Archives de Catégorie: Jeux

La CHARTREUSE de VALBONNE- Un havre de paix à deux pas de la vallée du Rhône pour les marcheurs d’Ancône Culture et Patrimoine.

S’il est un coin où les Israélites et autres proscrits recherchés par les Allemands pendant la Seconde Guerre étaient à l’abri, c’est bien derrière les murs de la Chartreuse de Valbonne. Pas seulement à cause de la densité de la forêt entourant l’ancien monastère, mais surtout parce que les occupants ne s’approchaient pas de ce lieu. Quelque malédiction ? Une superstition ? Non ! La présence d’une léproserie installée là en 1929 par le Pasteur Philadelphie Delord ! Pour la garnison de Pont-Saint-Esprit, la peur de la contagion était plus forte que la recherche des ennemis du Reich millénaire !

Car le monastère construit là par les Chartreux au XIIIème siècle (vers 1200) connut bien des vicissitudes. Les moines avaient défriché et asséché ce vallon humide pour le rendre cultivable et lui donner son nom… la Vallée Bonne.

Les Guerres de Religion, la Révolution, les lois laïques de la IIIème République lui firent changer de fonction régulièrement. Ce fut une verrerie vers 1802 avant de devenir léproserie dans laquelle furent soignés quatre cents malades pendant trois quarts de siècle. Le dernier lépreux quitta les lieux pour l’hôpital de Pont-Saint-Esprit en 2003. Pas de risques donc pour les marcheurs anconais.

Aujourd’hui, on peut visiter les lieux, s’y restaurer et y être hébergé. Une cave produit le vin du vignoble local. Ces activités permettent la réinsertion d’adultes souffrant d’handicaps psychologiques stabilisés. Un ESAT après la léproserie, un CAT en quelque sorte.

Bonne balade dans la forêt de la Vallée Bonne.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: SOIRÉE des LUDIVORES du 10 octobre: ISLE OF SKYPE et BANG ! BANG ! BANG !

Des cataractes d’eau tombant du ciel pour cette soirée et une petite chambrée de Ludivores. Après la chaleur du mois dernier, la pluie aurait donc retenu nombre d’anciens adhérents de l’association. A moins que la concurrence locale de soirées privées ne soit en train de mettre dans les cordes les Ludivores. On verra dans les prochains mois si cette tendance s’inverse.

Cataractes du ciel, cataractes de mon nez… trois paquets en quatre heures ! Heureusement que ce ne sont  pas des cigarettes !

ISLE OF SKYPE pour commencer la soirée. Un jeu déjà vu il y a quelque temps. C’est un CARCASSONNE amélioré ? Pour le décompte final, c’est sûr que c’est nettement plus difficile. Pour le reste, est-ce mieux ? C’est plus délicat également mais est-ce nécessaire pour un « petit » jeu comme celui-ci.

Et puis monter chacun dans son coin son petit monde, est-ce bien utile ? Un seul monde avec l’adversaire finissant une région que tu préparais amoureusement depuis longtemps… oui, mais alors, c’est vrai, ce serait… CARCASSONNE !

Florentin longtemps derrière nous explose au décompte final. Daniel longtemps devant fait l’inverse… et moi, je reste au milieu.

Suite et fin de soirée avec des parties de BANG ! endiablées…. comme à chaque fois. Trois d’affilées.  Alors que Daniel est allé se coucher, Ewoud le remplace mais n’est guère plus réveillé.

Florentin le renégat devra attendre la troisième partie pour enfin venir à bout du shérif. Lui qui avait amené le jeu ! Grâce au fait d’avoir lu la règle qui veut que la « bière » ne rend pas un point de vie en cas de combat singulier.

Soirée sympa !

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une VISITE LUDIQUE du CENTRE ANCIEN de MONTPELLIER

Nous sommes devenus Chasseurs de Trésors dans le centre historique samedi dernier. Pas réellement de trésors mais plutôt d’indices sur des monuments historiques du centre ancien, de la fontaine de la Comédie au Peyrou et aux Arceaux… et retour.

Un coffret à acheter à l’Office du Tourisme…, un coffret rempli de livrets et d’objets dont l’utilité apparaîtra à mesure de l’avancée de l’enquête comme ce stylo « déroulable » un peu particulier.

Deux circuits sont proposés aux visiteurs-joueurs. Nous avons choisi « Mamie j’ai raté le futur » à la recherche du « bon » fantôme à travers d’illustres Montpelliérains de naissance ou d’adoption…

…autant Nostradamus qui y fit ses études comme François Rabelais, que Jacques Coeur, Saint-Roch ou François Lapeyronie qui y naquirent sans oublier, plus près de nous, Jean Moulin qui y séjourna et se fit tirer le portrait pour une photo historique, Juliette Gréco et même le facétieux Rémy Gaillard.

Une histoire tarabiscotée prétexte à une balade ludique, sans souci de performance chronométrée !

Pour la petite histoire, nous n’avons pas trouvé la bonne réponse… une histoire de couleurs !

La même société propose des balades ludiques ailleurs en Occitanie, à Montpellier même pour un parcours plus corsé dans le centre ancien, à Carcassonne dans la Cité, à Narbonne, Gruissan, Collioure, Bize Minervois et… Martigues…

D’accord, la dernière n’est pas en Occitanie !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

RÉPONSE à ERIC !

D’un côté, une librairie alternative « Fiers de Lettres » située dans le centre ancien Montpellier.

De l’autre, la tournée des plateaux des télévisions et des radios de Zemmour, ce polémiste fait par le service public qui lui a longtemps offert une tribune à partir de laquelle son discours s’est peu à peu radicalisé au point d’être aujourd’hui très proche de celui que tenaient le hommes de la Collaboration, le PPF et autres nazillons de l’époque.

Face à tant de haine, la réponse pleine d’humour  de la vitrine de cette librairie montpelliéraine est un joli bol d’air frais, un sourire et une main tendue… aux autres après ces quelques jours d’un déferlement médiatique…. en attendant les prochaines horreurs que le polémiste ne manquera pas de sortir à nouveau…

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Chorégies d’Orange: Philippe Gromelle, photographe et peintre des émotions humaines

Il a fait du chemin Philippe, depuis l’époque où il organisait des expositions souvenir du temps jadis pour la Saint-Michel de Caderousse… Photographe officiel des Chorégies et de tous les grands noms du monde lyrique à Orange. Bravo pour ce parcours que retrace cet article remarquable !
MG

RECONDITE ARMONIE

« L »œil écoute »(Paul Claudel)

IMG_8797 (2)J’ai découvert l’art photographique de Philippe Gromelle à l’occasion de la production du Bal Masqué aux Chorégies d’Orange en août 2013. Depuis 40 ans, il promène son objectif sur la scène et les coulisses des Chorégies non en photographe mais en véritable peintre des émotions scéniques. Apprenti en photographie dès l’adolescence, il a découvert l’opéra et la musique dans l’antre étonnante d’une boutique d’antiquités tenue par un érudit à la fois pianiste, peintre, conteur, acteur.  Le don de ce dernier pour traduire sa passion pour l’art par les mots, pour la faire partager, a laissé une empreinte indélébile dans l’esprit du jeune adolescent de 16 ans. A ce moment là, l’idée de faire de la photo graphie d’art n’avait pas encore germé et ce n’est que lors de sa venue à Orange, par les hasards de la vie, que le jeune photographe a été mis…

Voir l’article original 1 258 mots de plus

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Balade au pays de La CÈZE, aux CASCADES du SAUTADET.

20180520_120035

è pericoloso sporgesi.

C’est ce que les accompagnateurs de la randonnée ne manqueront pas de dire aux marcheurs, dans la langue de Molière, en s’approchant, non pas d’un tunnel mais des cascades du Sautadet.

En effet, par temps humide, le caillou lisse glisse et le bain engendré pas bien chaud ! Il faudrait pourtant que le caillou soit humide même sous un ciel bleu, pour qu’un orage tombé la veille rende les eaux de la Cèze, dans les cascades, en furie.

PA-11-0036

La Cèze… un petit affluent du Rhône qu’il rejoint au nord de l’Ardoise, lieu-dit industriel de Laudun que nous avons visité en mai dernier, du côté du camp de César.

Petite sœur de l’Ardèche et du Gard, ses colères n’en sont pas moins autant dévastatrices quand les eaux déferlent des Cévennes et s’étalent dans la plaine de Bagnols. En 2002, un supermarché et quelques magasins modernes furent rayés de la carte en aval du pont de la nationale, après un très violent épisode cévenol.

La peur engendrée par ce pourtant paisible ruisseau a poussé la municipalité de Codolet, en dessous de Marcoule, à rehausser ses digues en 2015, ce qui donne au village, pour peu qu’on le voit d’en-haut, des faux airs de kibboutz ou de camp… sans miradors. Pourtant ce village ne craint plus rien des caprices du Rhône aménagé par la CNR.

Pas de souci de cet ordre pour La Roque-sur-Cèze construite à hauteur suffisante pour ne pas souffrir des colères de la Cèze. Même chose pour le pont qui enjambe la rivière avec des piles disproportionnées par rapport au peu d’eau qui y passe dessous la plupart du temps. Mais les anciens étaient prévoyants !

En cette saison d’étiage, quelques bancs de sable apparaissent ici et là. Alors, si un-e conjoint-e, un-e ami-e souhaite vous accompagner, voir les cascades sans marcher sur les dix-neuf kilomètres du circuit concocté par nos organisateurs-accompagnateurs…

Tracé

 

…qu’il-elle amène sa pelle et son seau ! Non pas pour retourner en enfance, non ! Qui sait, en fouillant un peu les sédiments descendus des Cévennes, avec un peu de chance, il-elle trouvera peut-être un petit caillou jaune et brillant…  le début de la fortune… pour réparer le toit de la « chapelle »!

affichette acp

Article paru dans le blog d’Ancône Culture et Patrimoine

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: la reprise des LUDIVORES un peu tristounette (mercredi 12 septembre)

Bizarre ! Habituellement, il y a foule pour les retrouvailles ludiques après l’été des joueurs des Ludivores. Cette année, quelques tables préparées par les accueillants sont restées libres.

Le concepteur de jeu Jean-Michel Urien est venu nous présenter son jeu édité depuis peu. Un jeu à quatre que nous avons testé sur deux parties. Une seule n’avait pas suffi. 

Je pensais qu’il s’agissait d’un jeu tout juste sorti mais je vois qu’il date d’avril 2014. WELCOME TO ABILENE est un mélange de poker, de 1000 Bornes sur fond de western: rentrer le plus gros troupeau à Abilene, ville du Texas où un collègue ludivore était passé cet été.

Sensation mitigée. Jeu très aléatoire. Très difficile de faire quelque chose de bien quand les cartes ne vous aident pas.

Suite de la soirée avec un jeu pas encore sorti aux dires de Yannick de l’Amusoir: BIG MONSTERS. Tric Trac annonce sa sortie effectuée en juillet dernier. Décidément !

BIG MONSTER. Un jeu de tuiles, de draft. Il faut monter son monde de monstres en deux fois dix tours. On joue en équipe de deux mais la concertation entre les joueurs est difficile. Quant à aller gêner le jeu des autres, les tuiles sont un peu petites pour être visibles de loin !

De plus le calcul final est encore plus complexe que pour SEVEN WONDERS, ce n’est pas que de le dire !

A l’arrivée, victoire de l’équipe de Yannick qui a déjà joué deux parties. Le score de l’équipe se fait sur l’équipier ayant le moins de points.

A revoir…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux