Archives de Tag: dirigeable

Il y a presque 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 22 octobre 1916

dscn8594

(JOUR 812 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Photo de cette une assez surréaliste. Un soldat britannique se reposant sur un lit au milieu des ruines. La scène se passerait à Morval, 30 kilomètres au sud d’Arras, chef-lieu du Pas-de-Calais. Terribles destructions de guerre. Mais la guerre n’est as le Club Méd, loin de là.

Les meilleures pages de ce Miroir du 22 octobre 1944.

dscn8597

A Morval justement, les fantassins britanniques partent à l’attaque en sautant de leur tranchée. Deux photos qui semblent assez correspondre à leurs commentaires.

dscn8595

La chute de Zeppelin, la nuit du 1er au 2 octobre 1916, au-dessus de Londres. Impressionnant !

dscn8596

La course au gigantisme des munitions. Des obus de 381 m/m pour répondre aux 420m/m allemands.

dscn8598

En double page centrale, la place de l’Archevêché de Verdun occupée par des prisonniers allemands en attente d’un interrogatoire.

dscn8599

L’entrée en guerre des Grecs aux côtés des Alliés est toujours en suspend. Les troupes se préparent mais rien n’est décidé et la lutte entre Vénizélistes et Monarchistes redouble de violence.

dscn8600

Du ravitaillement pour les hommes au front. En haut, du blé qui part de Sidi-Bel-Abbés; en bas, du vin en quantité au départ de Bordeaux. Les récoltes 1916 ont été bonnes.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 19 octobre 1916

dscn8610

(JOUR 809 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, des coloniaux à l’honneur après la sanglante bataille de la Somme. Juste hommage mais un peu trop préfabriquée !

Quelques images choisies de cette revue.

dscn8611

Six photos du retour de grands blessés à Paris, en gare de la Chapelle, certainement suite à un échange comme on l’a déjà vu à Lyon, il y a quelques mois.

dscn8612

Un canon gigantesque, un canon de 400 envoyant des obus de 400 m/m (40cm de diamètre). Canon monté sur rail pour faciliter les déplacements. Une grosse Bertha à la française !

dscn8613

Les Russes sur le front français. On les a vu débarquer à Marseille, on a suivi leur périple pour rejoindre la France, les tenues prêtées par les Français, les premiers morts et ici, la lecture de la presse russe qui parvient jusqu’aux Poilus étrangers.

dscn8614

Et ils pompent de l’eau potable pour les frères d’arme. Encore faut-il que les nappes phréatiques ne soient pas polluées par les combats.

dscn8615

La tombe des morts des combats de septembre 1914… ceux de la Marne.

dscn8616Un cantonnement en Champagne devant des abris souterrains.

dscn8617

Sur un aérodrome français, des biplans bien alignées avant une revue militaire.

dscn8618

Une mitrailleuse imposante retirée des restes d’un Zeppelin ayant chuté en Essex, en Angleterre.

dscn8619

Les gaz arrivent, les hommes ont mis leur masque d’ouate et attendent bien tranquillement, trop tranquillement pour que ce soit une vraie attaque !

dscn8620

La tranchée emprunte ce pont métallique protégé par des bacs de sable.

dscn8621

Les chevaux canadiens viennent suppléer les chevaux français victimes d’une véritable hécatombe semblable à celle des hommes, depuis août 1914. Ils débarquent au Havre ou à Brest et doivent être dressés.

dscn8622

Une visite organisée par l’Armée pour montrer le front aux journalistes étrangers. Pour les journalistes français, pas besoin, on leur donne les photos qu’ils doivent diffuser.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 14 octobre et LE MIROIR du dimanche 15 octobre 1916

DSCN6127

Sur le Vif du 14 octobre 1916

(JOURS 804 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

DSCN6133

Le Miroir du 15 octobre 1916

(JOURS 805 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La une de Sur le Vif semble plus sérieuse que celle du Miroir. On y voit les restes d’un moteur du Zeppelin abattu au dessus de Londres lors d’un raid massif de 13 dirigeables.

DSCN6125

Par contre les gradés posant sur la couverture du Miroir, des officiers alliés dans un village de Macédoine semblent être uniquement intéressés par le fait de bien rentrer dans la petite boîte.

Parlons aviation.

DSCN6129

Dans Sur le Vif, l’avion de Nungesser dont la censure est allée jusqu’à effacer l’insigne personnel de l’aviateur ! Plus loin, voilà à nouveau les héros de l’air…

DSCN6132

Brindejonc des Moulinais et Marc Bonnier tombés au champ d’honneur, il y a quelques semaines maintenant.

Pour terminer avec cette revue, 2 images aussi ridicules l’une que l’autre.

DSCN6130

Une lutte rapprochée qui fait plus dans le théâtre que dans la réalité.

DSCN6131

Le masque à gaz anglais qui ne fait guère plus sérieux !

Finalement, Le Miroir est beaucoup plus dans les horreurs de la guerre que Sur le Vif.

Les destructions de Combles, dans la Somme, sont impressionnantes et le paysage des tranchées fait comprendre la violence des combats.

DSCN6135

DSCN6136

DSCN6137

DSCN6138

Des tranchées abandonnées par les Allemands avec des cadavres et toutes sortes d’objets laissés sur place. Un village en ruine…

Non loin de là, à Courcelette, les Canadiens se distinguèrent dans une attaque qui permit de prendre le village puis de s’y maintenir malgré les contre-attaques allemandes. A l’arrière du front, on voit ces Canadiens du 22ème Régiment d’Infanterie…

DSCN6139

revenant des premières lignes. Ce régiment était composé de soldats francophones.

Une parenthèse à Verdun dans ce déferlement d’images de la Somme. DSCN6140

Comme le dit le titre, sur le front de Verdun, nous avançons aussi. Tant et si bien que nous avons repris les abords du fort de Vaux

DSCN6141

Sa reprise ne devrait pas tarder !

La guerre vaut cher, très cher et l’Etat a recours à l’emprunt pour financer l’effort de guerre.

DSCN6134

Un second emprunt avec un rapport de 5%, ce qui est très intéressant pour les rentiers… si la guerre est gagnée !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 28 septembre 1916

DSCN5851

(JOUR 788 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Faits prisonniers, ces Allemands se rendent avec leur mitrailleuse. Original !

Verdun, toujours Verdun…

DSCN5852

Des Sénégalais montent au front.

DSCN5853

La distribution du pinard… un bon moment, à l’arrière.

DSCN5856

Les pompiers de Verdun pour une photo enfin correcte.

DSCN5857

Des ruines, des ruines, des ruines…

Dans les Vosges, un lieu en 8 photos où l’on s’est beaucoup battu:

DSCN5858

Pénil-sur-Belvitte, là où a été ouvert un musée de la bataille !

La guerre en haute montagne avec les Italiens…

DSCN5859

dans un décor plus propice à la randonnée qu’à la guerre.

Le gonflage d’un ballon captif:

DSCN5855

Encore des images du dirigeable Zeppelin abattu au dessus de Londres lors de ce raid de 13 saucisses.

DSCN5854

Les restes du Zeppelin, le pilote qui l’a abattu, les hommes récupèrent la toile du ballon.

Pour finir, une tranchée bien propre et bien organisée prise aux Allemands…

DSCN5860

DSCN5861

certainement sans de trop grands combats !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 24 septembre 1916

DSCN5802

(JOUR 784 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

La situation est difficile en Grèce avec un roi germanophile qui ne veut pas entrer en guerre contre les Bulgares qui sont entrés dans le territoire grec pour combattre les Alliés. En face du roi, le premier ministre Elefthérios Venizélos est pro-alliés et regroupe avec lui les opposants au roi. Un bon imbroglio ! et un bras de fer qu’il remportera grâce à la présence des forces alliées en Thessalonique.

Les Bulgares qui s’opposent aux Franco-Britanniques et rencontrent beaucoup plus de difficultés que face aux Serbes. On voit ci-dessous des prisonniers bulgares ramenés à Salonique.

DSCN5805

DSCN5806

Un camp retranché solidement défendu du côté de la mer par un imposante flotte.

DSCN5810

Autre lieu, autres prisonniers. Des Allemands qui défilent dans une tranchée devant des Tommy’s.

DSCN5807

La bataille de Verdun qui continue de se dérouler depuis 7 mois. Les Allemands ont été arrêtés et on en est à la phase de reconquête de terrain par les Français. Depuis un avion, voici des photographies du champ de bataille devant…

DSCN5803

le fort de Vaux et….

DSCN5804

le fort de Souville.

Plus délicat à photographier des combats aériens au-dessus du champ de bataille. C’est le dessin qui permet de donner aux lecteurs une petite idée de ce qui se passe. Voici le peintre Henri Farré, ci-dessous devant un aéronef…

DSCN5817

 à qui l’on doit les dessins suivants:

DSCN5814

Plus facile à photographier ces paysages désolés de Champagne, creusés par l’explosion d’obus ou de mines:

DSCN5815

Plus difficile à saisir cette explosion d’un obus à quelques dizaines de mètres de l’opérateur, du côté du front italien.

DSCN5812

Un obus de ce calibre ?

DSCN5813

Peut-être pas car il s’agit d’un pièce française. Après avoir loué au début du conflit le 75, petit canon maniable, les Français vantent maintenant les grosses pièces d’artillerie pour montrer qu’on n’a rien à envier à l’artillerie allemande.

Pour finir le survol de cette revue, on nous parle d’un raid massif de 13 Zeppelins sur Londres. DSCN5811

L’un des dirigeables a été détruit par un aviateur. Il s’agit de Leefe Robinson, dont voici la photo ci-dessous.

DSCN5816

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 11 juin 1916

DSCN3790

(JOUR 680 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A Salonique, le général Sarrail visite une tranchée du camp retranché. En Orient comme en Occident, des tranchées, toujours des tranchées, encore des tranchées… Le manque d’imagination de militaires sortis d’écoles militaires stériles ou la meilleur moyen pour se protéger des balles en attendant du matériel blindé ?

Salonique, donc, avec une nouvelle vue du fameux Zeppelin abattu près de l’embouchure du Vardar et transporté pour les besoins de la propagande militaire,…

DSCN3794

au pied de la Tour Blanche, emblème de la ville.

Toujours sur le front d’Orient, des troupes grecques se repliant devant l’avancée bulgare…

DSCN3791

et des britanniques essayant de colmater les brèches pour le mieux…

DSCN3792

Toujours sur ce même front, un bar français…

DSCN3802

à l’enseigne patriotique !

Un camp retranché dont on vante les mérites…

DSCN3795

et dont on essaie de nous faire croire qu’il est destiné à protéger les grecs alors qu’il a été implanté quasiment sans leur accord.

Le front italien, un peu oublié ces derniers temps. L’offensive autrichienne a dépassé ce que l’on attendait et 500 000 hommes semblent engagés.

DSCN3798

Pour les contenir, des chasseurs alpins italiens avancent ici dans les neiges des montagnes voisines.

DSCN3799

Une page est consacrée aux troupes russes engagées en terres arméniennes.

DSCN3800

Les photos datent un peu. On nous parle de l’entrée en territoire arménien des Russes, vers Van, le 20 mai 1915, il y a un an. et cette phrase de la légende: Il y avait 28 jours que les Turcs y massacraient les Arméniens. On nous montre d’ailleurs, en bas à droite, un quartier arménien incendié par les Turcs.

Des moments officiels:

DSCN3801

Aux Invalides, les obsèques officielles du général Gallieni, suite à une opération liée à des problèmes de santé.

DSCN3804

Du côté allemand, une rencontre entre le Kaiser et le roi Ferdinand 1er du Bulgarie. Pour montrer l’accord total entre les 2 pays, le Kaiser a revêtu la tenue bulgare et Ferdinand celle du Kaiser !

La guerre sur la mer:

DSCN3805

des survivants du cargo Mira coulé par les Allemands en Méditerranée.

La guerre aérienne maintenant avec une page plus fournie.

DSCN3803

un hydravion allemand capturé en mer du Nord et hissé à bord d’un navire de guerre allié.

DSCN3797

le Général Marchand s’étant fait transporter en avion pour inspecter, d’en-haut, le front de l’Est.

DSCN3796

un aviateur français sur un Nieuport ayant abattu un aviatik allemand vient rendre visite à son ennemi, gisant au sol, gravement blessé.

DSCN3793

une remarquable image pour terminer, prise depuis un avion français subissant des tirs de défense allemand. Tous les petits points blancs sont les nuages de fumée causés par les tirs qui lui sont destinés.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 10 juin 1916

DSCN3774

(JOUR 679 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLITS)

Toujours le Zeppelin abattu il y a peu dans les marais proches du camp retranché de Salonique. A la une, est exhibé la commandant en second du dirigeable.
En intérieur, la carcasse du gros ballon sur laquelle un marin fait des signaux:

DSCN3775

et les artilleurs ayant touché le dirigeable autorisés à venir visiter l’ossature métallique.

DSCN3776

Pour rester dans le domaine de la guerre aérienne, un schéma d’un Fokker (avec 2k ici),..

DSCN3785

ce grand oiseau considéré comme l’appareil le plus perfectionné de l’armée de l’air allemande.

En France, les nouveaux fous volants à la mode sont Navarre et Nungesser….

DSCN3784

le premier nommé (à droite) a reçu la visite du champion de boxe Georges Carpentier.

Les innovations techniques. Une page est consacrée à la comparaison entre les masques à gaz français et allemands…

DSCN3777

De face, de profil, de dos… pour conclure que le masque allemand comporte plus d’accessoires. Peut-être est-il plus performant ? En tout état, il ressemble plus à l’idée qu’on se fait des masques à gaz !

DSCN3778

Des flotteurs pour marcher sur l’eau. On a vu récemment un soldat tirer au fusil jugé sur des flotteurs. Les hommes ci-dessous n’ont pas l’air plus efficaces. Cette invention ne restera pas dans les annales, ni militaires, ni civiles.
Quatre images d’une scène présentées comme une attaque d’une tranchée boche.

DSCN3779 DSCN3780

Le réalisme est frappant. La position de l’opérateur très dangereuse s’il s’agit d’une vraie attaque. Certainement des manoeuvres !

Par contre, cette autre vue…

DSCN3789

d’une attaque britannique paraît beaucoup plus plausible. Le photographe est situé à l’arrière, plus à l’abri. Les nuages toxiques entourent les hommes. Tout l’enfer des attaques sur cet instantané.

Cette scène doit se situer dans la Somme. Quelques vues de Verdun…

DSCN3781

un secteur labouré par les obus,

DSCN3782

des habitations rayées de la carte…

DSCN3783

des victimes présentées comme allemandes.

On comprend les mines apaisées de prisonniers allemands soustraits du front:

DSCN3786

Pour terminer, une vue relatant la guerre sur les mers.

DSCN3788

Deux vues de la même scène: un paquebot hollandais coulé par une torpille allemand et des marins réfugiés sur terre. Certainement des victimes mais la légende n’en dit pas plus !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 08 juin 1916

DSCN3758

(JOUR 677 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une couverture avec des photos de 4 aviateurs célèbres: Navarre, Nungesser (noté Nuagesser), Boillot (dont on a parlé dans le dernier Miroir) et Guynemer. Tous disparaîtront assez jeunes, victimes de leur passion: 2 pendant la guerre, Navarre juste après et Nungesser en 1927.

Pour continuer sur ce sujet:

DSCN3759

DSCN3760

Le débarquement puis le rembarquement d’un hydravion dans le cargo assurant son transport de métropole à Salonique. Entre les 2 scènes, un vol de reconnaissance au-dessus des lignes austro-bulgares.

DSCN3768

Le Focker (ou Fokker) allemand abattu par Navarre emmené par un camion (un tracteur automobile) vers sa nouvelle destination, certainement en vue d’être exposé pour le grand public.

DSCN3762

La carte montrant les endroits où ont chuté des Zeppelins allemands en Europe. 36 dirigeables ont été perdus par le Reich depuis le début de la guerre. D’ailleurs, La Guerre Photographiée imite un peu Sur le Vif dans ce numéro avec, outre ce tableau, un schéma d’une mine flottante allemande…

DSCN3763

et le chemin (pour le moins) original parcouru par un obus…

DSCN3764

qui fit 4 mètres sous terre avant d’aller exploser 300 mètres plus loin. A Verdun, bien entendu, où sont tombés des milliers d’exemplaires semblables à celui-ci, depuis fin février. Une ville déserte en ruines comme on le voit sur les 4 photographies de cette page:

DSCN3761

Autre destruction, ce moulin complètement détruit par les Allemands au moment de leur retraite:

DSCN3766

Une banale image de Poilus en train de creuser.

DSCN3765

L’originalité de la photo, c’est la légende: Un bel exemple de l’égalité sous les armes- Travaillant ensemble pour la cause commune, il y a un modeste ouvrier des champs, un ouvrier des villes, un notaire, un avoué et un agent de change. Pas sûr que tout cela soit vrai, mais possible, notaire ou avoué n’étant pas des professions plus intéressantes qu’ouvrier des champs pour l’armée.

Dans la série des images anecdotiques:

DSCN3767

un fox-terrier à la recherche de rongeur (sous-entendu des rats) dans les tranchées.

DSCN3769

une colonne de camions arrêtés avec les chauffeurs posant pour l’objectif… certainement pas sur la Voie Sacrée !

DSCN3770

une patrouille de dragons près de la ligne de feu… A la recherche de déserteurs ?

DSCN3773

un moulin intact bien que situé à 2 km du front et où répètent… les clairons !

DSCN3771

le dernier billet de 10 francs qui vient d’être mis en service.

Plus intéressant pour la suite du conflit et le jeu des alliances,…

DSCN3772

cette réunion au sommet à Berlin entre des députés allemands, ottomans et bulgares. Il faut resserrer les liens pour consolider les alliances.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 04 juin 1916

DSCN3745

(JOUR 673 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A nouveau, une vue d’un aviateur de guerre, le pilote Georges Boillot vérifiant son appareil avant un décollage. On le voit habillé d’une tenue très chaude avant de s’élancer dans les airs. Une page de la revue est consacrée à cet aviateur qui connut une fin héroïque, le 19 mai 1916, abattu lors d’un combat aérien à 5 contre lui. Il parvint d’ailleurs à descendre un de ses adversaires.

DSCN3754

Avant d’être pilote de chasse, en sportsman accompli, il fut un excellent cycliste puis un coureur automobile de premier plan, triple vainqueur en 1910, 1912 et 1913 au Mont-Ventoux. Courant sur Peugeot puisqu’originaire de Valentigney dans la région sochalienne, il fut à l’origine de cette marque dans le sport automobile. Il portera les couleurs de Peugeot jusqu’aux Amériques, lors des 500 miles d’Indianapolis qu’il ne pourra gagner pour un problème de pneumatiques.

Autre vue d’aviation, après la photo du drapeau pris à l’ennemi lors de la chute du Zeppelin à Salonique dans La Guerre Photographiée du 1er juin…,

DSCN3724

Le Miroir exhibe l’équipage du dirigeable capturé.

DSCN3756

Un autre aviateur commence à faire parler de lui.DSCN3757Il s’agit de Charles Nungesser qui vient d’abattre son cinquième adversaire en combat aérien. Il doit pourtant être porté dans son avion depuis une grave blessure aux jambes provoquée lors d’un crash au décollage en février 1916. Il fera parler de lui dans le domaine de l’aviation jusqu’à sa mystérieuse disparition en 1927 lors d’une tentative de traversée de l’Atlantique Nord en compagnie de François Coli sur l’Oiseau Blanc, 15 jours avant la traversée victorieuse de Charles Lindbergh.

On en avait parlé dans Sur le Vif d’hier,

DSCN3734

le principe des ballons captifs d’observation. Voici deux vues vraiment spectaculaires de la chute d’une de ses grosses saucisses, attaquée par un avion français, un « Nieuport bébé’ sur lequel volera d’ailleurs Nungesser.

Première vue: l’avion attaque le ballon, l’observateur saute en parachute pour échapper à une mort certaine dans la nacelle si celle-ci va s’écraser au sol.

DSCN3746

Seconde vue: le ballon en flamme va s’écraser au sol.

DSCN3747

Vraiment 2 vues exceptionnelles !

Le reste de la revue n’en est pas moins intéressant.

Tout d’abord, des vues prises près du fort de Douaumont de tirs d’artillerie dans le no man’s land du glacis de celui-ci:

DSCN3749

On nous dit que le fort fut pris par les Allemands le 25 février 1916, un peu par surprise, lors des premiers combats de Verdun. Mais l’article ajoute: L’enlèvement du fort par nos troupes, le 22 mai, après la reprise des carrières d’Haudromont, produisit une impression considérable. Manifestement, l’auteur de ces lignes prend ses désirs pour des réalités. ce n’est que le 24 octobre que le fort fut repris par les Français. Par contre, le 8 mai 1916, une terrible explosion accidentelle à l’intérieur du fort, provoquée par une erreur de manipulation d’une grenade fit entre 800 et 900 victimes allemandes dont 697 furent laissées sur place, murées dans 2 pièces abandonnées. Ils y reposent toujours.

Une autre vue de Verdun nous montre des rues désertes bordées de ruines (photo du haut)…

DSCN3753

dans lesquelles circulent une colonne de prisonniers allemands (photo du bas), qui s’éloignent de l’enfer.

Des prisonniers, en voilà d’autres, des Français et des Russes…

DSCN3751

employés par les Allemands à tirer des charrettes de paille. Ce qui fait écrire au rédacteur comme titre:

Des prisonniers français et russes traités comme des bêtes de somme dans un camp allemand.

Pour continuer, 2 vues plus calmes mais tout autant importantes pour l’histoire de cette Grande Guerre.

DSCN3752

Des manifestations enthousiastes célébrant une visite du leader grec Elefthérios Vénizelos, partisan de l’entrée en guerre de la Grèce au côté des Alliés, on en déjà parlé.

DSCN3750

De même, la comparution de Roger Casement devant un tribunal anglais. Le leader nationaliste irlandais avait été arrêté après son retour de Londres en Irlande dans un sous-marin allemand. Il ne parviendra pas à empêcher l’insurrection de Dublin de Pâques 1916, vouée à l’échec par l’absence de livraison d’armes par les Allemands. Considéré comme un traître (c’est ce que dit le titre de la photo), il sera jugé, condamné à mort et pendu le 3 août 1916.

Pour terminer, trois photos de remise de décoration un peu inhabituelle, en Alsace.

DSCN3755

En effet au lieu que ce soit des hommes qui reçoivent ces décorations, ce sont leurs veuves qui vont être honorées à leurs places.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LA GUERRE PHOTOGRAPHIÉE du 1er juin 1916

DSCN3722

(JOUR 670 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

A la une, une remise de drapeau au Premier Groupe d’Aviation dans lequel le Lieutenant Guynemer se distingue. Mais ce n’est pas lui dans le médaillon en haut à gauche, mais le Lieutenant-Colonel Girod…

DSCN3723

que La Guerre Photographiée se plaît à souligner qu’il est lyonnais, ayant longtemps officié à la Presse Lyonnaise.

Toujours dans l’aviation, un trophée de guerre comme ce drapeau allemand…

DSCN3724

capturé dans le Zeppelin qui s’est abîmé dans les parages du camp retranché de Salonique, en Grèce et cet avion Focker allemand…

DSCN3725

abattu sur le front, nous dit-on mais qui, vu son état quasiment intact, semble plutôt avoir eu un problème derrière les lignes françaises et s’est posé tranquillement.

Côte à côte sur cette page centrale appelée Partout, ce qui signifie que les images n’ont guère de rapport entre elles, une vue plutôt cocasse voire comique avec…

DSCN3727

cet homme tirant au fusil sur un fleuve muni de flotteurs aux pieds pour le maintenir dans un équilibre plus que précaire (avec le recul du tir, il faudrait être terriblement fort sur ses jambes pour ne pas plonger dans les eaux !) et à côté, cette horrible image…

DSCN3726

d’un traître ou d’un espion ou supposé tel passé par les armes !

Une page avec 7 photos des destructions causées par les attaques allemandes aériennes (des Zeppelins) ou navales sur la Grande-Bretagne, sur la région de Londres principalement…

DSCN3728

et une autre sur les manoeuvres de l’armée des Pays-Bas…

DSCN3729

pays neutre pour l’instant mais qui, à l’instar de la Suisse, se prépare militairement à toute éventualité.

Une autre page avec cette énorme pièce d’artillerie…

DSCN3730

des mortiers de 380, dissimulés dans des bois, qui attisent la curiosité des Poilus.
Pour terminer, une page sur des héros lyonnais.

DSCN3732

En haut, en médaillons, des militaires locaux morts au Champ d’Honneur; au centre, un brave qui a perdu un membre dans les combats; à gauche, un texte poétique sur l’égoïsme dans les tranchées, du côté du fort de Vaux et à droite, l’Annuaire du Tout-Lyon qui publie la longue liste des disparus et blessés lyonnais de ces 3 premières années de guerre mondiale.

Poster un commentaire

Classé dans Revues