JEU: TRANSFORMING MARS chez Marie et Daniel… ça manquait ! (samedi 12 janvier)

On teste pour l’occasion de nouvelles extensions à ce jeu dont des cartes de base servant à booster le jeu en début de partie. Efficace mais cela n’empêchera pas la durée de la partie… plus de trois heures.

Décidément la vérité des parties fait que ce jeu est toujours aussi agréable à jouer. Plateau Elysium pour l’occasion avec des objectifs et récompenses nouveaux.

Match nul sur les objectifs, chacun en faisant un (à trois c’est plus simple). Par contre pour les récompenses, je boucles les trois enchères et je réussis à prendre 15 points contre 7 pour Marie et 2 pour Daniel.
Quand on regarde le tableau final des scores…

…on s’aperçoit que ce sont ces paris qui me font remporter la partie, huit points devant Daniel et dix devant Marie.

Belle empoignade.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une nouvelle année commence aux LUDIVORES avec SAGRADA, AGORA BARCELONA et TALUVA (mercredi 09 janvier 2019)

Sympathique soirée avec des jeux rapides mais tout de même calculatoires !

Tout d’abord SAGRADA à 4.

Règles rapidement expliquées et qui passeront bien. Vraiment agréable à jouer, interactif juste ce qu’il faut… pour un classement qui voit Dominique, me semble-t-il, l’emporter.

Suite de soirée avec presque les mêmes, Théo venant se mesurer à nouveau à AGORA BARCELONA.

Rien de nouveau pour Théo qui décidément n’y arrive pas avec ce jeu de majorité. C’est Dominique qui, sans bruit, arrive à occuper quatre territoires pour 27 points devant moi avec seulement trois (pour 25 points), Florentin et Théo se partageant les miettes restantes de trois territoires (à deux).

Pour finir, Théo se venge avec TALUVA.

C’est à mon tour de tirer la langue avec ces écrasements de territoires pour lesquels Théo excelle. Jeu à trois qui revient à Théo décidément taillé pour ce rôle de Vulcain, Florentin et moi faisant les frais de son impitoyable attitude… tout à fait dans les règles et l’esprit !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: SAGRADA et THUNDERBIRDS chez Daniel et Marie le 30 décembre 2018.

La dernière soirée de l’année… cela est sûr ! On va profiter de cette soirée pour tester les cadeaux du Père Noël… c’est de rigueur en cette saison.
J’ai donc amené SAGRADA… FAMILIA bien entendu, tout droit venu de Barcelone. On s’était un peu entraîné à cette visite en Catalogne avec les AGORA de Barcelona mais là, ce sont les vitraux de la grande cathédrale de Gaudi qu’il va falloir créer.

Avec tant de restrictions qu’on comprend que la construction de ce bâtiment dure depuis 1882 et qu’en 2018, cent trente six ans plus tard, c’est loin d’être terminé !

Ce jeu ressemble à bien des égards à AZUL mais là il s’agit de vitraux. Les dés remplacent les petits morceaux de verre, dès que l’on choisit à chaque tour à la manière de la pose des premières colonies des COLONS DE CATANE.

C’est là que les difficultés apparaissent tant les restrictions de placement sont importantes: on ne peut placer deux dés de la même couleur ou de la même hauteur côte à côte. De plus, un nouveau dé posé doit toujours l’être à côté par un côté ou un sommet d’un dé déjà posé.

A cela s’ajoutent les objectifs qui permettent de marquer des points: un objectif privé qui correspond à une couleur de dé…

…et trois objectifs privés. On oublie toujours une de ses restrictions et sur la fin, il devient difficile de poser les derniers dés. Heureusement, on a des jetons qui permettent d’adoucir quelque peu la difficulté. Mais dépenser ces jetons a aussi un coût en points de victoire.
Deux parties en cette soirée de veille de Saint-Sylvestre. La première gagnée par Marie pendant laquelle je ne brille guère et la seconde plus réussie où je termine devant.

Seconde partie de soirée avec un retour dans le passé, cinquante ans en arrière et la série télévisée THUNDERBIRDS, née outre-Manche.

Le coffret d’ailleurs fait tout à fait dans le style des Comics américains.

THUNDERBIRDS, le jeu, est un coopératif à la mode de PANDÉMIC. Il s’agit de se déplacer dans le monde et même dans l’univers pour réussir des missions de plus en plus compliquées. C’est le choix des trois missions les plus importantes qui décide le niveau de difficulté de la quête de gloire.

Nous avions choisi un niveau moyen-moins ce qui nous permit de battre le jeu sans triomphe ni gloire.
Il faudra se montrer plus ambitieux la prochaine fois !

 

THUNDERBIRDS fut créé en 1965 en Grande-Bretagne mais ne passera sur les écrans français du service public qu’en 1976. La France ne diffusera que treize des vingt six épisodes de la saison 1 sous le titre de Lady Pénélope. Les chaînes de satellite reprendront par la suite cette série qui avait toutefois pas mal pris de rides avec ses marionnettes.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: TWILIGHT IMPERIUM à 3 chez Sylvain le 28 décembre 2018.

T.I.4 pour faire branché puisque le Père Noël s’est fendu de ce beau cadeau pour Sylvain. Un cadeau en français ce qui gène Fred à ses dires mais me convient tout à fait. Si, en plus de la prise de tête du jeu, il avait fallu lire tout cela en anglais !

Un coffret conséquent, un jeu tout autant et une durée de jeu évaluée à cinq heures. Rien que ça !

Une erreur de ma part au tiers de la partie, erreur qui allait avantager notre hôte, une erreur dont Fred m’avait annoncé la portée… raccourcira considérablement la partie qui s’achèvera toutefois à 1h30 du matin. Qu’est-ce que cela aurait été sans ma gaffe ?

Un jeu de baston plus que de négociations…. un jeu d’objectifs à atteindre.

Sylvain franchira la ligne d’arrivée des dix objectifs avec cinq longueurs d’avance dur moi et six sur Fred. Mais les jeux étaient faits depuis bien longtemps !

A refaire pendant que les règles sont encore fraîches dans nos têtes… quoique la durée de la partie pourrait refroidir quelques ardeurs autant que le Mistral glacial qui souffle ce soir !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

EXCELSIOR versus ANASTASIE… la CENSURE pendant la Première Guerre Mondiale (7/7)

Dernier article sur cette censure contre la presse écrite. Laquelle censure ne sera supprimée que le 12 octobre 1919, onze mois après la fin du conflit.

Excelsior du dimanche 2 avril 1916.

C’est une brève qui va subir les foudres d’Anastasie.

Dans les bureaux du secrétariat d’état-major général de la Marine, ils sont quatre, occupés… si l’on peut dire occupés ! à…

Au moment où l’histoire devenait intéressante, on n’en saura pas plus. Que devaient faire ces quatre oisifs ? et qui étaient-ils ?

Un détail savoureux: c’est depuis le début de la guerre que ces quatre lieutenants vaisseau

C’est tout ! Frustrant !

A noter que dans l’article sur Verdun, le fort de Douaumont n’a toujours pas été pris !

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

EXCELSIOR versus ANASTASIE… la CENSURE pendant la Première Guerre Mondiale (6/7)

L’état d’urgence fut proclamé le 2 août 1914 entraînant de fait la mise entre parenthèses des libertés essentielles et l’instauration de la censure. Celle-ci fut confortée par la loi du 5 août 1914. Le pouvoir militaire avait pris le pas sur le pouvoir civil.

En 1916, on ajouta le cinéma à la liste des médias contrôlés.

Excelsoir du vendredi 31 mars 1916.

C’est encore un article sur Verdun qui a subi des coups de ciseaux. On y évoque les communications entre le front et l’arrière.

La première contre-vérité vient du chapô de cet article: Attaques allemandes repoussées au bois de Malancourt et au fort de Douaumont. Plus loin, on peut lire: Dans la journée d’hier, l’ennemi a abandonné la partie dans le secteur du fort de Vaux pour tourner toute sa rage contre celui de Douaumont, sans plus de succès: deux attaques très violentes ont été repoussées aux abords du fort par nos vaillants soldats

Voilà ce qui est dit le 31 mars sauf que le fort du Douaumont a été perdu par les Français sans combat le… 25 février 1916, un gros mois auparavant ! Ils vont être surpris les lecteurs d’Excelsior quand on leur dire fièrement fin octobre 1916 que Douaumont a été repris !

La censure proprement dite maintenant qui va sévir à trois reprises.

Le début du paragraphe évoque une des voies ferrées ravitaillant Verdun, celle de Verdun à Châlon et celle de Verdun à Lérouville qui part vers le sud pour retrouver la voie de Paris à Nancy. Là, le journaliste devient trop précis et la suite de l’article est passé au blanc. Les Allemands auraient pu tirer partie de quelques renseignements.

Plus loin, deux autres passages évoquant le même sujet sont enlevés.

L’auteur de l’article, Jean Villars s’était beaucoup trop précis pour raconter les chemins de fer approvisionnant Verdun qu’il l’avait été avec la vérité historique.

 

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

EXCELSIOR versus ANASTASIE… la CENSURE pendant la Première Guerre Mondiale (5/7)

Pour la presse, pire que la censure, c’est l’auto-censure ! Ne pas dire ce que l’on sait pour ne pas indisposer le Prince ou inventer carrément des histoires que les censeurs veulent entendre quand on ne sait pas. Ainsi, en septembre 1914, Le Matin annonçait que les Français approchaient de Berlin alors que c’étaient les Allemands qui étaient aux portes de Paris, sur la Marne. Pathétique !

Excelsior du lundi 27 mars 1916.

Anastasie a les ciseaux sensibles en ce mois de mars 1916. Il faut dire que l’attaque allemande sur Verdun pose problème à l’état-major.

C’est une brève sur l’action d’un sous-marin allemand qui est narrée par le journaliste.

Le comte de B…., officier de l’armée belge, qui se trouvait à bord du Sussex, fait à ce sujet, une déclaration accablante pour l’honneur allemand. On n’en saura pas plus !

On sait que le Sussex était un ferry britannique passé sous pavillon français en 1914. Lors de la traversée Folkestone- Dieppe, le 24 mars 1916, il est torpillé par un sous-main allemand sans coller et se réfugie à Boulogne-sur-Mer. Il y aura toutefois de 50 à 100 victimes suivant les sources.

Que devait être caché au lectorat d’Excelsior ? Surtout que les magazines comme Le Miroir ou Sur le Vif racontèrent cette attaque, on en a parlé à l’époque du centenaire. Que cet incident eut une certaine importance pour entraîner l’entrée en guerre des Etats-Unis !

Mystère !

 

Poster un commentaire

Classé dans Journaux