Archives quotidiennes : 08/04/2016

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 08 avril 1916

DSCN1554

(JOUR 616 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Sur le Vif du 08 avril fait sa une sur la bataille de Verdun, d’une manière pour le moins originale.  Pas de combats, d’obus qui explosent ou de paysage lunaire complètement bouleversé. Non ! Tut simplement, la corvée de 2 Poilus amenant le « pinard » aux ceux qui sont sous les bombes. Le « pinard » pour supporter le moral des troupes !

En dernière page, ce sont les hommes qui apportent la soupe en première ligne.

DSCN1565

Une vue certainement prise au même endroit que pour la photo de la première page. Avec pour tous, la boue qui s’incruste partout chez les hommes.

Car la météo de la fin de cet hiver 1915-1916 ne ménage pas les hommes. Ici, ce sont les tranchées remplies d’eau qu’il faut vider…

DSCN1558

ce qui crée de vrais lacs ou ruisseaux.

Ailleurs, c’est la neige qui frigorifie tout le monde, matériel tombé en panne et hommes qui s’abritent comme ils peuvent… !

DSCN1559

Tout ceci avec cette guerre qui continue… avec des obus de plus en plus performants. Ce dessin qui préfigure le dessin d’animation nous montre la puissance d’obus perforants qui explosent une fois que les murs aient été détruits.

DSCN1555

Cet abri de seconde ligne pour officiers résisterait-il ?

DSCN1560

Quelquefois, les commentaires de la personne qui légende les photos fait sourire.

DSCN1561

Dramatique: En ordre dispersé, les soldats franchissent le terrain découvert avant de s’engager dans un boyau. Alors que les hommes déambulent tranquillement, loin de tout danger, pour rejoindre leur position.

Par contre ici, un drame s’est produit et la photo est vraiment prise sur le vif. Un steamer vient d’être coulé par un sous-marin allemand dans la Manche. Il s’agit du Maloja. La catastrophe s’est passée le 26 ou 27 février 1916.

DSCN1564

On voit cette terrible scène de personnes se débattant dans la mer dans l’attente d’être secourues. L’eau ne doit pas être très chaude. On nous dit que ce naufrage ne causa que peu de décès.

Du casque Adrian et de la protection qu’il procure aux hommes… Quelques vues des blessures des casques et sur le crâne des hommes…

DSCN1562

DSCN1563

qui peuvent être tout de même considérés comme des miraculés !

Pour terminer, une page avec 6 vues sensées illustrer l’entrée en guerre du Portugal.

DSCN1557

L’artillerie prêtée par les Français… la cavalerie portugaise déjà réputée… la Marine et les marins… les troupes à Lisbonne prêtes à rejoindre le front du nord de la France.

Poster un commentaire

Classé dans Revues