Archives quotidiennes : 06/12/2014

PHOTOGRAPHIE: un DÉFILÉ MILITAIRE sur la place du PALAIS DES PAPES d’AVIGNON vers 1900

Faisons cela sous forme de charade.
Mon premier est un groupe de musiciens

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avançant gaillardement au son des tambours accompagnés d’enfants joueurs.

Mes seconds sont des bourgeois abrités du soleil par une ombrelle, se promenant dans les parages, un peu dérangés par tout ce tintamarre.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mon troisième est ce château, là-bas, tout au fond, aux créneaux exagérés et cette statue qui a connu bien des soucis…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mon quatrième est ce bâtiment sur lequel on peut lire Conservatoire de Musique et qui 110 ans plus tard n’a pas pris une ride.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mon tout est donc cette parade militaire, joyeuse et un peu désordonnée

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui traverse la place du Palais des Papes, pour se rendre sur la place de l’Horloge et la rue de la République. En quelles circonstances? L’absence de légende ne nous permet pas de le savoir.

Revenons sur quelques éléments du décor.

Le Petit Palais ( ancien Palais des Archevêques) tout au fond de la place qui n’a guère changé.

Le Conservatoire aux brusques accès de colère quand on touche à ses occupants…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Banderole d’une manifestation des intermittents du spectacle, juin 2014,

citation extraite d’un discours de François Hollande en 2012.

La statue de Crillon que l’on voit devant le Petit Palais connut bien des soucis… Le personnage, c’est ce Brave Crillon dont un village du Vaucluse porte son nom (Crillon-le-Brave au pied du Ventoux) et qui acquit ce qualificatif en combattant les protestants au XVIème siècle. La statue, elle fut d’abord installée place de l’Horloge puis déplacée au Palais des Papes en 1891. On la voit donc sur la photo. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Allemands la déboulonnèrent pour la fondre mais n’allèrent pas au bout de leurs idées. Elle fut miraculeusement retrouvée intacte à la fin du conflit et remise à sa place. Mais voilà que la Mairie d’Avignon décida de construire le parking que l’on connaît de nos jours, sous la place du Palais, dans les années 70. Nouveau déménagement du Brave Crillon pour… Crillon-le-Brave où il trône aujourd’hui place de la Mairie ! Prochaine étape ?…

Poster un commentaire

Classé dans Photographie

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 6 décembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 125 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une couverture particulièrement horrible avec le cadavre d’un sniper allemand abattu dit-on par un éclat d’obus… ou un sniper français. Et ce n’est pas une photo-montage mais bien la réalité, toute l’horreur de cette guerre.

Intéressant numéro pour quelques unes de ces photos.
Tout d’abord, des abris de fortune des soldats devant les rigueurs de l’automne qui doivent commencer à se faire sentir.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A noter près de Soissons, ces carrières de pierre blanche devenues abris temporaires pour les hommes. Il existe bien sûr la Caverne du dragon, aujourd’hui espace muséographique du côté du Chemin des Dames.

La guerre en mer commence à faire des victimes parmi les bateaux civils qui sont attaqués par les croiseurs allemands.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ici, les rescapés (équipages et passagers) d’une attaque du « Karlsruhe » sont débarqués à Tenerife aux Canaries.

Mais, surprise (!), Tahiti est également touché par cette guerre, aux antipodes de la France.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Deux croiseurs allemands de passage près de Papeete ont bombardé et causé des dégâts importants en ville…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais aussi dans le port où 2 bateaux (dont 1 allemand) furent coulés. Les croiseurs allemands étaient à la recherche de charbon pour leurs machines.

La presse et son rôle dans le conflit.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ici un groupe de journalistes est convié, une fois les combats terminés, à visiter les champs de bataille en Pologne, Prusse orientale et Galicie. Ce sont des représentants d’agences de presse européennes et américaines qui ont été invitées.

Des enfants soldats…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

de 13 à 16 ans, dont les journaux sont si fiers de raconter les exploits.

Une particularité géographique de ces coins d’Europe de l’est…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la photo est prise depuis l’Allemagne et l’on voit à droite l’Autriche et à gauche la Russie séparées par des bras d’un fleuve.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dans le même secteur, cette passerelle relie l’Allemagne à l’Autriche dans un décor bien paisible.

Un véhicule automobile pour couper les barbelés

SAMSUNG CAMERA PICTURES

plus anecdotique que réellement efficace !

De l’utilité du casque…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour ce dragon « décoiffé » par un éclat d’obus.

A noter qu’en 1914, les fantassins français étaient dépourvus de casques. On l’a vu dans les divers reportages photographiques, seuls les cavaliers en portaient un. Devant le grand nombre de tués, on inventa un premier casque en acier fin 1914 qui sera fabriqué industriellement en février 1915 et rapidement fourni aux Poilus. Inconvénient majeur, il était directement en contact avec le crâne ce qui rendait son port très désagréable. Le casque Adrien définitif arriva dans l’armée française en septembre 1915. Du côté des Allemands, on l’a également vu sur les photos depuis le début de la guerre, l’infanterie était équipée d’un casque en cuir bouilli qui protégeait les soldats d’un coup de sabre pour la guerre de mouvement mais était complètement inefficace dans les tranchées. Les Allemands reçurent des casques en acier en 1916, casque bien connu puisqu’il servit pour les 2 guerres mondiales.

Poster un commentaire

Classé dans Revues