Archives de Tag: athlétisme

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du mardi 28 septembre 1937.

En couverture de ce numéro de Miroir des Sports du 28 septembre 1937, une vue un peu fantastique de l’immense champion de boxe Marcel Thil, véritable monstre physique. Il vient toutefois de subir une défaite plutôt par accident que par infériorité quelconque comme l’écrit le rédacteur de la légende.

Défaite contre Apostoli dont on entrevoit une vue de ce combat sur cette image brouillée…

…parasitée lors de la transmission de la téléphotographie par radio, la méthode de transport d’images à la pointe de la modernité en 1937 !

Pendant ce temps, Alfonso Brown continue à mettre des raclées à ses adversaires en France.

Ce coup-ci, c’est Huguenin qui alla au tapis, au 3ème round.

Des épreuves de second ordre dans plusieurs sports:

  • en tennis, le Miroir des Sports est désolé de voir en finale des internationaux de Paris un Yougoslave Pencec contre un Chinois Kho Sin Kie.

Un véritable affront pour le sport français malgré la victoire de Mme Mathieu chez les Dames et de Borotra-Pétra en double messieurs !

  • Dernière course amateur de la saison à Paris avec la victoire d’inconnus qui damèrent le pion aux cracks de la discipline.

  • En athlétisme autre surprise au meeting de Jean-Bouin pendant lequel un coureur de banlieue de La Boissière-Montreuil Désiré Leriche a battu tous les étrangers au marathon en 2 heures 41 minutes et 52 secondes.

Du football pour continuer avec les résultats de la 6ème journée du Championnat de France de première division.

L’O.M. a battu Antibes dans un des derbys de la Côte 1-0. L’O.M. pointe maintint en 3ème position avec 8 points, ex-aequo avec Rouen et 1 point de Excelsior Roubaix et Strasbourg.

Une vue de cette rencontre entre Marseille et Antibes avec un bel envol de Mario Zatelli, l’avant-centre emblématique du club pour l’histoire. Le Vélodrome était loin ‘être bien garni dans le virage sud.

Pour terminer, des histoires d’envol…

Celui du plus jeune gardien de but professionnel, Barella.

Celui du bolide de John Cobb, vainqueur des 500 Miles de Brooklands, sur cette photo qui montre toute la vitesse et la puissance de l’automobile. Image que l’on ne risque pas voir dans cette course un peu particulière…

…la course de côte au ralenti de Montmartre remportée par ce engin à la vitesse de… 288,93 mètres à l’heure. Une autre performance… pour les nerfs du conducteur pilote !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

LA VIE AU GRAND AIR du 13 mai 1900

Le meeting de printemps du Racing-Club de France en 6 photos pour la couverture de ce numéro 87 de La Vie au Grand Air (13 mai 1900). On y voit une série de sprint (100 mètres), le grand steeple-chase national (4 000 mètres), le handicap annuel de saut en longueur, les partants du steeple, le passage de la rivière et un saut en longueur. ces épreuves doivent se passer à la Croix-Catelan, siège du Racing depuis sa création.

Deux sujets originaux et fort peu sportifs dans ce numéro de printemps.

La chasse aux chauffeurs.

Deux pages pour nous raconter l’interception d’un chauffeur de voiturette imprudent faisant du 40 km/h dans Paris par des hirondelles, des policiers cyclistes.

La scène se passe de commentaires !

Mais les contrevenants fuient ! La poursuite s’engage, abrégée par un encombrement de la route (un bouchon !?). Le chauffeur est verbalisé. Article bizarre dans une revue sportive (mais aussi théâtrale et mondaine) !

Second sujet original, intitulé « Sport gai ».

Un steeple-chase, non pas à cheval, ni à pied mais asin ! Les cavaliers montent des ânes  et cela ne se fait pas tout seul !

Il faut arriver à la ligne de départ et ce n’est pas une mince affaire !

Quant à la course… les photos ne risquent pas d’être floues à cause de la vitesse des concurrents !

Pour terminer ce surprenant numéro de La Vie au Grand Air

la venue de l’haltérophile prussien Sandow à Paris. En bas à droite, on le voit soulever une charge de 125kg d’une seule main. Athlète exceptionnel présentant des numéros de cirque.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

LA VIE AU GRAND AIR du 15 avril 1898, n°2 de la collection.

Un peu tous les sports dans ce n°2 de La Vie au Grand Air du 15 avril 1898.

Après la couverture généraliste, semblable à celle du premier numéro, avec la farandole de sports, la une de la quinzaine illustrée par les portraits du grand-duc et de la duchesse Michel de Russie, réfugiés à Cannes car exilés par Alexandre III pour un mariage hors des normes fixées par les Romanov et devenu président du Golf-Club de Cannes. cet exil définitif en France et en Angleterre sauva la vie de cette branche des Romanov qui ne fut pas inquiétée par les Bolcheviks.

Du cyclisme avec Champion,…

premier vainqueur d’une course de 25km au Parc des Princes dans sa première version. Le Parc fut inauguré le 18 juillet 1897.

Un cycliste un peu particulier, Bichebois cycliste émérite mais aussi candidat à la députation pour les Camelots du Roi. Un groupe d’extrême-droite.

D’autres cycles, mais à 3 roues… donc des tricycles.

Bardin, le recordman de la catégorie sur le trajet Paris-Berlin.

Fournier, le champion-chauffeur qui va s’attaquer au record de la catégorie sur le trajet Paris-Marseille, 800km actuellement parcourus en 24 heures.

Du cross country pour continuer dans un article sur le Racong Club de France avec la course de steeple-chase.

La passage de la rivière.

Le vainqueur, Langlais devant De Ro.

Pour terminer, la mondialement célèbre course d’aviron Oxford-Cambridge. Créée le 10 juin 1829, c’est déjà un monument du sport à la parution de la revue.

Le 8 avec barreur d’Oxford.

Le 8 de Cambridge s’embarque.

L’article est une présentation de cette course mais pas la narration de l’édition de 1898.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 24 août 1937.

A la une de ce Miroir des Sports du 24 août 1937 une photo de l’athlète américain Ben Johnson considéré par la successeur de Jesse Owens, la grande star des Jeux Olympiques de Berlin, en août 1936.

Il était au stade de Colombes devant 12 000 spectateurs pour remporter facilement les 100 et 200 mètres du meeting.

Un succès extraordinaire. Dommage que tous les commentaires soient pollués par des propos racistes dans la ligne Banania ! …son frère de race… la race noire dispose de plus d’un champion…

Les poloïstes hongrois, vainqueur de la Coupe Horthy à Budapest posent pour la postérité.

Il s’agit d’une grande génération de joueurs de water-polo. Mais le journaliste n’a pas idée d’ajouter qu’ils sont de race blanche !

C’est la reprise du championnat de France de football de 1ère et seconde divisions. Et le champion sortant, l’Olympique de Marseille, a perdu à Lens, le promu, champion de seconde division 0-1.

Les compositions des équipes.

Les résultats de cette première journée.

Le Miroir des Sports a traité cette journée de championnat par le match parisien Red Star- Excelsior 2-2.

L’O.M. avait joué en milieu de semaine pour un match de gala organisé par l’Association Internationale des Journalistes Sportifs à Colombes.

L’O.M. avait gagné 1-0 contre Daring le champion de Belgique et le capitaine Bruhin reçoit la Coupe mise en jeu en cette occasion.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 04 mai 1937

Une belle photographie d’athlétisme et de saut à la perche à la couverture de ce numéro du 04 mai 1937. L’athlète Ramadier échoue à la hauteur de 4,07 mètres lors du concours du meeting au stade Pershing. La saison d’athlétisme est lancée à Paris. Malgré l’échec, cela nous vaut une image remarquable.

Tandem mixte pour la Polymultipliée, à Chantaloup-les-Vignes , épreuve créée par les adeptes du cyclisme populaire de Paul De Vivie alias Velocio, une épreuve créée en 1913 et disparu du calendrier professionnel en 2009.

Encore du cyclisme avec la photo de Cassin,…

…vainqueur à Cavaillon du Tour du Vaucluse.

La vitesse, toujours la vitesse:

Sur la piste de Monthléry, la voiture à moteur ç huiles lourdes pou s’attaquer au record de 50 milles.

Une protection aérodynamique pour le cycliste Albert Marquet lancé contre le record du mille aux Etats-Unis à la vitesse de 139,902 km/h.

La saison des finales continue.

Rugby. Finale du Championnat de France entre le CS Vienne et l’AS Montferrandaise au stade de Long-Jumeaux à Toulouse, un stade plus proche du champ de patates que du billard de Wembley que l’on verra en dessous.

Le titre de l’article oublie le score: 13 à 7 pour les Isérois.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports (sous-secrétaire d’Etat aux Sports mais qui a laissé son nom pour son oeuvre plus que bien de ministres) Léo Lagrange salue les équipes avant le match.

Une phase de cet affrontement sur un terrain indigne d’un tel événement.

Football anglais.

Sunderland remporte la Coupe d’Angleterre face à Preston 3-1 à l’Empire Stadium de Wembley devant 95 000 spectateurs. Ci-dessus, le premier but du match, oeuvre d’un attaquant de Preston.

Continuons avec le football hexagonal.

Les résultats de la 28ème journée (à 2 journées de la fin) du Championnat de France de Première division:

L’O.M. écrase Mulhouse 5-1 à l’Huveaune et renforce sa première place au classement.

Le titre est proche mais il faudra encore rencontrer L’OL (Lille) et Sochaux pour terminer la saison. petit suspens ! Ci-dessous, une tête de Mario Zatelli qui ira au fond des filets alsaciens mais qui sera refusée par l’arbitre.

En seconde division nationale…

Lens, en battant Amiens 2-0…

est assuré depuis longtemps d’être champion de ce championnat.

Un mot (un peu long) d’aviation avec cette vue d’un appareil de compétition et de son pilote Raymond Delmotte avant la catastrophe dont il faillit ne pas survivre au-dessus de l’aérodrome militaire d’Istres.

Tout est expliqué dans l’article reproduit ci-dessous…

Une belle frayeur tout de même pour l’aviateur !

Pour terminer, une photo à mi-chemin entre l’actualité historique et le sport:

L’équipe basque espagnole venue par des chemins détournés pour cause de guerre civile à Paris rencontrer et battre le Racing au Parc des Princes 3-0. Et cela, comme il est mentionné dans la légende malgré un entraînement peu poussé et un régime plutôt sous-alimenté depuis quelques mois. Tout est dit !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 27 avril 1937

dsc01952

En couverture, la classique de printemps Paris-Tours qui en est à sa XXXème édition (la première en 1896). Dans le groupe de tête, le second sera le premier. Il s’agit de Gustave Danneels qui remporte là son second paris-Tours après celui de 1936.
De nos jours, Paris-Tours continue et en sera à sa CXIème édition,le 8 octobre prochain, car la classique printanière en 1937 est devenue une course de fin de saison, surnommée « la classique des feuilles mortes » remportée en 2001 par Richard Virenque et par Frédéric Guesdon en 2006.

Des finales:

En rugby, la finale du Challenge du Manoir s’est donnée à Biarritz vainqueur de Perpignan 3-0 à Toulouse.

dsc01953

3-0, un seul essai, marqué par les Biarrots à l’issue d’une contre-attaque depuis leur ligne d’en-but et qui, après une succession de passes, permit à Darrehout de marquer les seuls points du match… à quelques secondes de la fin.

dsc01954

Seconde finale, celle du Championnat de France de basket. Elle a lieu en plein air, bien entendu, à Paris, au stade Roland-Garros occupé en général par les tennismen et women.

dsc01955

Comme vous pouvez le lire, le C.A.Mulhouse l’a emporté 19 à 17 sur l’U.S.Métro. Un score vraiment très faible comme c’était le cas à l’époque. Surtout que le score était de 15-15 à la fin du temps réglementaire, de 17-17 à la fin de la première prolongation et il fallut un panier à la dernière seconde de la seconde prolongation pour que Mulhouse l’emporte et retrouve le titre obtenu en 1935.

dsc01956

Des vainqueurs heureux.

dsc01963

Autre scène de cette finale en quatrième de couverture.

 Avant le football, quelques images diverses.
Athlétisme et saut à la perche à L.A. où dans un stade complètement vide, l’étudiant Bill Sefton passe 4 mètres 44 soit 14 pieds et 7 pouces comm l’écrit la table de marque.

dsc01957

Cela doit faire mal au dos de tomber de plus de 4 mètres sur du sable !

Aviron sur la Marne.

dsc01961

La course « Tête de Rivière » a vu la victoire de la S.N.Basse Seine en outrigger et le C.N.Bourse en yole de mer.

Défilé sportif sur la place Rouge devant le Kremlin…

dsc01962

pour une manifestation de propagande des Soviétiques à la gloire de la jeunesse et… de leur politique.

Le football pour terminer et la 27ème levée du Championnat de France, à 3 journées du but.

dsc01958

Comme le redoutait le commentateur du Miroir des Sports lors du dernier match de l’O.M. face à Sète, les Marseillais ont lourdement chuté au stade des Hespérides de Cannes 0-3.

dsc01959

Malgré un Mario Zatelli se démenant comme un bête aux avant-postes, force est restée aux locaux, sans trop de mal pour l’Olympique de Marseille qui garde 3 points d’avance ce qui devrait suffire pour gagner son premier titre de champion de France de football.

dsc01960

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le TOUR DE FRANCE 1913 dans la revue « Le Plein Air » 4/6

dsc00873

Le Tour est lancé et Le Plein Air va pouvoir faire partager de nombreuses photos à ses lecteurs. Mais la couverture est réservée à l’immense coureur à pied Jean Bouin, un fameux pédestrian comme le dit la légende de la photo en annonçant son nouveau record de l’heure, battu à 19,021 km. Quant au joli nom « pédestrian » pour désigner un coureur à pied, c’est bien dommage que le Français l’ait mis au placard ! Mais la mode est au running.

Revenons au Tour. Ce numéro a été publié le 10 juillet et il peut donc résumer d’une manière plus ou moins dense les étapes 2 à 5 qui ont mené le peloton du Havre où on l’avait laissé lors du dernier numéro à Cherbourg (étape 2), de Cherbourg à Brest (étape 3), de Brest à La Rochelle (étape 4) et enfin de La Rochelle à Bayonne (étape 5). Avec en prime les 2 étapes les plus longues (étape 3 de 405 km et étape 4 de 470 km)… Inhumain!

Voici donc Masselis, Jules de son prénom et Belge de nationalité vainqueur à Cherbourg.

dsc00875

Le Plein Air a envoyé des reporters sur l’étape de Brest. Un passage à Landerneau du peloton emmené par Petit-Breton, dont on a déjà parlé puisqu’il disparaîtra lors de la Grande Guerre.

dsc00878

La victoire reste française avec la gain de l’étape allant à Henri Pélissier à Brest.

dsc00876

Le moment de l’arrivée et le vainqueur, Henri Pélissier, aîné d’une fratrie cycliste qui se distinguera pleinement après-guerre:

dsc00877

Les équipiers du team Alcyon, Defraye, Pélissier et Mottiat à Brest à l’issue de cette randonnée de 364 bornes.

dsc00874

Petit-Breton fera 3ème de cette étape.

dsc00880

Plus rapidement les vainqueurs à La Rochelle:

dsc00879

Marcel Buysse…

et à Bayonne:

dsc00881

Odile Defraye… un coursier en tête, tout seul du classement général depuis le soir à Brest.

Poster un commentaire

Classé dans Revues