Archives de Tag: confluence

PÊCHE AU CARRELET à la sortie de la SORGUE en AVIGNON

On vous avait présenté il y a quelques mois, au début de ce blog, une vue artistique de la pêche au carrelet en Avignon. Une vue proche de celle-ci, à quelques détails près.

Un contributeur à un blog sur Avignon avait localisé ce lieu, proche de la porte Saint-Dominique, au sud des Allées de l’Oulle. Une carte postale trouvée récemment corrobore complètement cette thèse. Sa légende:

Avignon- La Sorgue (près de la porte Saint-Dominique)

Elle a été envoyée d’Avignon pour Genève le 26 mars 1902. L’auteur de la carte postale appelle donc ce petit affluent du Rhône, la Sorgue.

Entre la carte postale et la photo, on reconnaît la maison (du pêcheur ?) avec ses fenêtres, ses barrières. On voit même un peu du pont duquel sort la Sorgue… du moins sur la carte postale originale. On retrouve la barque caractéristique de pêche au carrelet. Mais à gauche apparaissent des éléments incontestables quant à la localisation de ce coin: les platanes des allées de l’Oulle et le pont suspendu d’Avignon, l’ascendant de l’actuel pont Daladier.

Nous sommes peut-être un peu plus au sud de la porte Saint-Dominique, non loin du futur terminus du tram, à l’endroit où une digue a empêché que ce dernier aille plus loin.

Poster un commentaire

Classé dans CARTES POSTALES

`La PILE du BAC À TRAILLE d’OULLINS telle qu’on pouvait la voir avant que… l’A7 ne passe par là.

On avait fait déjà étape à Oullins lors de la visite guidée de tous les bacs du Rhône, hier et aujourd’hui, il y a quelques mois, presqu’un an.

On avait présenté une vue du bac au milieu du fleuve, particulièrement large en cet endroit puisqu’il vient de se grossir des eaux de la Saône.

On avait aussi localisé ce bac de la Saulais totalement disparu de nos jours, grâce à Google Maps.

Voici donc une carte postale ancienne postée en 1912 montrant cette magnifique pile de traille maçonnée.

Elle ressemble aux piles de la région, celles d’Irigny, Feyzin, Grigny, Miribel au-dessus de Lyon. On distingue bien l’escalier permettant au passeur d’aller graisser la poulie sommitale sur laquelle la traille coulisse Un petit port avait été construit en cet endroit. La traille permettait de se rendre dans le sud de la ville de Lyon, le quartier du port Edouard Herriot et de Gerland.

On remarque tout au loin, sur une des collines de Lyon, à droite, la basilique de Notre-Dame de Fourrière achevée en 1884.

 

C’est quelque part dans ce secteur que se situait la pile de traille rasée au moment où le rivage du Rhône a été confisqué par l’Autoroute du Soleil.

Poster un commentaire

Classé dans CARTES POSTALES