Avec DANIEL et MARIE à la CONTRÉE des JEUX (19 mars 2017)

Un dimanche en Avignon, à l’Agroparc, pour la Contrée des Jeux organisée par Jeux Jubil’ pour la 8ème année. Arrivés exactement au moment de l’ouverture des portes, cela nous a permis de profiter jusque vers 14 heures d’une salle peu puis moyennement remplie. La foule n’arriva qu’en après-midi comme l’attestent ces vues…

…plus proches de ce qu’on attend d’un Festival que ce qu’on a côtoyé le matin.

Pour commencer donc, une partie des AVENTURIERS DU RAIL à 3 avec Paul qui se débrouille bien et Daniel qui se concentre en début de partie (ou termine sa nuit). Plateau surdimensionnée…

…gros wagons mais petites cartes (cartes normales du jeu tout public).  Partie un peu longue pour Paul mais intéressante même si ne jouer qu’à 3 alors qu’on pourrait être 5 à se disputer les chemins a pour conséquence le fait qu’on ne se gêne pas et nuit ainsi à l’interactivité du jeu.

La partie finie, c’est le moment de compter et le verdict tombe avec la victoire de Daniel au bénéfice de ces nombreux objectifs pris sur la fin et atteints.

Bilan des courses: Daniel 139 points; moi 116 et Paul 91. Sans discussion !

Suite de matinée avec un très intéressant PANDEMIC (Pandémie en français pour faire moins branché) version LE RÈGNE DE CTHULHU. C’est Pandémie certes mais c’est tout de même quelque chose d’autre, de nouveau, comme on l’avait  constaté aussi avec la version ibérique du jeu, il y a peu.

Les maladies sont devenues des monstres plus ou moins volumineux qui apparaissent et que l’on doit combattre. L’histoire se passe dans le monde Cthulhu, les déplacements se font en bus, les monstres qui apparaissent amènent des restrictions compliquées à résoudre pour les joueurs. La principale fut pour nous de devoir produire 6 ou 5 cartes (pour Daniel) au lieu de 5 ou 4 comme prévu en début du jeu, pour fermer les portes.

Bilan après la partie… un échec. Pas un gros carton, non, une victoire du jeu de justesse. Il suffisait à Marie de poser ces (et ses) cartes et les 4 portes auraient été fermées…

…mais il manquait 3 cartes au deck des lieux ! Dommage mais intéressant et moins stressant que de devoir combattre des maladies !

Le jeu en fin de partie. En haut, les restrictions, sur le plateau, 3 portes fermées dont 2 (à gauche) verrouillées définitivement… Dommage, on était si près !

Après les pizzas, retour en salle autour de ce petit jeu CELESTIA et ce magnifique vaisseau spatial surtout en version surdimensionnée.

Dans les vaisseaux, les passagers et un capitaine changeant à chaque tour. Le problème: quitter le navire avant qu’il ne se scratche ! Car de tels navires sont fragiles et ne vont jamais très loin tant ils sont sujets aux fluctuations du climat. Si l’on descend au bon moment, on peut récupérer une carte avec des points, sinon, si l’on subit le scratch, on ne pend rien ce tour-là. Oui mais, il faut tout de même aller le plus loin possible car plus on va loin, plus on gagne une carte de forte valeur. Entre bluff et pari !

Le vainqueur, c’est celui qui a le plus de points quand un joueur active la fin du jeu au moment où il a plus de 50 points au début d’un tour. C’est Marie qui arrêta le jeu mais c’est moi qui la coiffa avec 58 points contre 54 pour elle.

Daniel et Paul en restèrent baba !

Daniel voulait essayer COLT EXPRESS… on s’y attela  donc.

6 autour de la table après s’être ajoutés à un groupe de joueurs pour faire une partie dans des conditions optimales. Plus on est nombreux, plus le jeu devient calculatoire mais aléatoire, un peu comme à CAMEL UP. 5 manches, tous les personnages en jeu et pour la première fois, j’arrive à confisquer la valise du shérif pour ne pas la rendre. 

Les discussions continuèrent après la fin de ce moment vraiment ludique. 3 vainqueurs ex-aequo à 2 000 points (les 3 de Montélimar) avec un petit avantage moral pour le tenant de la valise !

Fin d’après-midi avec un rapide SLENDOR sur un bout de table, à 3.

Pas grand chose à dire sur cette partie, à part une jeu parfait de ma part, bien aidée comme il se doit par la chance de voir apparaître la bonne carte, de la bonne couleur, au bon moment.

16 points, seulement 10 cartes récupérées dont 6 avec score (60%), une tuile personnage et Marie et Daniel assez loin ?  Quand tout va… !

Une bonne Contrée 2017 !

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.