Archives de Tag: jeu de majorité

JEU: une nouvelle année commence aux LUDIVORES avec SAGRADA, AGORA BARCELONA et TALUVA (mercredi 09 janvier 2019)

Sympathique soirée avec des jeux rapides mais tout de même calculatoires !

Tout d’abord SAGRADA à 4.

Règles rapidement expliquées et qui passeront bien. Vraiment agréable à jouer, interactif juste ce qu’il faut… pour un classement qui voit Dominique, me semble-t-il, l’emporter.

Suite de soirée avec presque les mêmes, Théo venant se mesurer à nouveau à AGORA BARCELONA.

Rien de nouveau pour Théo qui décidément n’y arrive pas avec ce jeu de majorité. C’est Dominique qui, sans bruit, arrive à occuper quatre territoires pour 27 points devant moi avec seulement trois (pour 25 points), Florentin et Théo se partageant les miettes restantes de trois territoires (à deux).

Pour finir, Théo se venge avec TALUVA.

C’est à mon tour de tirer la langue avec ces écrasements de territoires pour lesquels Théo excelle. Jeu à trois qui revient à Théo décidément taillé pour ce rôle de Vulcain, Florentin et moi faisant les frais de son impitoyable attitude… tout à fait dans les règles et l’esprit !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

JEUX: ROOM 25 et AGORA BARCELONA chez Daniel et Marie (samedi 27 octobre)

Des jeux rapides, disons plutôt pas de gros jeux, ça fait aussi quelquefois du bien.

ROOM 25  à quatre, Théo étant le quatrième larron, avec un traîte qui s’avèrera être une traîtresse ! Marie ne nous empêchera pas de sortir au dixième tour de l’antre de cette télé-réalité futuriste. Pourtant, Théo dans un premier temps, puis moi dans un second, avions tout fait pour nous faire des crocs-en-jambes inattendus. Marie qui aurait pu gagner ne fit pas le bon choix au dernier tour et notre trio put savourer une victoire… inespérée !

Suite de soirée avec AGORA BARCELONA que je n’avais pas sorti depuis bien dix ans.

Pourtant c’est un jeu de majorité bien sympathique !

En quelques mots, on a affaire à des promeneurs et promeneuses flânant sur les places de Barcelone, une ville découpée en quartiers. On posera tout au long des douze tours ces 25 touristes (pour un jeu à quatre) en fonction de cartes désignant une place et le nombre de pions à poser. Des cartes de notre main mais aussi une de la main du voisin, ce qui ajoute de l’interactivité du jeu. Une fois les meeples posés, on doit en déplacer deux d’un quartier dans un autre, les siens ou ceux d’un adversaire, n’importe où sur le plateau. A la fin des douze tours, celui qui possède le plus de meepples dans un quartier reçoit les points de celui-ci.

Une belle foire d’empoigne pour ce résultat final…

Marie, en bleu, prend sa revanche avec 21 points, à égalité avec moi mais au bénéfice du quartier le plus cher. Daniel suit avec 19 points et Théo ferme la marche avec 17 points.

Maris de tenir le pompon, Théo et Daniel inventent une nouveau décompte qui prendrait en compte les meeples classés au second rang dans chaque quartier et qui obtiendraient la moitié des points du quartier arrondie à l’inférieur. Une trouvaille géniale ! M’étant dispersé sur tout le plateau contrairement à mes adversaires plutôt casaniers,  je marquerais des points dans huit quartiers sur dix et j’exploserais tout le monde avec 36 points devant Daniel 25, Théo et Marie 24, peu satisfaite de l’idée de son compagnon. Oui, mais ce n’était qu’une idée lancée en l’air…

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Une soirée chez Daniel et Marie pour s’essayer à HIMALAYA (samedi 8 avril 2017)

HIMALAYA, un jeu trouvé il y quelques semaines, tout neuf, sur la brocante du Géant de Montélimar pour deux pièces d’un euro. Ce n’est pas le jeu de l’année 2017 certes mais celui de l’an 2005. Pas une ride de prise malgré tout et vraiment une mécanique intéressante.

L’histoire se passe… en Himalaya, on l’aurait deviné. On va devoir se développer dans 3 domaines: le domaine commercial en gagnant le plus d’argent, le domaine religieux en marquant le plus de points en posant des « stupa(s) » et le domaine politique en posant le plus de personnes dans les 8 zones du plateau délimités par les chemins de terre, de pierre ou de neige.

Ci dessus, en bas, les caravanes qui permettent le commerce, les personnages et un « stupa » (petite colonne votique que le capitaine Haddock se prend de plein fouet en étant pris de vitesse dans une descente au Tibet).

En haut, les ressources qu’il faut prendre pour répondre aux besoins de villages (l’anneau) et gagner de l’argent et/ou placer un « stupa » et/ou poser des personnages (2 actions sur les 3 cités).

La programmation des actions se fait (déplacement et achat ou vente) se fait en cachette avec 6 pions multicolores (au bout de la 1ère ligne ci-dessus).

Le jeu se joue en une année (12 mois=12 tours) et voici le plateau en fin de partie, rempli par plein de petites figurines de nos 3 couleurs… Marie remportera alors le domaine politique (majoritaire dans 4 provinces) et le domaine religieux (le plus de points ramassés par les « stupa(s) ». Je me contenterai d’être largement devant au commerce. Mais comme il faut être majoritaire dans 2 domaines pour l’emporter, la messe était dite!

Agréable et sans problème ! Bonne partie !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux