Archives de Tag: tract

RÉSISTANCE 1942 (22/23): 11 NOVEMBRE 1918-11 NOVEMBRE 1942 LES ANCIENS COMBATTANTS….

LES ANCIENS COMBATTANTS

DES DEUX GUERRES

APPELLENT LE PEUPLE DE FRANCE

À CÉLÉBRER DIGNEMENT LE 11 NOVEMBRE

en défilant devant les monuments aux morts

de nos viles et de nos villages

et à Paris devant le tombeau

du soldat inconnu.

Tel est l’appel lancé à l’occasion du 11 novembre 1942, moins d’un quart de siècle après l’Armistice de 1918 et la fin de la Première Guerre. Car, bien entendu, il est hors de question de célébrer cette date comme cela se faisait avant guerre. Les Allemands sont présents dans le mode de la France et dans le sud, le régime de Vichy ne souhaite pas fâcher ses « amis ».

Manifester devient quelque chose de périlleux et ce sont les organisations de gauche qui souhaitent continuer de commémorer ce qui, avant passait pour une fête nationaliste.

DSCN0996

Les revendications des signataires du petit tract clandestin, Le Comité des Anciens Combattants des deux guerres adhérents au Front National de lutte pour l’indépendance de la France:

1° Pour exiger que le 11 novembre 1942 soit jour férié comme par le passé.

2° Pour organiser la riposte aux décisions éventuelles des traitres de Vichy supprimant la Fête de la Victoire, en appelant les ouvriers, employés et fonctionnaires des administrations publiques à ne pas aller travailler le 11 novembre et à faire de ce jour un jour de grève patriotique.

3° Pour organiser le 11 novembre prochain devant les monuments aux morts de nos villes et de nos villages le défilé des patriotes avec à leur tête les anciens combattants des deux guerres arborant fièrement leurs décorations

4° Pour organiser le défilé de la population de Paris et de la banlieue devant la tombe du soldat inconnu, place de l’Etoile.

Telles sont les revendications politiques de ce 11 novembre, plus tournées vers la lutte contre le régime de Vichy que contre l’occupant allemand.

DSCN0997

Que se passa-t-il ce jour-là ? Certainement quelques manifestations patriotiques ici et ailleurs quand le rapport de force permettait aux militants progressistes de sortir du bois.
Mais l’Histoire a retenu de ce 11 novembre 1942, c’est l’invasion de la zone sud par la Wehrmacht et les troupes italiennes. Devant le débarquement en Afrique de Nord, les Allemands ne pouvaient laisser la côte méditerranéenne dépourvue de défenses. Cela allait en traîner le sabordage de la flotte française à Toulon et l’occupation de notre région par les forces de l’Axe: la Drôme et le Vaucluse par les Italiens, l’Ardèche et le Gard par les Allemands.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

RÉSISTANCE 1942 (21/23): TRACT-JOURNAL LA VIE OUVRIÈRE n° 109 du 17 octobre 1942

Un tract de 2 pages (1 feuille recto-verso) ronéotypées, un journal: La Vie Ouvrière, organe de la CGT qui perdure de nos jours, feuille clandestine en 1942. Une date: celle du 17 octobre 1942, une consigne: NE JETEZ PAS CE JOURNAL. FAITES LE CIRCULER.

Pour commencer, un long article en guise d’éditorial, rappelant le drame du 22 octobre 1941, un an auparavant, l’assassinat par les Nazis des otages de Châteaubriant.

 DSCN0993

Voici le texte de cet article.

 Le 23 octobre 1941, le peuple de France apprenait que les boches venaient d’assassiner 48 otages de Chateaubriant. L’indignation, la colère, la soif de vengeance, tels furent les sentiments qui s’installèrent dans le cœur de chaque patriote.

En lisant les noms des fusillés, tous les travailleurs de France firent le serment de les venger. C’est eux en effet, qui étaient surtout frappés. Stülpnagel et Pucheu qui fut chargé de désigner les otages, manifestaient leur haine de la classe ouvrière en massacre ses plus honnêtes et ses plus fidèles défenseurs. Secrétaire de fédération, dirigeants de grands syndicats, élus du peuple, des cités ouvrières, constituaient le plus gros contingent des 48 victimes.

Deux jours après, 50 otages furent exécutés à Bordeaux et ce fut la même haine des masses populaires qui précipita leur choix. Depuis, des milliers de patriotes français ont été massacrés. Parmi les hommes comme d’Estienne d’Orves des intellectuels, des savants, toujours figurent en grand nombre des militants ouvriers. Avec Domisse, Brunet et des dizaines d’autres ; Pillet, secrétaire de la fédération du bâtiment, Pourrouault des produits chimiques, des dizaines de secrétaires de syndicats et de délégués ouvriers ont payé de leur vie leur fidélité à la classe ouvrière et leur patriotisme. Tous sont morts en héros, clamant leur foi et leur idéal, leurs certitudes qu’ils seront vengés et que la France serait purgée des envahisseurs et des traîtres.

La vengeance a commencé. Des centaines de Boches pont payés de leur sang le sang de nos martyrs, des traîtres ont reçu le châtiment mérité et qui attend tous leurs congénères, des cheminots ont saboté les transports, envoyé des trains de munitions et de soldats boches dans les remblais, pour venger Sémard et Catelas, les métallos ont saboté, brisé des machines en souvenir de Timbaud, des détachements de francs-tireurs qui portent des dons glorieux : « Timbaud », « Simard », « Péri », « Catalas », « Cadras » etc.… ont exterminé des ennemis. Le souvenir de nos martyres et la haine sacrée de leurs assassins guident leur bras.

La mort glorieuse des héros en a fait surgir de nouveaux par milliers, dont le courroux s’apaisera que lorsque le dernier coupable aura payé, lorsque le dernier Boche aura été chassé de notre sol.

La vengeance comme moteur de la lutte. Oui, le tract oublie un peu l’idéologie mais il est plus facile de mobiliser en évoquant les crimes de l’autre qu’en faisant de la politique. D’ailleurs, en dessous de ce long éditorial, apparaissent 2 sujets de mobilisation immédiate:

DSCN0994

La lutte pour éviter à des jeunes ou des ouvriers de partir travailler en Allemagne et la réussite de la prochaine grande manifestation contre les Nazis et Vichy: faire tout pour célébrer le futur 11 novembre 1942, 24 ème anniversaire de l’Armistice. On en reparlera dans le prochain tract !

Au dos, une série de brèves sur 2 colonnes: les actions des ouvriers dans les usines, les ateliers ici et là.

DSCN0995

Des mouvements dans des usines de la couronne parisienne où le syndicalisme et la politisation des masses sont importants: chez Hotchkiss à Saint-Denis, chez Matra à La Courneuve, chez Gnome & Rhône-Kellermann, chez Citroen à Clichy, chez Babcock à La Courneuve, chez Rateau, à la Lorraine à Argenteuil, chez Chausson, à la S.I.P.A. de Neuilly, P.M. dans le 15ème arrondissement de Paris, chez Alstom à Lecourbe, chez Unic, aux Compteurs de Montrouge, chez Salmon et Voisin, à la S.I.F.: des protestations, des débrayages, des grèves…

Dans la seconde colonne, le tract explique comment organiser une grève pour qu’elle réussisse en évitant l’intervention des forces de l’ordre, la police française. Ainsi est-il faire référence à ce qui se passa en 1936. Voici les 4 commandements de l’organisateur d’une manifestation de ce type:

1-Organiser l’occupation des ateliers, bloquer les issues, organiser leur défense.

2-Prévenir immédiatement les entreprises voisines et les inviter à se joindre au mouvement. Par tous les moyens et surtout en envoyant des courriers, prévenir le plus d’entreprises possibles.

3-Alerter la population des quartiers proches de l’usine pour qu’elle soutienne la grève de l’extérieur.

4-Dans les circonstances présentes, la défense de la grève dans les usines exige la constitution de groupes spéciaux de combat avec des camarades décidés et connaissant bien l’usine. Avoir un objectif de désarmer l’ennemi qui menace et retourner ses armes contre lui.

En 1936, la puissance du mouvement, la rapidité de son extension, mirent les forces policières dans l’impossibilité d’intervenir efficacement. Il faut en être de même aujourd’hui.

À l’action avec courage et audace ! L’heure est venue de combattre et de faire échec à l’ennemi et au traître.

Métallos parisiens ! N’oubliez pas qu’en 1936 vos grèves avec occupation ont sonné le branle-bas dans tout le pays. Aujourd’hui encore tous les yeux sont fixés sur vous.

Un appel à la résistance dans les usines.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

QU’IL AILLE AU DIABLE… un tract anti-franquiste en 1964

1964… les 30 glorieuses en France… le bouillonnement intellectuel qui préfigure Mai 68… les manifestations contre la guerre du Vietnam… Peace and Love… et en Espagne, toujours Franco, plus que jamais  là, écrasant le pays sous la chape de plomb du franquisme entre traditions et religion catholique omniprésente.

Il s’agit ici d’un tract français publié un Comité dont le référent est Louis Lecoin, un militant libertaire, pacifiste, antimilitariste, syndicaliste révolutionnaire et objecteur de conscience.

DSCN1939

Il est signé par de nombreux intellectuels dont on peut lire la liste ci-dessus (1).

L’espoir et le but in-fine de ce comité est  entièrement résumé dans le titre:

QU’IL AILLE AU DIABLE.

Le IL étant bien sûr Franco qui dirige toujours l’Espagne et y fait régner la terreur fasciste.

ET QU’AVEC LUI DISPARAISSE POUR TOUJOURS

SON ABOMINABLE RÉGIME, CHANCRE DE L’EUROPE.

D’ailleurs, les rédacteurs du document n’appellent pas à une quelconque vengeance contre Franco, à un quelconque jugement des hommes. Non, qu’il se retire dans une lointaine et obscure retraite, peu nous chaut, pourvu que les Espagnols débarrassés du poids de son odieuse présence retrouvent au plus tôt le goût et les possibilités de vivre.
Tout un programme mais tout est dit, malheureusement ! Et de rappeler aux lecteurs que c’est Hitler qui fit Franco par son aide militaire pendant la guerre civile et que la présence du vieux Caudillo prolonge Hitler en 1964, date d’écriture de cette feuille.

DSCN1936

Le commentaire de cette photo:

Voyez-le fringant, paradant devant les soldats allemands en compagnie de l’autre monstre, en gare d’Hendaye à la fin de l’année 1940.
Honteuse collusion, héritage sanglant qui ne lui donnent pas le droit de martyriser les antifascistes supportant mal son joug accablant.

Et le document se finit par ces prémonitions:

Franco ayant bouclé ses malles et quitté le pays à jamais, la liberté ayant reconquis ses droits dans la péninsule ibérique enfin purifiée, la presse, les syndicats, les diverses organisations, la pensée ayant retrouvé leur expression première; les prisons ayant largement ouvert leurs portes et les exilés étant de retour dans leur patrie d’origine, un très long cauchemar aura cessé et la paix mondiale en sortira sérieusement consolidée.

C’est ce qui se passera, une douzaine d’années après… après la mort du vieux dictateur qui garrotta ses opposants jusqu’au dernier jour !

DSCN1935

le tract dans son ensemble.

(1) les signataires et leurs qualités: la dramaturge Colette Audry, l’ancien Président de la République Vincent Auriol, le cinéaste Claude Autant-Lara, le journaliste Robert Barrat, le militant pacifiste Charles-Auguste Bontemps,le résistant Claude Bourdet, l’écrivain André Breton, le résistant et écrivain, Jean Cassou, le politique et militant laïque Jean Cotereau, le militant mutualiste et instituteur Denis Forestier, l’écrivain et journaliste Jean Galtier-Boissière, l’écrivain Maurice Joyeux, le scientifique Alfred Kastler, le scientifique et enseignant Henri Laurier, le journaliste Morvan Lebesque, le résistant et journaliste Louis Martin-Chauffier, le journaliste Georges Monteront, le critique et éditeur Jean Paulien, Le politique et économiste André Philip, l’écrivain Emmanuel Roblès, le mathématicien Laurent Schwartz, l’écrivain Manès Serber, le bâtonnier Thorp, l’avocat dramaturge, journaliste et politique Henry Torrès, le journaliste et éditorialiste du canard Enchaîné Robert Treno.

2 Commentaires

Classé dans Vieux papiers

RÉSISTANCE AOÛT 1944: un BULLETIN D’INFORMATION RONÉOTYPÉ pour une cellule du P.C.F.

Tiré à la machine à alcool, voici ceun bulletin d’information sur un papier pelure à destination des militants et résistants communistes parisiens. Ce document appartient lui aussi à la caisse Jean K.

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

PREMIÈRE PAGE DU DOCUMENT

Au-dessous de ce titre:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le rédacteur a cité des articles de journaux: le Pariser Zeitung du 20 juillet, les Isvestia du 18 juillet, la Pravda du 16 juillet. Ces dates nous permettent de dater ce document: fin juillet, début août 1944.

Les commentaires, même américains, vont dans le sens d’une détérioration de la situation des Allemands sur le front russe. Il faut bien remonter le moral des militants.
Plus loin…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le long témoignage de presque 2 pages du général allemand Hofmeister. Prisonniers des Soviétiques, il retrace sa carrière militaire, tout le début de la guerre et pointe les erreurs des Allemands depuis la rupture du pacte germano-soviétique. Il insiste sur la valeur des combattants russes, il faut bien montrer le bien fondé de l’engagement communiste des militants ! Il ajoute toute son opposition au nazisme.

Autre article suivant ce témoignage, un autre intitulé Ni V-1. Ni V-2. Ni V-3. Mais V-4. L’article fait l’historique de ses armes terrifiantes, de la dernière qu’annonce le Reich… mais termine par la conclusion:

C’est cette dernière arme qui fera terminer la guerre de façon certaine, elle s’appelle: capitulation sans conditions.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LA POLITIQUE INTERNATIONALE.

La libération de Vilno (lire Vilnus, capitale de la Lithuanie soviétique) est annoncée par la Pravda. Les Polonais attendent aussi l’Armée Rouge avec impatience tandis que Tito dans les Balkans est sur le point de chasser les Nazis. En Hongrie, l’article insiste sur la déportation de 400 000 juifs dans les camps de concentration et leur assassinat par le gaz et les fossés de chaux. Avant ces massacres, l’archevêque de Canterbury, via Radio-Londres, conjura les chrétiens hongrois de ne pas y participer.  Des plénipotentiaires hongrois avaient rencontré les Alliés à Ankara et avaient demandé que ceux-ci leur livrent des médicaments et des véhicules pour que ces Juifs soient transportés en Turquie, proposition rejetée par les Alliés car rien n’assurait que les véhicules servent bien à transporter les Juifs.

DE LA PRESSE ET DE LA RADIO AMÉRICAINE

DE LA PRESSE ET DE LA RADIO AMÉRICAINE

Des nouvelles du front de Normandie et de l’offensive de Montgomery vers Caen. En Italie, l’avancée des Alliés et la chute d’Ancona et Livourne. L’Armée américaine compte 7,7 millions d’hommes sous les drapeaux et la Marine 3,650 millions. 35 prisonniers de guerre britanniques ont été exécutés en Allemagne a annoncé Anthony Eden.

Revenons en France après ce point détaillé du conflit, assez proche de la réalité historique. Malheureusement, le document se dégrade beaucoup dans les derniers feuillets:

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais on comprend assez facilement le propos du texte: l’appel à la lutte armée et à l’unité de tous.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

IL FAUT S’UNIR, S’ARMER, SE BATTRE.

Appel de Maurice Thorez depuis Moscou, appel du Gouvernement Provisoire de la République à Radio-France pour les militaires quelque soient leurs situations, appel aux FFI, appel aux chrétiens après l’arrestation par les Nazis de 5 évêques en juin, appel d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie, action des FFI dans le sud qui ont détruit un convoi de carburant, action des FFI dans le port du Havre, assassinat de Georges Mandel par la Milice, Oradour avec cette info: « A Limoges où le clergé a protesté contre le massacre d’un village avec ses habitants, la Milice a jeté une bombe sur la chapelle »

Quant aux dernières parties NOUVELLES D’ALLEMAGNE (d’Italie et de Grèce) et NOUVELLES DIVERSES, l’état de conservation du document ne permet pas une lecture correcte.

11 pages ronéotypées… beaucoup de travail pour informer, motiver, libérer Paris…

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

RÉSISTANCE 1942 (7/23): après le PAIN et les VÊTEMENTS, le VIN est convoité par les ALLEMANDS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un autre tract sur le pillage des ressources de la France par les Nazis dénoncé par un tract du Parti Communiste Français (S.F.I.C.). Après les 2 documents déjà présentés sur le rationnement du pain et la fuite des vêtements vers l’Allemagne, ce document clandestin dénonce le vol de vin dans les caves, vin réquisitionné pour être envoyé en Allemagne. Voilà un tract qui ne devait pas laisser insensible les lecteurs ! Comme dans celui sur le pain, l’écriture est minuscule et il fallait de bons yeux pour lire (ou une loupe). On voit qu’il s’agit de la réduction d’une feuille A4 (nuage d’encre en haut à droite) en version 1/2 page.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le titre résume bien en quelques mots le contenu du document.

Première considération, la récolte 1941 a été moins bonne car le cuivre (qui sert à la production de sulfate de cuivre) a été pris par la Wehrmacht. Après un calcul, le rédacteur compte que chaque consommateur pourrait disposer de 2,80 litres de vin par semaine. Dans ces consommateurs sont comptés les enfants de plus de… 10 ans !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Première constatation, on ne manqua jamais de vin en 1915 alors que la production était 2 fois moins importante qu’en 1942, que beaucoup plus d’hommes combattaient sur le sol français, qu’il n’y avait pas autant de prisonniers absents. Pourquoi donc y a-t-il pénurie aujourd’hui ? La réponse:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La preuve, trois millions d’hectolitres sont exportés vers l’Allemagne avec l’accord servile des autorités de Vichy.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

8 000 wagons-citernes ont été livrés en Allemagne en un an. Ailleurs par une circulaire officielle du Bureau des Répartitions des vins et eaux-de-vie, il est fait obligation aux maisons de Cognac de livrer 12 000 caisses de 12 bouteilles par semaine à l’occupant. Les hommes sur le front de l’est en ont besoin pour se donner du courage !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

autant pour la consommation que pour alimenter en carburant les moteurs des véhicules de plus en plus nombreux à fonctionner à l’alcool. Manque de pétrole oblige !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le rédacteur revient sur les besoins de l’occupant en cuivre d’où la baisse de production de sulfate et la moindre rentabilité des vignes.

Autre conséquence de cette pénurie:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

100 POUR 100 DE MAJORATION DES PRIX

Le prix du vin a doublé.

Quant aux paysans, ils souffrent de plus en plus des

SAMSUNG CAMERA PICTURES

VISCISSITUDES DES VIGNERONS

avec en particulier l’augmentation du prix de la main d’oeuvre.

Cela a pour conséquence de bénéficier aux plus gros domaines d’où cette constatation:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LE STATUT VITICOLE EST MODIFIÉ EN FAVEUR

DES GROS VITICULTEURS

L’appel à la lutte lancé par le rédacteur du tract:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

PRODUCTEURS-VIGNERONS DÉFENDEZ

VOS RÉCOLTES

Producteurs-Vignerons, défendez vos récoltes ! Pour cela,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

CHASSEZ LES INQUISITEURS DE VICHY

tous les moyens sont bons, à commencer par « créer des groupes armés pour défendre vos récoltes ». Mais l’appel à la lutte armée est aussi lancé aux consommateurs:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

CONSOMMATEURS: PRENEZ LES STOCKS DE VIN

DESTINÉS AUX ALLEMANDS

Comment ? Allez vous servir dans les stocks destinés aux Allemands !

Quant aux cheminots et mariniers, empêchez par tous les moyens à ce que le vin destiné à l’Allemagne y parvienne. En désespoir de cause, en n’hésitant pas à percer les contenants pour détruire le vin avant son arrivée.

Car…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

se battre pour le vin de France et une meilleure alimentation, c’est lutter pour la libération du territoire. Vaste programme !

Mais Dieu que ce tract était difficile à lire !

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

RÉSISTANCE 1942 (5/23): tract-journal LE JEUNE PATRIOTE janvier 1942

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre publication datant de la même époque que le tract-journal L’Avant-Garde présenté précédemment. Un document ronéotypé mais beaucoup plus lisible que le précédent.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il est édité par le Comité de la Jeunesse du Front National pour l’Indépendance de la France et est daté du mois de

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme on le voit, il s’agit du n°1 de cette publication. Quant au Front National dont on parle, il s’agit d’un mouvement de résistance, très à gauche, qui n’a rien à voir avec le mouvement d’extrême-droite actuel dont les ancêtres étaient plutôt à Vichy, au PPF de Doriot ou dans la Légion Charlemagne (qui le 1er janvier 1942 n’avait pas été encore formée)

En chapô,

HITLER AUX ABOIS RECULE SUR TOUS LES FRONTS

LE DÉSARROI GAGNE TOUS LES TRAITRES ET LES KOLLABORATEURS.

LA VICTOIRE APPROCHE.

Et en manuscrit:

Debout le Jeune France pour libérer la Patrie.

Un article pour les voeux en ce début d’année:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Jeune Patriote s’adresse à tous et présente ses voeux aux soldats soviétiques mais aussi anglais et américains. Un Courage et confiance! pour « illuminer de l’espoir de la libération » ce début d’année.

Ce texte est suivi d’une évocation des 100 otages assassinés par les Nazis en décembre.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Parmi ces otages Gabriel Péri et Lucien Sampaix détenus depuis longtemps et fusillés en représailles aux coups de main des résistants sur des militaires allemands à Paris.

Encadré, un article qui prend un peu de recul par rapport aux événements et analyse la suite de ce conflit…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La conclusion est logique. Devant la puissance économique des Alliés, le Reich sera forcément vaincu et les collabos de tout poil ont du souci à se faire. L’article se termine au verso de la feuille par ces mots:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On nous reparle des réquisitions allemandes appelées ici pillage. Ainsi la SNCF se doit de fournir le matériel nécessaire pour emmener en Allemagne moutons, bêtes à cornes, veau, cuir…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme dans L’Avant-garde, Le Jeune Patriote raconte des manifestations patriotiques spontanées.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des inscriptions F.N. sur les murs tracées par de jeunes militants qui risquent gros pour ces gestes ou des manifestations sonores comme au Vel d’Hiv lors d’une réunion à laquelle assistait Lamirand, secrétaire d’Etat à la Jeunesse du gouvernement de Vichy. Celui-ci ne sera pas condamné après les procès de l’épuration.

Des brèves:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec cet espoir venu d’une commande de 1 500 tables d’opération par les Allemands à l’usine ALS-THOM. Ce qui tend à prouver que les Nazis subissent de lourdes pertes dans l’Est.

Le dernier article parle de la situation économique en URSS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et en Amérique où la machine de guerre se met en place pour écraser le Nazisme.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

RÉSISTANCE 1942 (4/23): un journal clandestin L’AVANT-GARDE du 11 janvier 1942

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Suite de la carton conservé par Jean K. avec ce journal clandestin

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Organe Central de la Fédération des Jeunesses Communistes de France, tiré à la ronéo et partiellement effacé donc difficile à lire surtout au verso. Il est daté du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En chapô, les titres des articles de la page pour encourager la jeunesse à la lutte armée:

LA DÉFAITE D’HITLER S’ACCENTUE EN RUSSIE.

LES COLLABORATEURS AUX ABOIS PRÊT À DE NOUVELLES TRAHISONS POUR SAUVER HITLER

UNION DES JEUNES FRANÇAIS POUR ACHEVER L’ÉCRASEMENT DE L’ALLEMAGNE

DANS LA SAÔNE & LOIRE GRÈVE VICTORIEUSE DES MINEURS.

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’article ne donne guère de détails sur la défaite des Allemands en Russie. L’hiver russe a bloqué l’avancée allemande mais la Wehrmacht n’est pas encore devant Stalingrad qui marquera le début de la fin du IIIème Reich l’hiver suivant. Par contre sont évoqués le mitraillage de la population sur les routes de l’exode par les Allemands en 40 et celui des étudiants de l’Etoile. De quel événement parle-t-on ?

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le texte suivant s’en prend à Vichy et aux « collaborateurs ». Est nommé Déat qui « renouvelle ses courbettes devant son maître suprême et s’en prend à 99% des Français ». Quant au gouvernement et Pétain, le tract dénonce sa « gymnastique déclamatoire destinée à tromper les Français » et ses actes par lesquels il est « toujours prêt à envoyer des jeunes français marins et soldats combattre les vaillants soldats rouges ».

Suit un appel à la révolte de la jeunesse…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qu’elle soit ouvrière, étudiante et paysanne, un appel à « ralentir la production pour les Allemands », à « saboter » et « empêcher le pillage des récoltes »….

Plus intéressant, ce dernier article sur la grève victorieuse des mineurs de Saône & Loire.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce sont les 5 000 mineurs du bassin de Montceau-les-Mines qui cessèrent le travail au fond pour demander « un meilleur ravitaillement et le rajustement des salaires ». Ils obtinrent 100 grammes de pain  en plus par jour, 10 litres de vin et 200 grammes de matières grasses par mois et une paire de sabots. Quant à l’augmentation des salaires, le patronat (les trusts disait-on à l’époque) ce n’est qu’un promesse ! L’arrestation de 80 meneurs se solda par un échec devant la pression des autres. Il faut dire que Pétain autant que les Allemands avaient totalement besoin du charbon de ce bassin.

La page se termine par cet appel:

JEUNES DES CENTRES ET CHANTIERS DE JEUNESSE, UNISSEZ-VOUS, FERMEZ VOS COMITÉS DE JEUNES, ÉTABLISSEZ VOS REVENDICATIONS , REFUSEZ DE VOUS LAISSER GERMANISER, EXIGEZ LA PRIME À 80 FRANCS, DES BLEUS, DES HABITS, DES CHAUSSURES ET VOS FRAIS DE DÉPLACEMENT.

Le recto du tract est beaucoup plus délicat à lire car fortement effacé.
On  y aborde la mort de Gabriel Péri, un héros (c’est le titre de l’article)…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

fusillé au Mont-Valérien le 15 décembre 1941, l’un des 92 otages exécutés en représailles aux attentats contre des soldats allemands à Paris par les militants communistes. Péri avait été dans sa jeunesse le rédacteur de ce journal L’Avant-garde.

Un autre article parle également des actions de résistants communistes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On devine:

Le 11 novembre à Elize, un drapeau tricolore flottait en haut du clocher.
A Nancy, au café Thiers, 50 étudiants ont manifesté aux cris de « A bas les métèques », des paroles françaises contre un orchestre italien qui leur écorchait les oreilles avec des chants mussoliniens.

A Sochaux, 850 femmes ont manifesté à la Mairie pour du pain et la réouverture des boulangeries fermées par manque de farine.

A Paris XVème, à la station de métro Dupleix, un français … a frappé à coups de fouet sur un conducteur allemand.

A Montceau-les-Mines, à la rentrée de l’école supérieure et à la grande joie des élèves, ceux-ci trouvèrent l’étudiant patriote dans leurs pupitres, des mains discrètes l’ avaient glissé pendant la nuit.

Enfin pour finir une anecdote à la gloire de l’URSS:

Un soldat soviétique est fait prisonnier par les barbares allemands qui lui brise les bras et les épaules à coups de fusils et l’interroge:

-combien y a-t-il de soldats dans votre unité ?

193 millions répond le soldat

En URSS, 193 millions d’habitants, 193 millions de soldats.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux