Archives de Tag: Maroc

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du 06 janvier 1918

(JOUR 1252 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Président Machado quitte le Portugal, chassé qu’il est par les Révolutionnaires militaires favorables au désengagement militaire du pays de la guerre. Le président déchu va aller trouver refuge à Madrid.

Au Maroc, les troupes françaises, des Territoriaux nous dit-on, luttent contre une rébellion « fomentée » par des espions allemands. Ils tirent au canon sur les positions rebelles. Soit ! Mais il faut ajouter que la guerre avait commencé en 1911 et qu’elle allait durer jusqu’en 1937.Cette guerre de trente ans allait faire officiellement environ 9 000 morts du côté français auxquels il faut ajouter 15 000 blessés, sans oublier 12 000 supplétifs indigènes tués. En face, on estime à 100 000 le nombre de rebelles tués sans oublier les souffrances des populations civiles.

La Révolution Russe.

Une photo des dirigeants bolcheviks. Avec le numéro 1 marqué par la revue, on reconnaît Trotsky. Pour le Miroir, ces hommes, achetés par les Allemands, ont oeuvré à désorganiser l’armée russe. Un peu loin de la réalité.

Par contre, dans les grandes viles, la population s’habitue à faire la queue pour tout.

De gauche à droite et de bas en haut: pour des jeux de cartes (!), du sucre, de cigarettes, du lait, du pétrole et de la farine. Et ce n’est pas prêt de cesser !

En Italie, chassé-croisé des Italiens quittant le front…

…remplacés par les Français dont les généraux inspectent les lieux, dans les tranchées le long du Piave…

… la ligne infranchissable comme l’a décidé l’Etat-Major.

On découvre dans ce secteur, la présence de Peppino Garibaldi petit-fils de Guiseppe Garibaldi, l’apôtre du Risagiomento italien.

Il a combattu déjà dans les tranchées françaises avant la déclaration de guerre de son pays et il est normal qu’on le retrouve sur le Piave alors que « la Patrie est en danger ».

A Cambrai, les soldats canadiens votent…

…pour une consultation électorale comme le reste des sujets de ce Dominion, au Canada.

Les troupes britanniques de D’Allendy entrent à Jérusalem d’où ont été chassés les Turcs.

Un avion survole les Lieux Saints. Quelques Français sont de la fête dont un Caderoussier,  Marius Isidore Bernard, mort à Ludd (ou Lod) huit mois plus tard, le 27 août 1918.

Une photo exceptionnelle à l’époque, devenue beaucoup plus banale de nos jours…

…le survol des Alpes par un avion volant à 5 000 mètres d’altitude. Il devait falloir être très attentif dans le secteur du Mont-Blanc ! Mais que de progrès par l’aviation après quatre années de guerre !

Original mais bien réel, des Chinois en France.

Ce sont de formidables travailleurs dit la légende de la photo, surtout des coolies pour décharger les bateaux.

Pour terminer, les récentes fêtes du Nouvel An et le réveillon.

Ici des civils d’Epernay ont fêté la nouvelle année dans un abri souterrain semble-t-il glacial, pour éviter les bombes allemandes. Un drôle de feu d’artifice !

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du 09 décembre 1917

 (JOUR 1224 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La une du Miroir du 9 décembre reprend le même thème que celle du J’ai vu d’hier. On y avait montré un mariage d’un mutilé alors. Aujourd’hui, c’est un autre poilu qui a perdu un membre qui revient le 23 novembre, exactement un mois après sa blessure, le 23 octobre, porter le drapeau de son unité tout autant mutilé que lui !

L’Italie tient une place importante dans ce numéro.

En page centrale, le Piave, fleuve de Vénétie, défendu par les Italiens.

On y voit des cadavres allemands et autrichiens morts au milieu du fleuve après une tentative de traversée avortée. Après la défaite italienne de Caporetto, ce fleuve sera le Verdun des Italiens qui empêcheront les troupes allemandes et autrichiennes de le traverser, ce qui aurait entraîné la chute du pays.

Les Français arrivent en Italie, suite.
Après avoir vu la frontière de Vintimille, voici donc le passage des troupes au col de Mont-Genèvre.

En haut, les véhicules sont regroupés à Briançon  avant de monter en colonne vers le col (en bas).

En haut les troupes françaises défilent musique en tête à Vérone, puis viennent les cavaliers (en bas).

En Palestine, les troupes françaises avancent dans les sables du désert du Sinaï.

Un central téléphonique est installé pour communiquer.

Les troupes américaines s’entraînent au maniement des lance-flammes.

Quand on se souvient de ce que disait il y a quelque temps la presse sur cette arme barbare… comme les gaz, elle a été bien vite adoptée par le camp allié.

Un motocycliste britannique transporte des pigeons voyageurs pour qu’ils ramènent des messages au camion transportant le colombier.

Enfin, le ravitaillement.

Le Maroc fournit à la métropole des céréales qui en manque avec une partie de son territoire occupée et des troupes étrangères à nourrir.

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE PETIT MARSEILLAIS du 06 mars 1937

dsc01555

Une « une » morcelée pour ce Petit Marseillais du 06 mars 1937. Pas d’évènement majeur pour attirer le lectorat: le gouvernement de Front Populaire revient à l’emprunt et au libéralisme se gargarise la presse de droite (car le Petit Marseillais est plutôt -très- à droite), la mi-Carème et un monôme étudient à Montmartre, des incidents dans le sud-Tunisien entre grévistes autochtones et non-grévistes européens qui firent 17 morts après l’intervention de la police, la guerre d’Espagne qui se poursuit, on va y revenir.

dsc01556

Gros plan sur l’article relatant Le Drame Espagnol. Le titre annonce les destructions des maisons par les mineurs des Asturies, à Oviedo comme on peut le lire ci-dessous… (sans trop comprendre à quel camp appartiennent ces hommes) et une photo qui ‘a rien à voir avec le titre montrant l’embrigadement de la jeunesse par la Phalange, à Ceuta, dans le Maroc espagnol. Oviedo acquise à la rébellion fut longtemps encerclée par les Républicains et ne fut « libérée » qu’en octobre 1937. La ville alors était réduite en cendres.

dsc01560

Autre article évoquant des tensions entre le gouvernement de Catalogne et celui de la République suite à la perte de Malaga. Guère plus clair que l’article précédent !

Le Petit Marseillais édition de Marseille parle bien entendu de Marseille. On a noté:

dsc01557

La rénovation et bientôt la réouverture de l’aquarium méditerranéen du côté d’endorme, bel ensemble qui peu à peu avait perdu de sa superbe et qui a pu être restauré. Ce bâtiment était né par la volonté de Fortuné Marion qui créa la Station Marine d’Endoume en 1882, station doublée du fameux aquarium qui exista jusque dans les années 50. Aujourd’hui, ce bâtiment est occupé par l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale, dépendant du CNRS.

Du sport pour terminer avec l’annonce du match amical de football demain dimanche 7 mars (1937) entre le nouveau (co-)leader du championnat de France de première division, l’O.M. et les (joueurs) Etrangers évoluant dans des clubs professionnels du Sud-Est.

dsc01558

 Un tour de Coupe de France devait se dérouler ce dimanche et comme les clubs du Sud-Est sont presque tous éliminés de cette compétition, ce match amical fut organisé à l’Huveaune.

On lit dans la composition des équipes que…

dsc01559

…pas moins de 5 joueurs marseillais sont prévus dans l’équipe des Etrangers du Sud-Est dont el jaguars Vasconcellos, le bondissant gardien de but de l’Olympique de Marseille.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 22 février 1917

dsc01360

(JOUR 934 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Couverture pour montrer un gros canon à la lisière d’un bois (intact) sur la Somme. Un canon qui tire sur les Allemands mais aussi… sur des villages, des maisons, des églises… français !

Pas de ligne directrice à ce numéro. Voici donc les vues jugées les plus intéressantes….

dsc01361

Les hommes se précipitent à l’arrivée de la Poste aux colis ! Pas en cette saison, vu l’état de la végétation !

dsc01362

L’accoutrement original d’un vaillant défenseur… Vraiment original ! Et peu crédible !

De nouvelles versions de camionnette blindée spécialisées:

dsc01363

L’auto-canon qui viendra auto-mitrailleuse.

dsc01364

L’auto-caissons pour le ravitaillement en munitions.

Des prisonniers allemands en captivité.

dsc01365

Sur les photos du haut, des séances d’interrogatoire plutôt tranquilles.

dsc01366

Double page centrale pour célébrer les troupes marocaines de France. C’est vraiment en France que ces scènes ont été photographiées. Mais pas en cette saison !

dsc01367

Des hommes retournant du front, plutôt content que l’enfer soit momentanément laissé derrière eux.

Pour terminer, la page des corsaires allemands qui commencent à faire autant  de mal que les U-boat sur les navires marchands de l’Entente et des pays neutres.

dsc01368

On voit en haut des naufragés d’un bateau atteint près de Salonique. En dessous, des navires touchés par les attaques de ses corsaires allemands.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 15 février 1917

dsc01319

(JOUR 927 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A noter que ce numéro est aussi daté du 8 février 1917, comme celui de la semaine dernière. Une erreur de numérotation.

A la une, un ballon captif d’observation. Une image impressionnante et du matériel qui a évolué depuis le début du conflit. On distingue bien la nacelle de l’observateur. Les hommes étaient munis de parachute pour survivre en cas d’attaque de ses masses sans défense propre par les avions ennemis.

Pour une fois, pas des images en vrac mais des images classées par thèmes:

LES TROUPES BRITANNIQUES.

Uu défilé certainement à Paris ou en banlieue de troupes britanniques. Quelques hommes portent des drapeaux tricolores ce qui fait dire que la scène se passe sur le continent.

Au début, la fanfare:

dsc01321

Les troupes de l’Empire avec cette unité de cavalerie hindoue:

dsc01320

Une autre troupe de l’Empire, les volontaires canadiens (Canada)

dsc01322

C’est à l’occasion de cette guerre que le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande commencèrent de s’émanciper  de la tutelle anglaise.

dsc01323

Les montagnards écossais ne défilent pas mais attendent de montrer ce dont ils sont capables au front.

SALONIQUE.

Exercice de débarquement pour les troupes du camp retranché de Salonique.

dsc01324

Ici les fusiliers marins en action.

dsc01325

Concentrations de troupes dans le camp retranché pour être prêt à résister à une attaque des Empires du centre.

Ci-dessous, des barbelés pour protéger un terrain marécageux et en faire une défense infranchissable:

dsc01327

TROUPES MAROCAINES.

Double page centrale avec 5 vues rendant hommage aux troupes coloniales marocaines.

dsc01328

Des vues africaines puis européennes. Des textes peu adaptés qui insistent sur le folklore entourant ces hommes plus que pour leurs valeurs guerrières avérées.

RAVITAILLEMENT.

dsc01329

Une gare de distribution près du front (pas sûr).

dsc01330

Réserves de munitions.
dsc01331

Réfection des routes après les intempéries (pluie, neige, gel et dégel) qui ont mis à mal le réseau routier.

ALPINS.

Trois vues de troupes alpines (chasseurs alpins) dans les Vosges:

dsc01332

Retour des troupes revenant du front.

dsc01333

Artillerie de 80mm à l’embranchement de routes dans les Vosges.

dsc01334

Les tranchées alpines dans le secteur de la vallée de la Béchine (Vosges).

DIVERS.

dsc01335

Convoi d’ambulances dans un secteur boisé, peut-être vosgien.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: LE TEMPS du 09 décembre 1936

img_0141

LE TEMPS pour ce 09 décembre décalé d’un jour pour cause de doublon le même jour sur le site.

On attend toujours le départ du Roi d’Angleterre George VIII qui cause bien des tourments aux dirigeants de son pays: frasques privées avec ce mariage inopportun, frasques politiques avec ces positions publiques pour l’Axe !

dsc00043

La Guerre d’Espagne fait toujours la une dans les pages intérieures. On comprend maintenant que la guerre sera longue malgré les communiqués victorieux des Franquistes.

dsc00044

Il faut dire que les 2 camps ont besoin de se refaire une certaine santé, ce qui sauvera la République car après cette « trêve » relative, l’entrée en action des Brigades Internationales équilibrera un temps, les débats.

dsc00045

A Madrid, on intensifie les travaux pour défendre la capitale tandis que les Franquistes (ou les Nazis) continuent de mener des raids aériens.

dsc00046

Suites diplomatiques d’une affaire avec la légation de Finlande dans laquelle des phalangistes (au nombre de 525) s’étaient réfugiés et où les forces républicaines sont allés les chercher. Cette légation était-elle protégée par les droits internationaux comme une ambassade ? Tout le problème !!!

dsc00048

Ce communiqué officiel nous apprend que l’Escorial a aussi subi un raid aérien nationaliste.

dsc00049

La SDN va se réunir à Genève à la demande du gouvernement espagnol pour analyser la situation. Sans grande conséquence puisque les ministres des pays y siégeant ne viendront pas et seront représentés par de sous-délégués et que les principales puissances concernées (Allemagne et Italie) n’en font pas partie.

Pour terminer, un communiqué sur la situation dans le Protectorat du Maroc.

dsc00047

Comme cela se produit régulièrement depuis l’institution du Protectorat (terme poli pour désigner une colonisation de fait), des troubles agitent le Maroc. Il y  eut la guerre de Rif, une vraie guerre coloniale et cela ne se terminera qu’à l’Indépendance du pays en 1956.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 17 septembre 1936

Une seule revue pour ce mini kiosque du 17 septembre, mais une revue qui sort de l’ordinaire comme le VU d’il y a quelques jours.

DSCN5733

Regards n°140, un magazine très politique édité par le Parti Communiste. On va y retrouver des signatures connues: Clara Malraux épouse d’André Malraux, Aragon, le peintre Jean Lurçat, l’historien et le journaliste Georges Soria.

DSCN5734

L’éditorial de Diplomaticus met sur un plan d’égalité par un photo-montage, les Nazis à Nuremberg et un meeting du P.P.F. de Doriot à Paris. Il va jusqu’à suggérer que le financement de ce parti vient d’Allemagne. Rappelons qu’à Nuremberg, il y a peu, Hitler a désigné le bolchévisme comme l’ennemi à abattre et que son discours a été bien compris par les Communistes français.

Plusieurs articles rendent compte de la situation en Espagne avec des articles ciblés. Pas de l’actualité immédiate mais des articles plus fouillés.

Le très stalinien journaliste Georges Soria raconte sa rencontre…

DSCN5737

une unité militaire composée de miliciens républicains qui s’entrainent pour composer un bataillon très efficace, le bataillon de fer. Ce sont des ouvriers qui composent ce groupement, encadrés par des militaires de carrière.

DSCN5738

DSCN5739

DSCN5740

Ces hommes ont combattu dans les affrontements de la Sierra (de Guadarrama certainement).

L’artiste peintre Jean Lurçat insiste sur la protection des oeuvres d’art par les Milices Républicaines.

DSCN5741

La situation est urgente car des oeuvres d’art peuvent être détruites ou transportées à l’étranger, principalement par de grands propriétaires qui fuient pour rejoindre le camp rebelle.

Un article signé de 2 journalistes racontent les combats autour de Saragosse.

DSCN5742

En insistant sur le déséquilibre des forces, il met en relief le sens des sacrifices des combattants républicains.

DSCN5743

Clara Malraux raconte l’arrière du front de la Sierra de Guadarrama, avec le camion de la Maison de la Culture Populaire.

DSCN5744

Elle parle de sa visite dans quelques maisons bourgeoises réquisitionnées dont les propriétaires ont fui, une autre au palais de l’Escorial occupé dans une aile par une prison républicaine, dans une autre par un hôpital.

 Un autre journaliste écrit un article sur le Maroc espagnol, d’où est partie la rébellion.

DSCN5746

Il y a rencontré un ami qui y décrit la situation. Franco s’est servi des erreurs de la République vis à vis des indigènes pour se les aliéner et en recruter un maximum dans son Tercio. Il raconte l’exécution d’un militant de gauche pourtant français, assassiné par les franquistes en même temps que des militants espagnols. La terreur militaire règne sur Tétouan.

On retrouve dans ce magazine, des articles plus anecdotiques, comme un sur les chasseurs et les braconniers, en France. Beaucoup plus militant que cet article intitulé Retour du pays du peuple-Soleil… tout simplement.

DSCN5747

Aragon revient-il d’Egypte ou du pays des Mayas ou des Aztèques ? Non, d’URSS, le pays du peuple-roi où s’édifie le communisme. On y parle des réalisations mais aussi des traîtres Trotsky, Kamenev, Zinoviev au service d’Hitler et de la Gestapo. Le grand Aragon n’y va pas avec le dos de la cuillère et son alignement sur la ligne la plus stalinienne est total. Les images qui accompagnent cette visite dans ce petit paradis soviétique sont lénifiantes:

DSCN5748

Des ouvriers écoutant des discours officiels,…

DSCN5749

de jeunes filles insouciantes,…

DSCN5750

Moscou ressemblant à Las Végas !

Regards, d’ailleurs, propose à ses lecteurs (un peu fortunés tout de même) de se rendre compte sur place de cette société idéale,…

DSCN5751

celle que la police politique voudra bien leur montrer. Un voyage en URSS de 15 jours pour assister aux fêtes de la célébration du 19ème anniversaire de la Révolution d’Octobre.

La page humoristique pour finir…

DSCN5752 (1)DSCN5753 très politique, elle aussi et pas très humoristique, somme toute !

Poster un commentaire

Classé dans Revues