN1390

Pour terminer 2 parties de

DSCN1391

DRAKON

pour clore une soirée ludique bien remplie. Un jeu de développement dans un château en quête d’or et dont on se rapproche de la victoire en posant des tuiles. Assez proche et jouable dee ROOM 25.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: la SOIRÉE du 22 Octobre chez DANIEL et MARIE pour FIVE TRIBES.

Vacances de la Toussaint, c’est le retour de Daniel et Marie dans notre petit monde ludique. Une partie de FIVE TRIBES au programme comme la semaine dernière à la MJC pour la soirée des Ludivores.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Là encore, j’ai l’avantage de la connaissance du jeu par rapport aux 2 débutants que sont Daniel et Marie. Débutants qui ne se débrouillent pas si mal que cela mais restent un peu juste au moment du décompte final. Changement de stratégie en ce qui me concerne: moins de commerce, plus de remplissage de territoire puisque c’est la pose de mon 8ème et dernier chameau qui stoppe la partie.

136 points contre 115 à Marie et 97 à Daniel bien en retard et sans stratégie bien arrêtée.

Baisser de rideau avec une partie des

DSCN0467

TAXIS DE LA MARNE.

En appliquant les règles optionnelles des cartes, nous parvenons tout de même à entrer dans l’Histoire. Un jeu décidément trop facile !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 28 octobre 1915

DSCN0644

(JOUR 451 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un cagna d’où sort un chef, le général Marchand qui sera gravement blessé lors de cette offensive de Champagne. La légende est un peu surfaite car la photo n’a manifestement pas été prise en plein combat !

Pas de ligne directrice dans cette revue… une suite de photos sans rapport les unes avec les autres. J’ai choisi…

DSCN0645

Des tombes dans le célèbre bois de M… M… La première étape avant un cimetière national pour des victimes de ces combats.

DSCN0646

Une zone inondée par de fortes pluies que le Génie sécurise.

DSCN0647

Un tracteur au labour derrière le front. Qu’y a -t-il d’original ? Il s’agit certainement d’un des premiers tracteurs. Serait-ce un tracteur Mercédès ? L’insigne de la calandre y ressemble puisque l’étoile à 3 branches a été créée en 1909. La censure aurait-elle accepté ceci ou aurait-elle été distraite ?

DSCN0648

Bergues, nationalement connue maintenant pour le film Bienvenue chez les Ch’tis qui s’y tourna, a connu les destructions à cet angle de rue.

DSCN0649

Les Alpins au repos construisent ou réparent.

DSCN0650

Un autre dessin après celui de la semaine passée, venu lui aussi de la presse transalpine (La Tribuna Illustrata) est signé Abbel et montre un bombardement en montagne.

DSCN0651

Original: des prisonniers de guerre lyonnais s’adonnent à leur divertissement favori: la boule lyonnaise.

Enfin pour terminer ce patchwork photographique…

DSCN0652

une page de photographies prises par des Allemands et certainement récupérées sur un prisonnier de guerre.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

27 octobre 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP de SAINT-CYPRIEN

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

27 octobre 1939.

Il a fait un froid vif toute la nuit, encore plus au  petit matin. Le café est le bienvenu. Un ami lui apprend que l’Autorité Française envisage le départ de 21 Compagnies de Travail et que la 168ème, celle d’Eulalio, est la première de la liste. Par contre, il n’a pas idée où elle se rendra.

Peu de monde sur l’avenue de la Liberté, sinon deux abrutis qui insultent pour rire l’auteur. Une autre rencontre est plus intéressante. Celle d’une connaissance qui lui dit que les départs pour l’Espagne continuent mais que cela se passe maintenant tôt le matin, avant le lever du jour, pour éviter les problèmes.
De cet endroit, on voit le Canigou, contrefort des Pyrénées, sur lequel la neige est tombée. Cela explique ce froid glacial précoce.

C’est une journée à rester dans les baraques. Eulalio écrit à l’ami française de sa mère. C’est sa première lettre en français. Il en est fier. Il joint à ce courrier une petite nature morte d’un artiste du camp.

Un autre ami lui reproche de conserver tous ces papiers inutiles qui l’encombrent. Il pense qu’il devrait les jeter. Eulalio concède qu’il s’en débarrassera si cela arrive, ce qui n’est pas le cas pour l’heure. Il a conscience de leur valeur face à l’Histoire.

Journée dans la baraque… alors lecture de passages de Don Quichotte au hasard de l’ouverture des pages, sans besoin d’une quelconque suite chronologique. Cela l’amène à une réflexion intérieure sur la liberté. Quand il ferme son livre, toute le cantonnement dort.

 A suivre le 2 novembre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres

L’ÉMEUTE du 6 FÉVRIER 1934 relatée dans le MIROIR DU MONDE… (2/2)

du 17 février 1934.

(voir article de ce blog du 25 octobre 2015:

https://unmondedepapiers.com/2015/10/25/lemeute-du-6-fevrier-1934-relatee-dans-le-miroir-du-monde-12/

et du 17 mars 2015

https://unmondedepapiers.com/2015/03/17/une-lettre-dun-etudiant-parisien-relatant-le-6-fevrier-1934/  )

Ce coup-ci, la revue a pris la mesure de l’événement et y consacre sa une et 10 pages. Pour souligner la gravité de la situation…

DSCN0746

trois bandes tricolores descendent à gauche de la page. On croirait un numéro souvenir du Tour de France de But et Club-Le Miroir des Sports des années 50. On y voit Gaston Doumergue rencontrer la presse après la constitution de son nouveau gouvernement, l’ancien dirigé par Edouard Daladier ayant sauté après la nuit terrible.

Le gouvernement Doumergue au complet.

DSCN0748

On y retrouve des noms connus comme celui d’Edouard Herriot mais aussi Pierre Laval et le Maréchal Pétain qui se distingueront plus tard sous l’Occupation. On voit d’ailleurs le Maréchal Pétain féliciter les Gardes Mobiles pour leur travail de maintien de l’ordre…

DSCN0760

en tant que nouveau Ministre de la Guerre.

L’Assemblée Nationale est protégée par la Gendarmerie à cheval qui barre la place de la Concorde…

DSCN0749

malgré les badauds qui viennent chercher à voir des traces des affrontements:

DSCN0754

Badauds qui s’arrêtent aussi pour lire les affiches placardées par la Préfecture de Police de Paris…

DSCN0753

interdisant les rassemblements.

DSCN0752

Malgré cela, il y eut des mouvements de foules, comme celle pour accueillir le nouveau président du Conseil Gaston Doumergue, devant la gare de Lyon semble-t-il…

DSCN0758

ou devant la Bourse le jour de la grève générale de protestation déclenchée par les forces syndicales et politiques de gauche.

DSCN0759

Des forces de gauche qui manifestèrent aussi en masse pour défendre la République menacée et dont l’unité retrouvée depuis la rupture au congrès de Tours fut la première pierre de ce qui deviendra 2 ans plus tard le Front Populaire:

DSCN0765

En masses serrées, les sections grévistes se mettent en mouvement.

DSCN0766

Des membres de l’Union des Chauffeurs de Taxis défilent, bannières en tête.

DSCN0767

Les Communistes ont attaché un drapeau rouge et apposé leurs pancartes sur une statue de la place de la Nation.

(Note: Les 3 commentaires ci-dessus sont ceux de la revue)

C’est le temps aussi de panser les plaies et faire disparaître les traces de la nuit sanglante. Des vitrines de café ont souffert et attentent des devantures neuves…

DSCN0755 - Version 2 DSCN0755

les électriciens réparent les lampadaires…

DSCN0756

et d’autres, les plots lumineux au sol.

DSCN0757

C’est aussi le temps du recueillement et des obsèques des victimes du 6 Février:

DSCN0761

celles de Raymond Rossignol, un ancien combattant, dont on lit sur le site du mouvement d’Extrême Droite l’Action Française (http://www.actionfrancaise.net/craf/?6-fevrier-1934-A-NOS-MORTS-pour-la) ce commentaire:

37 ans, industriel, ancien combattant, membre des Jeunesses patriotes, officier de réserve de cavalerie, marié, père d’un enfant de 12 ans, tué d’une balle de révolver en pleine tête devant le pont de la Concorde.

DSCN0762

celles de René-Alain Pieuzat dont on lit sur le même site:

29 ans, frère du champion cycliste, n’appartenant à aucune association politique. Un champion cycliste Georges Pieuzat qui courut de 1933 à 1946 et que l’on voit au milieu derrière le char funèbre.

DSCN0763 DSCN0764

celles de Georges Roubaudi:

36 ans, industriel, directeur d’une grande maison d’importation et d’exportation de soierie occupant 200 ouvriers, ancien combattant, engagé volontaire à 17 ans, croix de guerre avec deux citations, marié et père de trois enfants dont l’aîné n’avait pas 6ans. Ligueur d’Action française et membre de l’Association Marius Plateau.

Le site de l’Action Française liste 22 « Morts pour la France » (appelation partisane non officielle bien entendu) cette nuit-là et dans les jours qui suivirent. 3 appartenaient à l’Action Française, 2 à Solidarité Française, 2 aux Jeunesses Patriotiques, 3 à des Associations d’Anciens Combattants, 2 aux Camelots du Roy, 1 à l’Association des Décorés de la Légion d’Honneur et 8 à aucune association. On n’est pas loin des chiffres officiels mais l’Action Française de 2015 comptabilise des morts survenues bien après les incidents. Par contre, elle ne cite pas le garde républicain Flandre tué en service commandé lui, à défaut d’être « mort pour (sauver) la République ».

Pour que son lectorat se retrouve dans toutes les associations qui manifestèrent le 6 Février ou se dressèrent après les émeutes pour défendre la République, le Miroir du Monde propose 3 pages pédagogiques:

DSCN0768

La CGT, la CGTU, le CFTC, la Fédération des Contribuables de la Seine.

DSCN0769

L’UNC (Union Nationale des Combattants), les Croix de Feu du Colonel de la Rocque.

DSCN0770

L’Action Française de Charles Maurras, les Jeunesses Patriotiques, les Francistes, ces 4 dernières associations se retrouveront 6 ans plus tard pour leur soutien au Régime de Vichy.

Poster un commentaire

Classé dans Revues