EXCELSIOR versus ANASTASIE… la CENSURE pendant la Première Guerre Mondiale (7/7)

Dernier article sur cette censure contre la presse écrite. Laquelle censure ne sera supprimée que le 12 octobre 1919, onze mois après la fin du conflit.

Excelsior du dimanche 2 avril 1916.

C’est une brève qui va subir les foudres d’Anastasie.

Dans les bureaux du secrétariat d’état-major général de la Marine, ils sont quatre, occupés… si l’on peut dire occupés ! à…

Au moment où l’histoire devenait intéressante, on n’en saura pas plus. Que devaient faire ces quatre oisifs ? et qui étaient-ils ?

Un détail savoureux: c’est depuis le début de la guerre que ces quatre lieutenants vaisseau

C’est tout ! Frustrant !

A noter que dans l’article sur Verdun, le fort de Douaumont n’a toujours pas été pris !

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.