Archives de Tag: Atlantique

Quand LE PETIT PARISIEN racontait l’ÉPOPÉE de CHARLES LINDBERGH au-dessus de l’ATLANTIQUE

C’est cedsc00189du
dsc00190

lundi 23 mai 1927 qui relate l’exploit de Charles Lindbergh, un des plus grands moments du XXème siècle: la première traversée d’un avion entre l’Amérique et l’Europe par dessus l’Océan Atlantique.

dsc00192

Cet exploit s’est déroulé du 20 au 21 mai 1927. Sur le Spirit of Saint-Louis, Lindbergh a volé pendant 33 heures et 30 minutes pour joindre New York à Paris. Comme la presse ne paraissait pas le dimanche et que de toute façon l’avion était arrivé bien trop tard, c’est donc le lundi qu’on célébra cette performance qui s’acheva le samedi. Les crieurs de journaux devaient s’égosiller pour vendre leurs canards sur les boulevards parisiens !

Le journal qu’on va vous présenter n’est pas dans un super-état, loin de là…

dsc00191

dû à un rangement plié pendant des dizaines d’années et peut-être une longue attente sur des vide-greniers avant de trouver preneur.

On y voit la photo de Lindbergh, jeune…

dsc00193

on y devine son avion sur des photos très moyennes…

dsc00194

dsc00195

prises à la sauvette par des photo-reporters transformés en paparazzi.

On nous décrit le déroulement du vol triomphal…

dsc00197

on apprend que la bannière étoilée trône sur les monuments officiels de la République en hommage à cet exploit

dsc00198

et que les grillages du Bourget ont subi des dommages importants à cause de la poussée des milliers de spectateurs venus assister à l’atterrissage et à ce moment-qu’il-ne-fallait-pas-manquer-pour-rien-au-monde !

dsc00196

Une première historique qui fera partie des fac-similés des pochettes de collections quand il s’agira d’écrire le récit du XXème siècle et ses grands moments, de la mort de Jaurés à l’Armistice du 11 novembre, des premiers pas de l’homme sur la Lune (encore des Américains) à la Capitulation du 8 mai 45.

La victoire et la gloire pour le vainqueur de l’Atlantique, un entrefilet pour ceux qui viennent de perdre la vie en tentant le même exploit, dans l’autre sens, pour être eux aussi les premiers.

dsc00199

 Cela se passait les 8 et 9 mai 1927. Parti du Bourget, ils n’arrivèrent jamais à destination, à New York. Cette disparition eut aussi un grand retentissement des 2 côtés de l’Atlantique et poussa le jeune Charles Lindbergh à partir au plus tôt pour sa tentative, coupant l’herbe sous le pied à de nouveaux téméraires pour la postérité. On pense que Nungesser et Coli arrivèrent au moins à Terre-Neuve, au mieux dans le Maine où ils s’écrasèrent peut-être dans les eaux du Saint-Laurent. Pour les autorités portugaises, on ne les verra plus et elles envoient le message de condoléances que l’on peut lire.

dsc00200

Le reste de la vie de Lindbergh ne fut pas tout le temps aussi lumineuse qu’en ce mois de mai 1927. Il y eut l’affaire du bébé Lindbergh, enlevé et exécuté crapuleusement sans qu’on soit sûr de la culpabilité de celui qu’on jugea et exécuta. Il y eut aussi ce mariage mais aussi ces nombreux enfants faits à ses maîtresses aux 4 coins du monde par ce séducteur sans scrupule.

Mais surtout, il y eut ce long, ce trop long chemin parcouru par Lindbergh à « fricoter » avec l’inadmissible, l’Allemagne  nazie trop contente de se voir ainsi honorée par un des hommes les plus admirés au monde. Il y eut cet antisémitisme viscéral qu’il ne renia qu’après avoir visité le camp de Dora en 1945, bien trop tard. Il y eut ces phrases parlant des Anglais, des Juifs et de Roosevelt comme étant autant de problèmes du monde avant 1939… Les auteurs de politique-fiction, d’uchronie s’en sont donnés depuis à coeur joie, imaginant une victoire du Républicain Lindbergh (il aurait pu le faire) sur le Démocrate Roosevelt en 1940 et imaginant alors ce que serait devenue l’Humanité sans défense face aux Barbares (N’y est-on pas en 2017 face aux alignements ici et là de « démocrates » sur le totalitarisme de Poutine) !

Quelques dernières vues du Petit Parisien du 23 mai 1927…

dsc00201

En Algérie, tout va bien… juste une petite attaque d’un convoi par des groupes rebelles incontrôlés !

dsc00204

De l’humour !

dsc00205

La nouvelle Miss Châteauroux !

dsc00206

Renault vend des tracteurs défricheurs.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: le MIROIR DES SPORTS du 03 novembre 1936

dscn9026

Sur la couverture de ce Miroir des Sports du 3 novembre, un photo du match de football Olympique Lillois contre le F.C. Rouen qui s’est achevé sur le score de 3-3: un troisième point de perdu par le leader qui avait fait un 16/16 à l’occasion des 8 premiers matchs.
Le magazine insiste sur les performances du Racing:

dscn9035

en championnat:

dscn9033

car lors d’un match amical contre les Londoniens d’Arsenal, le club de la capitale a pris une bonne raclée 0-5 au Parc des Princes:

dscn9034

Tout avait pourtant bien commencé avec une sympathique animation de la jeunesse parisienne au moment de la présentation des équipes:

dscn9039

De son côté, l’O.M. n’a pu faire que match nul contre Excelsior Roubaix suite à un match prolifique en buts: 4-4.

dscn9032

La photo illustrant cette rencontre montre que les gardiens arrêtèrent tout de même quelquefois le ballon ! L’O.M. pointe à la 10ème place avec 10 points mais à 7 points du leader lillois.

En rugby, on avait parlé du match amical entre l’Allemagne et la France pour le présenter comme un événement puisque les Français ne pouvaient rencontrer les Anglo-saxons, des adversaires plus huppés.

dscn9027

dscn9028

Résultat positif mais décevant: une courte victoire 3-6 soit 1 essai à 2, le dernier essai français marqué à quelques instants du coup de sifflet final !

Du basket juste pour voir que le match Lyon-Paris se joue en plein air:

dscn9029

De l’aviation pour continuer puisque c’était encore considéré comm un sport en 1936:

dscn9031

Le raid Paris-Saïgon s’est achevé sans vainqueur puisqu’aucun des 3 équipages qui avaient pris le départ n’a pu arriver en Indochine.

dscn9030

En haut, l’aviatrice Joan Batten lors de son record sur le raid Londres-Nouvelle-Zélande et en bas, un record pour la traversée Terre-Neuve-Londres en un peu plus de 13 heures.

Du cyclisme pour finir:

dscn9036

Au Vigorelli de Milan, Olmo n’a pu reprendre son record de l’heure perdu il y a peu.

dscn9037

Une vue du Vel d’Hiv et d’une réunion sur cette piste.

dscn9038

Charles Pélissier derrière un derny entre Mortagne et Paris pour prouver qu’un cycliste peut aller plus vite qu’un train ! Le cycliste hurle un ordre à son entraîneur.

Poster un commentaire

Classé dans Revues