LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR EN 1954 1-Les concurrents.

C’est le

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

du

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui nous annonce cet événement sportif d’une assez grande importance locale qui va se dérouler le lendemain, le dimanche 21 mars:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

LA MARCHE DES FACTEURS DE LA DRÔME À MONTÉLIMAR.

Pendant ce temps, en Indochine,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dien Bien Phu n’en finit pas de tomber, attendant Mendès-France pour mettre fin à cette guerre coloniale.

Les champions cyclistes du printemps 54 s’appellaient

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bernard Gauthier et Antonin Rolland…

la star du music-hall était bien sûr

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et les voitures étaient toujours aussi peu robustes quand elles rencontraient un platane

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Donc, Montélimar s’apprête à vivre un grand dimanche sportif avec cette marche des facteurs de la Drôme… comme pouvaient aussi exister à cette époque des courses des garçons de café aussi prisées.

Le journal du samedi présente l’itinéraire de cette course:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Départ devant le bureau de Poste qui devait se trouver à l’époque place Paul Gauthier, en face du Temple, à deux pas de la médiathèque. L’actuel bureau de Poste de Montélimar n’a été construit qu’après la destruction du Collège (donc la construction du Lycée Alain Borne) à la fin des années 50, début années 60.

Les organisateurs avaient imaginé un joli circuit de 9km dans la ville, visitant tous les quartiers: les Allées, la Gare, le centre ancien, le Fust, le Géry avec un premier contrôle appelé première boîte aux lettres de contrôle, retour vers les quais du Roubion, Nocaze, les Grèzes (quartiers qui devaient être moins construits à l’époque), seconde boîte aux lettres, Saint-James, Aygu, retour en centre ville pour une nouvelle visite des rues anciennes et une arrivée devant le kiosque qui alors se situait au bord de la RN7 (les Allées), à la place de l’actuel manège.

Tout cela en tenue de facteur, bien sûr. C’était réellement une véritable épreuve sportive qui attendait les concurrents !

Pour reconnaître les concurrents, le journal donnait aussi la liste des inscrits avec dossards

SAMSUNG CAMERA PICTURES

par catégories d’âge, avec chez les plus jeunes, le n°7 venu d’Espeluche, mon père (écrit par erreur avec 2 R) jeune papa depuis 3 mois d’un petit garçon prénommé Michel. Dans cette liste, le n°6 venu lui, d’Allan, un certain Audigier, tonton d’un petit garçon de 6 ans qui deviendra mon beau-frère et d’un petit bébé qui sera la grand-mère de mes petits-enfants. Ouh, c’est compliqué !

Dans la liste des vétérans 2,

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le n°204, Georges Bonnet, le second facteur d’Espeluche, le père de René, policier et coureur sur route de talent pendant longtemps.

A suivre pour connaître le résultat des courses dans le Dauphiné du 22 mars.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.