Archives de Tag: jeu coopératif

On a retrouvé l’ÉPÉE de MANDRIN… à l’ESCAPE GAME « THE CASE » de Valence (vendredi 21 juin).

The Case, l’Escape Game de Valence offre deux salles au public. L’une sur le thème de Mandrin, le contrebandier bien connu dont la romance jadis me permit de réussir un concours à l’Ecole Normale, exécuté sur la place des Clercs à Valence, scénario que nous avons choisi et l’autre sur celui de la Résistance dans le Vercors qu’on testera bien un jour prochain.

Pas trop de lumière, une salle agréable et un début assez rapide. Nous calons un peu sur la lecture délicate d’un papier coloré pour des yeux presbytes mais nous parvenons à avancer relativement bien, grâce quelquefois à l’aide de la Voix. Et ce chrono qui avance inexorablement !

Le lieu s’agrandit, une pyramide nous donne du fil à retordre et enfin le cadenas cède pour nous permettre de toucher le Grall, 58 minutes et 51 secondes après avoir été enfermé dans la salle. Il ne restait donc que soixante-neuf secondes… !

Mais cela ne nous empêcha pas de fêter joyeusement ce succès !

Essayer The Case à Valence comme Team Quest à Montélimar, c’est l’adopter !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

On a trouvé GRALL… en une heure et onze minutes et en étant aidé douze fois…

…et on n’en est pas peu fiers…

…comme l’atteste la photo en guise de clap de fin…

…à l’Escape Game de la zone Fortuno de Montélimar !…Le Grall étant à l’occurence la lance des ADHÉMAR !

Ils sont sympas à Montélimar, ils laissent le chronomètre défiler un peu plus que les soixante minutes réglementaires si bien qu’on a le plaisir d’aller jusqu’au bout. On ne va pas tout raconter, seulement dire que tout commence sans y voir grand chose, qu’à un moment la réussite d’une épreuve engendre une petite frayeur… et que l’histoire est bien goupillée, construite à partir d’une base historique indéniable.

Bravo pour ce cadeau de Fêtes de Pères… dont toute la famille (ou presque- pas seulement les pères) profita… On attend avec impatience l’ouverture de la seconde salle du Team Quest de Montélimar !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: la soirée de juin des LUDIVORES (mercredi 13 juin)- ROOM 25 pour terminer la saison.

C’est la quille pour la saison 2017-18 des Ludivores en ce mercredi 13 juin, 141ème soirée depuis la création de l’association à la rentrée 2004. Un bail !

Début de soirée avec un jeu ressorti de sa nouvelle boîte, agrandie bien entendu et que l’association vient d’acquérir: ROOM 25. Depuis Cannes 2012 ou 13, le jeu n’a pas changé mais le prix a surement été augmenté en même temps que le coffret.

Une partie à 6 avec 2 gardiens et 4 concurrents. Malheureusement autour de la table une personne qui met beaucoup plus d’énergie à dire qu’elle ne comprend rien au jeu qu’essayer de le comprendre ! Elle sera éliminée et on découvrira plus tard qu’elle étai une gardienne. La seconde gardienne se dévoilera assez rapidement et parviendra à suffisamment nous enquiquiner de telle manière que les quatre concurrents du jeu ne parviendront pas à sortir dans les délais de la salle de cette télé-réalité du futur.

Suite de soirée avec les même avec NOT ALONE.

Il s’agit d’une lutte disproportionnée semble-t-il à 1 contre 5. Pas tant que cela puisque le seul (Fred, il aime bien jouer ce rôle) l’emporta sur les autres. Un succès acquis de justesse mais un succès !

Après une rapide (heureusement) partie de KAKERLAKEN POKER, on termine la soirée à trois avec Fred et Benoît, un nouveau Ludivore, autour de METROPOLYS.

Victoire de Fred ce qui n’est pas une surprise. Le débutant benoît s’est montré trop impatient. Je suis entre les deux avec ma quête de régions bleues, de combinaisons autour des lacs et des régions proches des cours d’eau.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une soirée (samedi 19 mai) à écoper pour éviter la MONTÉE DES EAUX chez Daniel et Marie.

Il s’agit là d’une version aquatique de PANDÉMIE. En Hollande, alias les bien nommés Pays Bas, la lutte des hommes contre les eaux de la Mer du Nord a été une constante historique. Monter des digues, vider des zones inondées, assécher des polders mais aussi subir des inondations catastrophiques comme ce fut le cas au début des années 60.

Pas d’épidémies ici mais des cubes « eau » qui augmentent à mesure qu’arrivent les tempêtes. En n’en ayant programmé que six, nous passâmes finalement une soirée sans trop d’angoisse. Une bonne découverte du jeu et une bonne découverte que ce jeu.

En mettant de côté l’aspect quelquefois gênant des maladies, ce jeu est vraiment très réussi. Avec les règles annexes que nous avons survolé après la fin de la partie, le tirage au sort des personnages et celui des objectifs devraient rendre le jeu très intéressant et très incertain en cachant toutes les tempêtes dans le deck de départ.

Re-jouabilité du jeu certaine avec de nombreuses parties toutes différentes les unes que les autres. TERRAFORMING MARS… MONTÉE DES EAUX, on tient là de nombreuses soirées ludiques !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

T.I.M.E. Stories- ESTRELLA DRIVE chez Daniel et Marie pour retourner au 9 août 1969 ce coup-ci (mercredi 21 février)

Pas de Janis pour la suite de cette quête à Bakersfield sur les traces de ce crime sordide commis par des adeptes de la « famille » de Charles Manson. Bien sûr, en ouvrant ce second paquet de cartes, nous n’avons pas le droit de changer le cours de l’histoire mais nous devons partir à la recherche d’objets pour éviter que se déroule un rite chamanisme à la suite de ce crime.

Nous sommes donc quelques  années en amont par rapport à la dernière fois (mais nous avons ce pouvoir de naviguer dans le temps), le 9 août 1969, date de ce crime et nous avons 20 UT pour arriver à nos fins.

Que dire de cette soirée… un bon petit fiasco !

En effet, dans cette villa bien plus belle et vivante (enfin au début de l’histoire) qu’en 1982, nous nous sommes un peu attardés lors du premier run et nous avons terminé par un échec. Seulement à la seconde tentative, plus que 15 UT ! Et à partir de là, il s’avère que la quête des objets devient impossible tant le temps est réduit. Même en changeant de personnages…

…impossible d’y arriver. Très frustrant…!

Que faire dans ce cas ?… Se promettre de reprendre tout cela dans peu de temps pour que nos mémoires ne gomment pas tout, à partir du début en 1982 pour vaincre ce second défi si particulier !

A revoir donc… !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

T.I.M.E. STORIES chez Daniel et Marie pour retourner au 9 août 1982 ou 69 (samedi 17 février)

Janis m’accompagne chez Daniel et Marie pour la résolution d’une nouvelle mission extra-temporelle de T.I.M.E. STORIES.  On réussira après deux tentatives à arriver au pied du mur, à savoir la séance chamanisme, qui devrait permettre de refermer la faille spatio-temporelle. Dans ESTRELLA DRIVE, l’histoire nous emmène du côté de Bakersfield, 200 km au nord de L.A. sur la côte ouest en 1982, le 9 août exactement. Il semblerait que l’on soit à la date anniversaire d’un drame sordide qui est survenu dans cette villa d’Estrella Drive quelques années auparavant.

Ce drame ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qu’il advint le 9 août 1969, à Celio Drive quand Charles Manson et quelques membres de sa « famille » virent massacrer les occupants de cette villa dont la plus connue était Sharon Tate, enceinte de huit mois, magnifique actrice épouse de Roman Polanski.

Pour l’instant, dans cette première partie de l’enquête, même si l’on évolue dans un monde plutôt glauque, rien d’exceptionnellement morbide n’a percé comme le laisse penser l’avertissement du coffret « Public averti ».

Mais avec l’ouverture du second paquet de cartes… on y arrive !

Ca fait bizarre d’évoluer dans une histoire que l’Histoire n’a pas oubliée. Charles Manson est décédé dans la prison où il purgeait sa perpétuité réelle le 17 novembre dernier !

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: 7 WONDERS et IBERIA chez Daniel et Marie avec Théo… (samedi 18 novembre)

…qui a sorti son petit bonnet de laine avec la froidure arrivée ! Mais la soirée sera chaude… surtout sur le final d’IBERIA, le PANDÉMIE à la sauce espagnole du XIXème siècle, une version très aboutie, comme celle de STAR WARS.

Rapide introduction avec 7 WONDERS, la passion de Théo, qui finalement s’avère être un jeu très rapide quand les règles sont maîtrisées par les joueurs.

Bilan des courses… un match nul entre Marie et Théo autour de 51 points, un bon chiffre pour un apéro et la cuillère de bois pour moi, malgré un deck constitué plutôt harmonieux…

…mais guère efficace (autour de 45 points).

Le plat de résistance avec IBERIA.

Daniel nous cache cinq épidémies mais réussit l’exploit de faire éclore la première dès la fin du… premier jeu de ce pauvre Théo débutant !  La fièvre jaune se répand de Barcelone à Carthagène et la rougeole le long des Pyrénées. On va ramer quelque temps pour endiguer ces maux, bien aidé par Théo répandant l’hygiène à grands coups de seaux d’eau certainement javellisée. Quant à Daniel, en grand amateur de trains électriques de son enfance, il construit des kilomètres de rails qui lui valurent le surnom resté célèbre du constructor francès loco de ferrocaril sauf au Portugal qu’il oublia dédaigneusement.

Chaud chaud sur la fin, à un moment où l’on avait perdu Théo, en phase de pré-sommeil, et un petit bidouille à l’avant-dernier tour nous permit de vaincre le dernier mal avec le dépôt de licence du vaccin contre la maladie bleue, la grippe… espagnole très certainement.

On a senti le mistral perdant de la défaite !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux