Archives de Tag: Roumanie

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du 11 novembre 1917

 (JOUR 1197 1196 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un an jour pour jour avant l’armistice qui mettra fin à la guerre. Une petite erreur s’est glissée dans notre décompte hebdomadaire, ce 11 novembre 1917 permet de remettre le compte à jour ! Mais le jour de la parution du journal, personne ne savait qu’il faudrait encore attendre 365 jours pour atteindre la fin de cette catastrophe.

A la une, les nouveaux chefs de l’armée russe en train de devenir soviétique, nommée par les Révolutionnaires d’Octobre. On ne parle pas encore d’URSS, terme qui apparaîtra le 30 décembre 1922.

Les femmes sont amenées à combattre dans cette nouvelle arme russe. On l’a vu avec les troupes d’infanterie. Ces images montrent qu’il en est de même dans la Marine.

Toujours à l’est, dans la capitale provisoire de la Roumanie, Jassy ou plutôt Iasi (avec une cédille sous le s) en Moldavie, on expose des armes prises aux Autrichiens.

Quelques obusiers pour une armée qui n’a plus de capitale… c’est bien peu !

Les Alliées ont aussi des dirigeables, sans aucune comparaison possible avec les Zeppelin.

Ils patrouillent le long des côtes pour déceler l’éventuelle présence de sous-marins allemands.

Un tour au Portugal, belligérant en guerre contre les forces allemandes.

Ici, les poissonnières transportent, non pas des poissons mais des obus embarqués pour le front européen ou africain.

Des destructions…

Dans la région de Maubeuge (Nord) et le paysage est bouleversé.

Le Chemin des Dames et une fameuse attaque française qui a enfoncé les lignes allemandes, événement qui a été oublié par les historiens de nos jours. On est en pleine propagande.

Une carte dessinée sur une vue aérienne sensée prouver que l’avancée française est bien réelle.

Une double page complète sur cet événement avec des scènes de liesse;

Des prisonniers allemands et des destructions.

Autres destructions toujours dans l’Aisne où des fermes ne sont plus que des tas de cailloux et de poutres entremêlées.

Beaucoup de bruit pour faire oublier les hécatombes du 16 avril 1917 et les rebellions qui suivirent.

Les Australiens sur les Flandres, au milieu de polders remplis des eaux de la mer du Nord ayant envahi les terres cultivables de Belgique.

Pour terminer des messages inscrits sur un mur de Macédoine où les Alliés affrontent les Bulgares.

Les Bulgares avaient écrit un message à le gloire de leur chef Mackensen. La réponse est venue d’un Zouave qui lui a répondu ce que vous pouvez lire !

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: J’AI VU du 1er septembre 1917

(JOUR 1126 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une de J’ai vu du 1er septembre 1017, les généraux commandant les divers fronts dont on parle au coeur de l’été: le général Guillaumat à Verdun, Berthelot en Roumanie, le duc d’Aoste en Italie, sur le Carso et le général britannique Currie dans le Nord de la France. Pas très intéressant ni important !

On fête ce qu’on peut pour le début de cette troisième année de guerre. Alors, comme on avait libéré quelques kilomètres-carré d’Alsace en 1914, on en profite pour le rappeler. En cette occasion, le vieux général Hirschaner, un enfant du pays s’entoure d’enfants en tenues traditionnelles du côté de Dannemarie.

Des manoeuvres en Angleterre pendant lesquelles des Tommies enfourchent des mannequins représentant des militaires allemands. Aussi utile que quand des toreros s’entraînent avec une vachette à roulettes !

Une vue originale et surprenante pour terminer…

Du côté du bassin d’Arcachon, les plages sont noires de monde de baigneuses oubliant la guerre. Le commentaire parle de convalescents, de soldats canadiens, russes ou américains (des Sammies) mais on n’en voit guère sur les photos sensées illustrer les propos !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 11 mars 1917

dsc01581

(JOUR 951 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Président Poincaré remet la Croix de Guerre à un ministre italien. Pour le féliciter de l’effondrement du front italien ?

Le contenue de ce Miroir du 11 mars 1917.

A Paris, les restaurants affichent des menus de guerre, moins copieux et beaucoup plus chers.

dsc01582

un repas populaire de 440 grammes coûtant 2,35 francs (contre 1,60 francs avant-guerre)

dsc01583

un repas d’un grand restaurant de 1,250 kg dont le prix est passé de 14,75 francs à 21,50 francs.

L’un comme l’autre, c’est mieux que le rata des tranchées.

Partout c’est la boue dans les tranchées.

dsc01584

En Macédoine, des claies pour permettre de ne pas s’embourber.

dsc01586

L’offensive britannique de Miraumont a permis d’atteindre la rivière Ancre où l’eau est partout.

Des nouvelles d’autres fronts:

dsc01585

une ambulance russe sur le front russo-roumain.

dsc01590

ravitaillement de vivres britannique avec les camions pour le porter et un entrepôt pour le stocker, tout cela sur le front français.

dsc01591

un long corridor sourer rain bien étayé pour rejoindre les lignes de tranchées.

dsc01592

en Afrique, les Allemands ont perdu leur dernière colonie. Une coalition de Britanniques, Portugais et Belges les a chassé de l’Est Africain.

Aux Etats-Unis, depuis la rupture des relations diplomatiques avec l’Allemagne, il faut se prémunir d’éventuelles attaques d’agents pro-germaniques.

dsc01589

Les autorités font garder jour et nuit les sites sensibles: ponts, aqueducs, quais, gares… Il faut dire que de nombreux Allemands ont migré vers ce jeune pays.

la page Aviation.
En double page centrale, une cérémonie présidée par le nouveau ministre de la guerre, le général Lyautey…

dsc01587

remise de médailles à de valeureux pilotes tandis que Guynemer est promu capitaine.

dsc01588

Près de Monastir, sur le Front d’Orient, l’équipage d’un avion allemand abattu a été enterré et on a planté les hélices des appareils abattus près des tombes.

 La page Maritime maintenant. C’est toujours les dangers que représentent les attaques des sous-marins allemands qui sont évoquées.

dsc01593

Ce transatlantique « Laconia » a été torpillé entraînant la mort de 12 personnes (6 passagers et 6 membres de l’équipage). Ce paquebot britannique de la Cunard Mine, lancé le 20 janvier 1912 a coulé le 25 février 1917. Son successeur qui sera lancé le 9 avril 1921 connaîtra le même sort le 12 septembre 1942 pour un bilan bien plus lourd (1 658 victimes).

dsc01594Sur certains bateaux civils on embarque des canons pour lutter contre les U-boat.

dsc01595

Le capitaine et l’équipage du cargo « Orléans  » sont reçus triomphalement à Bordeaux après avoir défié la mort en traversant l’Atlantique.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 18 janvier 1917

dsc00368

(JOUR 899 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Les femmes à l’usine, une usine d’armements où les femmes ont quelque peu remplacé les hommes. Les femmes qui, avant la guerre, travaillaient déjà les usines mais surtout les usines de confection, les filatures, les moulinages ont pu trouver des emplois un peu mieux payés dans une autre industrie. Mais cela reste anecdotique. Pendant la guerre, ce sont les soldats qui étaient détachés dans leur ancienne usine, pour permettre que celles-ci continuent à tourner… Elles étaient vitales pour l’armée.

Une autre vue d’usines d’armement en dernière page:

dsc00382

Et voici les obus en route pour le front…

dsc00369

des obus de gros calibre:

dsc00370

Ce que ne produisent pas les usines arrive par bateaux dans les ports… venant des Colonies ou des Amériques à Marseille, Brest, Le Havre ou ici à Bordeaux:

dsc00380

A quoi servent les obus…. créer des destructions:

dsc00371

celle du café du Commerce d’Herbécourt…

dsc00381

ou ce qu’est devenu un village après qu’il ait été repris, dans la Somme.

Quelques images des troupes:

dsc00372

une compagnie cycliste d’un bataillon de Chasseurs Alpins (ou des Chasseurs cyclistes).

dsc00374

un guetteur dans une tranchée bien proprette !!!

Un avion allemand posé sans dommage derrière les lignes françaises:

dsc00373

Un bien joli pont de barques russe sur le Danube:

dsc00379

Pour finir, la double page centrale sur « les Héros obscurs » des armées…

dsc00375

On y voit…

dsc00376

des brancardiers,

dsc00377

encore des brancardiers,

dsc00378

toujours des brancardiers !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 14 janvier 1917

dsc00341

(JOUR 895 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une du Miroir du 14 janvier 1917, le nouveau empereur d’Autriche-Hongrie Charles 1er, ici aux obsèques de son prédécesseur et père, le vieil empereur François-Joseph.

Humour:

dsc00342

On se doit d’emprunter la tranchée couverte pour se rendre à la gare. Il ne doit pas y avoir beaucoup de voyageurs dans ce secteur!

Performance photographique:

dsc00343

Bravo au photographe qui a pu prendre le départ d’un torpille aérienne d’une tranchée, lors d’un bombardement !

Panorama aérien:

dsc00344

dsc00345

Des vues aériennes mises depuis un aéronef montrant les puits de pétrole en Roumanie, au moment de l’avance allemande.

Destructions:

dsc00346

Celle d’une église touchée par les bombes allemandes. Mais que fait donc ce violon par terre ? Montage photographique ?

Destructions (bis):

dsc00347

Celles d’habitations dans un quartier de Nancy.

Popote:

dsc00348

En double page centrale, la popote anglaise au milieu d’un no-man’s-land, dans la Somme.

Artisanat des tranchées:

dsc00349

Il fabrique des violons à partir de boîtes de conserve, de bidons, de gamelles allemandes ! Un artiste !

Prisonniers en Allemagne:

dsc00350

dsc00351

La vie dans un camp de prisonniers, à Erfurt, en Allemagne profonde.

Grèce:

dsc00352

L’embuscade du Pirée dont furent victimes des marins anglais et leurs obsèques.

Hiver:

dsc00353

L’effet du givre sur des barbelés… le 3ème hiver de guerre !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 31 décembre 1916

dsc00168

(JOUR 882 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Staline sous le portrait d’Hindenburg ? Cela aurait pu l’être mais Staline pourtant âgé de 36 ans en 1914 ne fit pas la Première Guerre Mondiale. Il fut interné jusqu’en octobre 1916 puis une fois récupéré par l’armée dans son bagne, il fut réformé pour atrophie d’un bras puis envoyé pour travailler dans l’entretien des chemins de fer. Non, ici, un militaire français officie dans une ancienne école qui servait encore aux Austro-Hongrois il y a peu, à Monastir.

dsc00169

Situation tendue en Grèce entre les Alliés et les tenants du Roi qui soutient les Allemands. Ainsi, ce poste TSF à Syra vient d’être occupé par les Franco-Britanniques qui ont installés des mitrailleuses en ville.

Ailleurs, c’est le cuirassier « Mirabeau » qui tire sur Athènes pour protéger les troupes françaises prises à partie par les canons grecs. C’était le 1er décembre dernier.

dsc00174

En Roumanie, la situation est contradictoire. Ici des cuves du pétrole roumain brûlent après un bombardement.

dsc00170

Ailleurs, les troupes roumaines en reculant ont détruit des ponts pour freiner l’avancée allemande:

dsc00171

Mais par ailleurs, une victoire sur les Allemands par des troupes françaises a permis la reddition de 11 000 Allemands, soit l’une des prises les plus importantes de prisonniers depuis le début de la guerre. Cette vue date du 15 décembre.

dsc00173

Dans les airs, un combat aérien en 3 étapes:

dsc00175

Deux avions français ont attaqué un aviatik allemand. L’avion a été durement touché par les français et…

dsc00176

a dû se poser derrière les lignes françaises où le pilote a été immédiatement arrêté et interrogé. Pour lui, la guerre est finie.

Dans les mers, les sous-marins allemands sont toujours aussi redoutables. En voilà un capturé et ramené à La Vallete, à Malte (photo du haut)…

dsc00178

…tandis que celui photographié en bas a été pris en Atlantique dans le secteur des Canaries où les U-boat rodent depuis quelque temps.

En France, deux photos du secteur de Verdun.

dsc00172

Un fort près de Bézonvaux a été repris par les Français le 15 décembre dernier. Mais tout, village, terres agricoles et fort, a été labouré par les bombardements allemands et français. Ce paysage de désolation a été fixé par la pellicule. Et de nouveaux combats se dérouleront le 25 novembre 1917. Après cette nouvelle bataille plus un seul mur n’existera dans le village et plus aucun terre agricole est exploitable. Le village sera déclaré « mort pour la France » et ne sera jamais plus reconstruit. Ses terres seront inscrites « zone rouge ».

Non loin de là, un trou causé par un obus de 300 a ouvert une brèche dans le toit du fort de Vaux repris à l’automne par les Français.

dsc00179

Là aussi, un vue de désolation !

Pendant ce temps, le « corps expedicionario » portugais se prépare à rejoindre la France et les tranchées du nord et de l’est du pays.

dsc00177

Mais sur le Tage ou lors de cette revue, on est loin de l’enfer de la guerre.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: LE MONDE ILLUSTRÉ du 26 décembre 1936

De la relativité des choses dans ce bas-monde:

dsc00146

A Londres, ces chimpanzés savants passionnent autant les Britanniques que l’abdication du Roi. Choquant !

Actualité politique internationale avec de nouvelles images du traité germano-nippon. Autour de la table des négociations, les plénipotentiaires ont le sourire….

dsc00148

et la population japonaise (peut-être triée du le volet) fait le salut fasciste.

dsc00147

En France on essaie de se faire de nouveaux amis dans une Europe attirée par l’exemple fasciste. Ainsi l’accueil de M. Antonesco, par Léon Blum lui-même, Roumain de son état mais qui prendra plus tard, une direction totalement opposée à ce qu’attendait la France.

dsc00151

Pas grand chose sur la Guerre d’Espagne si ce n’est de nouvelles destructions à Madrid comme l’atteste cette vue d’une entrée du métro à la Puerta del Sol sur laquelle a explosé un obus rebelle.

dsc00150

On attend toujours la chute de Madrid…. tout en comprenant que la guerre sera longue.

On a vu, il y a quelques mois, une vue semblable d’une station de métro à Paris, ouverte par une bombe lancée d’un Zeppelin, en 1916.

 Le reste des articles présentés ici fait plus dans la fantaisie.
Des vélos futuristes…

dsc00154

dont le seul qui aura une réalité commerciale sera cette bicyclette pliante, conçue par un ingénieur allemand de Berlin, M. Zanchka.

dsc00153

Personnages de cirque, ces femmes contorsionnistes…

dsc00155

dsc00157

Impressionnant !

Pour terminer, le rébus de la semaine…

dsc00158

et la solution de celui de la semaine précédente !

dsc00159

Déjà difficile à comprendre quand c’est écrit normalement !

Poster un commentaire

Classé dans Revues