Archives de Catégorie: Jeux

JEUX: une soirée chez SYLVAIN au MOYEN-AGE et au FAR-WEST (samedi 14 avril)

Jeu à 2 chez Sylvain, jeux de baston avec pour thème le Moyen-Age pour commencer: TWELVE HEROES….

Il s’agit d’une série de combats pour obtenir des lieux d’une valeur de 2, 3 ou 4 PV. Pour cela des cartes de héros (12) ayant un coût d’achat et une puissance de feu. Bien entendu, il faut nourrir ce petit monde quand il est en ligne et des cartes viennent pimenter les combats. Les cartes étant en français, le jeu est acquis au bout du premier tour. J’arrive à passer devant Sylvain en obtenant les 7 PV avec trois maisons de 2, 2 et 3.

Joli tapis de jeu pour agrémenter l’opposition !

Suite et fin de la soirée avec un détour à la frontière mexicaine… bien longtemps avant le mur de Trump.

REVOLVER 2 et des cartes en anglais mais cela ne posa pas de problèmes particuliers. Deux camps asymétriques: les défenseurs du village qui tombent comme des mouches (au premier plan ci-dessous) et les assaillants, malfaiteurs et indiens (tout au fond). Entre les deux, les maisons de la ville à défendre et de part et d’autre, les cartes d’attaque et de défense.

Le but du jeu: tenir jusqu’au bout du bout ou espérer l’arrivée de l’armée mexicaine.

J’arrive à tenir jusqu’au dernier bout du tunnel final mais Sylvain n’avait pas pris tous ses atouts.

Bonne soirée avec la découverte de ces deux jeux !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: RISING SUN en plat de résistance et DEEP SEA ADVENTURE en dessert chez Fred (vendredi 06 avril)

Découverte pour moi mais pas pour mes partenaires de table (Fred, Sylvain, Guillaume et Nicolas aux cookies délicieux) de RISING SUN.  Un gros jeu de positionnement et de baston.

Pas réellement compliqué mais toutes les extensions pour une première partie face à des partenaires qui savent où ils mettent leurs méninges, il faut vite s’adapter ou… laisser tomber certains points du jeu comme les bonus, un peu lointains de moi, géographiquement parlants. Les textes en anglais n’ont pas été un véritable problème… c’est plutôt l’ensemble du jeu à l’apprentissage trop accéléré.

A l’arrivée, une quatrième place tout à fait conforme à la partie, comme on le voit ci-dessous (pion bleu) mais…

…avec le rose, le rouge et le jaune (respectivement Guillaume, Fred et Sylvain) ayant fait un tour complet avant de s’arrêter dans la position où on les voit.

Seconde partie de soirée à quatre autour d’un petit jeu amené par Sylvain: DEEP SEA ADVENTURE.

Petite boîte, petit jeu mais très agréable. Quelques règles de base simples et c’est parti pour une partie… qui sera renouvelée une fois, deux fois, trois fois… jusqu’à arriver à se quitter à 2h30 du matin !

L’histoire est simple. Des plongeurs quittent leur sous-marin pour aller chercher des trésors dans une longue grotte mais avec une réserve d’oxygène limitée à 26 unités collectivement. Et c’est cela le problème, la réserve est collective. Difficile de rentrer avec des trésors qui alourdissent les mouvements des plongeurs, les ralentissent et qui coûtent beaucoup d’air ! Conclusion… une bonne partie de rigolade, quelques scènes cocasses…

…(un dé bloqué sur un angle) et une envie d’y revenir…

…au point de fabriquer le jeu avec carton et ciseaux dès le lendemain !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

BALAZUC, plus beau village de France.

Article publié dans la blog de l’Association Ancône Culture et Patrimoine.

 

Patrick et Christian nous amènent ce mois-ci marcher à partir de Balazuc, un des plus beaux villages de France… et un des plus anciens.

Abrité du vent du nord le long de la falaise de la rive gauche de l’Ardèche, on peut penser que les premiers hommes sédentarisés, ceux qui construisirent les dolmens comme celui de la Tombe du Géant,…

…comprirent rapidement les atouts du coin : l’eau d’un côté sans en subir les foudres, les bonnes terres agricoles de l’autre.

Avant les Romains, ce sont les Gaulois, la civilisation de la Tène, qui construisirent les premières maisons de Balazuc. Ils vouaient un culte au soleil comme en attestent les disques de métal trouvés en 1883 non loin de là, dans la vallée de l’Ibie, dans une grotte, le Trésor de Déroc visible au Musée de la Maison Carrée de Nîmes.

Certains pensent d’ailleurs que Balazuc est une altération de Belenos, le dieu celte du Soleil, ce qui semble judicieux vu l’exposition privilégiée du village. Belenos, Toutatis, à quoi cela fait-il penser ?

Ce fut aussi de tout temps un gué de l’Ardèche. On construisit certainement des ponts en bois que la rivière balayait régulièrement avant de bâtir le pont de pierre actuel.

La trouvaille la plus ancienne nous vient des premiers chrétiens avec un sarcophage de pierre datant de la fin du IVème siècle, début du Vème.

Une copie de ce sarcophage paléochrétien est visible sous la mairie du village.

Puis virent les Sarrazins trois siècles plus tard, qui laissèrent de nombreuses traces architecturales. Ne surnomme-t-on pas Balazuc, le « village maure » ? En flânant… sans lâcher les pas de Patrick et Christian tout de même, en flânant dans les ruelles, vous pourrez découvrir des fenêtres sarrasines…

…d’anciennes échoppes arabes typiques. Brillante civilisation maure loin des caricatures actuelles que chassèrent des seigneurs francs bien moins évolués et beaucoup plus sanguinaires !

Les seigneurs de Balazuc justement firent construire le château au XIème siècle, château militaire au début qui s’agrandit au fils du temps et qui devint plus résidentiel par la suite avec l’ouverture de fenêtres à meneaux.

Ces seigneurs restèrent fidèles au roi de France et à la religion catholique dans un pays largement converti au protestantisme. Plus tard, avant d’être de nos jours des chambres d’hôtes, le château abrita une magnanerie. Rencontrerez-vous beaucoup de vieux amouriés lors de votre balade dans le Gras, ces collines calcaires traversées de ruisseaux souvent à sec ?

Des collines où les hommes ont construits pierre par pierre des chambas, des terrasses pour retenir la bonne terre agricole. Une terre qui devait nourrir plus de 900 âmes à Balazuc au milieu du XIXème siècle contre un peu plus de 300 de nos jours. A l’époque, des villages comme Audon, Chauzon que vous allez traverser étaient grouillants de vie. Donnez un coup d’œil sur les monuments aux morts et vous verrez que ces paysans ardéchois représentaient une bonne réserve de chair à canon pour l’armée française ! Viel Audon a été restauré il y a quelques années dans un esprit coopératif.

Quelques autres bizarreries de la nature que vous croiserez peut-être…

…une pierre tourmentée, usée par la pluie et les vents, lou ron de los fado ou lo roncs de los fadas, dont des légendes disent qu’on y voit danser des fées… suivant ce qu’on a absorbé…

…ou ce bachas naturel, une aubaine pour les sangliers.

Le docteur J. Balazuc a répertorié dans son livre édité en 1956 « la spéléologie en Ardèche » pas moins de cinq cavités dans le secteur de la rive droite de l’Ardèche : l’aven-grotte du Pont juste en face du pont de Balazuc, la grotte de Viel Audon, celle de Beaussement 1 200 mètres avant Chauzon, celle de Pala près du hameau éponyme et celle des Estinettes plus proche du pont de Lanas.

Un dernier mot emprunté à Albin Mazon plus connu sous le nom du docteur Francus, qui écrivit de nombreux livres sur l’Ardèche, le Vivarais, les Cévennes, les Boutières au XIXème siècle. Quand il apprit qu’une légende voulait qu’une chèvre d’or ait été trouvé à Balazuc, il pronostiqua que de nombreux autres trésors restaient à découvrir. A vos détecteurs !

Le nouveau Museum de l’Ardèche à Balazuc est l’un d’eux avec plus de 800 fossiles présentés dans ses vitrines !

Photos empruntées sauvagement aux blogs :

rando-evasion.over-blog.com (toutes sauf…)

petit-patrimoine.com (…les fenêtres).

1 commentaire

Classé dans Jeux

JEU: nouvelle TERRAFORMATION de MARS avec Daniel (dimanche 1er avril)

Une nouvelle partie de TERRAFORMING MARS au programme de ce 1er avril, soirée de Pâques 2018. Chez Daniel autour de ce jeu mais sans Marie. A deux , c’est aussi bien qu’à 3, 4 ou 5… c’est même mieux puisque votre tour revient plus rapidement. C’est aussi autant interactif.
Quelques règles particulières mais rien de bien différent.

Je prends cette entreprise PHO-BLOG qui me permet d’avoir des revenus supplémentaires grâce au Titane.

…et oriente mon jeu dans cette direction. Une nouvelle constatation: aucune partie ne ressemble à une autre, ce qui accroît l’attractivité de ce jeu.

Nouvelle configuration, rapidité du jeu… une bonne partie.
Encore une fois, Daniel oublie d’être efficace en particulier quand il oublie de valider le fait d’avoir placé trois forêts. Je l’emporte assez largement…

…même si l’écart aurait dû être de 10 PV moins important.

Une planète Mars très peu terraformée.

Je réussis à avoir de gros revenus en fin de partie en pouvant déplacer ma production d’énergie (12) et production en argent avec une carte achetée en tout début de partie. D’où des moyens financiers importants au dernier tour !

Bonne soirée.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: TRANSFORMING MARS chez Daniel et Marie (samedi 24 mars)

Nouvelle soirée TRANSFORMING MARS chez Daniel et Marie avec Théo comme quatrième joueur.

Décidément ce jeu est vraiment complet et aucune partie ne ressemble à une autre. Aucune stratégie ne s’avère supérieure à une autre mais la diversification des sources de revenus, des points de victoire est essentielle. En misant uniquement sur les forêts et les villes la semaine dernière, cette stratégie délibérée n’a conduit à la dernière place. En misant sur les cartes bleues à usage régulier, Théo avait perdu d’un point mais avec une stratégie proche, il sera loin de la victoire ce coup-ci. Il faut aussi un peu de chance, l’arrivée de la bonne carte au bon moment ou le bon positionnement dans l’ordre de jeu comme moi, au dernier tour où j’ai la chance d’être premier jour.

Bilan de cette partie, une planète Mars beaucoup moins terraformée qu’il y a huit jours où un seul hexagone était libre. Personnellement, je diversifie mes ressources sauf… pour les plantes ce qui ne m’empêchera pas de faire tout de même trois forêts. Mais avec quatre villes, je me servirai au décompte final des plantations des autres pour marquer des points de victoires. J’exploite à fond la carte bleu me permettant de poser des océans et le pouvoir de mon entreprise me fournissant des revenus sur la pose de tuiles dans des hexagones produisant du métal.

A l’arrivée, une bonne première place devant Marie battue par ma qualité de premier joueur au dernier tour, Théo beaucoup moins efficace et Daniel retombé dans ses travers de manque d’efficacité.

Le choix des cartes sous forme de draft rend la partie bien plus interactive. En prenant à chaque fois des cartes ne m’intéressant pas forcément mais qui aurait pu être bénéfiques à mes voisins immédiats (Théo ou Marie suivant le sens du tour de draft), je me suis finalement facilité la tâche.

Bonne soirée comme à toutes les fois.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

La CRUE du RHÔNE de 1935 en AVIGNON (7/9)

Un lot de neuf cartes postales semi-modernes trouvé sur delcampe montrant des quartiers d’Avignon sous les eaux du Rhône lors de la crue de novembre 1935.

Les pluies méditerranéennes vont décroître dans la matinée du 12 novembre 1935. Est-ce le bout du tunnel pour les riverains du Rhône ? On l’espère en Avignon quand un phénomène climatique nouveau et brutal va se déclencher sur le sud de la vallée du Rhône et créer le trouble chez les riverains du Rhône: un orage inattendu et dantesque va éclater et déverser de nouvelles trombes d’eau sur la région allant d’Orange à la côte.

Sur des régions déjà saturées en eau, ces nouvelles précipitations vont faire augmenter le niveau de la crue sans possibilité pour l’eau de s’échapper nulle part. La crue est bien là et c’est semble-t-il parti pour durer.

En Avignon, dans la rue Henri-Fabre, les téméraires portant des bottes ont de l’eau jusqu’à mi-mollet.

Ceux qui sont en mocassins et costume de ville se déplacent sur les bordures des grilles du square Agricol Perdiguier ou sur les marches du Temple Saint-Martial. ils y attendent les barques du Génie qui jouent aux gondoliers d’Avignon. Il semble aussi que des planches aient été installés par la troupe pour pouvoir cheminer les pieds à sec. Des épisodes qui laisseront des souvenirs aux citadins confrontés à cette crue exceptionnelle et cette situation inattendue.

Le même lieu en 2017. On a vu deux pièces de théâtre (Audrey Hepburn et la conférence de M. Christ, Jésus de son prénom) lors du dernier Festival dans une salle du temple à droite. Toujours cette impression d’étroitesse de la rue sur la vue moderne par rapport à la vue ancienne.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une EXTRAORDINAIRE TERRAFORMATION de MARS !!! (samedi 17 mars)

Extraordinaire comme cette planète Mars passée de rouge à verte, devenue très hospitalière avec des océans, des villes, des forêts.

A la fin des 14 tours de jeu, un seul hexagone non occupé !

Extraordinaire comme la somme collectée par Théo en fin de jeu:

70 unités monétaires au dernier tour… mais, à ce jeu, on ne gagne pas en ayant le plus d’argent…

Extraordinaire pendant la partie car ni Théo, ni moi n’avons fait avancer la piste des températures !

Extraordinaire avec Théo qui a décidé de l’emporter en misant principalement sur les cartes donnant des PV.
Extraordinaire pour moi qui a tout misé sur la terraformation de Mars par des forêts et des villes, ces dernières achetées au prix fort de 25 unités monétaires pièce. J’arrive aussi en fin de partie avec 16 ressources-forêts mais je n’ai pas décollé dans les quatre autres ressources (métal, titane, chaleur et production d’énergie). Un tantinet handicapant !

Extraordinaire aussi de par le score sur la piste avant les décomptes finaux…

Daniel caracolant en tête avec 53 PV devant Théo et moi dans un mouchoir, 30 et 31 PV respectivement. Mais les bonus de fin vont resserrer les positions…

Extraordinaire enfin avec La Victoire Enfin ! de Daniel ( à prononcer en instant sur le troisième mot de l’expression) mais dans un mouchoir…

Daniel 93, Théo 92 et moi 88. Stratégie gagnante de Daniel qui a volontairement (dit-il) prolongé la partie alors qu’il était en retard dans la terraformation de Mars à quelques tours de la fin. On aurait du réagir en achetant pour 14 PV les deux degrés  de la chaleur. Quant à moi, bilan mitigé, gros score certes mais pas assez diversifié. Avec le replay de la partie, on s’aperçoit que je choisis le vainqueur de la partie en posant  une forêt contigüe à une ville de Daniel à un moment où j’aurais pu la mettre à côté d’une de Théo. Le résultat des deux premiers aurait été inversé.

Extraordinaire soirée ! Théo part à minuit 30.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux