Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE PETIT MARSEILLAIS du 17 avril 1937

dsc01917

Le Petit Marseillais du samedi 17 avril 1937… et pas un mot ni une photo de l’O.M. en tête du championnat national avec un match à domicile à jouer à l’Huveaune le lendemain, contre Sète ! Pourtant les 12 pages sont présentes ! Bizarre !

Par contre, la une est faite des suites d’une manifestation communiste réprimée dans le sang à Clichy.

dsc01915

La police n’y est pour rien et les étrangers sont responsables ! On remplace communiste par islamiste et on n’a pas varié d’un iota 80 ans après !

La guerre d’Espagne fait moins la une mais tout de même on peut lire un article de l’envoyé spécial du Petit Marseillais Jacques Mévil intitulé « ce que l’on voit de Navalcarnero à Aravaca ».

On peut lire ce reportage en seconde page:

dsc01918

Nous sommes ici sur le front ouest de la capitale que l’auteur des lignes découvre en arrière-plan des lieux visités et la compare à une ville américaine. Comme tout bon journaliste conservateur, il se déplacé dans les lignes franquistes et son vocabulaire pour désigner l’autre camp est particulièrement choisi. On a droit à des Rouges, des Marxistes, bien sûr, on parle d’orgie laissée par les combattants avant de se retirer et bien sûr, ont droit à la description d’une église pillée. Par les Républicains, bien sûr, alors que dans le secteur se trouvent des Légionnaires qui étaient bien capables des mêmes choses. Un article à charge pour le camp républicain qui, comme la presse lors de la Grande Guerre, ne voyait les destructions que quand il s’agissait de celles des Allemands. Des chars russes détruits gisent ici et là et le reporter ne semble pas s’alarmer qu’un conducteur de l’un d’eux soit encore aux commandes sans que personne n’ait songé à lui donner une sépulture décente même s’il s’agit d’un ennemi ! Décidément, une partie de la presse française était bien complice de Franco et ses sbires sans rien comprendre de ce qui se jouait en Espagne !

Second article sur la guerre d’Espagne un peu plus loin, article d’actualité, en « Dernière heure ».

dsc01919

Des nouvelles du front: des combats au Pays Basque, un communiqué de presse gouvernemental sur la situation dans ce même Pays Basque et à l’ouest de Madrid, un projet de médiation de Mussolini qui souhaiterait… un vote (alors qu’il a envoyé des milliers d’Italiens combattre du côté de Franco) pour arrêter la guerre (!) et une demande d’un ancien ministre de droite demandant à la France de reconnaître Franco vu que le gouvernement de Front Populaire espagnol n’a pas été légitimement élu (plus c’est gros, plus ça passe).

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.