ANCONE et le RHÔNE, une cohabitation difficile: les cahiers de doléances (1/7)

Premier article rédigé par mes soins, premier d’une série de 7, parus dans le blog: Ancone Culture et Patrimoine…, suite à l’exposition des Journées Européennes du Patrimoine 2015 sur le thème: « Ancone et le Rhône pour le meilleur et pour le pire ».

On a déjà parlé en quelques occasions d’Anfos Martin et un de ses livres « Vieux écrits ».

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans ce livre, il consacre un article aux doléances des Anconnais envoyées à Necker, le ministre de Louis XVI, à la veille de la Révolution. Et les Anconnais se plaignaient du Rhône et des misères qu’il leur avait occasionné, il y a peu. Voici ce qu’écrivait en 1928 l’érudit (en majuscules ses propos et commentaires, en italique les écrits des Anconnais en 1789).

LE VILLAGE D’ANCONE A SOUVENT ÉTÉ MENACÉ DE DESTRUCTION PAR LES INONDATIONS DU RHÔNE. EN 1755, IL FUT COUPÉ ET EMPORTÉ EN PARTIE. EN 1789, DANS LA NUIT DU 14 JANVIER, IL FUT ENCORE À MOITIÉ DÉTRUIT. VOICI QUELQUES EXTRAITS DES DOLÉANCES QUE LES HABITANTS ADRESSÈRENT ALORS À NECKER QUI ÉTAIT MINISTRE.

La rigueur extraordinaire de cet hiver ayant formé dans le fleuve des glaces d’une épaisseur énorme, celles-ci, en fondant, ont causé un effroyable déluge. A la mi-janvier, le vent se mit à souffler avec violence : les glaces se brisèrent et la pluie fit monter les eaux du Rhône à une très grande hauteur. C’est dans la nuit du 14 qu’eurent lieu nos lamentables désastres.

En fermant nos portes, nous n’avions rien aperçu d’alarmant, mais quelques heures plus tard, au milieu de l’obscurité profonde, on entendit soudain un bruit extraordinaire causé par la débâcle des glaces, et des cris : « Au secours, au secours ! » retentirent aussitôt. L’eau avait envahi le rez-de-chaussée des maisons et le bétail bêlait, mugissait d’effroi. On se lève à la hâte, on prend sur ses épaules les enfants et les vieillards, les malades et les infirmes ; on veut fuir et les sauver… mais il n’y a pas d’issues ; toute la plaine environnante est couverte de plus de quatre pieds d’eau et le Rhône de plus en plus menaçant coupe le village en deux, emporte les maisons et menace celles où nous attendons la mort ! Qui pourrait décrire l’angoisse de cette nuit terrible !

Une lueur de salut ne commence à briller pour nous que le lendemain vers midi ; mais quel affreux spectacle, nous présentent alors nos arbres déracinés ou coupés par les glaces, nos semences perdues, nos terres ravinées et corrodées, nos bestiaux morts et nos maisons en ruines ! Vienne une crue même ordinaire et notre village sera détruit !

CETTE DESCRIPTION ÉMOUVANTE DONNE UNE IDÉE EXACTE DE TOUS LES MALHEURS D’ANCONE DEPUIS SA FONDATION. POUR PRÉVENIR CES MALHEURS, IL A FALLU REFOULER LE FLEUVE PEU À PEU, À L’AIDE DE DIGUES, VERS LA RIVE OPPOSÉE QUI EST HAUTE ET ROCHEUSE. CE TRAVAIL A ÉTÉ LONG ET COÛTEUX : IL EST À PEU PRÈS TERMINÉ ET LES GENS D’ANCONE PEUVENT MAINTENANT DORMIR TRANQUILLES.

Deux commentaires à ces propos:

1-Sur la nature de cette crue de janvier 1789. Il s’agit d’un épisode original, une crue soudaine due à la débâcle des glaces suite à une période de froid intense (le Rhône pris par les glaces !) doublée de pluies abondantes marquant ce redoux. Elle n’en a pas été moins destructrice. Ce qui a entraîné la colère des villageois et leur détresse. A noter que le pied (l’unité de mesure) faisant environ entre 30 et 32 centimètres, l’eau était montée de 1,20 à 1,28 mètre cette nuit-là, en quelques instants.

2-Dans la conclusion de ce bref extrait, Anfos Martin parle de la modification du cours du Rhône et des travaux entrepris au XIXème siècle pour l’éloigner d’Ancone. Nous en parlerons dans un prochain article, cartes à l’appui !

A suivre:

Ancone et le Rhône, une cohabitation difficile: la crue de 1840… en direct ou presque ! (2/7)

Poster un commentaire

Classé dans Recherche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.