Archives de Tag: TAUROMACHIE

LA VIE AU GRAND AIR du 23 avril 1899

La couverture de La Vie au Grand Air n°32 du 23 avril 1899 parle de la difficile ascension d’une aiguille de Chamonix. Bien qu’aucun article ne parle de cette discipline, la une nous emmène à 4 000 mètres au dessus du niveau de la mer, sur une paroi verticale de granit avec pour toute assurance une corde tenue par le guide arrivé le premier en haut. Cela fait froid dans le dos.

L’article principal est paradoxal puisqu’il traite de tauromachie… à Roubaix !

On avait vu dans un article précédent les arènes de Roubaix investies par les accompagnateurs des participants à Paris-Roubaix, mais les arènes servent aussi à accueillir des corridas de taureaux avec mise à mort.
Quelques vues d’une course précédente dans l’agglomération lilloise:

Au vélotorodrome de Roubaix, le paseo.

A Roubaix, suerte des picadores.

A Roubaix, suerte des banderilles.

A Roubaix, dans l’attente.

A Roubaix, la mort.-Le matador va donner l’estocade.

A Roubaix, la puntilla ou coup de grace.

Pour terminer sur un tout autre sujet, de la boxe française avec le champion Charlemont.

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

LA VIE AU GRAND AIR, le premier grand magazine sportif.

Petit voyage à travers les premiers numéros de La Vie au Grand Air. Cette revue a commencé de paraître à la fin du XIXème siècle. Voici donc la première de couverture du premier numéro publié le 1er avril… sans préciser de quelle année ! En ayant les numéros suivants de la revue était bimensuelle, la direction parisienne dirigée par Pierre Lafitte, on sait que c’est le 1er avril 1898 que parut cet exemplaire.

Une Une générique qui paraîtra sur les premiers numéros. A l’intérieur, la vrai couverture avec pour ce 1er avril 1898, la course automobile et motocycliste Marseille-Hyères-Nice.

Trois concurrents s’apprêtent à partir de Paris sous la pluie pour rejoindre Marseille.

Quelques véhicules… et la découverte des classements originaux.

F. Charron vainqueur de la 1ère série de la course, les voitures de plus de 400kg.

M. le Vicomte de Soulier sur une voiturette Bollée vainqueur de la 1ère catégorie des motocycles au-dessus de 100kG.

Ormont sur son tricycle de Dion-Bouton vainqueur de la 2ème catégorie des motocycles au-dessous de 100kG.

Georges Richard sur la voiturette de sa marque vainqueur de la 2ème catégorie des voitures (de moins de 400kg)

Les concurrents de la course repartent de Nice sur la Promenade des Anglais pour le concours de Monte-Carlo.

D’autres sports en photo ou en dessins comme pour le hockey sur gazon.

Un article pédagogique présentant les principales règles de ce jeu plus qu’un sport présentant des résultats sportifs.

Une page sur la boxe avec ces sportsmen plus vrai que nature.

De gauche à droite, le Français Castérès, champion de boxe française, le champion du monde Britannique Fritzimmons vainqueur de Corbett et Charlemont champion de boxe française. A noter que le champion britannique n’est autre que l’arrière-arrière-grand-père de Wayne Rooney.

Des cyclistes un peu particuliers…

Les conscrits de la classe 98 de Marmande se sont rassemblés en vélocipèdes le jour du tirage au sort… de ceux qui feront les 3 ans de service militaire.

Enfin, la mort d’un toréador espagnol Frascuedo qui a laissé une immense fortune à ses successeurs.

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Une TABLETTE LUMINEUSE pour négatifs, positifs, diapositives, photos sur plaque de verre…

Un autre cadeau de cette fin d’année, une tablette lumineuse pour numériser les anciens négatifs…

DSCN0216

et quel travail à venir comme la numérisation des 450 plaques de verre sur l’Algérie et Laghouat, la porte du désert au début du XXème siècle (quelques unes présentées en fil rouge pendant l’été 2014 dans unmondedepapiers.com) ou encore les 5 000- 6 000 diapos originales retraçant la carrière du toréador nîmois Nimeno II alias Christian Montcouquiol prises par un amateur éclairé qui avait accès à la contre-piste. On en reparlera !

Ci-dessous, la numérisation de vues sur Laghouat, ville située en bordure du désert.

Première série avec des négatifs de paysages:

DSCN0035

DSCN0038

DSCN0041

DSCN0042

DSCN0043

DSCN0044

DSCN0046

DSCN0048

DSCN0052

DSCN0054

et dans cette même série, 3 vues de la « patache », ce courrier reliant la ville au pays:

DSCN0039

DSCN0051

DSCN0055

Seconde série de positifs particulièrement animés…

DSCN0173

Arrivée du bataillon Bousquière 1908 (très pâle comme sur les plaques)

DSCN0175 DSCN0177

Officiers visitant les abattoirs de la ville en 1907.

DSCN0178 DSCN0180

Arrivée du capitaine Tesson en 1909 et départ en 1910.

DSCN0181 DSCN0182 DSCN0190

Arrivée des tirailleurs en 1906…

DSCN0184 DSCN0185

les mêmes suivant le positionnement des plaques de verre par rapport à la lumière…

DSCN0187 DSCN0188

idem…

Ce qui revient à dire qu’il y a des expériences à mener pour trouver la juste position pour les numérisations !

Poster un commentaire

Classé dans Photographie

Un MIROIR SPRINT d’août 1946 fait un parallèle entre TAUROMACHIE et SPORT

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est à l’occasion du retour des toreros au Vel d’Hiv après certainement une interruption de plusieurs années due à la guerre civile puis à la seconde guerre mondiale qu’un journaliste peut placer cet article comparant les qualités d’un matador et celles de sportifs, pendant cette période creuse de l’actualité.

Sous le titre

SAMSUNG CAMERA PICTURES

il va développer son intéressant propos pour chacun des tercio.

Pour les picadors, ils doivent avoir le coup d’oeil de l’escrimeur au moment de la pique.

Pour les banderilleros, ce sera des sauts de l’athlète qu’il leur faudra accomplir.
Enfin, pour le matador qui devra être un sportif accompli au mental à tout épreuve, le geste final (l’épée) demande, d’après François Terbeen, un mélange du punch du boxeur et de la précision de l’épéiste.

A discuter pour sûr… N’y a-t-il pas un peu d’évitement du 3/4 de rugby dans les esquives du matador?

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

quatre phases du travail du matador dans le 3ème tercio.

Pas sûr que l’Equipe Mag. se risquerait de nos jours à publier un tel article avec la violence des réactions de quelques anti-corridas…

Poster un commentaire

Classé dans Revues

TINTIN ET MILOU CHEZ LES TORÉADORS… une HISTOIRE-FURET ! (1/2)

Ni pirate, ni pastiche, mais une histoire tout à fait autorisée de Jean Roquette éditée chez les très catholiques

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec un seul dessin qui ne se cache pas d’imiter Hergé (noter la signature d’après Hergé).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Car il s’agit d’un jeu collectif édité dans les années d’après-guerre (je suppose, pas de DL) par le monde du patronage et des scouts: une histoire-furet.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais qu’est-ce qu’une histoire-furet? me demanderez-vous… le mieux est de lire la règle écrite en seconde et troisième de couverture…

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour faire vite ou si vous n’avez pas envie de tout vous farcir ces 2 pages, dans la collectivité (groupe scout, camp de vacances, patro…), les cadres racontent tous les matins un chapitre de l’histoire aux jeunes. Durant la journée, le furet pose une question convenue sur ce chapitre aux colons qui, en cas de bonne réponse, se voient récompensés… Et ainsi de suite, jour après jour… jusqu’à la fin de l’histoire. Tintin et Milou chez les Toréadors compte 20 chapitres… de quoi tenir les 3 semaines d’un camp d’été!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comment se fait-il qu’Hergé laissa faire ces « pirates » alors que de nos jours les ayants-droits sont si vigilants et intentent des procès à tour de bras dès que le mot Tintin est prononcé? (contre la fusée plantée dans un rond-point à Chabeuil par exemple?)

Tout d’abord, c’était une autre époque. De plus Hergé n’était pas sa veuve si regardante avec les droits d’auteur (et les royalties). Enfin il était très proche de ces mouvements de jeunesse catholique. Tintin fut publié en France en premier chez Coeurs Vaillants… Ames vaillantes… et le Petit Vingtième belge était une publication de la même obédience.

A suivre….

Poster un commentaire

Classé dans BD, Jeux, ORIGINAL!, Vieux papiers

TINTIN ET MILOU CHEZ LES TORÉADORS… essayez de répondre au furet… (2/2)

On a parlé il y a peu de Tintin et Milou chez les Toréadors, une histoire-furet pour camp de jeunesse catholique publié chez Coeurs Vaillants… Ames Vaillantes… (CV AV comme on disait à l’époque).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le seul dessin de la publication était celui de la couverture.

Voici les têtes de chapitre et les questions-furets renfermés dans le livret. A vous d’essayer d’imaginer l’histoire…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En fin de livret (de 24 pages) la chanson Tintin et Milou, Dupont et Dupond chez les Toréadors, chanson avec tout de même 5 couplets et refrain… pour animer la soirée !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre époque…!

Poster un commentaire

Classé dans BD, Jeux, Vieux papiers

Il y a 100 ans jour pour jour: 2 quotidiens du sud-est du mercredi 23 septembre 1914

Deux quotidiens Le Petit Marseillais et Le Petit Provençal pour ce 23 septembre 1914. Inutile de faire deux articles tant le contenu des 2 journaux est proche. Il est certain que, quand on recopie des dépêches ou des propos d’autres titres sans commentaires, on ne peut être trop original.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 51 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Les unes militaires sont aussi semblables

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Petit Provençal cite le communiqué allemand essayant d’expliquer le bombardement de la cathédrale de Reims

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Qu’ajouter? C’est la guerre et tout est permis (ou presque).

Le Petit Marseillais reproduit 5 témoignages de gradés allemands

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On pourrait inter-changer français par allemands et l’inverse et le nouveau texte serait tout à fait plausible. Est-on dans le premier degré patriotique ou est-ce une manière pour la presse de détourner la censure en faisant comprendre ce qui se passe réellement?

D’ailleurs, une anecdote du Petit Provençal rapportée par un « neutre » (un Danois) dépasse en horreur tout ce que l’on a pu lire jusqu’ici.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Info ou intox? Possible malheureusement.

Dans les 2 titres, le même article, à la virgule près, sur un fait divers sanglant…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

plus difficilement croyable. On croirait Tintin au Congo dans la scène des antilopes. Le titre du Petit Marseillais (le second) semble beaucoup plus fin, le rédacteur étant certainement féru de tauromachie car l’inversion des 2 mots signifie aussi quelque chose dans ce monde.

Le Petit Provençal y va d’une petit fiction inspirée par Le Globe…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui,  comme toute fiction, se révèlera totalement utopique.

De nouveaux hôpitaux de fortune dans les listes de blessés du Petit Marseillais:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin, un accident local sans rapport avec le conflit mondial, en Avignon, l’échouage d’un vapeur en face de l’île Piot.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Textes du Petit Marseillais puis du Petit Provençal.

On peut voir ce qui s’est passé en regardant  l’endroit de l’accident sur le rouleau de marinier du Rhône avant le barrage et les écluses, présenté dans un article de ce blog (catégorie: Original!- Vieux papiers; tags: Caderousse, carte, Rhône).

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce doit s’être passé vers le drapeau bleu et on s’aperçoit que le canal de navigation se déplace nettement du côté d’Avignon, les bancs de gravier de l’île Piot apparaissant nettement.

La solution émise par le Petit Provençal pour sortir de cette position le vapeur est pleine de réalisme: on attendra la prochaine crue!

Poster un commentaire

Classé dans Journaux