Archives quotidiennes : 19/06/2018

Les très anciens REPÈRES DE CRUE de l’église SAINT-MICHEL de CADEROUSSE

1840, 1856, 1896, ce sont les dates que l’on retrouve le plus le long du Rhône, entre Lyon et Arles, sur les repères de crue. Ce sont des crues historiques du Rhône, autant par leurs données scientifiques que par la mythologie qui les entoure, la venue de Napoléon III dans la vallée par le train en 1856 n’étant pas étrangère à cette histoire.

Déjà, sur le mur de la mairie du village apparaissent des repères moins connus, ceux des crues du 1827 et plus ancienne, celle de décembre 1755, une plaque très endommagée et pas seulement par les outrages du temps, ses deux principaux défauts (être en pierre et à hauteur d’homme) étant responsable de son état. Une dégradation récente me semble-t-il !

Mais c’est dans l’église paroissiale Saint-Michel, à l’entrée de la chapelle d’Ancezune que Jean-Paul Masse nous avait découvrir lors de notre visite du 24 mai dernier, trois repères exceptionnels.

La crue de 1755.

Il s’agit d’une écriture proche de celle du repère de la mairie. La date est très nette. Une installation récente a failli faire disparaître l’objet avec cette cheville disgracieuse. Comme quoi la conservation du patrimoine est un combat de tous les instants. Cette crue semble être aussi importante voire plus importante que celle de 1856. C’est le cas sur la façade de l’église des Célestins en Avignon.

La crue de 1580.

Ici, la machine à remonter le temps nous emmène 438 années en arrière. L’écriture n’est guère appliquée mais ressemble à ce qui se faisait à l’époque. Il s’agit là d’une des rares traces tangibles de cette inondation de la vallée. Un document exceptionnel.

 

Peu de renseignement sur cette crue.
Crue de 1471.

 

Ce document pose problème. La crue du Rhône de 1471 est bien répertoriée. Mais l’écriture des chiffres ne date manifestement pas de 1471. Elle ressemble à ce qu’écrivaient les carriers et qu’on peut lire à Saint-Restitut par exemple. On peut raisonnablement  penser que cette date a été inscrite au XIXème siècle. Certainement d’après des écrits plus anciens. Toujours est-il qu’il s’agit-là d’un second document exceptionnel, peut-être le seul repère de toute la vallée pour cette date.

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE, Original