Archives de Catégorie: Jeux

JEU: BLOOD RAGE chez Fred (07 décembre)

… avec Sylvain comme troisième larron ou plutôt maître d’un clan dans le doux et poétique monde des guerriers Vikings.

Il s’agit de luttes de clans dans un monde en décomposition qui se rétrécit pour aller jusqu’au clash final. Alors, bien sûr, on peut piller, tuer, envahir…

J’y avais joué il y a longtemps et il m’a fallu la première partie pour me remettre dans le bain.

Je progresse surtout grâce aux défaites qui dans ce jeu rapportent parfois plus que les victoires… mais je tiens le pompon.

Seconde partie dans la foulée.

Je n’arrive à décoller sur la piste des scores que très près de la fin mais mon avancée sur la piste de notoriété…

…me permet de croire que je suis devant (lepton vert)…

…mais Sylvain (avec son pion rouge) a fait un tour de cadran. Un score exceptionnel !

Sympa !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Balade des Marcheurs d’ACP à SAVASSE, au pays du GROGNARD MERLE (13 décembre)

C’est certainement l’une des plus anciennes tombes de tous les cimetières de la région. Elle se trouve dans le premier cimetière de Savasse et elle nous raconte l’histoire d’un Savasson qui connut un destin exceptionnel.

Charles Jean Baptiste Merle naquit sous le règne de Louis XV, participa à la Révolution et à l’Empire, vit le retour de la Monarchie et connut le début du règne de Napoléon le Petit. Un vrai manuel d’histoire !

Lui fut grognard du grand Napoléon après avoir été un soldat de la Première République.

Plus tard, en 1808 quand fut créée cette distinction, l’Empereur lui-même le nomma Second Porte-Aigle d’un régiment d’infanterie. Le Premier Porte-Aigle devait être un officier ayant dix ans de service et qui avait été sur le camp de bataille d’Ulm, d’Austerlitz, de Ièna et de Friesland.

Le grognard Charles Merle portait une lance doublée d’une hache, ornée d’une bannière rouge.

Titulaire de la Légion d’Honneur…

il se retira à Savasse à la chute de l’Empire. Il eut certainement un peu chaud sous la Terreur Blanche qui accompagna la Restauration. Puis il coula des jours heureux en vivant de ses rentes jusqu’à l’âge respectable de 83 ans.

Le tour de Savasse pour les randonneurs d’ACP.

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: La soirée TRIOMPHALE de THÉO (samedi 1er décembre) chez Daniel et Marie

Trois jeux rapides au programme de cette soirée à quatre.

TALUVA pour commencer, emprunté aux Ludivores le mois dernier par Théo. On y avait déjà joué dans le passé. Il s’agit d’un jeu de tuiles et de positionnement de villes, temples et tours, les villes pouvant être écrasées par des coulées de laves sur lesquelles on peut rapidement reconstruire. Un jeu pour se faire des ennemis… mais c’est le jeu !

Théo réussit à construire deux temples (le classement se faisant sur les temples), tout comme Daniel mais la partie se joue alors aux tours puis aux villes…. dernier point qui permet à Théo de l’emporter largement.

Suite de soirée avec un jeu trouvé récemment dans un marché de jouets avant Noël: GALERAPAGOS.

Un jeu coopératif mais pas que ! Arrivés sur une île déserte, des naufragés doivent coopérer pour y survivre et pour y construire un radeau. Jusque là tout va bien sauf si à l’arrivée de la tempête qui annonce la fin de la partie, le radeau ne contient pas assez de places par rapport au nombre de joueurs.

C’est ce qui arriva et il fut décidé dans des votes que Marie et moi resteraient sur terre. Daniel et Théo purent retrouver la civilisation !

Fin de soirée avec RIVER DRAGONS, lui aussi trouvé sur un marché de jouets.

Déjà testé à la maison, il s’agit d’un jeu de programmation d’actions qui bien sûr ne se passent pas tout à fait comme espérées en fonction de l’action des autres. Tout cela pour arriver à être le premier à traverser le marécage parsemé de cailloux. On peut poser des pierres, des planches, faire avancer plus ou moins vite son meeple, le faire sauter par dessus un autre mais surtout, on peut annuler l’action programmée par un autre. Pas gentil !

Alors qu’on s’attendait à une victoire de Marie puis de Daniel, c’est Théo qui nous coiffe tous sur le fil.

Bonne soirée… par Théo qui a dû siffloter tout le long de son retour vers Sauzet.

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

NOUGAT de MONTÉLIMAR: une toute petite borne « L’Ours qui danse ».

Une toute petite borne fabriquée à la maison par ma mère pour la société Bès de Taulignan qui amenait les boîtes à construire à Espeluche.

« L’Ours qui danse ». Cette marque de nougat de Montélimar ne semble plus exister de nos jours.

Toute petite boîte, encore plus petite que celle présentée il y a quelques temps: 8 x4 x9cm !

On peut constater que le design des bornes « Les Trois Abeilles » et « L’Ours qui danse » sont très proches. Etait-ce des marques appartenant à la même société ?

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: VINCI chez Daniel et Marie (16 novembre): ancien mais efficace.

Il ne date pas d’hier VINCI, plutôt d’avant-hier ! Il a reçu l’As d’Or à Cannes en 2000, au siècle dernier ! Une nouvelle version plus moderne a été proposée au public avec SMALLWORD, non plus dans le monde des civilisations mais celui des mondes fantastiques. Les puristes trouvent cette version plus équitables. Les anciens comme moi préfèrent l’Antiquité, les Civilisations même si le choix des peuples peut engendrer quelques injustices.

Ce fut un peu le cas, à mon bénéfice, samedi soir.

 

Tout d’abord en bénéficiant d’un peuple (Renaissance) évitant de passer un tour au moment du déclin de cette civilisation. Puis, en fin de partie, en  pouvant obtenir deux fois de suite, des civilisations belliqueuses se répandant rapidement et difficilement combattables: une phase de déclin qui n’en fut pas une et une extension très efficace. Bilan, la première place avec 6 et 7 points d’avance sur Marie et Daniel…

…ou quand les dés tournent dans le bon sens !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEU: une SOIRÉE « TERRAFORMING MARS » le 03 novembre chez Daniel et Marie.

Soirée à trois pour un nouveau voyage sur Mars… il y avait bien longtemps qu’on n’avait plus mis les pieds sur la planète rouge. Nous revoilà repartis pour sauver l’humanité.

Je ne me risque pas dans le choix de ma société, préférant une valeur sûre à une aventure. Je prends donc celle qui plante des arbres avec un petit rabais de 12,5% (7 au lieu de 8) à une qui produit de l’énergie.

On décide également d’éviter le kraft, ce qui fait perdre un peu d’interactivité. On touche à chaque tour quatre cartes que l’on doit ou non conserver. On n’en terminera pas moins à presque minuit !

Choix également d’un nouveau plateau que je ne connaissais pas, me semble-t-il…

Et voilà le travail ! Bien qu’absent dans le tableau des objectifs… mais présent en contrepartie dans celui des récompenses (mais là on donne aussi des points au second), je termine en tête grâce à des revenus financiers plus que confortables. Je n’étais jamais allé aussi loin avec 60 millions à la fin de la partie. Mais ce n’est pas cela qui fait gagner et…

…je termine avec 2 petits PV d’avance sur Marie… Daniel étant bien plus loin.

Agréable soirée !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: ROOM 25 et AGORA BARCELONA chez Daniel et Marie (samedi 27 octobre)

Des jeux rapides, disons plutôt pas de gros jeux, ça fait aussi quelquefois du bien.

ROOM 25  à quatre, Théo étant le quatrième larron, avec un traîte qui s’avèrera être une traîtresse ! Marie ne nous empêchera pas de sortir au dixième tour de l’antre de cette télé-réalité futuriste. Pourtant, Théo dans un premier temps, puis moi dans un second, avions tout fait pour nous faire des crocs-en-jambes inattendus. Marie qui aurait pu gagner ne fit pas le bon choix au dernier tour et notre trio put savourer une victoire… inespérée !

Suite de soirée avec AGORA BARCELONA que je n’avais pas sorti depuis bien dix ans.

Pourtant c’est un jeu de majorité bien sympathique !

En quelques mots, on a affaire à des promeneurs et promeneuses flânant sur les places de Barcelone, une ville découpée en quartiers. On posera tout au long des douze tours ces 25 touristes (pour un jeu à quatre) en fonction de cartes désignant une place et le nombre de pions à poser. Des cartes de notre main mais aussi une de la main du voisin, ce qui ajoute de l’interactivité du jeu. Une fois les meeples posés, on doit en déplacer deux d’un quartier dans un autre, les siens ou ceux d’un adversaire, n’importe où sur le plateau. A la fin des douze tours, celui qui possède le plus de meepples dans un quartier reçoit les points de celui-ci.

Une belle foire d’empoigne pour ce résultat final…

Marie, en bleu, prend sa revanche avec 21 points, à égalité avec moi mais au bénéfice du quartier le plus cher. Daniel suit avec 19 points et Théo ferme la marche avec 17 points.

Maris de tenir le pompon, Théo et Daniel inventent une nouveau décompte qui prendrait en compte les meeples classés au second rang dans chaque quartier et qui obtiendraient la moitié des points du quartier arrondie à l’inférieur. Une trouvaille géniale ! M’étant dispersé sur tout le plateau contrairement à mes adversaires plutôt casaniers,  je marquerais des points dans huit quartiers sur dix et j’exploserais tout le monde avec 36 points devant Daniel 25, Théo et Marie 24, peu satisfaite de l’idée de son compagnon. Oui, mais ce n’était qu’une idée lancée en l’air…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux