Archives quotidiennes : 22/04/2016

Il y a (presque) 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 22 avril 1916

DSCN1870

(JOUR 630 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLITS)

Sur la couverture de ce numéro, un homme dans une tranchée. Dans ses mains, le ravitaillement pour les Poilus de première ligne, « l’homme de soupe » dit la légende. Elle précise que, surpris par le bombardement, il se terre au sol pour éviter les éclats d’obus. Vrai ou faux, on ne sait pas mais toujours est-il que cette vue, pour une fois, justifie totalement le nom de cette revue: Sur le Vif ! si ce n’est pas une photo posée.

D’autres images de tranchées, tout aussi intéressantes:

DSCN1873

La réparation d’une mitrailleuse enrayée, l’inspection des bandes de cartouches pour une telle mitrailleuse.

Des innovations pour lutter ici et là…

DSCN1874

Sur la photo de gauche, des cerfs-volants sur des bateaux ancrés en rade pour explorer l’horizon et prévenir l’arrivée de sous-marins allemands… Comment s’y prend-on ?
Sur celle de droite, un ballon captif pour observer les lignes ennemis et les éventuels déplacements des troupes adverses… Même question ?

Un dessin pour explique ce qu’une photo ne peut expliquer:

DSCN1875

Des micros immergés pour déceler la présence de sous-marins, ici près des côtes mais également dans les parages de navires en mer. Ici le principe est plus facile à comprendre !

Des dessins également pour dévoiler un obusier de fort calibre autrichien:

DSCN1871

Un obusier de 305.
En dessous 6 dessins pour donner la recette de la fabrication d’explosifs à haute puissance.

DSCN1872

des dosages chimiques… A ne pas mettre dans toutes les mains, par les temps qui courent… !

Pour terminer, la bataille de Verdun qui se poursuit:

DSCN1876

Une carte des lieux, encore une, pour que les lecteurs de journaux puissent suivre l’évolution de la situation en lisant la presse quotidienne. Cette carte ne donne aucune indication précise de l’endroit où passe le front à ce jour.

La page autour de Verdun…

DSCN1877

avec des destructions, des hommes émergeant de leurs abris pour les besoins de l’objectif, un hommage aux camions qui sont le lien ombilical avec Verdun.

En quatrième de couverture, un paysage de guerre avec ce territoire particulièrement dévasté…

DSCN1878

des arbres décapités, des fumées sur la crête au loin correspondant à des explosions d’obus et cette énorme marmite au premier plan démontre la violence et la puissance des tirs allemands.

Poster un commentaire

Classé dans Revues