Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 9 juillet 1936

Un kiosque avec 2 titres:

DSCN4464

Le Miroir des Sports qui va revenir sur la première étape Paris-Lille et les pluies diluviennes.

DSCN4476

L’Intransigeant, quotidien qui lui va parler de l’étape 2: Lille-Charleroi.

Même si L’Intransigeant d’hier n’en a pas parlé pour le Tour de France, il en est tombé de l’eau sur les dos des coureurs du Tour lors de cette première étape, lorsque les hommes se rapprochèrent de Lille et du terme de la course.
C’est à Carvin, dans le bassin minier, que les cieux furent tant généreux que cela donna cette magnifique image illustrant si bien la légende des Forçats de la Route:

DSCN4465

D’autres vues sur le même sujet où les véhicules faillirent être noyés autant que les hommes.

DSCN4471 DSCN4480 DSCN4475

Quelle douche, mes aïeuls !

Pourtant tout le début de l’étape s’était bien passé, sous un ciel couvert, certes comme en attestent les passages à…

DSCN4466

DSCN4467

Beauvais et…

DSCN4468

à Breteuil.

A Lille pour l’arrivée, la pluie avait cessé mais la chaussée était bien mouillée pour célébrer la victoire du Suisse Egli.

DSCN4474

Un orage dantesque qui fit quelques dégâts comme en atteste cette vue de destructions…

DSCN4479

qui durent raviver quelques souvenirs anciens, vieux d’une vingtaine d’années aux locaux, quand c’étaient les obus allemands ou français qui labouraient les terrains et détruisaient les habitations.

Tout cela pour dire que Le Miroir des Sports n’aborde pas du tout la seconde étape, faute de temps pour imprimer les textes, ce que L’Intransigeant quotidien fait parfaitement, sans image…

DSCN4478

ou presque…

DSCN4477

Seconde étape du Tour 36: Lille-Charleroi; 192 kilomètres, arrivée en Belgique où le local Wierinckx l’avait emporté et où le Français Archimbaud avait ravi le maillot jaune à Egli.

Que retenir de plus de cette revue de presse du 9 juillet ?

DSCN4476

En Ethiopie, le Duce essaie de se créer un empire colonial pour ne pas être en reste et faire de l’Italie fasciste, une grande puissance. Les Italiens ont vraiment du mal face aux soldats d’Haïlé Sélassié, avec la mort de ces aviateurs italiens massacrés par les Ethiopiens.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux, Revues, Sport

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.