Archives quotidiennes : 31/07/2018

Quand le Tour franchit le Rhône…. 1/10 le pont d’Andance.

Quand le Tour franchit le Rhône… cela donne de bien belles images sous les objectifs des photo-reporters. Il faut dire qu’en général, le peloton passe assez tranquillement… sauf si l’arrivée n’est pas loin ! Dans ce cas, pas de photo du pont, les journalistes sont occupés par la course. C’était par exemple le cas en 1960 avec l’arrivée de l’étape du Perjuret dont on a déjà parlé dans ce blog.

Première étape de notre visite: le pont d’Andante entre Ardèche et Drôme.

C’est de ce pont qu’il s’agit…

…le même en 2018 que quand le Tour le franchissait en 1959. Il a seulement été rehaussé pour permettre aux péniches chargées de conteneurs d’y passer sans encombre dessous.

C’était le 13 juillet 1959, en fin de course, à cinq jours de l’arrivée à Paris. Le peloton parti de Saint-Etienne devait rejoindre Grenoble via la Chartreuse. En début de course, le peloton fourbissait ses armes avant la bagarre dans la montagne.

Les photographes du Miroir des Sports et de Miroir-Sprint, les deux hebdos sportifs concurrents eurent la même idée, se placer à la sortie de l’ouvrage d’art, côté Drôme, à Andancette. Ce qui donna ces deux vues presque semblables.

On peut même se demander si ce n’est pas un seul photographe qui vendait ses clichés aux deux titres.

La suite de l’histoire (du Tour). Ce jour-là, le grand champion luxembourgeois Charly Gaul l’emporta à Grenoble et l’Espagnol Frederico Bahamontes, l’Aigle de Tolède, prit le maillot jaune qu’il ne rendit plus jusqu’à Paris, donnant à l’Espagne sa première victoire dans la Grande Boucle.

Poster un commentaire

Classé dans Revues