Archives de Tag: Alpes

LA VIE AU GRAND AIR du 15 juillet 1898 (n°8)-Alpinisme.

De l’alpinisme à la une de ce numéro 8 de La Vie au Grand Air. De l’alpinisme à Chamonix, bien entendu avec ses photos montrant des riches amateurs s’adonnant à leur passion sur le glacier des Bossons, beaucoup plus abordable de la vallée que de nos jours.

C’est l’été et les sports traditionnels sont un peu à l’arrêt. Alors, on sort des articles pédagogiques pour expliquer des sports moins connus.

Le Polo, ce jeu de balle se pratiquant à cheval. Le magazine n’a pas de vraies photos de sportifs en action. Alors, on fait appel aux dessinateurs pour nous montrer une scène de match.

Autre « sport » original, les combats de coqs.

De fiers gallinacés qui s’affrontent sur un ring entourés d’hommes attirés par l’appât de gains.

Article pédagogique.

Une course cycliste au Parc des Princes.

La victoire d’un certain Deschamps, docteur en médecine, au physique impression est vainqueur du grand prix de l’U.V.F. (Union Vélocipédique Française) sur un bicyclette munie de pneumatiques Vital.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du 13 janvier 1918

(JOUR 1259 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, en Crète, un camp de prisonniers de l’Entente, des civils turcs et des militaires bulgares gardé par des gendarmes de l’île. Ce vétéran français qui commande le camp s’entretient avec ceux-ci.

Un bel oiseau mécanique vient de se poser pour Noël vers Soissons. On le voit ci-dessous entourés de militaires français heureux de se mettre en scène au côté de ce bijou technologique.

Un instantané remarquable avec cet obus saisi au moment où il sort du canon…

…à moins que ce soit un montage photographique !

Aux Etats-Unis, les civils souffrent de rationnement…

…une crise du charbon peu compréhensible… mais une manière de dire aux lecteurs français du Miroir qu’ils ne sont pas seuls dans le malheur.

A Halifax, une explosion formidable s’est produite vers le port.

Le panache de fumée a été pris à quelques secondes de distance entre ces photos, au large de la ville. Cette catastrophe s’est produite le 6 décembre 1917 suite à l’explosion d’un cargo français rempli de munitions. Elle causa la mort de 2 000 personnes et la blessure de milliers d’autres civils. C’était la plus grande explosion recensée avant… celle d’Hiroshima en août 1945. Ce grand « boum » créa un tsunami dévastateur puis amena sur la ville un contre-coup météorologique avec le blizzard qui s’y abattit dessus. On en  reparlera ce mois-ci.

Le Cameroun est redevenu virtuellement français après la défaite des Allemands. L’administration française n’a pas attendu les conclusions du Traité de Paix pour s’installer à nouveau et à recenser la population locale, soulagée de voir partir les Allemands mais toujours sous un joug colonial.

Une vue du village de Zeitenlick, le village tzigane qui gravite autour du camp retranché de Salonique…

…vivant de menus services rendus aux militaires alliés.

Pour terminer, un petit tour en Italie, dans les Alpes italiennes…

…où les occupants de cette automobile ont dû vivre la frayeur de leur vie !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: MATCH du 13 juillet 1937: Le TOUR 1937.

A la une de ce numéro du mardi 13 juillet de Match, Roger Lapébie a renversé la situation dans le col d’Allos et fonce vers Digne où il remportera échappé cette 8ème étape du Tour de France.

En chemin, il avait été bien secondé par le Français Gallien ce qui vaut au duo les honneurs de la photo de la double page centrale.

Pellos, le génial dessinateur, dessine dans Match. Il n’en est pas encore à l’homme au marteau mais a déjà inventé les montagnes « humaines ». Ici, elles sont plutôt sympathiques pour ce coureur en lui venant en aide.

Est-ce Lapébie et sa remontée formidable ?

Une page est consacrée à la chute de Rossi, Camusso et Bartali peu avant Briançon. Pas d’instantané de la chute, bien entendu. Alors Pellos y va avec ce plongeon magnifique.

La suite, le photo-reporter de Match était arrivé sur les lieux:

Camusso le moins touché se relève.

Rossi qui abandonnera a besoin d’une aide extérieure pour pouvoir remonter sur la route.

Bartali a lui aussi besoin d’aide pour se remettre.

Camusso répare le vélo de Bartali courbé en deux par la douleur.

Le maillot Jaune Bartali rejoint difficilement Briançon.

Mais il est loin d’engendrer de l’optimisme.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 13 juillet 1937: Le TOUR 1937.

Le Miroir des Sports du mardi 13 juillet et en première page, les lauréats de la journée: le vainqueur de l’étape n°8, Briançon-Digne, le Français Lapébie s’entretient avec Sylvère Maës (à gauche), le nouveau maillot jaune et l’Italien Vicini (à droite) l’ancien leader du général. Il feint de tâter ce maillot jaune qui lui irait si bien.
L’étape Briançon-Digne, c’est avant tout les franchissements des cols d’Izoard, de Vars et d’Allos, les géants alpins.

Cela donne l’occasion d’ajouter des vues magnifiques à la narration de l’étape. Ici, la double page traditionnelle avec le passage des premiers dans la Casse Déserte d’Izoard. On y voit les 3 Belges Lowie, Vervaecke et Maès, l’Italien Vicini, le Français Gallien et l’Espagnol Berrendero. Ils sont partis devant.

Derrière Paul Choque, le Français…

au même endroit…

Puis viennent Lapébie et un autre Belge Disseaux:

dans Vars. Ils sont à un peu plus de 4 minutes des premiers mais ils reviendront puisque Lapébie l’emportera à Digne:

Quant à Bartali, affaibli par sa chute vers Embrun, il navigue à plus de 8 minutes des premiers et est en train d’abandonner ses rêves de maillot jaune.

Ci-dessus Bartali en haut de Vars, 9 minutes derrière les premiers.

Les classements de cette journée « chamboule-tout ».

Et ceux de la 9ème étape: Digne-Nice-Sospel-Nice avec la fameuse boucle de Braus que traite aussi plus partiellement ce numéro du Miroir des Sports, délais de mise en page obligent.

Vervaecke a gagné l’étape mais excepté quelque bonifications, les positions n’ont guère évolué.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 10 juillet 1937: Le TOUR 1937.

Le Galibier et Bartali partout dans ce Miroir des Sports du samedi 10 juillet 1937. La grande étape alpestre, le 7ème, Aix-les-Bains-Grenoble a connu un grand moment avec l’exceptionnel numéro de Bartali dans le Galibier: vainqueur du Galibier et vainqueur à Grenoble ! Un grand exploit !

Au sommet du col, au milieu d’une foule considérable et entre deux murs de neige, Bartali s’apprête à descendre vers le col du Lautaret.

Il reste beaucoup de neige au bord de la route du Tour 1937.

Le Français Gallien s’est bien battu devant les Chasseurs Alpins…

…et termine second au Galibier:

Un Galibier pris sous toutes ses coutures et que le journal n’hésite pas à mettre en poster, comme ici..

…ou en double page centrale:

Le classement de l’étape de Grenoble, 7ème du Tour 1937, remportée par Gino Bartali.

Et celui de la 8ème étape: Grenoble-Briançon plus rapidement évoquée mais qui  verra la chute de Bartali et Camusso, le maillot jaune passant par dessus une rambarde et tombant dans un ruisseau, cet incident lui faisant perdre de nombreuses minutes au général !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: MATCH du 09 juillet 1937: Le TOUR 1937.

Match du 9 juillet 1937. Le Tour continue avec les grands cols alpins au programme. Ici, Bartali termine l’ascension du col du Galibier et s’apprête à s’engouffrer dans le tunnel final avant de basculer sur Briançon. Beaucoup de monde, une chaussée en piteux état et humide à cause de la fonte des névés dont on aperçoit des restes à droite. La légende du Tour et de Bartali est en marche.

En double page centrale, le début de l’ascension du col du Galibier par les hommes de tête.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 8 juillet 1937: Le TOUR 1937.

Le Miroir des Sports du  jeudi 8 juillet 1937. Les Alpes sont là.  On voit à la une le Belge Vervaecke qui s’est déjà distingué dans le Tour 1936 accompagné de l’individuel français Passat, dans le col de Tamié dernier col avant la plongé sur l’arrivée à Aix-les-Bains.

Mais c’est surtout ce qui s’est passé auparavant que va raconter la revue, certainement des problèmes de délais pour boucler le titre.

On revient sur l’étape 5, Belfort-Genève.

Le Suisse Zimmermann dans la montée des Rousses…

…puis tout près avant de basculer sur Genève. Mais un ennui mécanique empêchera le Suisse de gagner. La victoire ira à son compatriote Amberg.

Genève, ce sera aussi la première journée de repos pour les coureurs du Tour de France.

Beauté a fait de la barque avec des compatriotes.

Les Italiens posent devant le lac.

Georges Speicher compte de nombreux supporters.

D’autres posent sur un plongeoir du lac.

Les résultats de l’étape 6: Genève-Aix-les-Bains.

On y voit la victoire de Deloor devant Marcaillou alors que les favoris se sont neutralisés…

…malgré le fait que certains comme ci-dessus Speicher aux Aravis aient été dans le dur !

Bautz reste maillot jaune.

Un vue originale. A Pnom-Penh au Cambodge, des cyclistes particuliers:

des propriétaires de pousse-pousse qui accompagnent des touristes dans les rue de la grande ville de l’Indochine française.

Poster un commentaire

Classé dans Revues