Archives mensuelles : février 2015

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 28 février 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 209 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Avec un colonel d’artillerie allemand trônant en première page et ce commentaire Les pillards demeurent surtout fidèles à nos pendules… ce Miroir annonce la couleur: on va nous présenter les pillages, crimes de guerre, destructions gratuites des Allemands dans ces pages. Il y en aura pour tous les (mauvais) goûts…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Attaques délibérées contre des hôpitaux militaires, sur mer comme sur terre

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Crimes de guerre contre des civils- à Gerbéviller nous dit-on, ce dont on parle dans ce site internet

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=54222_3

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pillages de maisons dans divers lieux...

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour une récupération de linges véritablement organisée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Profanations de sépultures avec ces tranchées creusées dans un cimetière.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Beuveries de soudards sur ce dessin de Carrey.

Propagande ou informations. Quelques informations qui contribuent à la propagande.
Il reste peu de place pour d’autres sujets.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un camouflage de canon avec des leurres en bois en haut et de vrais canons de 75 peu visibles.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une affiche britannique qui rappelle que ce ne sont que des engagés volontaires qui sont  venus combattre sur le continent, la conscription n’étant pas une pratique outre-Manche.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 27 février 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 208 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La même Une à quelque chose près que celle de La Guerre Photographiée. La guerre tranquille à mi-chemin des premiers congés payés de 1936 et des camps scouts de Baden-Powell. !

Quelques originalités:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des chiens de secours pour la Croix-Rouge et le recherche des blessés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A gauche, une pièce montée pour le moins originale.

A droite, le cabinet du coiffeur du régiment.

 Et les tranchées françaises après avoir vu récemment les tranchées allemandes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Avec l’outil le plus important des Poilus dans les tranchées: la pelle !

Des obus allemands non explosés, des obus d’un calibre impressionnant que le rédacteur du texte compare à l’efficacité des plus petits obus de 75 français.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’espionnite toujours à l’ordre du jour…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec l’interrogatoire d’un cycliste suspect.

Une nouvelle page pour que les lecteurs essaient de reconnaître l’un des leurs, prisonniers en Allemagne.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des destructions:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A nouveau Clermont-en-Argonne, Sommeilles (pas très loin de Clermont) et Malines (en Belgique occupée).

En quatrième de couverture, une photographie reprise…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

d’un impressionnant décor avec un « pont du Diable » proche du front russe !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

SÉRAPHIN GUERIN: ITINÉRAIRE D’UN POILU, ARTILLEUR ALPIN pendant la GRANDE GUERRE (1/6-NICE)

Note: pour faciliter la lecture de cet Itinéraire, les 6 articles publiées en février ont été reclassés. Ainsi, en parcourant les pages du blog, l’histoire du grand-oncle Séraphin apparaît dans le « bon » ordre chronologique, plus intéressant à lire que l’ordre de parution. En conséquent, d’autres articles ont aussi été déplacés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La guerre avait pris le père en octobre 1915 (voir Il y a 100 ans jour pour jour: Adrien-Gabriel Guérin et la 5ème Escouade se faisaient photographier à LA POMPELLE et Adrien-Gabriel Guérin Mort pour la France en 1915), elle eut besoin du fils aîné quelques mois plus tard, malgré son statut de soutien de famille. Né le 31 octobre 1897 à Caderousse, il fut appelé le 25 août 1916, avec quelques mois d’avance pour être opérationnel l’année de ses 20 ans.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce n’est pas sur son livret militaire certes assez épais et moyennement conservé que l’on suit son parcours car les pages importantes n’y figurent plus. Certes, on y apprend

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qu’il avait les oreilles écartées, un signe de reconnaissance de famille ou ailleurs, plus intéressants, ses domiciles successifs jusqu’en 1940, date de sa démobilisation définitive.

Non, ce sont les pages mises à disposition en ligne par les Archives Départementales du Vaucluse et celles des Armées qui nous en disent plus long sur son parcours… ainsi que tous les documents qu’il a pu conserver même si quelquefois, ils sont en piteux état (comme le carnet ci-dessus). Il récupéra à l’issue de la guerre les cartes postales qu’il avait envoyé à sa mère, ses frères, ses cousines, des parents plus lointains, des amis… soit une bonne pile de quelques 220 CPA, qu’il annota ensuite pour certaines. Il disait quelquefois à ses correspondants « à conserver », ayant prévu sa collection dès le début. Seul hic, ses textes d’une écriture « de médecin », quelquefois au crayon, plus ou moins effacé sont difficilement déchiffrables!

Comme tout un chacun, vous pourrez consulter son matricule en cliquant le lien ci-dessous, avec la page de son parcours substituée à son livret militaire:

matricule Séraphin Guérin

Alors que Séraphin n’avait jamais vu comme montagne que la colline d’Orange et le Petit Luberon à Lacoste, il fut donc appelé dans l’Artillerie de Montagne, l’artillerie des Chasseurs Alpins, ce qui eut pour double avantage qu’il soit relativement protégé par rapport à ce qu’il aurait pu connaître dans l’infanterie et que cela lui fit voir du pays !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Affecté au 2ème R.A.M., il prit donc le train pour Nice le 25 août 1916 à 18 ans et 10 mois pour sa période d’instruction. Il franchit donc la porte de la caserne Saint-Roch…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qu’il s’empressa de montrer à son petit frère Léonce le 31 août 1916.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il  envoya beaucoup de cartes montrant Nice, l’arrière-pays où se déroulaient les manoeuvres, Monaco qu’il alla visiter avec un copain…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

certaines agrémentées de tampons militaires pas très bien exécutés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il semble être ami avec un certain Camille, il rencontre des gars du pays: Combe d’Orange, un autre jeune de Mondragon qui est incorporé dans le 7ème d’Artillerie et qu’il a connu au Petit Séminaire d’Avignon… comme il le dit dans cette correspondance.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ils sortent en ville et Séraphin avait conservé un de ses billets l’y autorisant…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

autorisé à sortir oui, mais sans armes !

Et puis, il y a ces entraînements à Luceram, Drap, L’Escarène…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dans de vraies montagnes…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec de vrais canons. Ci-dessous, une vraie photographie de sa batterie en position de tir, du côté de Luceram…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

sur laquelle on reconnaît Séraphin à droite, à genoux, en train de s’occuper de fournir des munitions à la pièce.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre photo, celle d’un groupe d’une partie du 2ème R.A.M. sur laquelle Séraphin n’apparaît manifestement pas.

Après ces mois de formation, le régiment était prêt à rejoindre le front des Vosges. Cela se fera à la fin du mois de mai 1917.

à suivre…

1 commentaire

Classé dans CARTES POSTALES, Généalogie, Vieux papiers

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 25 février 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 206 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

En Woëvre, un campement d’artilleur en forêt, à l’arrière du front. On nous commente cela comme s’il s’agissait d’un camp scout (qui n’existait à pas à l’époque) mais… c’est la guerre, ne l’oublions pas !

L’intérieur le rappelle vite avec des destructions en Angleterre par les dirigeables Zeppelin:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A Hartlepool, plus près d’Edimbourg que de Londres, ce qui montre l’important rayon d’action des dirigeables allemands.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce qu’il reste de la Mairie de Clermont s/Argonne, et ce n’est pas fini pour cette ville à une vingtaine de kilomètres de Verdun.

Un petit point du front de l’Est  et du Nord en février 1915.

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

On constate que ce sont plutôt les Allemands qui ont conquit des territoires, les avancées françaises se limitant à quelques kilomètres-carré dans les Vosges. On voit le saillant de Verdun que les Allemands essaieront à réduire en 1916. Enfin, la Belgique libre se limitent à une partie des Flandres occidentales. Lille est sous la botte allemande.

L’ancêtre rudimentaire de la DCA.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des biffins tirant un taube… qui ressemble plus aux drones actuels qu’aux avions de chasse.

Un convoi allemand détruit en forêt, photo qu’il me semble avoir déjà vu.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour finir des choix éditoriaux curieux:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un caporal de 14 ans !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur la même photo, certainement trafiquée, les « DEUX MERVEILLES » françaises: l’avion et le canon de 75. On peut trouver mieux comme merveille !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

SÉRAPHIN GUERIN: ITINÉRAIRE D’UN POILU, ARTILLEUR ALPIN pendant la GRANDE GUERRE (2/6-LES VOSGES)

Note: pour faciliter la lecture de cet Itinéraire, les 6 articles publiées en février ont été reclassés. Ainsi, en parcourant les pages du blog, l’histoire du grand-oncle Séraphin apparaît dans le « bon » ordre chronologique, plus intéressant à lire que l’ordre de parution. En conséquent, d’autres articles ont aussi été déplacés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les troupes alpines furent surtout utilisées par l’Etat-Major sur le front des Vosges, le lieu le plus emblématique étant l’Hartmannswillerkopf, surnommé le Vieil Armand, où brillèrent et moururent les Diables Bleus.

Les Artilleurs Alpins du 2ème R.A.M. furent envoyés à 20km à vol d’oiseau de ce secteur plus calme en 1917 qu’en 1915, à Saulxures, Saint-Maurice-sur-Moselle à la limite des Vosges et de la Haute-Saône. Séraphin gardera quelques cartes non voyagé de cette région du sud des Vosges.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La première carte de ce périple vers les Vosges est un arrêt à la gare d’Orange, à deux pas de chez lui.

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

D’ailleurs dans une autre carte envoyée le 3 juin 1917, une fois arrivé à bon port,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

on apprend que Gabriel, son frère, est allé voir passer le convoi à la gare d’Orange dans l’espoir de le voir mais que cela ne s’est pas fait car le régiment était séparé en deux trains pour ce transport et qu’il a vu passer l’autre !

Suite du périple vers les Vosges avec cette carte d’Aillevillers en Haute-Saône…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

il écrit ses doutes quant à la destination finale, vers Epinal dit-il, et il apprécie de manger du singe qu’il trouve très bon. Il précise que c’est de la viande en conserve pour les siens qui n’étaient pas au fait de l’argot soldatesque. Dans ces cartes qu’il envoie en complément des lettres qui n’ont pas été conservées, il ne racontera que des choses ordinaires de la vie courante… la santé, la nourriture, la météo, le logement, des rencontres avec des « pays » (Arnoux, le copain séminariste de Mondragon), son travail, des conseils pour la maison… Rien ou peu de chose sur la guerre et ses aspirations personnelles. Il faut dire que ses proches ont été rudement secoués par la perte du père en 1915 et que son frère cadet Gabriel, âgé de 15 ans fait tourner la maison presque seul. D’ailleurs dans ses cartes, il titre souvent Chers parents… alors que le père n’est plus là depuis presque 2 ans, englobant dans le terme parents sa mère et ses 2 frères.

Séraphin semble avoir été orienté dans un poste d’infirmier qu’il avait commencé à exercé déjà à Nice. Mais il continue parfois de servir sa batterie. Pourquoi ? Son aptitude moindre pour la chose militaire ? Ses connaissances scolaires supérieures à la moyenne (il est allé dans le secondaire, chose rare à l’époque) avec des notions de latin utiles en médecine ? Son savoir religieux pas inutile pour soutenir les blessés ? Son statut « privilégié » de soutien de famille ? Un peu des quatre peut-être…

A partir de ce moment, il ne semble plus avoir quitté l’Alsace, jusqu’à la Toussaint 1917. Après guerre, Séraphin annota ses cartes récupérées comme on peut le voir sur celle-ci, au crayon violet, pour ne pas que ça se confonde avec les écrits en gris… ce qui n’arrange ni la lecture initiale, ni la secondaire!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De la forêt du Kronprinz Alsace Au-dessus de illisible.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

vue de Bitschwiller du 12 août 1917, il fait plutôt froid…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une prise d’Armes dans cette vallée de la Thur, carte du 16 août 1917.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une carte des destructions envoyées le 21 août 1917.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur cette dernière carte de Saulxures-sur-Moselotte, Séraphin indique par une croix au crayon, l’emplacement de leur infirmerie la première fois et indique que maintenant, elle est un peu plus loin. Cet allignement de pavillons fait très moderne pour l’époque. La carte date du 3 octobre 1917 et il en enverra 8 à sa famille durant ce mois d’octobre, peut-être à cause d’une certaine anxiété quant à son avenir.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 4 octobre et le pont de Saulxures qu’il franchit 5 à 6 fois par jour pour aller au cantonnement qui est derrière la gare.

Quelques considérations d’intendance dans la carte du 5 octobre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

On boit de la bonne bière et le vin coute 30 sous le litre. Mais il pleut sans arrêt ce qui est ennuyeux mais tout de même moins embêtant que dans les sapins (où sont positionnées les batteries).
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une autre vue de Saulxures (les carrières de granit) envoyée le 9 octobre, sur laquelle il parle de copains, Constant en perm, un autre qu’il a failli croiser à Odern. Quant à sa perm, c’est pour bientôt dit-il.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Envoyée le 10, une vue très image d’Epinal, très Le Miroir avec l’arrestation d’un espion qui pour passer inaperçu se promenait dans les lignes ennemies avec un casque à pointe sur la tête !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Adieu permission, elles sont toutes arrêtées car c’est l’heure du départ. Comme on peut le lire, c’est pour une direction inconnue. On parle de l’Italie.

Le 31 octobre 1917, c’est confirmé, c’est pour demain et c’est pour l’Italie.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’unité est regroupée à Saint-Maurice-sur-Moselle et Séraphin a dîné à l’hôtel de la carte postale alors que les baraques sont ici X en face de la gare (au fond à gauche des arbres). Il neige depuis 2 jours et il fait froid.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A Saint-Maurice … le jour de la Toussaint 1917 a-t-il ajouté plus tard.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le recto-verso de la dernière carte de ce premier séjour dans les Vosges.

Le 2ème R.A.M. part pour l’Italie pour soutenir les Italiens dont le front vient de s’effondrer face aux Autrichiens dans la région de Venise.

à suivre…

Poster un commentaire

Classé dans CARTES POSTALES, Généalogie, Vieux papiers

La SAGA du TOUR DE FRANCE au VENTOUX. 1958- GAUL l’ANGE du Ventoux.

Le Mont-Ventoux, pour les photo-reporters, c’est cette image d’un homme seul au milieu de la caillasse quand on a dépassé le Chalet-Reynard.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce sera encore plus vrai que d’habitude en 1958 car le Ventoux sera monté en solitaire par tous, les organisateurs ayant choisi un contre-la-montre de Bédoin au sommet, pour cette 18ème étape, à 6 étapes de Paris que Raphaël Géminiani rêve de rallier en jaune si la traversée des Alpes lui sourit.

C’est donc une très courte étape de 22km que le concepteur de cette carte géante a même oubliée !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pellos, lui, a bien résumé la situation et a illustré le duel au sommet, c’est le cas de le dire, entre les 2 grimpeurs de ce Tour, le Luxembourgeois Charly Gaul et l’Espagnol Frederico Martin Bahamontès.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les autres vont boire un bouillon indigeste sur les pentes du Mont-Chauve

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Anquetil le vainqueur du Tour 57 et Bobet vieillissant vainqueur des Tours 53, 54 et 55.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Anquetil et Géminiani, le maillot jaune.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Toujours Anquetil.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dotto, Brankart, Rohrbach et Géminiani.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Géminiani à la peine dans les derniers kilomètres.

Pas de grosse défaillance certes, mais le troisième est relégué à 3 minutes du duo des grimpeurs.

Les 2 rivaux, au même endroit, dans le fameux virage de Saint-Estève qui, alors, était relevé comme sur une piste automobile pour permettre que, tous les ans, qu’ait lieu une montée chronométrée automobile et motocycliste.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Gaul à gauche, Bahamontès à droite… où on peut deviner, écrit sous les roues des champions, un slogan politique « PAIX en ALG….. » je vous laisse trouver la suite !

Car Baha sera battu de 31 secondes…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

par la superstar du jour Charly Gaul que les hebdos sportifs vont mettre à leur une.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un Gaul croqué sous toutes les coutures dans le final de ces 22 km.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Luxembourgeois, certes marqué, mais qui a porté un grand coup à tous ses rivaux. Géminiani restera en jaune au soir de cette étape. Il crut longtemps que 1958 serait son Tour ! Malheureusement pour le Clermontois, la dernière étape alpestre entre Briançon et Aix-les-Bains par le Lautaret, le Luitel et le trilogie de la Chartreuse (Porte, Cucheron, Granier) se déroula dans des conditions climatiques apocalyptiques. Par un froid hivernal, sous des trombes d’eau, Gaul surnagea pendant que les autres s’effondraient et il remporta ainsi son Tour de France comme il l’avait fait pour le Giro dans les mêmes circonstances 2 ans auparavant.

Les revues sportives d’après-Tour fêtèrent le champion luxembourgeois…

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

sauf Miroir-Sprint qui préféra célébrer Géminiani, le héros malheureux.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Revues

SÉRAPHIN GUERIN: ITINÉRAIRE D’UN POILU, ARTILLEUR ALPIN pendant la GRANDE GUERRE (3/6-L’ITALIE)

Note: pour faciliter la lecture de cet Itinéraire, les 6 articles publiées en février ont été reclassés. Ainsi, en parcourant les pages du blog, l’histoire du grand-oncle Séraphin apparaît dans le « bon » ordre chronologique, plus intéressant à lire que l’ordre de parution. En conséquent, d’autres articles ont aussi été déplacés.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 3 novembre 1917, Séraphin et les artilleurs alpins du 2ème R.A.M. partent vers l’Italie pour aller soutenir les Italiens dont le front est en train de lâcher face aux Autrichiens. Le frère de mon grand-père va continuer à envoyer des cartes postales à ses poches, cartes qu’il récupérera à la fin de la guerre. Mais pendant cette campagne, il va quelquefois oublier d’en dater précisément quelques unes.

Première étape à Ambérieu où le convoi ferroviaire s’arrête à la gare

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec le tampon de celle-ci du 3 novembre 1917 ainsi que celui de l’infirmerie militaire implantée dans la gare, certainement rendue nécessaire par l’incessant passage de trains de militaires, valides ou blessés.

Ce qui va nous aider à suivre la campagne d’Italie de cette unité, c’est ce petit livre orange écrit juste après le conflit par le commandant de l’unité, le lieutenant-colonel Castaing.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ainsi que cette carte géographique du front italo-autrichien, elle aussi conservée par Séraphin,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec la pochette abîmée…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais la carte en excellent état.

On voit qu’il s’agit de l’est de l’Italie actuelle, la Vénétie, Trieste, le Frioul, le Tyrol.

Les premières cartes postales envoyées depuis l’Italie ou conservées par Séraphin racontent le voyage depuis le sud des Vosges jusqu’à la région de Vérone. Datée du 6 novembre, une vue de Ruà di Pragelato…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

sur laquelle il a ajouté Les gens parlent guère français.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous sommes en Italie depuis hier et aujourd’hui on a fait 22km à pied pour venir à ce pays. Hier, on était à Sésanne (Césana-Torinese)… Nous avons traversé le col Montgenèvre et comme neige, il y a quelque chose à 3000 et plus d’altitude….Il parle aussi des « pays » Combe d’Orange et les camarades d’Arnoux du 82ème.

Le Montgenèvre est un peu moins haut en réalité (1850m) et le col de Sestrières plafonne à 2035m. Le colonel Castaing, de son côté exprime toute sa fierté de passer devant la colonne de Napoléon au Montgenèvre.

La carte suivante du 8 est envoyée de Pinerolo dans la descente vers la plaine du Pô.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Séraphin comme Castaing parlent de l’accueil enthousiaste des habitants qui donnent aux soldats français des cigarettes, des fleurs, des pommes pour le premier, des fleurs, des victuailles, du vin qui coule à flot pour le second.

Séraphin a gardé 3 cartes non voyagées de Turin

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dont les 2 premières sont destinées spécialement aux soldats avec ce tampon au dos

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comité Turinois

pour l’accueil et l’aide morale

aux soldats italiens et alliés.

et une de Milan.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La dernière carte parlant de ce voyage « aller » pour la Vénétie a été expédiée plus tard (le 22 décembre certainement ) et montre Brescia mais avec cette remarque au recto:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la ville que nous avons traversée à minuit le 25 novembre 17. Cela faisait alors 3 semaines pleines que l’unité avait quitté les Vosges et n’était toujours pas opérationnelle avec cette interrogation: pourquoi ne pas avoir pris le train par la vallée de la Maurienne et le tunnel du Fréjus qui était même électrifié depuis peu, comme ils le firent au retour ? Pourquoi tous ces kilomètres à pied de Briançon à Pinerolo ? Surcharge sur la ligne ferroviaire réservée à d’autres unités d’infanterie jugées plus utiles, problèmes d’intendance ?

Le régiment franchit l’Adige à Bussolengo

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La suite de la campagne se situe dans le secteur de Verone d’où ont été expédiées de nombreuses cartes non datées

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Sur une carte, il a même une pensée pour son frère Gabriel…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Gabriel aujourd’hui doit chasser s’il fait beau comme ici… 

ou San Bonifacio

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le 4 janvier, l’unité est plus à l’est, à Vicenza

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est dommage que nous repartions demain, on ne pourra rester longtemps ensemble (avec un certain Francis). C’est Montecchio qu’il s’appelle ce pays. Nous avons encore 60k pour arriver où nous allons.

Montecchio est situé à l’est de Vicenza. En lisant Castaing, à ses dates, les artilleurs sont au front, dans des montagnes au nord de Vicenza…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en remontant verticalement au-dessus du È de VÉNETIE, au Monte Pallone et le 4ème groupe bombarde le Mont Tomba. Par contre comme le dit Séraphin au dos de cette carte humoristique envoyée le 17 janvier

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

il n’est plus dans ce groupe et avec son unité, il se replie sur Vérone dont il n’est éloigné que de quelques kilomètres puisque localisée à Caldiero.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pourquoi cette carte envoyée le 1er février à Léonce, pourtant imprimée en Italie mais qui semble montrer une petite hollandaise ? Carte pourtant sur-notée en violet Souvenir de Caprino. 

Il va en voiture jusqu’à Garda, au bord du lac

SAMSUNG CAMERA PICTURES

conduire des types chez le dentiste. Séraphin est donc toujours à l’infirmerie, et ce n’est pas lui qui a dû conduire la voiture car, contrairement à mon grand-père Gabriel, il n’a jamais appris à conduire.

L’unité est au repos vers Capriano Veronese

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et dans le cadre enchanteur d’un des plus beaux paysages d’Italie

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les dernières cartes de la série nous apprennent que le 2ème R.AM. est sur le départ pour un retour vers la France, à partir du 15 avril.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est ce que dit Séraphin dans cette carte et qu’il confirme par un note violette par dessus: De Fontaniva veille de l’embarquement pour le retour en France…. ce qui tend à prouver que l’unité s’était reconstituée à l’est.

Comme déjà dit, le retour sera plus rapide puisqu’exécuté en train par le tunnel du Fréjus et Modane d’où Séraphin a envoyé encore deux cartes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cette campagne d’Italie de 5 mois et demi vaudra à l’oncle un joli diplôme italien…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

que, pour raison inconnue, a été réduit en état de puzzle. Il faut dire que le restant de sa vie, il a attendu la médaille et la pension italiennes dont il avait droit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

à suivre…

2 Commentaires

Classé dans CARTES POSTALES, Généalogie, Vieux papiers