Archives de Tag: Grande Bretagne

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 09 novembre 1916

dscn9073

(JOUR 830 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Sur le front d’Orient, à Salonique, l’armée serbe reconstituée combat les Bulgares au côté des Franco-Britanniques. Le prince Alexandre de Serbie va rendre visite à ses hommes. Il reçoit la bénédiction d’un pope au côté du général commandant les troupes d’Orient, le général Sarrail.

Ce numéro de 8 pages comme les autres est doté d’un supplément de 2 pages sur lesquelles sont présentées des cartes de divers fronts.

dscn9074

Le front de la Somme. A droite, on voit la ligne de front au 1er juillet 1916. Cette carte permet de se rendre compte de notre avancée depuis cette date. Sauf que le front au début du mois de novembre n’est pas dessiné !

dscn9075

Une carte intéressante veut prouver la préméditation de l’attaque austro-allemande en août 1914, ce dont personne ne doute de nos jours. En effet des lignes de chemin de fer avaient été créées entre le front occidental et le front oriental pour permettre le transport rapide des unités d’un front à l’autre. Intéressant à comparer à la réalité.

dscn9076

Le front d’Italie à la date de l’entrée en guerre (gris) du Royaume et celui à la mi-octobre 1916. Quelques avancées et une stabilité relative… qui va être bientôt rompue par les Autrichiens qui arriveront tout près de Venise… ce qui permettra au grand-oncle Séraphin d’y aller faire un séjour en 1917 !

dscn9077

Verdun et la reconquête du secteur de Vaux et Douaumont. La ligne la plus récente est bien sûr celle en petits ronds, le plus au nord.

Une photo d’un canon de gros calibre dans les Vosges…

dscn9078

le devoir pour les Poilus de le hisser vers les sommets n’est pas une mince affaire. Il faut qu’ils construisent une voie ferrée où les rails sont montés puis démontés pour être remontés plus haut. Un vrai travail de fourmis !

Des camions qui montent des troupes fraîches au front:

dscn9080

Enfin une vue de cette Voie Sacrée qui deviendra bientôt un élément de la mythologie de la Grande Guerre ?

A Marseille, du matériel est embarqué pour le front d’Orient.

dscn9081

A gauche les avions qui partent dans des caisses pour être remontés sur place, à Salonique. A droite des canons pour les Serbes.

On parle de plus en plus de nouvelles armes et les tanks et autres chars qui viendront délivrer les hommes en leur donnant la victoire. Pour l’instant ce ne sont que des mots ou des … dessins comme dans  The Illustrated London News qui a retrouvé dans cette page des représentations anciennes de cette arme « absolue » tels que les hommes l’imaginèrent dans le passé et dans leurs rêves…

dscn9082

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 28 octobre 1916

dscn8692

(JOUR 818 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, une rencontre franco-britannique au sommet, autour de George V. On y voit Joffre, Poincaré, Foch et Douglas Haig. Avant cette rencontre, la Garde Républicaine qui accompagnait le Président de la République a défilé à Folkestone puis s’est rendue à Londres:

dscn8697

Dans l’autre sens, le ministre de la guerre anglais Lloyd George vient s’incliner sur des tombes anglaises après avoir observé le front.

Quelques autres vues prises dans cette revue.

dscn8693

dscn8694

Sur le front russe, une offensive en haut, des scènes de tranchées en bas. On annonce toujours des succès russes… la vérité est tout autre.

dscn8695

Des blessés français ont été mis à couvert derrière le mur d’un cimetière dans l’attente du passage des ambulances qui les évacueront.

dscn8696

L’effort de guerre en 6 vues. Une usine d’armement, une fabrique de canons, de grosses pièces d’artillerie soient des presses.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 26 octobre 1916

dscn8699

(JOUR 816 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, le retour de mission de Guynemer, le grand as de l’aviation. Sur son Vieux-Charles, il vient d’abattre son 16ème adversaire. Georges Guynemer dans  son cockpit, son mécanicien qui s’entretient avec lui devant un parterre de gradés.

Quelques vues de cette revue.

dscn8700

Une attaque idéale en 3 images. En haut, les monceaux de douilles d’obus tirés après une préparation d’artillerie de 2 jours. Au milieu, l’attaque: les hommes sortent de tranchées et montent vers les lignes ennemies ou ce qu’il en reste. En bas, des prisonniers allemands en pagaille, 1 850 exactement dit le commentateur. Une attaque idéale pour sûr !

dscn8701

En 12 vues, un train PLM transformé en train sanitaire. On amène les munitions, les hommes par le chemin de fer, on évacue les blessés par le même moyen.

dscn8702

dscn8703

Encore des prisonniers allemands dans un camp à l’arrière. Ils sont employés à casser et transporter des cailloux sous la garde de territoriaux.

dscn8704

dscn8705

En 2 vues, Nos Alliés chez nous. En haut, les Russes avec le casque Adrian fourni par l’Armée française. En bas, des Britanniques dans la Somme, là où des milliers de leurs compatriotes ont achevé leur existence !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a presque 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 22 octobre 1916

dscn8594

(JOUR 812 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Photo de cette une assez surréaliste. Un soldat britannique se reposant sur un lit au milieu des ruines. La scène se passerait à Morval, 30 kilomètres au sud d’Arras, chef-lieu du Pas-de-Calais. Terribles destructions de guerre. Mais la guerre n’est as le Club Méd, loin de là.

Les meilleures pages de ce Miroir du 22 octobre 1944.

dscn8597

A Morval justement, les fantassins britanniques partent à l’attaque en sautant de leur tranchée. Deux photos qui semblent assez correspondre à leurs commentaires.

dscn8595

La chute de Zeppelin, la nuit du 1er au 2 octobre 1916, au-dessus de Londres. Impressionnant !

dscn8596

La course au gigantisme des munitions. Des obus de 381 m/m pour répondre aux 420m/m allemands.

dscn8598

En double page centrale, la place de l’Archevêché de Verdun occupée par des prisonniers allemands en attente d’un interrogatoire.

dscn8599

L’entrée en guerre des Grecs aux côtés des Alliés est toujours en suspend. Les troupes se préparent mais rien n’est décidé et la lutte entre Vénizélistes et Monarchistes redouble de violence.

dscn8600

Du ravitaillement pour les hommes au front. En haut, du blé qui part de Sidi-Bel-Abbés; en bas, du vin en quantité au départ de Bordeaux. Les récoltes 1916 ont été bonnes.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: Le MONDE ILLUSTRÉ et L’ILLUSTRATION du 17 octobre 1936

Un kiosque bien rempli, vous allez le voir avec LE MONDE ILLUSTRÉ

dscn8624

dont la une est consacrée à l’inauguration d’un monument dédié aux rois Pierre de Serbie et Alexandre de Yougoslavie, avec la vue du défilé des troupe yougoslaves dans Paris…

et L’ILLUSTRATION de ce même 17 octobre 1936.

dscn8632

Une couverture marquée par le drame du Pourquoi pas ? de Charcot mais dans lequel l’immense cataclysme de la guerre civile espagnole est également largement évoqué.

Le drame du Pourquoi Pas?

Une page avec 4 photos dans Le Monde Illustré. 

dscn8626

Il ne reste presque rien du navire de Charcot, ces quelques objets ramenés par la mer. Les cercueils des 23 victimes (auxquelles on se doit d’ajouter quelques 17 disparus) partent pour Paris sous le regard du seul survivant, Eugène Gonidec. Plus tard, ils sont alignés sur le parvis de Notre-Dame.

L’Illustration en fait bien plus dans ce numéro du 17 octobre:

dscn8648

Avec carte et photos, la zone du naufrage et les raisons de cette catastrophe. Plus macabre,…

dscn8635

les corps des victimes rassemblés sur la plage islandaise où la mer les a déposés. Au premier plan , le commandant Charcot.

dscn8633

dscn8634

L’arrivée des cercueils à Saint-Malo…

dscn8636

puis alignés sur le parvis de Notre-Dame de Paris.

Second grand sujet de ces magazines, la guerre civile en Espagne. L’avancée des troupes rebelles est considérable et Madrid est menacée. Des cartes pour matérialiser tout cela:

dscn8627

L’Espagne coupée en deux. A l’ouest, la zone fasciste, à l’est les territoires de la Seconde République Espagnole mais…

dscn8637

des 7 routes menant à Madrid, 5 sont tenues par les rebelles.

dscn8647

La carte en perspective cavalière de la région de Madrid pour mieux suivre le combat final… semble penser le magazine en cet automne 1936.

dscn8638

Franco ne semble pas douter une seconde lui aussi de sa très proche victoire. La délivrance des Cadets de l’Alcazar de Tolède semble lui donner ponctuellement raison. Une ville en ruines…

dscn8641

dscn8644

livrée à la vendetta des Maures de Franco… mais cela, on ne le dit pas ! Par contre, les rues sont jonchées de morts…

dscn8642

dscn8643

Cadavres qu’il faut ramasser malgré les odeurs horribles qui en émanent.

dscn8645

dscn8646

Des paysans toléras sont heureux nous dit l’article par l’arrivée des « libérateurs  » fascistes.

dscn8639

Heureux certainement de voir les terres que leur a donné le Front Populaire lors de la réforme agraire, être rendues aux grands propriétaires terriens pour lesquels ils vont à nouveau devoir travailler et qui vont les humilier complètement pour les 40 ans qui viennent !

Par contre, le journal s’offusque de l’exploitation militante des enfants de Madrid, embrigadés par le Front Populaire.

dscn8630

Plus sérieux, Le Monde Illustré rend hommage à la journaliste française Renée Lafond, tuée dans le camp rebelle près de Burgos.

dscn8629

Comme à chaque fois que cela arrive dans le camp fasciste, on ne sait rien de plus sur sa disparition. Elle était une amoureuse de l’Espagne et était la traductrice attitrée des oeuvres de Blasco Ibanez.

Pour finir, deux informations plus légères:

dscn8628

L’ouverture d’une ligne Paris-Londres pour les trains de marchandises, bien avant l’Eurostar. On embarquait alors les wagons sur les ferries.

dscn8631

L’aviatrice britannique Miss Joan Batten vient de battre le record Nouvelle-Zélande-Angleterre en raid aérien, en un peu moins de 6 jours.

Le rébus de la semaine du Monde Illustré du 17 octobre 1936.

dscn8890

Attention, ce n’est pas un jeu d’enfant !!!

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 24 septembre 1916

DSCN5802

(JOUR 784 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La situation est difficile en Grèce avec un roi germanophile qui ne veut pas entrer en guerre contre les Bulgares qui sont entrés dans le territoire grec pour combattre les Alliés. En face du roi, le premier ministre Elefthérios Venizélos est pro-alliés et regroupe avec lui les opposants au roi. Un bon imbroglio ! et un bras de fer qu’il remportera grâce à la présence des forces alliées en Thessalonique.

Les Bulgares qui s’opposent aux Franco-Britanniques et rencontrent beaucoup plus de difficultés que face aux Serbes. On voit ci-dessous des prisonniers bulgares ramenés à Salonique.

DSCN5805

DSCN5806

Un camp retranché solidement défendu du côté de la mer par un imposante flotte.

DSCN5810

Autre lieu, autres prisonniers. Des Allemands qui défilent dans une tranchée devant des Tommy’s.

DSCN5807

La bataille de Verdun qui continue de se dérouler depuis 7 mois. Les Allemands ont été arrêtés et on en est à la phase de reconquête de terrain par les Français. Depuis un avion, voici des photographies du champ de bataille devant…

DSCN5803

le fort de Vaux et….

DSCN5804

le fort de Souville.

Plus délicat à photographier des combats aériens au-dessus du champ de bataille. C’est le dessin qui permet de donner aux lecteurs une petite idée de ce qui se passe. Voici le peintre Henri Farré, ci-dessous devant un aéronef…

DSCN5817

 à qui l’on doit les dessins suivants:

DSCN5814

Plus facile à photographier ces paysages désolés de Champagne, creusés par l’explosion d’obus ou de mines:

DSCN5815

Plus difficile à saisir cette explosion d’un obus à quelques dizaines de mètres de l’opérateur, du côté du front italien.

DSCN5812

Un obus de ce calibre ?

DSCN5813

Peut-être pas car il s’agit d’un pièce française. Après avoir loué au début du conflit le 75, petit canon maniable, les Français vantent maintenant les grosses pièces d’artillerie pour montrer qu’on n’a rien à envier à l’artillerie allemande.

Pour finir le survol de cette revue, on nous parle d’un raid massif de 13 Zeppelins sur Londres. DSCN5811

L’un des dirigeables a été détruit par un aviateur. Il s’agit de Leefe Robinson, dont voici la photo ci-dessous.

DSCN5816

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 17 août 1916

DSCN5288

(JOUR 748 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, un obus gigantesque de 400m/m (d’un diamètre de 400m/m soit 40cm) pour faire concurrence dans ses pouvoirs destructeurs aux 420m/m allemands. Effectivement, dans ce domaine, on tient la comparaison face aux Allemands. Au niveau visuel, l’effet est à peu près le même:

DSCN5299

Eclatement d’un gros obus allemand sur les lignes françaises.

DSCN5300

Eclatement d’un gros obus français sur les lignes allemandes.

Des séquences déjà vues dans d’autres hebdos.

DSCN5289

DSCN5290

Le sous-marin allemand U.C.5 capturé par les Britanniques et remis en état à leur bénéfice.

DSCN5291

DSCN5292

Les Russes en France, ici à Lyon, à la gare des Brotteaux. A noter la présence d’un Pope du régiment.

DSCN5294

DSCN5295

Les destructions importantes subies par la ville de Saint-Dié dans les Vosges en 1914 et le cimetière militaire accueillant les dépouilles des Poilus tués dans la défense de la ville à cette époque, il y a 2 ans.

DSCN5293

Deux ans comme la date de cette tombe que l’on nous présente comme étant celle du premier officier allemand tué de la guerre, le 3 août 1914, au premier jour du conflit !

DSCN5297

Une page avec 6 vues d’Herbécourt en ruines après les combats de la bataille de la Somme.

Deux vues plus légères pour finir:

DSCN5296

Autobus parisien transformé en transports de troupes sur le front de Verdun, certainement.

DSCN5298

Des canons français en bois pour tromper les observateurs aériens allemands.

Poster un commentaire

Classé dans Revues