Archives de Tag: Le Dauphiné Libéré

La SAGA du TOUR DE FRANCE au VENTOUX. 2002: RICHARD VIRENQUE au bénéfice de l’échappée matinale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Deux ans après la victoire de Marco Pantani, le Tour revient au Ventoux après une longue étape partie de Lodève, ne présentant pas de grandes difficultés avant l’ascension finale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il fait très chaud cet après-midi-là et le mistral est au abonné absent. Des litres de sueur seront dépensés par les acteurs et les spectateurs sur les pentes du Mont-Ventoux où la Gendarmerie a estimé la foule à 350 000 personnes. Considérable puisque cela fait environ 17 personnes par mètre-linéaire !

C’est le chouchou du public français et provençal qui va s’imposer sous l’Observatoire: Richard Virenque:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De retour dans le peloton après 2 ans de suspension suite à l’affaire Festina en 1998, celui que les Guignols de l’Info de Canal+ ont popularisé avec cette formule « à l’insu de son plein gré » pour expliquer ses prises de produits dopants, ne croit plus à ses chances pour la victoire finale comme par le passé, en 1997 par exemple. Par contre, pour des succès d’un jour, pour une victoire d’étape, pour un maillot à pois, il est bien décidé à saisir sa chance et le Ventoux était coché sur son agenda secret depuis l’automne.

Mais pour y parvenir, il faut mieux éviter une confrontation directe avec Armstrong, imbattable quand les difficultés surviennent et qui a envie de faire taire ceux qui l’avaient critiqué, il y a 2 ans pour sa mansuétude pour il pirato.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Alors, Richard Virenque va se glisser dans un groupe de 11 coureurs parti dès la sortie de Lodève. La chaleur et la perspective finale vont permettre à ce groupe de creuser des écarts conséquents qui vont atteindre plus de 12 minutes à un moment pour ne compter plus de 7 minutes au pied du Géant de Provence.
Dans ce groupe, un seul adversaire pour Virenque, le petit grimpeur russe Alexandre Botcharov, mais surtout Armstrong à l’arrière. Toutefois, rien ne pouvait empêcher le Hyérois dans sa quête de victoire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Virenque seul devant et bientôt…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Armstrong seul derrière après avoir lâché ses plus dangereux adversaires du peloton, dont Joseba Beloki.

Un mano à mano à quelques minutes d’écart et une avance qui fond comme la glace dans la fournaise du Ventoux:

Richard Virenque devant…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui souffre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui sent la victoire proche…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et qui finit par triompher en gardant une marge de sécurité suffisante sur Botcharov (1’58 ») et Armstrong (2’20 ») comme on peut le lire sur ce classement:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Quant à Armstrong, c’est un peu Charly sur cette photo de Vélo magazine

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et qu’on aperçoit quelque part dans la multitude:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un Armstrong inspiré…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui va se retrouver sur le podium au pied de l’Observatoire en jaune, comme en 2000…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais qui ne gagnera jamais sur le toit du Vaucluse.

Les journaux vont plus ou moins fêter cette victoire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

plutôt bien pour le cahier sportif du Dauphiné Libéré

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en se projetant vers la suite de la course dans l’Equipe (course qui semble pourtant jouée, sauf accident comme on dit) et en oubliant de citer le nom du Ventoux.  

Des titres qui préparent des louanges pour l’Américain après l’arrivée à Paris et sa 4ème victoire…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour L’Equipe ou

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vélo Magazine avant…

de le descendre quand la tricherie sera dévoilée… chose dont on pouvait se douter à partir de 1999 !

De notre côté, nous avions couché au bord de la route, à 2km du Chalet Reynard pour voir passer le Tour, derrière un camping-car de Turinois chantant la gloire de Trezegol.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux, Revues

ANCONE: La DISPARITION de BERNARD GOUJON dans la PRESSE en 1961

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La presse fit état de la disparition de l’Aspirant Bernard Goujon d’Ancone en août 1961 puis de son inhumation à Ancone en septembre 1961.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Dauphiné Libéré du 15 août 1961 évoque le décès de Bernard Goujon et présente ses condoléances à sa famille dans un petit article en page départementale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est au moment des obsèques que le Dauphiné Libéré couvrit largement l’événement qui avait bouleversé toute une région.

Dans le journal du 11 septembre tout d’abord, l’avis des obsèques de la famille et celui du conseil municipal qu’Albert Goujon, père de Bernard présidait.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 12 septembre, c’est un article en page locale qui rappelle la cérémonie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 13 septembre, un article beaucoup plus conséquent relate les obsèques suivies par tout le village et de nombreuses personnalités civiles et militaires.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un article qui permet de comprendre toute la solennité de cette cérémonie et la peine que le village avait éprouvé devant ce drame.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre quotidien départemental,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dont la zone de diffusion est plutôt sur Valence ne parle pas du décès de Bernard Goujon au mois d’août. Par contre, au moment des obsèques, le journal publiera un grand article en page régionale, rappelant également les faits.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un hebdomadaire local maintenant (Drôme-Ardèche sud):

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En pleines vacances d’été, l’hebdomadaire ne paraît que 2 fois par mois. L’article est important et ressemble à celui du Dauphiné, certainement écrit par la même plume, cela sera encore plus net plus loin.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après les obsèques du 12 septembre….

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’article est conséquent, proche de celui du Dauphiné, malgré une mise en page moins visible.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Malheureusement, toujours pas de photo de cette cérémonie.

Le texte du long article pour vous permettre de le lire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Autre hebdomadaire local, aujourd’hui disparu,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

du 19 août annonce le décès en Algérie:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Après les obsèques, le numéro du 16 septembre publie un article tout en longueur comme pour la Tribune, sans réel titre en page 2:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En détail pour vous permettre la lecture:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un texte proche de ce que l’on a déjà lu.

Enfin, un hebdomadaire départemental, proche de l’église catholique, qui malgré que la famille Goujon était très croyante, n’en fit pas trop:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un petit article apprend aux lecteurs le décès de Bernard Goujon

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le

SAMSUNG CAMERA PICTURES

c’est dans un éphéméride départemental

SAMSUNG CAMERA PICTURES

que sont sobrement évoquées les obsèques.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin, plus tard dans le temps, le bulletin des Anciens Elèves Maristes d’Aubenas…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

consacra une page à la mémoire de Bernard Goujon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec une nécrologie rappelant le parcours de cet jeune « ancien » élève

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la citation militaire

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et le discours (déjà lu dans le précédent article du blog)  prononcé par le capitaine de l’unité, en Algérie, lors des premières obsèques.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les photos et documents des 2 articles ainsi que ce dernier bulletin sont la propriété de Françoise Keledjian qui doit être remerciée pour sa collaboration. Les coupures de presse ont été trouvées aux Archives de l’Agglo. à Montélimar (Le Dauphiné) et aux Archives départementales (La Tribune, Le Montélimar et Peuple Libre).

Poster un commentaire

Classé dans Journaux, Recherche

JE SUIS CHARLIE

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

1 commentaire

Classé dans Journaux

Une TENTATIVE de CAMBRIOLAGE à la POSTE d’ESPELUCHE en 1956.

Cela se passa dans la nuit du 7 au 8 juin 1956 et c’est le

SAMSUNG CAMERA PICTURES

du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui relate les faits.
Pas moins de 2 articles pour informer sur ces événements, il faut dire que les cambrioleurs s’attaquèrent à 2 bureaux: Espeluche puis Grâne dans la même nuit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce premier article relate l’infraction au bureau de Grâne, village de la basse vallée de la Drôme à mi-chemin de Loriol et de Crest, intrusion réussie malgré la présence de la receveuse (en photo) certainement terrorisée. Les gangsters qui réussirent à pénétrer dans les lieux ne trouveront que le porte-feuille de la fonctionnaire qu’ils délestèrent d’une somme minime 20 000F (d’avant 1960) soit 200F (d’après dévaluation) soit 30 euros actuels mais ne mettront pas la main sur la caisse du bureau. Toutefois, 30 euros en 1956 devaient permettre de vivre quelques jours.

Mais leur première tentative eut lieu cette nuit-là à Espeluche où mon père était en poste et où il résidait avec sa famille, c’est-à-dire ma mère et moi, bébé de quelques mois que j’étais.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ci-dessus l’article et ci-dessous un gros plan sur la relation des faits…

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

…assez exacte pour en avoir entendu parler.

Les gangsters avaient certainement repéré la chambre du receveur car la lumière y avait été éclairée, le bébé ayant pleuré juste avant. Ils ne s’étaient donc pas attaqué à la porte principale située juste en dessous de la chambre mais à une porte « de derrière » tout aussi bien défendue mais plus éloignée et discrète. Toutefois, le bruit de la vrille avait réveillé mes parents qui avaient d’abord cru à une souris (il y en avait pas mal à cause de la cave) farfouillant dans ma caisse de jouets à mi-escalier. Ils avaient vite compris de quoi il s’agissait en repérant l’un des malfaiteurs faisant le gué sous la fenêtre dans le lilas.

La résistance de la porte et le matériel « amateur » avaient eu raison de leur patience et les gangsters avaient poursuivi leur chemin vers Grâne pour le succès relatif qu’on a lu.

Mon père avait bien actionné le bouton de l’alarme (il n’y avait pas de téléphone à l’étage, il y sera placé après cette nuit) sonnette qui donnait à l’autre bout de la rue chez le facteur auxiliaire Georges Bonnet… qui, le temps de s’habiller et peut-être pas très rassuré, arriva plus tard en tirant des coups de fusil de chasse en l’air… quand les malfrats avaient déjà déguerpi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le bâtiment de la poste devenu cabinet médical

photo prise en août, le dimanche du vide-greniers.

La fenêtre de la chambre était celle de droite à l’étage et la porte attaquée située sur le mur de gauche (non visible).

A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Une TENTATIVE de CAMBRIOLAGE à la POSTE d’ESPELUCHE en 1956- Le Dénouement.

C’est…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

du 10 juin qui nous raconte la dénouement de cette histoire de cambriolages dans les bureaux d’Espeluche et de Grâne dans cet article:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On y apprend que ces malfaiteurs avaient récidivé par la suite en essayant de pénétrer dans un garage à Beaumont-lès-Valence, que leur voiture fut repérée par des « voisins vigilants » avant l’heure et que la gendarmerie fit les rapprochements avec les attaques des bureaux de poste et un vol de voiture à Nice.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pas une BMW mais une petite cylindrée, une 4CV Renault (!) immatriculée dans le 06.

Quant à l’arrestation d’un des 2 hommes, suivant le journal, ce fut un peu comme au cinéma avec poursuite, tête à queue et course à pied dans les rues de Faventines et des Baumes à Valence.

Les malfaiteurs venaient d’Italie, de Rionero in Vulture que Google Maps nous situe dans les Pouilles, entre Naples et Bari. Une région de misère.

Quant à mes parents, la gendarmerie leur demanda bien s’ils reconnaissaient les malfrats (il me semble que le second fut aussi arrêté) sur des photos mais par une nuit sans Lune et un éclairage public moins performant que de nos jours, c’était difficile d’être sûr. Ma mère garda une frousse maladive de cette nuit du 7 au 8 juin 1956.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De nos jours à Espeluche, la plaque médicale et la boîte aux lettres bouchée de l’ex-Poste,

boîte que j’ai vu créer et où il doit rester un bout de papier dans le mur

datant la construction et les noms des personnes s’en étant occupée.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR EN 1954 1-Les concurrents.

C’est le

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui nous annonce cet événement sportif d’une assez grande importance locale qui va se dérouler le lendemain, le dimanche 21 mars:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR.

Pendant ce temps, en Indochine,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dien Bien Phu n’en finit pas de tomber, attendant Mendès-France pour mettre fin à cette guerre coloniale.

Les champions cyclistes du printemps 54 s’appellaient

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bernard Gauthier et Antonin Rolland…

la star du music-hall était bien sûr

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et les voitures étaient toujours aussi peu robustes quand elles rencontraient un platane

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Donc, Montélimar s’apprête à vivre un grand dimanche sportif avec cette marche des facteurs de la Drôme… comme pouvaient aussi exister à cette époque des courses des garçons de café aussi prisées.

Le journal du samedi présente l’itinéraire de cette course:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Départ devant le bureau de Poste qui devait se trouver à l’époque place Paul Gauthier, en face du Temple, à deux pas de la médiathèque. L’actuel bureau de Poste de Montélimar n’a été construit qu’après la destruction du Collège (donc la construction du Lycée Alain Borne) à la fin des années 50, début années 60.

Les organisateurs avaient imaginé un joli circuit de 9km dans la ville, visitant tous les quartiers: les Allées, la Gare, le centre ancien, le Fust, le Géry avec un premier contrôle appelé première boîte aux lettres de contrôle, retour vers les quais du Roubion, Nocaze, les Grèzes (quartiers qui devaient être moins construits à l’époque), seconde boîte aux lettres, Saint-James, Aygu, retour en centre ville pour une nouvelle visite des rues anciennes et une arrivée devant le kiosque qui alors se situait au bord de la RN7 (les Allées), à la place de l’actuel manège.

Tout cela en tenue de facteur, bien sûr. C’était réellement une véritable épreuve sportive qui attendait les concurrents !

Pour reconnaître les concurrents, le journal donnait aussi la liste des inscrits avec dossards

SAMSUNG CAMERA PICTURES

par catégories d’âge, avec chez les plus jeunes, le n°7 venu d’Espeluche, mon père (écrit par erreur avec 2 R) jeune papa depuis 3 mois d’un petit garçon prénommé Michel. Dans cette liste, le n°6 venu lui, d’Allan, un certain Audigier, tonton d’un petit garçon de 6 ans qui deviendra mon beau-frère et d’un petit bébé qui sera la grand-mère de mes petits-enfants. Ouh, c’est compliqué !

Dans la liste des vétérans 2,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le n°204, Georges Bonnet, le second facteur d’Espeluche, le père de René, policier et coureur sur route de talent pendant longtemps.

A suivre pour connaître le résultat des courses dans le Dauphiné du 22 mars.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR EN 1954 2-Les résultats.

Toujours dans le

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

celui du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour narrer cette Marche des Facteurs de la Drôme. Pas moins de 2 articles pour être complet, un en page Montélimar et un autre en page Drôme… illustrés de 4 photos. Vraiment un événement important !

C’est vrai que la course a drainé la foule des grands jours, à faire pâlir de jalousie des actuels organisateurs de compétitions en ville, Ronde du Parc ou 10km pédestres de Montélimar.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et cela tout au long du parcours, comme ce passage au virage pour emprunter le pont du Fust quand on vient de Carmes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A noter la tenue impeccable des facteurs-concurrents.

La page départementale nous raconte la course

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et bien sûr égraine le palmarès de l’épreuve.

Pour ce qui nous intéresse… pour les plus jeunes:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mon père finira 17ème/20 de sa course, 2 places derrière l’Allanais Audigier .

Peut-être quelques pleurs nocturnes de son bébé ne lui avaient-ils pas facilité sa préparation,

le sommeil étant primordial pour le sportif !

A noter que le second de la course écopa d’une pénalité d’une minute…. une boîte aux lettres oubliée ?

Quant au second concurrent Espeluchois, le vétéran Georges Bonnet, il se comporta plus qu’honorablement

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec une troisième place ex-aequo immortalisée par la presse

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Georges à gauche… « bon sang ne saurait mentir » pour son fils René…

Et il y eut les bouquets et la bise des Miss locales pour les vainqueurs, au kiosque, l’après-midi.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Journaux