Archives quotidiennes : 14/06/2016

Une pétition à signer: PRÉSERVER LA VILLA GALLO-ROMAINE de MONTÉLIMAR

Vous pouvez voir quelques vues des fouilles de sauvegarde de cette villa gallo-romaine dans les Humeurs de ce présent blog, en date du 12 avril.

DSCN3213

T. C., passionné d’histoire et du monde romain a initié et mis en ligne cette pétition pour essayer de faire changer le cours des choses: éviter la destruction de ce site archéologique avec la construction d’un lotissement et laisser éventuellement la place à l’installation du futur musée de Montélimar…. attendu depuis toujours. Et oui, alors que la maire de la ville se targue d’être à la tête de la seconde cité de la Drôme, Montélimar n’a rien à montrer de son passé. Pour exemple, pour entendre parler des Chasséens du site de Fortuneau, un quartier périphérique devenu zone commerciale, il faut aller au Musée de Valence qui y consacre une pièce ! Et dire qu’un ancien maire de la ville fut Président de la République avant 1914 !

Alors, lecteurs occasionnels ou réguliers d’Unmondedepapiers, résidents d’un autre coin de France, d’Europe ou du Monde, prenez quelques instants pour lire le texte de cette pétition et, si vous êtes convaincu(e)s que ce passé doit être préservé, n’hésitez pas à signer ! Merci !

https://www.change.org/p/m-dumoulin-françois-la-non-destruction-d-une-villa-gallo-romaine-à-montélimar

DSCN3224

Si seulement ce remarquable mur pouvait être sauvé, ce serait une belle victoire !

Poster un commentaire

Classé dans ORIGINAL!

CAPA, L’ÉTOILE FILANTE, une BD de Florent Silloroy

DSCN1940

Une biographie en bandes dessinées sur Robert Capa, le célèbre photographe qui fit la non-moins célèbre photo de la mort  du milicien républicain sur le front de Cordoba en septembre 1936. D’ailleurs, on retrouve cette scène sur une des pages, au début de l’histoire…

DSCN1946

de la courte vie mais si dense existence de ce réfugié hongrois, Emdre Friedmann de son vrai nom. Une scène que certains remettent en cause aujourd’hui, pensant qu’à l’instar du « baiser de l’Hôtel de Ville » de Robert Doisneau, il s’agissait d’un montage !

C’est sa compagne Gerda Taro…

DSCN1943

une réfugiée allemande antifasciste qui lui trouvera ce nom d’artiste, mélange de Robert Taylor et Frank Capra, à la suite d’une soirée au cinéma.

DSCN1944

Elle pensait, à juste raison, qu’en se faisant passer pour un photographe américain, ses clichés se vendraient beaucoup mieux.

Les grèves de 1936 puis après le pronunciamiento de Franco et le début de la guerre civile, direction l’Espagne et cette arrivée à Barcelone par l’estacion de França pour couvrir les événements.

DSCN1945

Une Espagne qui lui prendra Gerda Taro, écrasée sous les chenilles d’un char républicain à Brunete et qu’il fera enterrer au Père Lachaise. Breda Taro qui se révéla être aussi une photographe de génie, peut-être supérieure à Capa, prenant tous les risques, le poussant à la perfection et vendant sous son nom ses clichés, pour qu’ils soient mieux payés par les agences.

DSCN1947

Sans Gerda, Capa continua de couvrir aux 4 coins de la planète les conflits les plus dangereux, en essayant de rester fidèle à ses principes, donner toujours des vues les plus vraies des événements…

DSCN1941

17 euros dans toutes les bonnes librairies, éditée chez Castermann.

RobertCapabyGerdaTaro-1

Poster un commentaire

Classé dans BD