Archives quotidiennes : 10/10/2014

JEU: Soirée des LUDIVORES du mercredi 08 octobre 2014

Toujours une trentaine de convives pour partager les jeux à la MJC.

Autour d’une table à 4 avec Fred, Cyril et Yannick pour une partie de

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec un A après le H pour celle qui ne l’aurait pas vu !

Aussi intéressant que pour sa découverte à Aubenas samedi dernier, plus rapide avec des joueurs confirmés et pour le même résultat, la palme du meilleur « archaeologue » (?) sur le fil, toujours grâce au marché parallèle et aux économies réalisées tout le long de la partie (aucune fouille de dinosaures).

Comme cela arrive souvent lors des soirées, les mêmes se sont retrouvés autour de ABYSS amené par Yannick qui en est fan.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour lire le titre, il faut regarder la tranche du coffret et l’éditeur a sorti plusieurs couvercles avec des monstres marins différents. Y-a plus charmant que celui-ci à la lecture de la page Tric Trac !

Dans un univers marin (purement de circonstance), on doit acheter des Alliés pour se construire un monde de Seigneurs aux facultés spécialement conçues pour nuire aux autres (j’adore) et éventuellement de lieux de la cité si l’on peut… Tout cela rapporte des points de victoires. Je me suis concentré sur le marché de la seconde main sans achats donc sans argent (des perles, on est sous l’eau) de toute la partie pour. Comme samedi avec SLENDOR, ,j’ai initié la fin du jeu pour me faire coiffer par un tour supplémentaire (très contestable ici, j’insiste) des autres joueurs. Le pompon pour Fred et la carotte (un calamar en l’occurrence) pour Cyril.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Cyril en ayant eu sa claque de faire de la figuration, un QWIRKLE final pour boucler la dernière heure se fit sans lui, à 3 seulement.
Passablement vexé du final précédent, ma vengeance fut terrible à ce SCRABBLE pour illettrés… 170 points en laissant Fred et Yannick à 50 points derrière…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le vue du plateau final que j’ai pu sauver tant Yannick était pressé de faire disparaître

l’objet de son désespoir ( et accessoirement pressé d’aller se coucher).

Poster un commentaire

Classé dans Jeux