Archives quotidiennes : 15/11/2015

15 novembre 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP de SAINT-CYPRIEN

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

15 novembre 1939.

Eulalio et sa Compagnie de Travail est toujours à Saint-Cyprien. Pourtant le camp se vide. Alors qu’à son apogée, il y avait 50 000 détenus, il n’en reste plus que 20 000. La Dépêche a comptabilisé le retour en Espagne de 120 000 personnes depuis février à raison de 3 000 par semaine.

La faim tenaille toujours les hommes et même le café peu goûteux du matin est accueilli avec plaisir. Après celui-ci, Eulalio défie Tino à la boxe pour son exercice quotidien. Il n’a bien sûr aucune chance face à un garçon qui faillit devenir professionnel à Santander.

Des pilotes français s’entraînent à défier les batteries anti-aériennes dans le ciel de Roussillon. Ils saluent les prisonniers quand ils survolent la plage. Chaque jour d’avantage, tout le monde comprend bien que la guerre sera rude face aux Allemands. A une réunion clandestine des Jeunesses Socialistes, surtout destinée à se dire au revoir, les commentaires vont bon train. Un paysan d’Extramadure plein de bon sens pense que les démocraties sont perdues et qu’il faudra s’habituer à vivre avec Franco.

Eulalio reçoit des nouvelles de son père. Il va mieux et a reçu de l’argent d’un ami. Il pense qu’une expédition pour les Amériques s’organise en ce moment au Havre.

Beaucoup moins de monde sur l’avenue de la Liberté, beaucoup sont partis et le « quartier chinois » est fermé. Toujours des communiqués de guerre français. Un détenu, le lieutenant Souris a décidé de n’écouter que le bon et à rejeter les mauvaises nouvelles.
Le vent souffle fort. Une partie de la toiture de la baraque s’est envolée et le froid pénètre partout.

 A suivre le 20 novembre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres