Archives quotidiennes : 12/02/2015

Un MIROIR SPRINT d’août 1946 fait un parallèle entre TAUROMACHIE et SPORT

SAMSUNG CAMERA PICTURES

C’est à l’occasion du retour des toreros au Vel d’Hiv après certainement une interruption de plusieurs années due à la guerre civile puis à la seconde guerre mondiale qu’un journaliste peut placer cet article comparant les qualités d’un matador et celles de sportifs, pendant cette période creuse de l’actualité.

Sous le titre

SAMSUNG CAMERA PICTURES

il va développer son intéressant propos pour chacun des tercio.

Pour les picadors, ils doivent avoir le coup d’oeil de l’escrimeur au moment de la pique.

Pour les banderilleros, ce sera des sauts de l’athlète qu’il leur faudra accomplir.
Enfin, pour le matador qui devra être un sportif accompli au mental à tout épreuve, le geste final (l’épée) demande, d’après François Terbeen, un mélange du punch du boxeur et de la précision de l’épéiste.

A discuter pour sûr… N’y a-t-il pas un peu d’évitement du 3/4 de rugby dans les esquives du matador?

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

quatre phases du travail du matador dans le 3ème tercio.

Pas sûr que l’Equipe Mag. se risquerait de nos jours à publier un tel article avec la violence des réactions de quelques anti-corridas…

Poster un commentaire

Classé dans Revues