Archives de Tag: racisme

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 24 août 1937.

A la une de ce Miroir des Sports du 24 août 1937 une photo de l’athlète américain Ben Johnson considéré par la successeur de Jesse Owens, la grande star des Jeux Olympiques de Berlin, en août 1936.

Il était au stade de Colombes devant 12 000 spectateurs pour remporter facilement les 100 et 200 mètres du meeting.

Un succès extraordinaire. Dommage que tous les commentaires soient pollués par des propos racistes dans la ligne Banania ! …son frère de race… la race noire dispose de plus d’un champion…

Les poloïstes hongrois, vainqueur de la Coupe Horthy à Budapest posent pour la postérité.

Il s’agit d’une grande génération de joueurs de water-polo. Mais le journaliste n’a pas idée d’ajouter qu’ils sont de race blanche !

C’est la reprise du championnat de France de football de 1ère et seconde divisions. Et le champion sortant, l’Olympique de Marseille, a perdu à Lens, le promu, champion de seconde division 0-1.

Les compositions des équipes.

Les résultats de cette première journée.

Le Miroir des Sports a traité cette journée de championnat par le match parisien Red Star- Excelsior 2-2.

L’O.M. avait joué en milieu de semaine pour un match de gala organisé par l’Association Internationale des Journalistes Sportifs à Colombes.

L’O.M. avait gagné 1-0 contre Daring le champion de Belgique et le capitaine Bruhin reçoit la Coupe mise en jeu en cette occasion.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 13 avril 1916

DSCN1819

(JOUR 621 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une vue des Vosges sur la couverture pour nous montrer l’ancienne douane allemande du col de la Schlucht abandonnée.

DSCN1820

Le front s’est délacé vers l’est de quelques kilomètres depuis août 1914 et la douane est à moitié détruite. On nous dit que le Kaiser s’y était arrêté quelques années avant la guerre. Ici ce sont 2 Poilus conduisant un traîneau qui posent devant ce qui reste de ce bâtiment.

Pourquoi une telle photo sinon pour dire que l’Alsace est en partie reprise et que tous ces sacrifices actuels ne sont pas vains !

La double page centrale est titrée:

DSCN1821

UN PEU PARTOUT…

pour nous faire comprendre qu’il n’y a pas un thème dominant dans ce numéro mais des vues prises ici et là. En dessous du titre (ci-dessus) des obusiers imposants arrivant dans une gare de l’est e la France. Certainement dans le secteur de Verdun même si le nom n’est pas dit.

DSCN1824

Un autre canon, allemand ceux-là, tout aussi impressionnant ! Sauf… qu’il est en bois et destiné à tromper la reconnaissance aérienne.

DSCN1822

Au Jus !! lit-on en dessous de cette photo. Une cantine roulante amène du ravitaillement aux Poilus… et un peu de réconfort.

DSCN1823

Un hydravion allemand tiré des eaux par des marins. Cet engin était appelé hydroplane à l’époque.

Moins heureux et un tantinet raciste que cette farandole de portraits de soldats allemands sous le titre: Têtes de Boches !

DSCN1825

Ainsi voit-on de haut en bas: 1-Lieutenant Brandebourgeois 2-Lieutenant de la garde impériale 3-Major Saxon 4-Lieutenant Poméranie décoré de la Croix de Fer 5-Febdewel Prussien 6-officier de marine 7-Aspirant.

Enfin du déjà vu…

DSCN1826

la visite d’Alexandre de Serbie à Verdun.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

RÉSISTANCE 1942 (19/23): BULETIN D’INFORMATION- 9 OCTOBRE 1942

Avec une « jolie » faute d’orthographe dans le titre de ce feuillet 1 du BULLETIN D’INFORMATION du 9 octobre 1942. Certainement un document interne au Parti Communiste clandestin qui va informer les militants du déroulement de la guerre et en particulier de la bataille de Stalingrad qui oppose la Wehrmacht à l’Armée Rouge.

DSCN0983

 La bataille de Stalingrad que le rédacteur de l’article compare à Verdun en double, voire plus. Les Allemands avaient massé 1 million d’hommes devant Verdun, ils sont là 2 millions devant Stalingrad. A Verdun, ce fut un déluge de feu tiré par l’artillerie. A Stalingrad, en plus de l’artillerie, ce sont les chars et les avions qui pilonnent la ville.
Toujours est-il que cette résistance inattendu des Soviétiques contrarie grandement l’état-major allemand qui espérait atteindre ses objectifs avant l’hiver. Un hiver qui s’annonce terrible pour la Wehrmacht. Si terrible que les Nazis ont lancé en Allemagne des collectes humanitaires pour venir en aide aux soldats sur le front de l’Est. Ce premier article se termine par ces mots:

La guerre entre peu à peu dans une phase qui ne promet rien de bon aux Allemands.

DSCN0984

Second article daté du 5 octobre pour parler de Stalingrad attaqué depuis 63 jours. L’article veut tordre le cou aux mensonges fascistes qui annoncent que le trafic sur la Volga est interrompu.  Au contraire, une contre-attaque de l’Armée Rouge appuyée par les canonnières de la Volga a permis de faire reculer les Allemands.

Quant à l’avancée des Soviétiques dans les steppes au nord de la ville, elle est irrésistible malgré la politique de la terre brûlée pratiquée par les Nazis et elle coûte entre 2 000 et 3 000 hommes par jour à la Wehrmacht. Une véritable hécatombe !

Le reste de l’article fait le point sur d’autres secteurs de cet immense front russe: Mozzok dans le Terek, Novorossisk sur la Mer Noire, Rjev au centre, Zenia…. près de Leningrad (la bordure gauche de l’impression est défectueuse et oblige à déchiffrer le texte, ce qui est délicat quand il s’agit de noms propres), en Finlande et sur mer où les Russes ont coulé un gros transport allemand dans la Baltique.

DSCN0985

A la suite de cette description du front russe, un petit texte intitulé COMMENT ON PEUT SABOTER pour raconter des sabotages commis par des ouvriers en Hongrie dans une usine sidérurgique ou en Hollande dans une fabrique de conserves. Certainement un message à l’adresse des ouvriers français.

Les 3 autres pages de ce bulletin d’information se présentent comme une succession de brèves de quelques lignes chacune sous le titre NOUVELLES DU MONDE ENTIER.

DSCN0986

Tout d’abord en France.

Une ruse de Laval pour envoyer de la main d’oeuvre jeune en Allemagne: la propagande de Vichy pour que ces jeunes entrent dans des écoles d’apprentissage… qui se trouvent… en Allemagne !

Le ralliement de l’Ambassadeur de France en Hongrie à De Gaulle.

La nouvelle cachée par la presse à la solde  de Vichy et des Nazis: celle de l’arrivée d’un convoi d’ouvriers venant d’Afrique du Nord. Il s’agit d’anciens combattants de l’Espagne Républicaine jusque là prisonniers dans des camps de concentration en Algérie et livrés par Vichy aux Allemands… certainement en route pour Mauthausen.

La création de l’escadrille aérienne de la France Libre Normandie-Niemen.

L’arrestation d’Hériot suivant les Allemands. Il doit s’agit d’Edouard Herriot (une autre faute dans ce patronyme), le maire de Lyon qui fut placé en résidence surveillé en septembre 1942 puis interné dans un asile d’aliénés près de Nancy.

L’URSS reconnaît le Comité National Français comme seul organe de la Résistance Combattante française.

Après ces informations françaises, viennent des nouvelles du monde entier sur 2 pages.

En Allemagne, il est fait état d’exécutions d’opposants au Nazisme que essaient de reconstituer des mouvements politiques interdits dont bien sûr le Parti Communiste… dans ce bulletin communiste.

DSCN0987

Des nouvelles de Pologne, Tchécoslovaquie, Finlande (avec 2 -décidément il n’y a pas eu relecture des feuillets-), Albanie, Grèce où, de partout des patriotes résistent les armes à la main aux Allemands et Italiens (en ce qui concerne l’Albanie).

Même chose en Yougoslavie où les partisans ont réalisé un gros coup en s’emparant de nombreuses armes et munitions. Partisans qui ont été rejoints par des prisonniers de guerre français détenus en Autriche qui se sont rebellés et évadés pour rejoindre les Maquis titistes.

Grève chez les ouvriers des usines d’aviation en Hollande et travail forcé décidé dans ce même pays pour tous les jeunes de plus de 18 ans.

DSCN0988

Suite de ce tour du monde en dernière page.
En Hongrie, ce sont toutes les femmes de 14 à 70 ans que se voient dans l’obligation de travailler pour le Reich. Incendies dans des usines textiles et entrepôts proche de Budapest suite aux bombardements de l’aviation soviétique.

En Amérique, aux Etats-Unis, ce sont des manifestations qui parcourent les milieux syndicaux et ouvriers dans tout le pays pour revendiquer l’ouverture d’un second front, un leitmotiv communiste, pour soulager le front de l’Est. On peut y lire cette phrase, choquante aujourd’hui:

A Los Angeles, tous les habitants, les blancs comme les nègres, ont signé un télégramme envoyé au Président Roosevelt… 

Pourquoi nègres au lieu de Noirs qui pourtant et le pendant naturel de Blancs.

Pour terminer, même revendication en Angleterre, des syndicats des usines d’aviation, des fabriques d’armes et des pompiers de Manchester comme des fonctionnaires de Liverpool pour l’ouverture de ce second front… on en reparlera souvent dans ces documents communistes.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

TOUR DE FRANCE 1908: le vainqueur PETIT-BRETON dans un magazine.

Il fait bon au plein coeur de l’hiver de parler du Tour de France cycliste. Cela donne un peu de  cette chaleur qui accompagne la grande course et qui manque au milieu de l’hiver, bien qu’il soit très doux cette année. C’est dans ce magazine…

DSCN2735

du DSCN2736 qu’est évoquée la victoire de Petit-Breton dans le Tour de France cycliste 1908. On y voit le champion saluer le public au départ d’une des étapes de cette randonnée cycliste colossale de 5 000km. 

DSCN2740

L’article au-dessous nous donne le classement final de la course remportée donc par Petit-Breton avec 36 points devant François Faber (68 points), Passerieu (75 points), Gustave Garrigou (90 points)… A l’époque, le Tour de France se courait aux points en fonction de l’ordre d’arrivée à l’étape. Vainqueur de 5 étapes sur les 14 de cette course qui se déroula du 13 juillet au 9 août 1908…

DSCN2742

…on comprend que son total de points fut aussi faible à l’arrivée. Il gagna en effet à Metz (étape 2), Nîmes (étape 7), Bayonne (étape 9), Nantes (étape 11) et Paris, à l’arrivée finale. François Faber, son second ne remporta que 4 étapes.

Quelques mots sur Lucien Petit-Breton, de son vrai nom Lucien Georges Mazan qui reçut ce surnom de Petit-Breton de par sa naissance en Bretagne. On l’appelait aussi « l’Argentin » car il passa les 20 premières années de son existence dans ce pays où son père avait émigré à l’appel du gouvernement qui réclamait une main d’oeuvre qualifiée (horloger).

Petit-Breton comme son second François Faber allait disparaître lors de la Grande Guerre, le  20 décembre 1917 comme en atteste sa fiche matricule que l’on peut voir dans le site Mémoire des Hommes:

archives_H810864R-1

Le petit article nous apprend que L’Auto, journal organisateur du Tour était particulièrement généreux avec ses sportmen puisque le vainqueur reçut 20 000 francs et son second 15 000 francs, de véritables fortunes dignes des stars du football actuel.

De quoi parle encore ce Dimanche Illustré ?

D’aviation, bien entendu, avec ce vol de Wilbur Wright…

DSCN2737

qui vola à 15 mètres du sol au-dessus de l’hippodrome des Hunaudières, un nom bien connu par les amateurs des 24 heures du Mans. N’oublions pas que Louis Blériot ne traversa la Manche qu’un an plu tard, le 25 juillet 1909.

Autre page intéressante montrant la mentalité raciste de l’époque…

DSCN2738

avec 3 photos sur une tribu d’une peuplade érythréenne, les Gallas, exposée à Paris, au Jardin d’Acclimatation comme des animaux dans un zoo, pour divertir les parisiens  ! Après tout, on enleva bien le moulage et le squelette de la Vénus Hottentote du Musée de l’Homme qu’en 1974 !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 20 mai 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 290 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une manifestation à Paris en l’honneur des blessés et invalides de guerre à l’occasion de la fête du Muguet, le 1er mai. Symbolique !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des soldats allemands arrivent au Puy-en-Velay encadrés de Territoriaux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ils viennent travailler dans le cours du Dolaizon (ou Dolaison) pour retirer les cailloux ramenés par les crues. La guerre est finie pour eux et on nous dit que la population les a bien accueillis.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La vie dans les tranchées ou à l’arrière quand tout est calme:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La lessive

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La manille

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le jus

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le rata.

Un tirailleur sénégalais préparant son repas ce qui vaut cette légende…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

plutôt raciste, dans le droit fil de Banania…

Y a bon, viande blanche pour bon noir, Bono… !

Encore des prisonniers allemands qui défilent, ici, dans la ville en ruines de Clermont-sur-Argonne:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme pour les Italiens dont on attend l’entrée en guerre imminente (l’Italie s’est désengagée de la Triple Alliance au début du mois de mai), les Alliés font aussi les yeux doux à la Grèce pour reprendre la guerre contre la Turquie et soulager le front russe. Pour l’heure, des volontaires hellènes  du corps expéditionnaire grec pose sur cette photo:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La machine de guerre tourne à plein…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et les rouleaux de barbelés arrivent par wagons !

Un poste dans les Dunes de la mer du Nord en Belgique…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et un avion anglais Liverpool…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 dont l’escadrille a pris ses quartiers dans le Nord de la France pour être plus près de la zone des combats.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 22 avril 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 262 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On parle beaucoup dans la presse du canon de 75, véritable héros de la guerre. Mais l’armée française possède également des pièces beaucoup plus grosses, lançant des projectiles plus gros beaucoup plus loin. Ainsi ce canon de 220 permet de tirer jusqu’à 15km. Petit cocorico au passage avec cette invention française que sont les patins des roues permettant de passer sur des terrains souples.

La petite note raciste de cette photo

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dans la légende sur laquelle on peut lire le fameux

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

cher à Banania mais au demeurant à forte connotation raciste.

La Belgique et sa petite armée de…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

cyclistes. Le vélo depuis son invention a toujours connu beaucoup de succès dans le plat pays.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’église d’Haraucourt en Lorraine en ruine après des tirs des « hordes » du Kaiser. Et l’auteur de la légende fait appel à Maurice Barrès pour défendre ces valeurs françaises face aux barbares… qui à l’époque étaient allemands.

Les Diables Bleus dans les Vosges.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les chasseurs alpins bien entendu qui doivent ce surnom donné par leurs ennemis à leur bravoure.

Bizarre ! Sous le titre, Au Maroc…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

un Révérand-Père décoré, certainement un adepte du Père de Foucault.

En dernière page, le front d’Orient sur lequel les Alliés sont engagés contre les Turcs:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette carte explique bien toutes les difficultés rencontrées par les Franco-Britanniques et leur flotte pour franchir ce détroit des Dardanelles très long sous le feu des Turcs positionnés des 2 côtés.

Poster un commentaire

Classé dans Revues