Archives quotidiennes : 14/12/2016

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 14 décembre 1916

dsc00059

(JOUR 865 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Des photos intéressantes dans ce numéro, même si celle de la couverture ne présente pas un grand intérêt ! On y voit l’envoyé spécial du roi ‘Angleterre, le prince A. de Connaugth venir remettre des décorations à un général français, Mazel pour ne pas le citer !

Plus intéressante cette vue enfin dévoilée au grand public du nouveau char d’assaut britannique…

dsc00060

surnommé « crème de menthe » par la presse. Les chars sont entrés en action le 15 septembre dernier et il fallu 2 mois à la presse pour se voir être autorisée à dévoiler leurs existences. Jusque là, c’était secret défense. L’offensive de la Somme permit à l’Etat-Major de tester sur le terrain cette invention, du côté de Pozières. le moins que l’on puisse dire est que ce ne fut pas un succès, loin de là ! Equipages (8 hommes) peu formés, stratégie hasardeuse au point d’être laissé sous la compétence de la Navy pour des unités de cavalerie… les chars engagés en trop petit nombre (au grand désespoir de Churchill) s’embourbèrent ou tombèrent dans les tranchées. Il fallut beaucoup de persévérance pour faire comprendre aux gradés de leur utilité et pour enfin adopter une vraie stratégie. On en reparlera dans les 2 années qui viennent.

Scènes d’apocalypse dans les champs de bataille:

dsc00062

Un véritable cimetière à ciel ouvert dans  la Meuse après une attaque allemande avortée.

dsc00065

Paysage de désolation dans la Marne (Verdun ?) après des mois de combats.

Dans la Meuse…

dsc00063

…des unités du Génie construisent un pont de barques sur cette rivière.

En Belgique, les Allemands ont réquisitionnés des civils pour leur faire entretenir ces chemins et routes, certainement défoncés après les passages répétés des troupes et du matériel allemands.

dsc00064

Pour terminer, une vue plus sympathique, une image pacifique…

dsc00061

d’un groupe de territoriaux ayant construit cette fontaine pour approvisionner les troupes et les civils et restera, peut-être, après guerre, une rare construction utile au milieu de tant des destructions.

Poster un commentaire

Classé dans Revues