Archives de Tag: jeu de cartes

JEUX: la reprise des LUDIVORES un peu tristounette (mercredi 12 septembre)

Bizarre ! Habituellement, il y a foule pour les retrouvailles ludiques après l’été des joueurs des Ludivores. Cette année, quelques tables préparées par les accueillants sont restées libres.

Le concepteur de jeu Jean-Michel Urien est venu nous présenter son jeu édité depuis peu. Un jeu à quatre que nous avons testé sur deux parties. Une seule n’avait pas suffi. 

Je pensais qu’il s’agissait d’un jeu tout juste sorti mais je vois qu’il date d’avril 2014. WELCOME TO ABILENE est un mélange de poker, de 1000 Bornes sur fond de western: rentrer le plus gros troupeau à Abilene, ville du Texas où un collègue ludivore était passé cet été.

Sensation mitigée. Jeu très aléatoire. Très difficile de faire quelque chose de bien quand les cartes ne vous aident pas.

Suite de la soirée avec un jeu pas encore sorti aux dires de Yannick de l’Amusoir: BIG MONSTERS. Tric Trac annonce sa sortie effectuée en juillet dernier. Décidément !

BIG MONSTER. Un jeu de tuiles, de draft. Il faut monter son monde de monstres en deux fois dix tours. On joue en équipe de deux mais la concertation entre les joueurs est difficile. Quant à aller gêner le jeu des autres, les tuiles sont un peu petites pour être visibles de loin !

De plus le calcul final est encore plus complexe que pour SEVEN WONDERS, ce n’est pas que de le dire !

A l’arrivée, victoire de l’équipe de Yannick qui a déjà joué deux parties. Le score de l’équipe se fait sur l’équipier ayant le moins de points.

A revoir…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: trois soirées autour d’UNLOCK… un escape game de salon… (07-08 et 11 juillet)

Unlock! Escape Adventures

C’est un jeu basé sur le principe des Escape Rooms, sortir du jeu, du piège proposé par le jeu en moins d’une heure. Dans les salles, on fouille, on manipule et on se remue les méninges. Avec UNLOCK, les deux premières actions sont remplacées par des cartes. Donc, on se remue les méninges et on sort vidé du jeu !

La Voix, l’aide, vient de l’application smartphone qui permet de dialoguer avec le scénario. On y entre les réponses, les bonnes débloquent de nouvelles cartes, les mauvaises enlèvent du temps au chronomètre. L’aide aussi fait baisser le compteur temps.

Trois scénarii dans le coffret du jeu que Marie a pu obtenir en prêt… trois soirées.

Squeek ans sauvage (avec Théo qui ne s’aventura guère dans l’aventure), la formule et pour finir l’île du docteur Goorse.

Indiscutablement, c’est ce dernier opus qui a amené de la nouveauté avec le groupe de naufragés (de joueurs autour de la table) dans l’île du docteur Goorse scindé en deux avec deux entrées différentes dans le jeu. Objectif premier se retrouver pour fuir ensuite de l’île ! Original !

Bonnes soirées de recherches avec quelques invraisemblances dans les scénarii mais on retrouve l’ambiance des escape game sans l’immersion.

On ne peut dire malheureusement pour ce jeu… « on y reviendra avec plaisir! » puisqu’une fois l’histoire effeuillée, on ne peut plus la découvrir dans l’année qui suit… mais pourquoi pas d’autres coffrets. Finalement, c’est bien meilleur marché que des entrées dans une jeu réel.

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: Soirée de Noël des Ludivores… on découvre MAJESTY (mercredi 13 décembre)

MAJESTY, un petit jeu de cartes qui ressemble un peu, dans l’esprit, à SPLENDOR, l’auteur étant le même. Rapidement assimilé, il s’agit sur 12 tours de monter un deck de cartes qui rapportent des poins de victoires immédiat et des points lors du décompte final.

L’interactive se résume au choix des cartes pendant lequel on peut priver un adversaire de la carte qui lui rapportera beaucoup et dans les attaques qu’on peut lancer pour mettre une carte de l’autre dans la « prison ».

On fait deux manches avec Daniel et Preston, la première remportée par Daniel avec le jeu de base, la seconde que je gagne avec le jeu expert, plus intéressant me semble-t-il. Ennio pourrait facilement comprendre et être efficace à ce jeu.

La suite de la soirée avec des jeux d’ambiance…

Avec Preston et Daniel un PERUDO acharné que remporte haut-la-main Daniel… sauvé à un moment par le pronostic qui permet de récupérer des dés.

Puis à six, un UNANINO pour terminer la soirée et l’année 2017 des Ludivores.

Finir quatrième me va très bien après les six manches jouées, pas évidentes du tout.

Soirée sympa.

Ce week-end avec Ennio, on a testé UNE VIE DE CHIEN et FARMERAMA, mes dernières acquisitions suite à la séquence d’octobre-novembre des marchés de jouets d’avant-Noël.
UNE VIE DE CHIEN  a bien plu à Ennio qui l’a emporté mais le jeu doit être plus intéressant et particulièrement casse-tête dans de parties avec plus de canidés dans la ville.

FARMERAMA c’est comme le disent les sites spécialisés AGRICOLA en plus light. Ennio aime moins car il faut programmer les actions à l’avance pour ne pas se trouver à court de nourriture ou d’eau. Mécanismes intéressants mais beaucoup moins d’interactivité qu’UNE VIE DE CHIEN.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: la NUIT du JEU à BARBENTANE pour les 10 ans de JEUX JUBIL’ (1er décembre)

Après les soirées d’Octobre et de Novembre où nous n’avions pas pu aller à la Caserne des Pompiers d’Avignon, c’est donc la Nuit du Jeu de Jeux Jubil’ qui nous permet de jouer dans le sud. Changement de décor avec la salle des fêtes de Barbentane, bien plus vaste que le lieu habituel de rendez-vous pour fêter les 10 ans de Jeux Jubil’ et une soirée ouverte tout-public sans besoin de carte d’adhérent. Pleine réussite avec une salle remplie, salle bien plus vaste que celle de l’AgroParc où se déroulent les Contrées des Jeux en mars.

Moment pour retrouver également Marie-Do et ses amies de Barbentane.

Début de soirée à 4 autour d’un jeu auquel j’avais joué une fois grâce à Yohann, à Montélimar, il y a quelques années: THE ISLAND.

Ce jeu est une reprise d’un jeu plus ancien qui avait pour thème la disparition de l’Atlantide, une île qui disparaît peu à peu et dont les habitants doivent se sauver comme ils peuvent, en barque ou à la nage,  pour atteindre la terre ferme, sous la menace de baleines, de requins et de serpents de mer… jusqu’à l’explosion finale qui sont cela fin de la partie et le décompte des points de victoire, sous les pieds des meeples.

Bilan de la partie: victoire d’Amélie avec 19 points, je n’arrive à sauver que quelques Atlantes rouges pour 17 points.

Suite de la soirée avec quelques valeurs sûres: SPLENDOR et 7 WONDERS.

SPLENDOR… il y avait pas mal de temps qu’on n’y était pas revenu. Partie rapide en allant à l’essentiel à savoir marquer rapidement des points pour ma part en évitant l’accumulation de cartes qui retarde la partie.

J’arrive seul à 15 points (il manque un 1 avec perle bleue sur l’image ci-dessus), un tour avant qu’Amélie ne puisse terminer.

7 WONDERS à cinq avec une amie de MarieDo, Alyson. Pas mal de travail d’explications et de conseils avant et pendant la partie avec quatre partenaires de table ne connaissant absolument pas le jeu. Mais comme il est de coutume de le dire, à la fin de la partie, on a tout compris et la seconde devient très agréable… Ce sera donc pour la prochaine fois que je pourrai me concentrer sur mon jeu.

Décompte des points… Match nul entre Alyson et moi avec 49 points et mon beau développement technologique. Il s’agissait d’un jeu de base sans aucune extension, ça suffisait largement.

Fin de notre nuit du jeu avec DODDLE et BAZAR BIZARRE pour se détendre les neurones (mais pas les nerfs) en attendant le tirage de la loterie… qui verra Ennio remporter 3 places pour l’Escape Game des Angles, hors week-end.

Notre nuit du jeu se termine cette année à deux heures du matin, cinq heures avant les croissants !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: 7 WONDERS et IBERIA chez Daniel et Marie avec Théo… (samedi 18 novembre)

…qui a sorti son petit bonnet de laine avec la froidure arrivée ! Mais la soirée sera chaude… surtout sur le final d’IBERIA, le PANDÉMIE à la sauce espagnole du XIXème siècle, une version très aboutie, comme celle de STAR WARS.

Rapide introduction avec 7 WONDERS, la passion de Théo, qui finalement s’avère être un jeu très rapide quand les règles sont maîtrisées par les joueurs.

Bilan des courses… un match nul entre Marie et Théo autour de 51 points, un bon chiffre pour un apéro et la cuillère de bois pour moi, malgré un deck constitué plutôt harmonieux…

…mais guère efficace (autour de 45 points).

Le plat de résistance avec IBERIA.

Daniel nous cache cinq épidémies mais réussit l’exploit de faire éclore la première dès la fin du… premier jeu de ce pauvre Théo débutant !  La fièvre jaune se répand de Barcelone à Carthagène et la rougeole le long des Pyrénées. On va ramer quelque temps pour endiguer ces maux, bien aidé par Théo répandant l’hygiène à grands coups de seaux d’eau certainement javellisée. Quant à Daniel, en grand amateur de trains électriques de son enfance, il construit des kilomètres de rails qui lui valurent le surnom resté célèbre du constructor francès loco de ferrocaril sauf au Portugal qu’il oublia dédaigneusement.

Chaud chaud sur la fin, à un moment où l’on avait perdu Théo, en phase de pré-sommeil, et un petit bidouille à l’avant-dernier tour nous permit de vaincre le dernier mal avec le dépôt de licence du vaccin contre la maladie bleue, la grippe… espagnole très certainement.

On a senti le mistral perdant de la défaite !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Deux parties de 7-WONDERS chez Daniel et Marie… (jeudi 26 octobre)

Pour apprendre les finesses du jeu à Huna, amie de Marie qui a acheté la boîte depuis plusieurs mois et préfère un apprentissage autour d’une table que la lecture souvent fastidieuse d’une règle du jeu.

7 Wonders

Le jeu de base bien entendu, je n’ai jamais joué avec les extensions. Un jeu intéressant, agréable à jouer mais bien surfait de par les prix qu’il reçut à sa sortie.

Première partie découverte pour Huna., beaucoup de paramètres à tenir compte sans forcément les maitriser même quand on connaît le jeu.

Le décompte final faitt apparaître la belle victoire de Marie que nous feignons de mettre sous le coup du hasard et de la chance avec Daniel.

Je suis le seul à avoir misé sur la science et le militaire… mais la guerre coute cher et les points de cartes bleues (PV directs) délaissées manquent à la fin.
Seconde partie pour voir si tout cela est assimilé. Résultat, bis repetita de la première manche… victoire encore plus nette de Marie ! Une chance encore plus grande ou autre chose que nous n’osons penser !

Daniel manque de peu une seconde cuillère de bois et ma science au service du militaire ne paie toujours pas !

Soirée agréable.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: du nouveau chez SYLVAIN avec PAPER TALES (vendredi 13 octobre)

C’est donc chez Sylvain qu’on va découvrir une nouveauté intéressante avec un jeu de cartes, un jeu de deck à construire pour être le plus performant: PAPER TALES.

Un coffret original avec un titre qui n’apparaît que sur les côtés, ce qui n’est pas une mauvaise idée, vu que les jeux sont classés très souvent verticalement et que seule la tranche est visible.

Revenons à PAPER TALES qu’on peut apparenter à 7 WONDERS. Il s’agit de 5 decks (on était 5 avec Daniel et Marie, les parents indignes et Guillaume) qui tournent dans un premier temps et qui vont nous permettre de ramasser 5 personnages qui composeront nos armées (de 4 puis de 5), cela lors des 4 tours de la partie. La suite est composée de la construction des armées, de la prise de ressources, des batailles, de la construction des bâtiments avant que ne disparaissent les personnages les plus âgés. Car à ce jeu, les personnages vieillissent vite et disparaissent pour laisser la place à de plus jeunes, dura lex sed lex !

Matériel minimaliste mais jeu un maximum interactif. Car on peut aussi prendre des cartes, non pour s’en servir mais pour empêcher les autres d’en faire quelque chose.

Je mise sur les combats qui peuvent rapporter jusqu’à 24 PV mais tombé à côté de Guillaume, je ne parviens pas à être suffisamment armé et je perds 3 batailles/4. Par contre, quatre victoires contre Daniel. Car comme chez 7 WONDERS, les combats n’opposent que les voisins immédiats. Sylvain, connaisseur du jeu remporte de peu cette manche devant Guillaume et Marie.

Partie équilibrée que Guillaume souhaite doubler immédiatement, ce qui est une bonne idée.

Changement de l’ordre des joueurs autour de la table et donc, c’est parti pour une partie d’une bonne heure, contrairement aux 30 minutes que prévoit le concepteur du jeu.

Je laisse tomber les combats sur le premier tour pour économiser et me payer la carte des gypses avec 5 sous. A partir de là, tout s’enchaîne pour le mieux et je peux construire 2 autres bâtiments définitifs en 2 tours et un dernier inachevé au 4ème.

Les combats deviennent plus intéressants par la suite, les entrées d’argent et de PV également et je me retrouve devant après le décompte final.

Une bonne soirée et une constatation: il est toujours bon de découvrir des nouveautés. Sylvain avait aussi en stock 18 MINUTES POUR UN EMPIRE, extension de 8 MINUTES POUR UN EMPIRE !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux