Archives quotidiennes : 26/06/2018

116 POILUS de CADEROUSSE, 116 DESTINS… Les ROCHE.

116 noms de Poilus de Caderousse tombés lors de la Grande Guerre. 116 parcours qu’on va essayer de raconter au fil des semaines et des mois jusqu’au 11 novembre 2018.

Les neuf Roche du monument- Considérations générales.

Sur la quatrième face du Monument aux Morts.

Indiscutablement, le patronyme qui a payé le plus lourd tribut à la Grande Guerre à Caderousse.

On trouve des prénoms qui se recoupent…ADRIEN CLAUDE Auguste, Joseph ADRIEN Toussaint, AUGUSTE Roger, HENRI Fernand, LOUIS Joseph, LUDOVIC Albert, MARCEL Adrien, MARIUS Léopold, RAOUL Auguste Louis.

Malgré cela, en remontant jusqu’aux grands-parents des Poilus, nous n’avons pas trouvé de cousins germains au premier degré. Par contre, deux familles ont connu la peine de perdre deux enfants pendant la Grande Guerre:

  • Les deux premiers de la liste CLAUDE ADRIEN et Joseph ADRIEN sont les enfants du couple formé de Claude Adrien ROCHE et Thérèse Marie Clarisse SERGUIER. Nous allons étudier leurs cas après cette introduction. Leurs parcours sont vraiment originaux.
  • Auguste Roger et Louis Joseph sont également frères, enfants du couple Pierre ROCHE et Marie MIOLON.  Vous constaterez à l’occasion que les familles recomposées ne sont pas une nouveauté de notre modernité.

Il s’agit là des septième et huitième fratries décimées par la guerre, après les Bruguier, les Dardun, les Doux, les Martin, les Pécoul et les Raymond qui ont perdu deux enfants, les Pécoul en ayant vu disparaître trois.

Les Doux sont d’ailleurs apparentés avec Marcel Adrien Roche, leur mère étant la soeur de la seconde épouse des père des Doux (la belle-mère des Poilus).

A suivre… Les « Adrien » Roche (partie généalogique).

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE