Archives quotidiennes : 23/03/2015

La SAGA du TOUR DE FRANCE au VENTOUX. 1967: TOM SIMPSON… et le DOPAGE au grand jour.

Les organisateurs du Tour 1967 avait remis au programme le Ventoux, après le somptueux spectacle sportif offert par les coureurs, 2 ans auparavant.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec une arrivée à Carpentras après le passage au sommet du Géant de Provence à nouveau escaladé par sa face sud. Mais ce jour-là, c’était par une température caniculaire que la grande bagarre (sportive) eut lieu.

On retrouvait les mêmes qu’en 1965 aux avant-postes: Raymond Poulidor et Julio Jimenez…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un Poulidor, moins fringant qu’en 1965, qui laissa partir l’Espagnol…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour se concentrer sur la défense du maillot jaune de son équipier national Roger Pingeon, le Tour étant revenu pour deux ans à la formule d’une course par équipes nationales.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De dos, le 1 est Roger Pingeon, le 8 Poulidor. A gauche Gimondi, à droite Balmanion et caché par Pingeon, le Hollandais Jan Janssen.

Après le passage au sommet, tout ce beau monde se regroupa dans la descente (sauf Poulidor qui paya son début d’ascension) et le sprint final fut remporté par Janssen sous les platanes de la capitale du Comtat… et des berlingots.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais le véritable coup de tonnerre de cette journée de fête fut la tragique fin du coureur anglais Tom Simpson sur les pentes du Mont Chauve.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Tom Simpson, à gauche, sur cette couverture de MIROIR SPRINT avant d’attaquer la partie la plus caniculaire de la montée, aux côtés de Jan Janssen au centre et Roger Pingeon à droite. Simpson n’était pas un débutant mais un champion confirmé de 29 ans, champion du Monde à San Sébastien en 1965, vice-champion olympique à Melbourne, vainqueur d’un Paris-Nice et de 4 classiques de printemps. C’était aussi un joyeux drille avec son compère Barry Hoban comme on peut le voir, la veille de cette étape, sur un ferry au Vieux Port de Marseille.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais les images que la presse relaiera sur cette fin d’après-midi vauclusienne sont celles-ci…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

un champion défaillant n’arrivant plus à avancer, un moment remis en selle par des spectateurs inconscients après une première chute puis…

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

le service sanitaire du Tour, des secouristes et des spectateurs essayant en vain de réanimer le champion en état de mort clinique.

Il devait décéder officiellement dans l’hélicoptère qui l’emmenait vers l’hôpital d’Avignon.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ce décès fut provoqué par la réunion de plusieurs facteurs, chacun aggravant l’autre: une chaleur caniculaire en cette après-midi de juillet, sans vent pour une fois… la déshydratation du champion à une époque où les ravitaillements en eau étaient limités par les règlements et des croyances médicales erronées… l’effort violent demandé par la course et… la prise d’amphétamines, du Tonedron dont on retrouva des tubes dans les poches du maillot et des traces de cette substance dans le sang, les urines et les viscères. A lire ce papier du docteur Cascua écrit en collaboration avec le docteur du Tour Alain Porte, en 2011:

http://www.sportsante.info/article/tom-simpson-ne-serait-pas-mort-du-dopage%C2%A0

Ce fut un choc considérable pour le Tour de France, le monde sportif et cela eut pour conséquence la mise en place des contrôles anti-dopage dans le cyclisme puis dans les autres sports en général… sauf pour le football !

Le lendemain, 14 juillet 1967, le Tour repartit d’Avignon pour Sète, après une minute de silence à la mémoire de Tom Simpson…

SAMSUNG CAMERA PICTURESSAMSUNG CAMERA PICTURES

passa du côté de la colline du Lampourdier près d’Orange et Caderousse où je me souviens avoir été avec mes grands-parents. Le peloton laissa Barry Hoban, le copain et talentueux équiper du champion défunt, franchir la ligne d’arrivée en premier.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par la suite, dans les années suivantes, Barry Hoban remporta 7 autres étapes du Tour de France et 2 de la Vuelta.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Tom Simpson en quatrième de couverture du Miroir des Sports.

On n’avait pas fini d’entendre parler de dopage dans le sport  en général et dans le cyclisme en particulier, puisqu’au moins on le recherche dans cette discipline !

Poster un commentaire

Classé dans Revues