114 POILUS de CADEROUSSE, 114 DESTINS… Fernand Gonzague PÉCOUL.

114 noms de Poilus de Caderousse tombés lors de la Grande Guerre. 114 parcours qu’on va essayer de raconter au fil des semaines et des mois jusqu’au 11 novembre 2018.

Soixante-treizième nom de la liste: Fernand Gonzague PÉCOUL.

 

La troisième face du Monument aux Morts.

Né le 17 novembre 1893, Fernand Gonzague avait donc 20 ans et 8 mois quand la guerre éclata. Son régiment, le 19ème d’artillerie de Nîmes, fut directement envoyé vers l’est de la France en soutien des troupes d’infanterie. En 24 heures par le train, les hommes sont à pied d’oeuvre en quelques jours face aux Allemands.

C’est là que le destin de Fernand se rapproche de celui d’Augustin Aubert, un autre Caderoussier dont on a conté l’histoire au début de l’écriture des biographies, ordre alphabétique oblige ! Augustin était fantassin au 58ème R.I. d’Avignon. Il était sous le commandement de ce Général Lescot qui désobéit aux ordres qu’il reçut en attaquant le village de Lagarde en Lorraine allemande, le 10 août 1914, alors qu’on lui demandait de se positionner défensivement  en attendant l’arrivée de renfort. La prise en trompe l’oeil de Lagarde obligea les artilleurs nîmois à suivre le mouvement et à pénétrer imprudemment en territoire ennemie.

On se rappelle la violence de la contrattaque des Bavarois le lendemain, le 11 août 1914 qui entraîna la perte d’un bataillon complet du 58ème de Ligne. Les quelques batteries du 19ème R.A.C. de Nîmes furent elles aussi balayées par la vague allemande et Fernand Pécoul disparut corps et âme sous ce rush.

Comme pour Augustin Aubert, sa guerre avait duré sept jours. Il était âgé de 20 ans et 9 mois.

Son corps fut retrouvé ultérieurement et il fut inhumé à la Nécropole Nationale de Lagarde, en Moselle depuis que cette région est redevenue française.

 

La fiche matricule de Fernand Gonzague Pécoul de Mémoire des Hommes.

Fernand Gonzague Pécoul, matricule 1176 de la classe 1913, bureau de recrutement d’Avignon, pour ceux qui souhaitent aller consulter sa fiche matricule sur le site des Archives du Vaucluse. Le patronyme Pécoul est encore bien présent sur Caderousse et Orange. Si quelqu’un reconnaît en Fernand Gonzague un ascendant indirect, qu’il n’hésite pas à se manifester pour compléter cette petite biographie.

A suivre: Louis Edouard Pecoul (partie militaire).

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s