Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 12 avril 1917

dsc01891

(JOUR 983 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

En couverture, le portrait du nouveau Président du Conseil des Ministres équivalent au Premier Ministre de la Vème République: Alexandre Ribot. C’est un homme du Nord et non de Lyon comme on aurait pu le croire pour être à la une de La Guerre Photographiée. C’est la 4ème fois qu’il occupe ce poste. Entré en fonction le 20 mars 1917, il restera chef du gouvernement jusqu’au 12 septembre 1917. Il cumule cette fonction de Président du Conseil des Ministres à celle de Ministre des Affaires Etrangères. A ce poste, il avait été, avant-guerre, à l’initiative du rapprochement franco-russe finalisé par la visite du Président de la République Emile Louvet chez le tsar Nicolas II.

Voici d’ailleurs les dernières photos des Romanov.

dsc01892

Dernières photos réellement puisque la fin de la famille est proche ! Renversé le 23 mars 1917, la famille sera exécutée dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 à Ekatarinbourg. Pour éviter de tomber aux mains de troupes blanches ? Pour éviter tout retour à l’Empire ? Initiative individuelle de quelque cheffaillon bolchevik local ?

Des vues de la Russie:

dsc01893

En haut, Moscou où siège le nouveau gouvernement qui reste en étroite relation avec les révolutionnaires de Petrograd. Petrograd, le nouveau nom de Saint-Pétersbourg depuis 1914 qui deviendra Leningrad en 1924 avant de retrouver son nom d’origine en 1991.

Autre destination exotique: la Chine.

dsc01894

Dans le grand port commercial de Canton, les bruits de bottes s’intensifient et le commentateur des illustrations se demande si l’on verra bientôt les Chinois participer à la sanglante mêlée européenne. Par cette formulation, le journaliste est bien téméraire en employant l’adjectif sanglant. Mais son texte est passé à travers la censure.

On y voit des troupes chinoises se préparer. Pour l’heure, les actifs allemands en Chine ont été confisqués. La Chine déclarera la guerre à l’Allemagne en août 1917 mais n’enverra pas de troupes, bien que cette éventualité ait été fortement évoquée par les Français. Par contre 140 000 coolies travailleront en France, dans les ports et les usines.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s