Archives mensuelles : novembre 2015

Soirée JEUX chez DANIEL et MARIE le 27 novembre: MYSTERIUM puis LE TRÔNE DE FER.

DSCN2117

Début de soirée avec MYSTERIUM, ce jeu de cartes à mi-chemin de DIXIT et du CLUEDO. La première expérience aux Ludivores avait été mitigée, le 11 novembre. Cette seconde partie à 5 (Daniel, Marie, Sylvain, Guillaume et moi) + Fred en meneur de jeu-distributeur de cartes me laisse autant sur ma faim. Une montée relativement rapide pour trouver les indices ce qui nous permet de passer ce premier tour. Au second tour que nous n’avions pas vu le 11 novembre, une seule personne découvre le vrai coupable. Bien insuffisant pour gagner… contre le jeu !

Seconde (très longue) partie de soirée avec le jeu assez ancien LE TRÔNE DE FER, dont voici la boîte du mien achetée à Barcelone, il y a assez longtemps.

2015-11-25 ENNIO STAR WARS

Fred ayant amené le jeu, nous allons jouer avec toutes les extensions (ou presque).

DSCN2480Grand jeu de plateau avec pour toile de fond une carte de la Grande Bretagne. Le but du jeu consiste à développer son royaume pour arriver à tenir à la fin d’un tour, 7 territoires possédant un château. Comme la carte de la grande île n’est pas extensible à volonté, la guerre devient vite inévitable. Certes les pertes d’unités sont peu fréquentes mais les pertes de territoire font reculer la possibilité de victoire.

Sympathique mais vraiment un peu long et des développements difficiles pour certains royaumes, suivant où ils se trouvent sur la carte.

A l’arrivée, victoire de Fred avec des adversaires un peu loin.

DSCN2481

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

29 novembre 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP de SAINT-CYPRIEN

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

29 novembre 1939.

Ce sont les Andalous qui supportent le plus mal le froid et ce sont eux qui acceptent le moins cette nourriture immangeable et insuffisante. Pourtant, ils vont aussi participer à la rébellion qui va agiter le camp pour protester contre cette mal-bouffe. Les détenus crient: La France nous a condamnés à mourir de faim !

Des baraques brûlent, les gendarmes interviennent et des bagarres éclatent. Alors, la troupe intervient: les tirailleurs sénégalais qui viennent d’être retirés du front car ils ne supportaient pas le froid. Ô surprise, deux sergents qui commandent une unité sont des Espagnols qui se sont engagés dans la Légion dès leur arrivée au camp d’Argelès, en février dernier.

Ceux qui n’ont pas très envie de se laver à l’eau glaciale du puits mais veulent garder un peu d’hygiène ont trouvé une combine. Ils demandent un check-up et vont pouvoir aller se doucher à l’hôpital. Les poux après les puces sont réapparus. Ils sont bien plus difficiles à supporter que celles-ci. Personne ne les mangent, eux !

Aux hauts-parleurs du camp, un érudit va faire aujourd’hui une conférence sur l’écrivain Calderon de la Barca, un des 3 maîtres de la littérature espagnole avec Cervantès et Lope. La discussion qui suit la conférence dans la baraque conclue que celui qu’on surnomme « le verbe divin » est l’égal de Shakespeare.

Eulalio termine son article du jour par quelques brèves en vrac: rencontre avec le socialiste Alfonso Rodriguez ancien proche de Largo Caballero, la célébration par les Français du 10ème anniversaire de la mort de Clémenceau dont la stature manque bien par les temps qui courent, la dernière rumeur de Radio Chabola qui envoie les Espagnols en Espagne avant Noël. Il termine sa journée en écrivant une lettre pour un ami dans le besoin dont le frère est chef d’entreprise au Nicaragua.

 A suivre le 5 décembre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 28 novembre 1915

DSCN1686

(JOUR 482 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La une met en avant une jeune femme de 17 ans de Loos dans le Nord, Émilienne Moreau. Ce n’est pas une infirmière dévouée ni une veuve éplorée mais bien une combattante qui mena une contre-attaque britannique et tua du « Boche ». Cette action héroïque se passa le 25 septembre dernier, il y a tout de même 2 mois !

Militante socialiste dans l’entre-deux-guerres, elle sera assignée à résidence par l’occupant allemand en 1940 mais put entrer en résistance et rejoindre la France Libre. Elle sera l’une des 6 femmes élevée à la dignité de compagnon de la Libération.

DSCN1687

En Serbie, les avancées des Autrichiens entraînent la déportation de populations civiles, des paysans pour la plupart. Encore des misères !

Un soldat français en observation au bord d’un entonnoir, près d’une tranchée.

DSCN1688

mission périlleuse !

Au sujet d’abris et de cagnas, un véritable abri métallique pour protéger les hommes que ce tunnel blindé plus confortable que la terre humide mais encore rare.

DSCN1692

Au Bois-le-Prêtre, le président de la République est en visite et les photographes officiels sont là !

DSCN1689

Un bombardement naval d’un navire britannique vers une côte belge tenue par les Allemands.

DSCN1690

En double page centrale, le repli de prisonniers allemands transportant un des leurs blessés dans une couverture.

DSCN1691

Toujours en Champagne bien entendu.

DSCN1694

Des terroristes allemands ont été arrêtés aux Etats-Unis avec des valises pleines d’explosifs pour attenter aux usines militaires ou aux paquebots. Cette scène sent le montage très fortement… car nous sommes en pleine campagne de lobbies pour l’intervention américaine du côté de l’Entente.

Décidément, encore Dannemarie en Alsace libérée ! Ce coup-ci sans fillette avec coiffe locale. Mais avec une véritable exposition intitulé Salon d’Automne. De l’artisanat de tranchées, des constructions par les Poilus de petits robots, outillages…

DSCN1695

Pour terminer, un dessin de Carrey pour dénoncer un trafic au bénéfice des Allemands organisé par des arabes du Maroc espagnol pour leur procurer du ravitaillement. Pas de quoi renverser le sort de la guerre !

DSCN1693

Une contrebande qui a toutefois mis en colère les Français et les Britanniques qui ont protesté auprès de l’autorité espagnole de Mellila.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: J’AI VU du 27 novembre 1915

DSCN1679

(JOUR 481 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Les membres d’un Conseil de Guerre des Alliés (Britannques, Français, Italiens) qui ne resta pas dans les annales !

Plus connus les emprunts de guerre avec ce comparatif entre la réussite d’un emprunt français et celle d’un emprunt allemand.

DSCN1680

C’est surtout les lignes du haut et du bas qui sont intéressantes.

Il a fallu

DSCN1681

28 semaines aux Allemands pour arriver à 1 milliard de versement en or contre seulement…

DSCN1682

17 semaines pour la France !

En tout état de cause, ces emprunts étaient vitaux pour soutenir l’effort de guerre des belligérants.

 DSCN1683

A cette série de vues, on comprend que dans le Nord et l’Est de la France, les beaux jours sont finis et que la climat va devenir un motif de souffrances supplémentaires pour les hommes. Ce sont certainement des images d’archives mais le titre est évocateur:

La neige, la pluie, le gel: c’est la seconde campagne d’hiver…

Toujours Dannemarie en Alsace où l’on aura vu de jeunes filles en coiffe traduitionnelle sous toutes les coutures dans la presse hebdomadaire:

DSCN1684

On tient à ce coin libéré d’Alsace !

Pour terminer, une carte des Balkans où les Français interviennent pour soutenir la Serbie en grande difficulté.

DSCN1685

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 27 novembre 1915

DSCN1667

(JOUR 481 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Pose pour mimer un interrogatoire de 2 prisonniers allemands. Le commentaire insiste sur le sourire du soldat allemand. Un sourire crispé confirmant à une scène peu naturelle.

Une autre photo de prisonniers de guerre allemands avec des attitudes différentes: le soulagement pour 2 d’entre eux mais l’angoisse pour le 3ème:

DSCN1669

On retrouve Albert Thomas, le ministre qui mit au point l’organisation de la production d’armes et de munitions, en visite sur le front….

DSCN1668

pour voir le bon usage fait ici par ce qu’il a rationalisé à produire en masse. Peut-être a-t-il eu à réfléchir sur ces bandes de cartouches pour mitrailleuses…

DSCN1678

récupérées aux Allemands après une avancée.

La mort omniprésente comme ici dans une tranchée après la bataille de Champagne avec ce cadavre de soldat allemand récupéré alors qu’il était resté accroché aux barbelés défendant un boyau

DSCN1674

ou cette inhumation près du front:

DSCN1672

Du plus léger avec cette guitoune transportable…

DSCN1671

pour quel usage ???…

ou cet aéronef fait de bric de de broc construit par des aviateurs en besoin de distraction:

DSCN1675

Moins dangereux que celui-ci:

DSCN1670

Une affichette posée un peu partout en France…

DSCN1676

pour inciter la population à la prudence dans les propos car l’ennemi est partout, dit-on aux gens. pas convaincant. Les espions allemands n’étant pas si nombreux que cela toutefois !

DSCN1677

Pour terminer, une autre prise de guerre originale que cette tourelle blindée récupérée après l’attaque et transportée vers l’arrière sur un véhicule hippomobile pour être étudiée en vue d’une éventuelle copie.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

CADEROUSSE: une CONFÉRENCE de Jean-Paul MASSE sur la PIERRE en VAUCLUSE le 27 novembre.

conférence affiche marbres carrieres

  A la suite des Journées de la Pierre en Vaucluse qui se sont déroulées les 11-12 et 13 septembre dernier dans le Luberon, Jean-Paul Masse, à l’initiative de ces manifestations, parlera des

CARRIÈRES, ROCHES ORNEMENTALES ET MARBRES DE PROVENCE 

le 27 novembre à la salle Paul Marquion de Caderousse, 20 heures.

 

Poster un commentaire

Classé dans Conférences, Evénements

RÉSISTANCE 1942 (12/23): L’HUMANITÉ clandestine août-septembre 1942.

DSCN1792

L’HUMANITÉ  clandestine, numéro spécial d’août-septembre 1942.

Un petit journal de 4 pages édité fin août 1942. Sur la une, un appel à manifester le 20 septembre prochain pour célébrer les 150 ans de la victoire de Valmy. Il faut dire que les Nazis sont comparés aux soudards de Brunswick. C’est le moment de leur rappeler ce que fut Valmy.

DSCN1794 DSCN1795

Un appel à manifester place de la République à Paris à 18h30 et dans toutes les villes et villages devant les Mairies. Les slogans sont même soufflés qui vont de l’opposition aux Allemands à la contestation de Vichy, de Laval surtout.

Sur cette même page, un appel à s’enrôler dans les FTP, les Francs-Tireurs et Partisans, le bras armé du PCF clandestin:

DSCN1796

Autre article intéressant avec cet article « Echec aux trafiquants d’esclaves ». C’est l’époque de la Relève, ce système imposé par les Allemands pour trouver des bras pour l’industrie de guerre allemande. Un système qui ne fonctionnera pas et qui sera remplacé par le S.T.O. début janvier 1943:

DSCN1797

Dans les page suivantes, l’Huma va raconter les luttes et combats des travailleurs et des militants communistes, ici et là…

DSCN1801 DSCN1804 DSCN1805

Des combats de ménagères qui pillèrent à Paris un grand magasin ce qui entraîna l’exécution de quelques personnes arrêtées. Le communiqué des F.T.P. qui liste des actions de sabotage et de grève. La lutte des ouvriers…

 En page 2, sous le titre « Les crimes des racistes », le journal fait allusion à la Rafle du Vèl d’Hiv qui s’est déroulée juste avant la parution de la feuille et dénonce l’aide de Vichy à la déportation des Juifs de France. Il insiste sur les conditions de détention à l’intérieur du Palais parisien, les WC débordant…

DSCN1800

Par contre, les rédacteurs ne connaissent pas encore le sort réservé aux Juifs par les Nazis.

Dernière page, la lettre d’un prisonnier de guerre en Allemagne et les conditions de détention dans les stalags…

DSCN1807

le peu de cas de Vichy pour ces familles de prisonniers…

DSCN1809

et les textes officiels allemands qui demandent aux ouvriers allemands de n’avoir aucun rapport avec les travailleurs français en Allemagne qui doivent être considérés comme des ennemis:

DSCN1808

L’Huma reprend la demande soviétique pour l’ouverture d’un deuxième front en Europe de l’Ouest…

DSCN1810

puis fournit un petit résumé de ce qu’est le fascisme hitlérien:

DSCN1811

Les pages 2, 3 et 4 de ce numéro clandestin:

 DSCN1798 DSCN1802 DSCN1806

Poster un commentaire

Classé dans Journaux