Archives de Tag: Balkans

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 26 avril 1917

dsc01946

(JOUR 997 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Sous le titre « La Suisse veille », on nous montre à nouveau des soldats helvétiques surveillant les frontières de leur pays neutre. Ici assommer d’une aiguille. Guère plausible !

Autre vue de ces troupes suisses sur une pente encore plus dangereuse !

dsc01947

Le théâtre aux armées, le moment de repos du Poilu.

dsc01948

Nombre d’artistes sont passés par ces tournées incontournables !

Dans les Balkans, on nous dit que les Macédoniens reculent…

dsc01949

et les Serbes avancent… Loin de la réalité !

Mais on enterre des hommes, ici et là sous le rite orthodoxe, comme sur ces vues.

dsc01951

Pour terminer, des tonneaux pour les tranchées. Le ravitaillement en pinard pour les Poilus ?

dsc01950

Non, en morue, de Terre-Neuve !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 15 avril 1917

dsc01904

(JOUR 986 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Un mannequin bourré d’explosifs (des pétards de cheddite) pour piéger ceux qui ne se serait pas aperçu du subterfuge. Cette pratique fut-elle très développée chez les belligérants ? Certainement pas à une époque de tueries de masse.

A Salonique, une ambulance britannique a été bombardée par un avion allemand ou l’artillerie).

dsc01905

Cela malgré l’affichage de la Croix Rouge. Cette guerre ne respecte plus grand chose.

Les Anglais (ou Britanniques) dans la vallée de l’Ancre, entre Somme et Pas-de-Calais. Une belle région verte… labourée par les bombardements et les combats.

dsc01906

On répare les routes avec des remblais venant des habitations détruites.

dsc01907

Malgré cela, les cyclistes britanniques, ancêtres de Wiggins ou Frome sont bien accueillis par les fillettes:

dsc01908

Les villages (Chauny, Bapaume et Péronne) ont  été libérés mais à quel prix ?

dsc01909

Avant de se retirer de quelques hectomètres, les Allemands ont laissé un message à l’adresse des Anglais:

dsc01910

Que Dieu punisse l’Angleterre !

Les Etats-Unis en guerre:

dsc01911

On a construit un mur (décidément !) pour protéger cet émetteur radio. Les étudiants d’Harvard ont été armés.

dsc01912

Les ponts de New York sont éclairés la nuit pour prévenir d’éventuels attentats de ressortissants américains d’origine germanique. Iic le célèbre pont de Brooklyn.

Le Portugal en guerre avec…

dsc01913le lancement d’une canonnière.

Enfin, en Serbie occupée par les Austro-Hongrois, les exactions continuent contre les civils.

dsc01914

Une tradition chez les armées allemandes à toutes les époques ! Mais de quand date cette scène ?

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 1er mars 1917

dsc01514

(JOUR 941 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, une tranchée bien propre, bien organisée en première ligne nous dit-on, dans la Somme. Moment de calme ou photo posée. J’opterais  pour la seconde solution !

Les images les plus intéressantes.

dsc01515

La légende nous dit qu’il s’agit de « travaux d’approche avant une attaque ». Cela semble bizarre que les hommes soient autant à découvert près des lignes adverses. Quant aux travaux, c’est vrai qu’ils sont conséquents !

dsc01517

La cloche des gaz. Elle était sonnée quand l’attaque chimique était annoncée. Encore fallait-il avoir les protections (masque ou tampon) sous la main !

Trois photos de l’armée belge…

dsc01518

dsc01519

dsc01520

prête nous annonce-t-on pour les offensives du printemps. Des offensives meurtrières dont on reparlera !

dsc01521

Les Etats-Unis viennent de rompre leurs relations diplomatiques avec l’Allemagne. Le premier pas vers la guerre… mais les magazines français annoncent déjà des préparatifs guerriers. Des vues de la Navy autour du portrait du Président Wilson.

De nouvelles photos de ces ateliers dans lesquels sont regroupés des hommes ayant connu les malheurs de graves blessures.

dsc01522

Des mutilés de guerre peignent des jouets.
dsc01523

Des aveugles (à cause des gaz) tressent des paniers en osier pour les boulangeries.

En Orient, on nous apprend que les Serbes ont reconquis un petit morceau de leur pays.

dsc01524

Le retour au pays d’un convoi de ravitaillement et des prisonniers bulgares occupés à réparer les routes.

dsc01525

Le ravitaillement en tout genre arrive par les grands ports français (Marseille, Toulon, Sète, Bordeaux, Nantes, Brest et ici Le Havre). On voit ci-dessus des coolis chinois prendre le train pour se rendre dans les docks.

 Une dernière vue, celle d’un Poilu dessinant ses conditions de vie au front:

dsc01526

« Des poilus « croquent » un aspect des tranchées » dit la légende de cette photo. Dessinateurs officiels ou photo fournie par un Poilu ayant pris des copains ?

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 18 février 1917

dsc01349

(JOUR 930 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une page importante sur les Etats-Unis au début de ce n° du 18 février 1917 du Miroir. C’est normal car la marche vers la guerre de cette grande puissance qui deviendra mondiale suite à ce conflit est enclenchée. A la tribune du Congrès, le président Wilson annonce la rupture entre les USA et l’Allemagne. Ce n’est pas une déclaration de guerre mais c’est le premier pas vers celle-ci qui aura lieu le 6 avril 1917.
Cette scène se passe le 3 février 1917 et le Congrès accueille favorablement la déclaration du Président Wilson. La guerre à outrance des sous-marins allemands contre tous les navires de commerce quelque soit leur pavillon choque l’Amérique éprise de cette liberté des mers. Des sabotages d’agents allemands, un télégramme  de l’Allemagne au Mexique l’encourageant à attaquer leur voisin pour reconquérir le Texas et les difficultés des principaux emprunteurs de capitaux américains poussèrent les Etats-Unis à entrer en guerre aux côtés de l’Entente, surtout quand la Russie en sera sortie !

On nous présente donc la puissance de la flotte US…

dsc01351

…naviguant sur l’Hudson ou…

dsc01352

…passant sous le pont de Broocklyn (ici le super cuirassé « Arizona », fleuron de l’US Navy).

Toujours aux Etats-Unis, l’explosion d’une poudrerie de Haskell dans le New Jersey le 13 janvier 1917 , dont on ne connaît l’origine….

dsc01350

renforce le sentiment anti-allemand aux States.

Le froid et la terrible météo de cet hiver 1917 sont bien présents dans ce numéro du 18 février.

dsc01353

Pour le manger, on fend le pain, complètement gelé, à la scie !

dsc01357

Dans cette tranchée russe, en France, on essaie d’enlever l’eau mais on constate que l’on ne doit pas élever grand chose puisque les hommes marchent sur de la glace.

dsc01354

A Monastir, sur le front d’Orient, ce sont de véritables marécages qui entourent la ville…

dsc01355

situation totalement semblable à Verdun !

Par opposition, au Niger, c’est une température caniculaire qui règne pour y célébrer la « victoire de Verdun du 15 décembre » (la fin de la bataille de Verdun qui a abouti à un retour aux positions d’avant le 23 février 1916).

dsc01359

Autres vues du corps expéditionnaire russe en France avec ces images religieuses…

dsc01356

où le Pope s’apprête à célébrer la fête de la bénédiction des eaux ! Et il en est beaucoup tombé !!!

Une dernière image montrant les femmes dans des usines militaires au Canada…

dsc01358

Ceci n’est nullement exagérée car l’implication du bataillon canadien en Europe de 1915 à 1919 fut très important ! Le Canada, dominion autonome de l’Empire Britannique, se retrouva automatiquement en guerre le 3 août 1914 en même temps que le Royaume Uni déclara la guerre. Il décida de largement s’engager dans le conflit ! Petit pays de 8 millions d’habitants, pas moins de 619 000 hommes se retrouvèrent à un moment ou un autre dans l’armée. On évalue à 7% la part de la population sous les drapeaux en permanence. Il n’est donc pas illogique que les femmes se soient retrouvées dans les usines d’armement pour combler l’absence des hommes.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 15 février 1917

dsc01319

(JOUR 927 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A noter que ce numéro est aussi daté du 8 février 1917, comme celui de la semaine dernière. Une erreur de numérotation.

A la une, un ballon captif d’observation. Une image impressionnante et du matériel qui a évolué depuis le début du conflit. On distingue bien la nacelle de l’observateur. Les hommes étaient munis de parachute pour survivre en cas d’attaque de ses masses sans défense propre par les avions ennemis.

Pour une fois, pas des images en vrac mais des images classées par thèmes:

LES TROUPES BRITANNIQUES.

Uu défilé certainement à Paris ou en banlieue de troupes britanniques. Quelques hommes portent des drapeaux tricolores ce qui fait dire que la scène se passe sur le continent.

Au début, la fanfare:

dsc01321

Les troupes de l’Empire avec cette unité de cavalerie hindoue:

dsc01320

Une autre troupe de l’Empire, les volontaires canadiens (Canada)

dsc01322

C’est à l’occasion de cette guerre que le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande commencèrent de s’émanciper  de la tutelle anglaise.

dsc01323

Les montagnards écossais ne défilent pas mais attendent de montrer ce dont ils sont capables au front.

SALONIQUE.

Exercice de débarquement pour les troupes du camp retranché de Salonique.

dsc01324

Ici les fusiliers marins en action.

dsc01325

Concentrations de troupes dans le camp retranché pour être prêt à résister à une attaque des Empires du centre.

Ci-dessous, des barbelés pour protéger un terrain marécageux et en faire une défense infranchissable:

dsc01327

TROUPES MAROCAINES.

Double page centrale avec 5 vues rendant hommage aux troupes coloniales marocaines.

dsc01328

Des vues africaines puis européennes. Des textes peu adaptés qui insistent sur le folklore entourant ces hommes plus que pour leurs valeurs guerrières avérées.

RAVITAILLEMENT.

dsc01329

Une gare de distribution près du front (pas sûr).

dsc01330

Réserves de munitions.
dsc01331

Réfection des routes après les intempéries (pluie, neige, gel et dégel) qui ont mis à mal le réseau routier.

ALPINS.

Trois vues de troupes alpines (chasseurs alpins) dans les Vosges:

dsc01332

Retour des troupes revenant du front.

dsc01333

Artillerie de 80mm à l’embranchement de routes dans les Vosges.

dsc01334

Les tranchées alpines dans le secteur de la vallée de la Béchine (Vosges).

DIVERS.

dsc01335

Convoi d’ambulances dans un secteur boisé, peut-être vosgien.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 04 janvier 1917

dsc00282

(JOUR 885 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, Edouard Herriot, encore  jeune fin 1916, début 1917. Il est au début d’une immense carrière politique de la Troisième République. Agé de 44 ans, il vient d’être nommé Ministre du Ravitaillement, un poste capital en temps de guerre. En 1916, il est Maire de Lyon depuis 11 ans et il le restera en tout 47 ans, de 1905 à 1940 puis de 1945 à 1957, date de sa disparition. Il sera aussi 3 fois Président du Conseil des Ministres, équivalent à l’époque de notre Premier Ministre.

dsc00283

Aussi important que le ravitaillement, le réseau routier sur lequel doivent circuler les véhicules le transportant. Ici dans la Somme, on comprend que cette route doit être entretenue avec un tel trafic qui la parcourt. Aussi des unités spéciales de Territoriaux sont-elles dévouées à l’entretien des réseaux.

dsc00284

On connaît maintenant l’importance qu’a eu la Voie Sacrée à Verdun, même si le sujet a totalement été occulté par la presse en 1916, on l’a vu. Peut-être pour éviter des tirs ciblés allemands.

Des vues de Salomique, nous dit-on. On y voit des destructions suite à des combats…

dsc00285

qui pourraient être les mêmes dans la plaine du Nord de la France…

dsc00286

…et des réseaux de barbelés, les mêmes que partout ailleurs ! Cette guerre est la même dans toute l’Europe et les Poilus de tous les camps ont vécu la même chose.

Des munitions britanniques….

dsc00287

on veut bien le croire, des prisonniers…

dsc00288

allemands ! Là c’est sûr, on nous a rarement montré des prisonniers français, sinon pour dénoncer l’inhumanité de leurs geôliers allemands.

Un paysage détruit où la terre se mélange avec les restes humains:

dsc00290

surtout quand les intempéries viennent lisser tout cela.
Pour terminer…

dsc00289

un obusier planté dans un abri. Il fallait y penser ! Le bruit et les vibrations doivent être terribles pour les servants quand les tirs se produisent !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 31 décembre 1916

dsc00168

(JOUR 882 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Staline sous le portrait d’Hindenburg ? Cela aurait pu l’être mais Staline pourtant âgé de 36 ans en 1914 ne fit pas la Première Guerre Mondiale. Il fut interné jusqu’en octobre 1916 puis une fois récupéré par l’armée dans son bagne, il fut réformé pour atrophie d’un bras puis envoyé pour travailler dans l’entretien des chemins de fer. Non, ici, un militaire français officie dans une ancienne école qui servait encore aux Austro-Hongrois il y a peu, à Monastir.

dsc00169

Situation tendue en Grèce entre les Alliés et les tenants du Roi qui soutient les Allemands. Ainsi, ce poste TSF à Syra vient d’être occupé par les Franco-Britanniques qui ont installés des mitrailleuses en ville.

Ailleurs, c’est le cuirassier « Mirabeau » qui tire sur Athènes pour protéger les troupes françaises prises à partie par les canons grecs. C’était le 1er décembre dernier.

dsc00174

En Roumanie, la situation est contradictoire. Ici des cuves du pétrole roumain brûlent après un bombardement.

dsc00170

Ailleurs, les troupes roumaines en reculant ont détruit des ponts pour freiner l’avancée allemande:

dsc00171

Mais par ailleurs, une victoire sur les Allemands par des troupes françaises a permis la reddition de 11 000 Allemands, soit l’une des prises les plus importantes de prisonniers depuis le début de la guerre. Cette vue date du 15 décembre.

dsc00173

Dans les airs, un combat aérien en 3 étapes:

dsc00175

Deux avions français ont attaqué un aviatik allemand. L’avion a été durement touché par les français et…

dsc00176

a dû se poser derrière les lignes françaises où le pilote a été immédiatement arrêté et interrogé. Pour lui, la guerre est finie.

Dans les mers, les sous-marins allemands sont toujours aussi redoutables. En voilà un capturé et ramené à La Vallete, à Malte (photo du haut)…

dsc00178

…tandis que celui photographié en bas a été pris en Atlantique dans le secteur des Canaries où les U-boat rodent depuis quelque temps.

En France, deux photos du secteur de Verdun.

dsc00172

Un fort près de Bézonvaux a été repris par les Français le 15 décembre dernier. Mais tout, village, terres agricoles et fort, a été labouré par les bombardements allemands et français. Ce paysage de désolation a été fixé par la pellicule. Et de nouveaux combats se dérouleront le 25 novembre 1917. Après cette nouvelle bataille plus un seul mur n’existera dans le village et plus aucun terre agricole est exploitable. Le village sera déclaré « mort pour la France » et ne sera jamais plus reconstruit. Ses terres seront inscrites « zone rouge ».

Non loin de là, un trou causé par un obus de 300 a ouvert une brèche dans le toit du fort de Vaux repris à l’automne par les Français.

dsc00179

Là aussi, un vue de désolation !

Pendant ce temps, le « corps expedicionario » portugais se prépare à rejoindre la France et les tranchées du nord et de l’est du pays.

dsc00177

Mais sur le Tage ou lors de cette revue, on est loin de l’enfer de la guerre.

Poster un commentaire

Classé dans Revues