La prestigieuse correspondance du citoyen Alexandre Dumont- 6/15 lettres de CUBA

Le 26 août 1848, Alexandre Dumont est à Cuba, à Trinidad, une ville de l’ouest de l’île. Il est agent consulaire, vice-consul de la République Française. Ce ne sont pas les ors du pouvoir à Paris comme il l’avait peut-être imaginé pendant la Révolution de Février mais c’est tout de même un poste de représentation.

Il va garder de cette époque quelques retours de courrier de correspondances avec le gouvernement central ou avec le pouvoir local, le maire de la ville en quelque sorte.

A ce dernier, il demande à ce qu’un passeport soit délivré à une personne proche du vice-consul et Juan Herrera Davila, le Maire de Trinidad lui répond que la remise de ce papier ne fait pas partie de ses compétences. Les textes sont bien entendu en castillan, écrits d’une belle écriture régulière. L’une de ces lettres est accompagnée de l’enveloppe qui l’a contenue avec un tampon du Gouvernement local.

 

Poster un commentaire

Classé dans Autographe, Correspondance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.